League of Legends [Actualités], le 21/04/2017 18:38:14

Xpecake et Tainted minds: scandale en oce

3

Lol, League of Legends, Riot, team, scandale, oce, australie, xpecake, tainted minds, origen

         
         
      Red post Index

 

 La récente sanction envers Origen n'est pas sans rappeler le conflit récent entre Tainted Minds, une organisation officiant en OPL et ses joueurs. En effet, la sanction avait été moindre que dans le cas d'Origen, alors que les manquements étaient d'une tout autre ampleur... Retour sur le plus gros scandale de la scène LoL internationale.

 

La genèse d'un désastre

 

Tainted Minds est une jeune organisation eSportive australienne présente sur les scènes compétitives de Call of Duty et de League of Legends. Au début de la saison, Xpecake, jeune joueur ayant fait ses premières armes au sein des Challenger Series NA, a été recruté au poste d'ADC pour accompagner l'équipe au cours des OPL 2017 (l'équivalent des LCS pour le serveur Océanie).

Lorsque la nouvelle équipe arrive dans sa gaming house près de Sydney, le constat est catastrophique : pas d'ordinateurs, pas d'air conditionné (ce qui n'est pas un détail en plein été Australien), des chaises en plastique au lieu des chaises gaming promises dans le contrat et certaines chambres n'ont même pas de porte. L'équipe est forcée de s'entraîner durant trois semaines dans un cyber café à dix minutes de là. Lorsque les ordinateurs sont finalement livrés les joueurs se rendent compte que la connexion est presque inexistante : impossible de suivre un stream, et bien sûr, impossible de jouer.

Les problèmes s'empilent, mais ce qui rend rapidement la situation intenable, c'est l'absence totale de coopération de la part de l'organisation. Tainted Minds ne répond pas et ne prend aucune mesure. "C'était comme tenter de parler à un mur" affirme Xpecake, "parfois un simple mail auquel ils auraient pu répondre en une phrase mettait 5 jours à recevoir une réponse". Après plusieurs mois, les joueurs envisagent de mettre fin à leurs contrats.

 

L'équipe annonçant son nouveau roster au début de la saison.

 

Traditionnellement, lorsqu'une situation de conflit apparait entre une équipe et son management, c'est à la branche locale de Riot d'intervenir et de tenter de trouver un arrangement à l'amiable afin d'éviter des procès qui impacteraient négativement l'image de l'eSport en général. Cette intervention est bien sûr censée être impartiale et l'entreprise se réserve le droit d'infliger des sanctions aux joueurs ou à l'organisation si elle constate des manquements à l'éthique sportive d'un côté ou de l'autre. Mais dans son message, Xpecake accuse officiellement Daniel Ringland, responsable haut placé au sein de Riot Océanie et l'homme chargé de régler l'affaire, d'être un ami de John Macrea, le propriétaire de Tainted Minds, et d'avoir tout fait pour que ce dernier s'en sorte sans avoir à payer les conséquences de ses violations de contrats envers ses joueurs. "A l'époque où ne savions pas qu'il y avait collusion, nous ( les joueurs ) avons confié  à Ringland notre intention de quitter Tainted Minds, nous n'avions encore rien dit à l'organisation, mais le soir même ils ont commencé à chercher des remplaçants, seul Ringland peut les avoir informé".

L'équipe décide finalement de quitter définitivement Tainted Minds, mais quelques jours après leur départ, l'organisation leur fait savoir qu'elle les considère comme toujours liés par leurs contrats. Impossible pour eux donc de se faire embaucher ailleurs, Xpecake ajoute avoir été menacé de poursuites si il portait l'affaire en public. Ce qu'il a immédiatement fait.

Lorsque la lettre de Xpecake arrive sur Reddit, le scandale éclate immédiatement : si les faits avancés par le joueur étaient avérés, il s'agirait non seulement de pratiques contraires à l’éthique, mais également d'un manquement flagrant de la part de Riot Game au principe de neutralité que l'entreprise doit respecter.

Très vite, la direction générale de Riot annonce via le compte Twitter officiel "lolesport" l'ouverture d'une enquête et promet des résultats "dans les semaines à venir".

 

 "L'enquête va nous prendre un certain temps, nous espérons pouvoir faire part de nos progrès la semaine prochaine."

