Warning: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in ..../includes/class_bootstrap.php(430) : eval()'d code on line 110

Warning: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in ..../includes/class_bbcode.php on line 2958
L'Iron Squid vu du Paradis - Blogs - Les Forums Millenium
Voir le flux RSS

BarnY

L'Iron Squid vu du Paradis

Note : 2 votes pour une moyenne de 5,00.





Avec 27 années au compteur et passionné de ce qui touche de près ou de loin aux RTS dans l'E-sport, je fais parti de ce que j'aime appeler la Seconde Génération de Geeks, apparue à la sortie de Starcraft (1998). La première étant presque éteinte, vous en avez peut-être croisé, ce sont des personnes un peu étrange, addict de jeux comme Quake 1er du nom ou autres qui se jouaient via TCP/IP ou avec le clavier sur les genoux. True Story.
Bref, au court des 14 dernières années j'ai donc suivi passivement l'évolution de l'E-sport et des mentalités à l'échelle mondiale et celle vraiment bien plus lente sur les terres de notre bon vieux Clovis.
Ainsi, quand il y a 4 mois les braves Pomf et Thud nous annoncent, peu après l'O'Gaming, qu'ils vont organiser un tournoi de 1er ordre avec 25.000$ de prix je me suis dit : "Ouais ok cool, mais ça va rester un tournoi online comme tant d'autres".



Mais lorsque le mois dernier, au terme de semaines de matchs acharnés, ils ont annoncé que les phases finales prendraient place au Grand Rex et qu'ils espéraient 2500 spectateurs à 36 euros la place, j'ai pensé : "Ok là on passe en mode Cow-boy ! Ça sent l'événement précurseur en France".



Car si attirer du Geek pour mater du coréen est chose aisée, faire débourser 36 euros la journée à 2500 d'entre eux était juste impensable il y a encore peu de temps. Je me souviens d'une époque pas si lointaine où les joueurs chouinaient de devoir payer 25/30 euros pour venir jouer dans une lan deux/trois jours. Alors pour rester gentiment assis... surtout en ces temps bénis où la gratuité sur le net est considéré presque comme un acquis social par les plus jeunes (fauchés) gamers.

Résumons : Grand Rex, 4 Coréens top niveaux, 2500 places vendues en à peine 10 jours : Le plus gros événement Offline de Starcraft 2 jamais organisé en France. Je me devais d'aller y jeter un coup d’œil !




DÉBUT DU PÉRIPLE


Samedi 08h00 : Réveil difficile. Les rares samedis où j'ai dû mettre le réveil pour me lever avant 10 heures étaient tous, sans exception, pour regarder des phases finales de la GSL. Quand on est un vrai.

08h30 : Je saute dans la voiture direction Paris. En arrivant 30 minutes plus tard, mes prévisions m'assurent une bonne place dans la salle. C'était ma première grosse erreur du jour.

09h00 : Premier constat, mon plan démoniaque n'avait pas pris en compte le jour du marché sur le Grand boulevard. Stationner fut "délicat".



Second constat, certains étaient là depuis 8 heures du matin. Il y a toujours plus extrême que soi.
Voici la file d'attente illustrée. Je n'avais pas pris de café ce matin là. Le destin a une drôle de façon de vous faire payer le prix.


(Clique moi ! Clique moi fort !)

10h00 : Entrée dans le Grand Rex !
A la base, j'avais prévu de mitrailler avec mon appareil photo afin de ne rien manquer et de partager le plus "cocasse" dans la journée via les réseaux sociaux . C'était sans compter :
1/ Que j'allais oublier mon téléphone chez moi,
2/ Que je n'allais pas pouvoir emmener mon appareil photo Pro. et que j'allais devoir me contenter d'un modèle moins performant,
3/ Qu'en raison de mon retard, j'allais me retrouver sur le toit du monde.

Et là, BADABOUM ! Les plus cultivés et les plus vifs d'esprit d'entre vous ont instantanément fait le rapprochement avec le titre de ce Billet ! Les deux premiers étages étant déjà pleins à craquer et j'ai donc dû me contenter d'un triste siège à 30 mètres de hauteur.
Adieu veau, vache, cochon et bonnes photos ! Les limites technologiques sont atteintes, mon petit appareil ne pouvait lutter face à de tels distances, ténèbres et surtout un énorme caisson toujours dans le champ de prise de vue de l'écran géant ! Comme vous pourrez le constater sur les photos.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : CAISSON.jpg
Affichages : 690
Taille : 51,0 Ko
ID : 2045

D'ailleurs, vu que les places ne sont pas numérotées, j'espérais pouvoir ninja une place en cours de journée avec une meilleur prise de vue. Mais il semble qu'instinctivement la Pègre des Chaises Gardées se soient organisées et j'ai donc dû rester dans ma retraite aérienne. Car effectivement, même mon trône était convoité par quelques dizaines d'autres vautours encore moins bien lotis que moi. Résigné, j'ai rejoins la Mafia du Siège en début d'après-midi.


