Top Jeux [Test], le 23/05/2015 11:02:06

Chroma Squad, PC

0

review, behold studios, gestion, sentaï, tactical-RPG

Je suis Force Rouge ! Je suis Force Bleue ! Je suis Force jau... Un refrain que l'on connait tous par cœur. Et si ce dernier vous en dit de gérer votre propre studio de séries AB like, jetez vite un œil à Chroma Squad, un tactical-RPG sauce samouraï agrémenté de phases de gestion et développé par Behold Studios.

 

X Fermer la vidéo


Genre : Tactical-RPG / Gestion

Développeur : Behold Studios

Editeur : Behold Studios

Support : PC

Prix : 14,99€

PEGI : Tout public

 

 

 

Coma Squad

 

Le sentai est un terme barbare pour beaucoup d'entre vous, et pourtant soyez assurés que vous êtes déjà tombés sur ce genre de séries. Les Power Rangers, ça vous dit quelque chose ? Bioman ? Les Beetleborgs ? Voilà, ça vous revient : ce sont ces séries kitschs au possible, pour le plus souvent japonaises et mettant en scène un groupe de jeunes héros grimés en collants aux couleurs de l'arc-en-ciel. Eh bien dans Chroma Squad, tout tourne autour de cela, puisque vous contrôlez un groupe de cinq acteurs (sélectionnés au préalable) bien décidés à monter leur propre studio afin de produire la série sentai de leurs rêves. Seulement, de nombreux obstacles jalonneront leur route vers le succès, à commencer par le Dr Mi Ah : leur ancien employeur, bien décidé à leur mettre quelques bâtons dans les roues. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, le scénario de Chroma Squad fonctionne très bien : les dialogues sont drôles sans partir dans l'artificiel, les décors et ennemis balancent référence sur référence (boss Pik'Pirate, cœur sur toi et tes semblables) et enfin, le titre se permet quelques petits rebondissements bien sympathiques. La réussite de cette narration vient surtout de son double effet kiss cool puisque pendant une saison, le joueur est invité à suivre l'histoire des cinq acteurs, mais aussi celle des épisodes de leur série. Ça donne un mélange inédit plutôt bien exploité et la frontière entre les deux intrigues est parfois très mince, à l'image de ce boss habillé en avocat et ressemblant au Diable  vous proposant de l'affronter car servant les intérêts des deux parties.

 

 

 

Fan de

 

Le gameplay de Chroma Squad se divise en deux phases distinctes : la partie gestion et la partie baston. Tout d'abord, voyons la partie gestion de votre studio et les différentes mécaniques de jeu qui en découlent. Il faut en fait prendre votre hangar comme un quartier général, une base que vous agrandirez et améliorerez avec de l'argent et du temps. Du meilleur matériel de tournage, de nouveaux éclairages, un aspirateur... Tous ces éléments amélioreront la qualité de vos épisodes mais auront aussi un coût à chaque fois que vous terminerez l'un de vos tournages. Le studio est aussi l'endroit où il sera possible de gérer l'équipement de votre équipe, grâce à une boutique et à un système de craft très simple et efficace qui vous permettra de démanteler vos anciens équipements afin de récupérer quelques composants. Enfin, il vous faudra aussi gérer tout l'aspect administratif de votre boite en gérant les campagnes publicitaires et en répondant à vos fans et aux démarcheurs. Plutôt courtes et faciles d'accès, ces phases sont très agréables à jouer et apportent une variété plus que bienvenue au Tactical-RPG traditionnel, un genre qui se contente bien souvent d'enchaîner les bastons sans rien autour à part  de longs dialogues.

 

 

 

Mighty Morphin Power Dangers

 

La partie castagne de Chroma Squad se déroule en fait pendant les épisodes, puisque vous contrôlerez votre petite équipe d'acteurs en pleines scènes d'action. En découle un système de combat un peu simpliste et manquant cruellement d'originalité, si ce n'est le fameux mode Teamwork qui permet aux héros de se déplacer plus loin ou d'attaquer ensemble. Pour corser un peu les affrontements, Behold Studios a tout de même eu la bonne idée d'inclure des objectifs à chaque champ de bataille qui vous permettront d'améliorer votre audience, et forcément, la somme d'argent récoltée en cas de victoire. Le petit plus des combats est une fois encore cet humour très fin rappelant constamment que nous sommes sur le tournage d'une série, avec des effets magiques réalisés en studio, des boss qui font leur entrée un peu trop tôt par rapport au script, etc. Le tout est porté par une direction artistique 12 bits (comprendre entre 8 et 16 bits), toujours aussi charmeuse, d'autant que le jeu se traîne une OST plutôt classieuse, généreuse en thèmes accrocheurs. On regrettera simplement que les mobs soient toujours un peu les mêmes et que la construction du titre manque finalement un peu de folie (un épisode, retour au studio, un épisode, retour au studio, etc).

 

 

Encore une bonne pioche chez les indés avec Chroma Squad, un titre qui trouvera forcément sa place dans la catégorie des mélanges de genre bizarroïdes. Disposant d'un aspect gestion bien mené et ne demandant pas d'avoir Maths Sup' pour être apprécié, d'un système de combat réjouissant à défaut d'être original et d'un scénario loufoque empreint de nombreuses références à la pop-culture, le titre de Behold mérite largement que l'on s'y attarde, sauf si vous êtes allergique à tout ce qui touche aux Power Rangers et autres Bioman.

Les plus et les moins

Un mélange des genres réussi
Les phases en mécha, quelconques
Direction artistique inspirée Rythme de l'aventure un peu monotone
Humour fin et omniprésent    

En savoir plus sur l'auteur

Lloyd

Lloyd

Rédacteur pour le portail TOP Jeux.
Contact Twitter

ARTICLES SIMILAIRES

Test

Aucun commentaire (0)

DOSSIERS

Calendrier des sorties Ne rien manquer des jeux et DLC
Top Jeux recrute ! Rejoignez l'équipe Top Jeux

Top Jeux recrute !

Tout sur Civilization VI Aperçu, civilisations, guides
Notre aperçu de Prey Un titre prometteur
  • Articles les
    plus lus

  • Articles les
    plus commentés

Commandez avec
The Witcher 3 : Wild Hunt
One 51,26 €
PC 58,95 €
PS4 59,12 €

PHOTOS