 

Depuis lors, Riot Océanie, Tainted Minds et les joueurs impliqués n'ont cessé de se renvoyer la balle, dans une succession d'interventions visant principalement à rejeter sur les autres parties la responsabilité du fiasco qu'a été ce début d'OPL pour la structure.

Si elle passionne autant sur les forums, c'est probablement que cette affaire soulève des points spécifiques à la scène e-sportive émergente, telle que la relative jeunesse des parties impliquées (plusieurs joueurs professionnels sont actuellement mineurs et Xpecake n'avait que 21 ans lorsqu'il a été recruté par Tainted Minds). Des brèches de contrats aussi flagrantes et l'utilisation de menace pour dissuader l'intéressé de rendre l'affaire publique auraient-elles été utilisées dans un milieu où les parties auraient été plus âgées ou expérimentées ?  Au-delà de pratiques contraires à l'éthique, c'est surtout Riot qui joue gros dans cette histoire: l'entreprise est seule garante du bon déroulement des événements professionnels sur League of Legends. Si elle ne parvenait pas à s'imposer comme un arbitre efficace, ou pire encore, si elle obtenait la réputation d'être corrompue, la crédibilité du jeu fondrait à vue d’œil, faisant fuir à la fois les joueurs et les investisseurs.

La plus large dispute entre joueurs et management que la scène professionnelle ait connue depuis son apparition se déroule en ce moment, et elle a lieu dans une région qui peine à développer sa scène professionnelle.  Espérons donc pour le bien de tous et plus particulièrement des joueurs d'Océanie qu'elle soit rapidement et efficacement résolue.

 

Le dénouement tant attendu

 

Après plusieurs semaines d'enquêtes, Tainted Minds est finalement reconnu coupable de brèches de contrat envers  ses joueurs. La société est condamnée à une amende de 7000 dollars australiens ( 5000 euros ). De plus, la société est placée en période de probation pour une durée de 6 mois, durant cette période tout autre manquement contractuel résultera en une expulsion de toute compétition sur le serveur OCE.

Une décision accueillie froidement par la communauté, car jugée trop laxiste. Si Tainted Minds a bien été reconnue responsable de manquements contractuels et forcée à un meilleur comportement par la période de probation dont elle fait l'objet, il faut bien reconnaître que l'amende subit est d'un niveau bien inférieur à la somme qui aurait du être investie par TM pour honorer ses engagements. Ainsi, manquer à ses obligations coûte moins chère que d'honorer ses contrats... Une telle décision a probablement été prise en considérant la santé financière fragile de Tainted Minds, mais elle ne risque pas de faire taire les rumeurs de collusions entre les investisseurs de Tainted Minds et les responsables de Riot OCE.

 

X Fermer la vidéo vidéo Vidéo de la finale du concours cosplay en OPL
   

En savoir plus sur l'auteur

TheGreatReview

TheGreatReview

"Se croire un personnage est fort commun sur la faille"

ARTICLES SIMILAIRES

Commentaires (3)

1
Tyenes il y a 6 mois

Breach of contract traduit par "brèche de contrat" n'a aucun sens. Il aurait fallu mettre non respect des clauses du contrat, violation contractuelle etc. Ça serait comme traduire "are you kidding me " par "tu m'infantilises ?" haha

1
xicix il y a 6 mois

ca fait presque 2 semaines que la sentance est tombée ...

1
Polowo il y a 6 mois

Avec l'amende d'Origen cette semaine, il nous paraissait intéressant de parler du scandale Tainted Minds pour la remettre en perspective, et expliquer à ceux qui n'auraient pas suivi l'affaire pourquoi la communauté a considéré ce jugement révoltant

DOSSIERS

Tier List : les meilleurs champions Découvrez les conseils Millenium

Tier List : les meilleurs champions

World Championship 2017 Tout savoir sur les Worlds 2017

World Championship 2017

Pré-saison 8 Découvrez les nouvelles runes

Pré-saison 8

À LA UNE

RSS
  • Articles les
    plus lus

  • Articles les
    plus commentés

Commandez avec
Fifa 15
PS3 38,08 €
One 45,94 €
PS4 49,99 €

PHOTOS