11h00 : On nous annonce qu'il y aura encore un peu de retard en raison d'un soucis technique. Je me maudis d'avoir oublié mon téléphone contenant les célèbres compagnons de l'ennui : Angry Birds et le Sudoku.


A ce moment là, la salle est bondée. L'ambiance qui s'en dégage est électrique. On peut sentir l'excitation et l'engouement du public pour l'événement croître de minute en minute. Chaque nouvelle annonce fait office de compte à rebours et petit à petit le Grand Rex s'éveille, quand soudain ....


11h30
: L'IRON SQUID COMMENCE !!!


Le public explose et l'ambiance atteint son paroxysme. Un note qui sera tenue jusqu’à la tout fin du tournoi. Une journée folle.
Pour l'occasion, une équipe de choc allait être en charge de l'animation sur scène tout au long de la journée.

Uncle - Animateur

Uncle a fait l'ouverture de l'Iron Squid. Très à l'aise sur scène, sa petite introduction était énergique et son humour a fait mouche. Par la suite il réapparaitra tout du long pour animer les interviews des joueurs ou pour les "surprises".
Sans pour autant mettre le feu aux planches, Uncle a fait du bon boulot. Il a bien animé la foule. Le seul point noir qui m'a gêné est pendant les interviews. Car bien que ses efforts de vigueur fussent louables, il avait un petit coté gueulard. De plus, j'aurais aimé qu'il essaie de contrôler les excès de joie du public qui avait la fâcheuse habitude d'ovationner les joueurs dès que ces derniers plaçaient un mot, rendant les interviews assez brouillon et inaudible parfois.

Alexandre Pomf Noci & Hadrien Thud Noci - Commentateurs

Plus besoin de les présenter. Comme on avait pu le voir lors du O'Gaming au Bataclan, que ce soit en ligne ou devant 1000 ou 2500 personnes, les deux frères nous ont proposer du Pomf&Thud classique.
Je ne vais pas trop m’étaler sur le coté technique des commentateurs qui restent à mon grand regret trop faible.
Ce qui m'a par contre étonnement surpris... c'est Pomf. Si, pour les fans du duo, son enthousiasme fait parti de ses grandes qualités de commentateurs il en est tout autre pour moi. Je l'ai toujours trouvé trop exubérant pour un show en ligne.
Et puis il y a eut le Grand Rex. Et force est de constater que l'énergie dégagée m'a totalement convaincu ce jour là. Je suis persuadé que son style plus débridé est bien plus compatible sur un événement en salle où il y a une dynamique avec le public. Alors que Thud plus posé, convient mieux pour le format en ligne.
Par contre, une meilleur connaissance du méta-game s'appliquerait parfaitement aux deux.

Han biGs Sang Cho - Traducteur

Le joueur Zerg Suisse d'origine Sud-Coréenne de chez Mousesports a servi samedi de traducteur sur scène.... quand il pouvait.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : BIGS2.jpg
Affichages : 303
Taille : 72,0 Ko
ID : 2070

Alexandre FunKaDeLiC Verrier - Observateur dédié

L'excellente initiative des organisateurs qui s'aligne sur d'autre compétitions majeures comme la GSL ou la MLG. FunKa, très réactif, aura fait un excellent travail car il faudra que les quatre finalistes du tournoi déploient leur troisième bras pour qu'il se retrouve en de rares occasions un peu débordés par les multiples actions simultanées.
Autre très bon point : L’interaction avec les commentateurs, si ces derniers souhaitent à un moment précis voir la vision d'un joueur ou faire le point via les divers onglets informatifs du jeu.
Au final le rendu était très plaisant pour le spectateur et permit aux commentateurs de rester concentrés sur les parties et de ne théoriquement rien manquer.... mais dans la pratique, heureusement que le public veillait !

Et enfin pour saupoudrer le tout, Uchronia. Le groupe ayant réalisé tous les thèmes musicaux de l'Iron Squid jouait en direct après chaque partie le morceau dédié au vainqueur. Et lorsque MMA décide de regarder un replay ou qu'Alive rencontre un petit soucis technique, nous avions le droit aux versions longues.
Là encore les organisateurs ont choisi juste : Tous les morceaux sont ma-gni-fi-ques. Pour ceux qui souhaitent les écouter ils sont tous disponible ICI.


