TERA [Actualités], le 05/12/2014 14:05:29

Fate of Arun : Preview de l'extension

0

plaine barbare, vallée printanière, bathyssale, hautegarde, ex Prima, Arx Umbra, mmorps, F2p

fate of arun

Le MMO de Gameforge se donne un nouvel élan à travers sa nouvelle extension Fate of Arun. Disponible au téléchargement dès ce mois de décembre, Millenium a pu poser les mains sur le jeu au caractère toujours aussi exotique. Faisons une rétrospective des changements à venir avec TERA Fate of Arun qui sera disponible au téléchargement dès le 11 décembre sur le site officiel du jeu.

  X Fermer la vidéo

 

TERA était, à proprement parler, un challenger de choix du roi des MMO : World of Warcraft. Son émanation et sa constitution en ont fait un des jeux les plus prisés en Asie. Bluehole le studio développeur, a forgé à travers son jeu massivement multijoueur un univers coloré aux graphismes éclatants et aux mécaniques exotiques sur le terrain du gameplay de ce genre séculaire. En 2011, à la parution du jeu, nombre de joueurs ont pu apprécier les traits qui personnalisaient cette expérience. Au fil des mois, la population active sur le soft en occident a cependant décru, pendant qu'elle se stabilisait à l'autre bout du monde. Fate of Arun est la réponse de Bluehole pour redynamiser son jeu, une extension au caractère toujours aussi atypique et à la veine hardcore pour ses donjons les plus fièrement défendus.


Le monde d'Arborea est en proie au tumulte, au nord de Velika, au-delà des régions montagneuses, les Archivedans se préparent à attaquer la grande capitale. L'occasion d'en savoir plus sur le peuple Baraka, ces géants healers à temps partiel, et les secrets de la cité Highwatch perdue dans les neiges éternelles qui dominent les pics de ce territoire enclavé. Fate of Arun s'inscrit dans la tradition des extensions MMO en offrant de nouvelles perspectives de jeu aux arpenteurs de la toile. À ce titre ce sont quatre nouvelles régions découpées en plusieurs zones qui sont proposées aux aventuriers de niveau 60 : la Plaine Barbare accessible dès le niveau 60, Savage Reach et Spring Valley une jungle luxuriante aux mobs accueillants, Highwatch ou Hautegarde le fief historique du peuple Baraka, les ruines d'Ex Prima et enfin le glacier d'Arx Umbra atteint au niveau 65 (level max de cette extension) .

 

fate of arun 

Ce voyage débute à Velika et mènera les joueurs sur les traces de Robloss un guerrier humain parti combattre sur ces terres reculées. Le système de jeu de TERA n'a pas bougé d'un iota, même si de nouvelles compétences rehaussent sa portée en combat, ses mécaniques restent inchangées. Le système d'esquive permet très vite de retrouver ses repères dans les décors toujours aussi soignés du jeu. Après un va-et-vient légitime pour tout MMO qui se respecte, les quêtes Fedex de début de jeu étant assez bavardes et peu intéressantes, vous voilà embarqués dans un aéronef qui vous fera traverser les barrières montagneuses. Sur le pont de l'aéronef des créatures sabordent vos plans de voyage calme. Premiers combats pliés, votre aventure débute une fois votre vaisseau écrasé dans de nouvelles zones originales de l'extension.

 

Quelques nouveaux mobs entretiennent la nouveauté, tandis que d'autres sont des resucées typiques que les « add-ons » imposent par leur format. Notre démo nous a permis de faire quelques pas dans les jungles luxuriantes de ce nouveau monde, de quoi ravir la pupille après quelques aggros de haut-vol. L'occasion aussi de tester quelques-unes des nouvelles compétences mises à disposition spécifiquement pour notre petit raid en comité restreint. Notre prêtre Baraka par exemple, disposait de sorts assez intéressants, l'Intervention Divine permet au lanceur de ramener dans sa proximité un membre de son équipe. Utile quand votre Tank joue le molosse avec un huitième de sa barre de vie. Le Vortex de Zenobia, lui, déployait une colonne d'air imposante à l'écran, occasionnant dégâts et projections aux mobs dans la zone, avec un cooldown de 15 secondes. Chacune des huit classes du jeu disposera ainsi de nouveaux buffs, sorts, en tout genre. De quoi réorienter votre gameplay ingame, en incluant de nouvelles perspectives stratégiques dans vos combats.