LES INTERLUDES

12h00 : Le décor planté, le public chaud comme la braise, après une petite présentation des joueurs, le premier match débute et l'Iron Squid ne s'arrêtera plus.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : ALL1.jpg
Affichages : 221
Taille : 80,5 Ko
ID : 2068Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : ALL2.jpg
Affichages : 185
Taille : 81,8 Ko
ID : 2069

Toute la journée, pour que la scène du Grand Rex ne connaisse aucun temps mort, des animations et des surprises ont été proposées au public.

Deux concerts dans des styles très différents. Tout d'abord en début d'après-midi le groupe de Rock Symphonique très chevelu des WildPath, composé entre autres des membres d'Uchronia. Puis en début de soirée, l'artiste-geek MrVert, adopté par la communauté, a débarqué avec sa guitare nous chanter trois de ses compositions Starcraftiennes.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER1_MRVERT2.jpg
Affichages : 193
Taille : 44,3 Ko
ID : 2047Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER1_MRVERT3.jpg
Affichages : 207
Taille : 62,0 Ko
ID : 2048

Emmanuel MoMan Marquez, après une entrée en scène remarquée, est passé le temps d'un petit "Move du MoMan" après la demi-finale Nestea-Symbol.
Un Showmatch 2vs2 de guests ! D'un coté nous avions Bertrand Elky Grospellier, ex-progamer sur Starcraft I et Star du Poker et Kyan Khojandi, célèbre pour la série Bref sur Canal+. Et de l'autre MoMan et le Podcaster Norman de Normanfaitdesvideos.com. Très bon moment de détente se terminant par une défaite de l'équipe Norman/MoMan suite à un push reboot mise à jour Windows implacable.
Tirage au sort des deux vainqueurs d'ordinateurs portables du concours de pronostics organisé par un des partenaires de l'Iron Squid. Le tout désigné par la main innocente de l'imprévue mais très jolie maquilleuse de l'équipe d'Iron Squid.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER2_GUESTS.jpg
Affichages : 244
Taille : 47,6 Ko
ID : 2053Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER2_MOMAN.jpg
Affichages : 272
Taille : 57,7 Ko
ID : 2054Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER2_TIRAGE.jpg
Affichages : 583
Taille : 41,9 Ko
ID : 2056

Cerise sur la gâteau, le duo P&T a laissé sa place le temps de la petite finale Nestea-Alive à Anoss et Zérator. A l'instar de P&T, ce binôme improvisé est la rencontre de deux styles radicalement différent qui se complètent parfaitement pour ce type d'évènement sur scène. Anoss comme à son habitude, plus réservé incarnait le coté technique. Zerator plus enthousiaste m'a étonnement régalé par sa fougue. Ce dernier entre deux parties, à même passé en revue sur grand écran les pancartes des fans, donnant lieu à un bon gros fou rire général.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER3_AZ1.jpg
Affichages : 282
Taille : 56,3 Ko
ID : 2058Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : INTER3_AZ2.jpg
Affichages : 284
Taille : 61,3 Ko
ID : 2059Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : FIST.jpg
Affichages : 583
Taille : 39,9 Ko
ID : 2063


Et enfin, pour calfeutrer des petits blancs de quelques minutes, diffusion des meilleurs moments de la saison via les Previously In et les Best Of des finalistes.


Cette volonté des organisateurs de garder le public divertit pendant près de 11 heures d’affilées marque le coup et contraste avec tout ce que j'avais pu voir en France jusque là. Concrètement les animations étaient bonnes bien qu’elles n'avaient rien d'originales. Presque toutes les personnes invitées sur scène avaient déjà été impliquées au moins une fois auparavant à une opération montée par le binôme Pomf & Thud. Et si ma mémoire est bonne, tous étaient présents à l'Ogaming au Bataclan.
C'était du déjà vu mais peu importe on en reprend volontiers. La formule est bonne, le résultat est là.


Finalement ...

Au final l'Iron Squid est un énorme succès. Les joueurs nous ont offert des matchs d'un niveau exceptionnel, le show a tenu ses promesses et les organisateurs ont réussi à tenir en haleine 2500 personnes pendant 11 heures d’affilées. Sans compter le pic à plus de 50.000 viewers sur le stream pendant la finale. Aucun problème majeur n'est venu gâché la journée. Il y a eu la quantité, la qualité et même la ponctualité !
Car le retard d'une heure engrangé en début de journée a été largement rattrapé par les organisateurs qui ont très bien géré leur planning en coupant court à certaines animations.

Malgré tout, bien que ce soit, et de loin, le meilleur événement E-sportif auquel j'ai eu la chance d'assister en France, l'Iron Squid n'était pas parfaite. Faut pas déconner ! Tout adolescent à droit à son lot de petits points noirs. Et deux derniers viennent compléter un faciès qui n'en reste pas moins très désirable.
Coté technique, la régie aura rencontré tout la journée divers incidents mineurs dont un petit soucis d'éclairage récurrent qui avait la fâcheuse manie de venir aveugler une partie du public houspilleur. Petit manque de réactivité par moment.
Coté public maintenant. Payer 36 euros en soit n'était pas du tout un problème. Par contre lorsque je paie ce prix, comme 2500 autres personnes, je m'attend à une qualité de services homogène. Hélas la salle du Grand Rex est telle que selon le placement au premier et second étage vous pouviez soit ne pas voir la totalité de l'écran, ne plus voir correctement la scène ou, comme moi, avoir un satané *bip* *bip* caisson dans le champ de vision. Et bonus, en fin de journée, pour les plus haut placés, une température tropicale.
Je chipote évidemment mais mon coté Justicier ne cautionne pas que le petit bonhomme tout en haut du Paradis paie le même prix que le gars au cinquième rang. Des billets non placés ? Pourquoi pas, mais avec un plan de salle et différentes catégories de tarifs.

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : SALLE1.jpg
Affichages : 364
Taille : 67,5 Ko
ID : 2073

Donc ...

Outre ces légers inconvénients facilement perfectibles, les organisateurs de l'Iron Squid ont placé la barre bien plus haut que leurs prédécesseurs en France. Je ne peux que m'incliner et tous les féliciter pour le travail accompli.
J'ai passé une excellente journée, je reviendrais.

Après le Bataclan et le Grand Rex j'espère sincèrement qu'ils continueront de créer la surprise pour leur prochain événement majeur (qui à dit Bercy ?!).
En attendant Pomf & Thud seront dans quinze jours à Lyon pour la Revenge of the Nerds. "Petit" tournoi où quatre joueurs (dont le coréen Moon) viendront en découdre pour se partager 5.000 euros.


PS : Désolé encore pour les photos dégeu
Miniatures attachées Miniatures attachées Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : ISTL_top2.jpg
Affichages : 323
Taille : 18,8 Ko
ID : 2066  

Mis à jour 07/05/2012 à 22h03 par BarnY

Tags: Aucun(e) Ajouter / Modifier les tags
Catégories
StarCraft II

Commentaires

  1. Avatar de Shinju
    Salut,
    Je me suis aussi rendu à cet évènement et j'en suis très content.
    Sachant que les Coréens sont habitués à un certain niveau de professionnalisme il faut constater que niveau technique cela laissait à désirer:
    -La réalisation d'un niveau amateur
    -Les erreurs de couleur sur les cabines (MMA je le mets en rouge ou en bleu ? Bleu ! Et non perdu)
    -Les afficheurs de nom en dessous des cabines qui ont fonctionné qu'a la fin de la journée.
    -Les sons windaube de temps en temps.
    -Le palmarès des joueurs aurait pu être affiché.
    -On aurait aimé voir les mains des joueurs à 300 APM
    -Le traducteur a fait ce qu'il a pu mais ce n’était pas ça. (On a bien ri)
    -la température dans les cabines des joueurs, j'ai bien cru qu'ils allaient défaillir.
    -Le pire, le trophée du gagnant bloqué à la douane...(On a pas le trophée alors prend le casque Casto )
    -Certaines blagues
    -Les interviews d'après match...
    -La gestion de l'éclairage.
    -LE T-SHIRT à 20€...
    -Les places non numérotées
    -Le tarif unique...
    Vous allez dire que je critique trop mais je vous rassure cela valait largement le coût !
    Du jeu d'un niveau incroyable, une excellente ambiance tout cela au Grand Rex
    Soit un très bon souvenir. A quand la prochaine !
    Mis à jour 08/05/2012 à 21h09 par Shinju
  2. Avatar de BarnY
    Disons que pour un premier événement les organisateurs n'ont pas du tout à rougir.
    Dans l'ensemble le positif écrase le négatif. On verra si pour l'Iron Squid 2 ils auront réussi à corriger ces détails mineurs et à décupler la GGterie !