 

 fate of arun

Fate of arun

 

Nous noterons aussi quelques ajouts ergonomiques intéressants pour les joueurs appréciant la flexibilité de leur expérience de jeu globale, comme ces téléporteurs qui permettront de naviguer plus rapidement sur le jeu, d'une zone à l'autre. À noter aussi, le système de craft ou d'associations de cristaux avec les pièces d'équipements, ces cristaux d'améliorations donnant des perspectives évolutives récompensant les utilisateurs les plus impliqués dans l'épopée qui leur est proposée. Au niveau de sa narration, ce que nous avons pu voir de Fate of Arun laissait entrevoir un scénario qui bien qu'il n'aie rien d'original, donnait du ressort au background de l'extension. Le hachage de certaines séquences ou segments de jeu, dialectisait le tout sous le joug d'interactions bavardes dans le cheminement du groupe. Les aires de jeu se compilent, elles, sous la forme de couloirs dans lesquels les décors s'animent parfois d'intentions esthétiques raffinées. La patte Bluehole est toujours là, le MMO asiatique se singularise par cette approche de tons et de designs particuliers, soignés et visuellement impactants. Mais ce qui intéressera aussi les joueurs, ce sont ces nouveaux donjons implémentés dans l'univers du jeu.

 

Fate of Arun

 

Quatre nouveaux donjons sont présents dans Fate of Arun et leur spécificité se veut létale. Jouables à cinq joueurs maximum, ces derniers apprendront vite à leurs dépends qu'on ne s'aventure pas dans leurs méandres la fleur au fusil. Plutôt bien constitués et classiques dans l'ensemble, nous avons pu traverser l'Ascention Bathyssale et ses paysages subaquatiques peuplés de créatures marines féroces et bien armées pour en découdre avec notre groupe. Mention à deux boss que nous avons pu y découvrir : le Poisson Abyssal et le Tantibus, deux monstres énormes aux patterns parfois déroutantes et aux attaques bien cadrées. Les amateurs de difficulté apprécieront la forme et le fond, puisqu'il faudra bien timer tous ses mouvements pour rendre effectives toutes les stratégies ingame d'autant que le décor joue aussi un rôle important dans la modulation des affrontements. C'est sur ce point que TERA garde de son attrait, les esquives impliquent le joueur dans la micro-gestion de leurs actions, leurs buffs ou lancement de sorts, il faut optimiser, toujours optimiser. Traditionnel. Au courant de l'année 2015 il est à noter qu'un mode « Difficile » sera rendu disponible aux utilisateurs via un patch, rehaussant ainsi la portée de cette extension et sa nature hardcore.

 

L'avis de la rédaction

TERA reste TERA, agréable à jouer, parfois exotique, le plus souvent classique. Fate of Arun propose une passerelle de retour intéressante aux joueurs qui avaient délaissé le jeu. Avec son contenu réévalué, ses nouvelles zones à explorer, sa localisation pour le marché français, et son système de Donjons qui ravira les joueurs plus enclins à rechercher du challenge, la nouvelle extension du MMORPG s'offre une nouvelle jeunesse. Sa narration parfois pataude et bavarde lors des premières heures de jeu pourra mettre à mal la patience des invétérés de l'action, au niveau de son gameplay par contre, Fate of Arun garde cette dimension du gameplay que l'on appréciait sur la licence. Le bête séquençage des actions à la touche est à proscrire, place à la dynamique de l'initiative, du talent de fuite, du mouvement opérant, et de la procédure encadrée par l'acte du déplacement. Un Free to Play qui a du répondant et qui permettra de s'aérer la tête entre deux parties sur votre MMORPG. Une alternative plutôt recommandable, en attendant 2015 et la nouvelle mise à jour du jeu qui devrait ravir les hardcore gamers.   

 

En savoir plus sur l'auteur

Stargazer

Stargazer

Dompteur de visions à plein temps.

ARTICLES SIMILAIRES

Pour aller plus loin, Millenium vous propose ces articles qui pourraient vous interesser :

Aucun commentaire (0)

DOSSIERS

Calendrier des sorties Ne rien manquer des jeux et DLC
Animés de l'automne 2017 Découvrez les animés japonais à venir
  • Articles les
    plus lus

  • Articles les
    plus commentés

Commandez avec
Call of Duty : Advanced Warfare - édition standard
PC 34,99 €
One 39,09 €
PS4 42,05 €

PHOTOS