World of Warcraft [Actualités], le 17/10/2017 09:19:46

Histoire d'Alleria et Turalyon

0

Lore de WoW, Alleria Coursevent, Turalyon, Légion, Armée de la Lumière

Depuis la sortie du Patch 7.3, Turalyon et Alleria sont revenus sur le devant de la scène avec l’attaque sur Argus. Mais leur histoire commence bien avant, lors de la fondation de l’Alliance de Lordearon.

 

La Deuxième Guerre


Turalyon était alors un des prêtres les plus vénérés de Lordearon, et c’est lors du Conseil des Sept Nations qu’il s’illustra en faisant un discours qui permit d’unifier les Nations humaines, en particulier Alterac et Gilnéas. L’Alliance de Lordaeron ainsi créée, s’ensuivit la fondation de l’ordre de la Main d’Argent et des premiers paladins. Tous furent choisis personnellement par Alonsus Faol, l’archevêque de l’Église de Lumière, soit pour leurs compétences martiales soit pour leur dévouement à la Sainte Lumière. Ainsi Tirion Fordring, Saidan Dathrohan et Gavinrad étaient tous des chevaliers nobles et respectés et Alonsus leurs appris le maniement de la Lumière tandis que Turalyon et Uther apprirent les arts de la guerre.

 

Turalyon rallie le Conseil des Sept Nations pour former l'Alliance

 

Alors que l’Alliance se préparait à la guerre, Lothar (qui voulait prendre le moins de risques possible) alla quérir toutes les aides qu’il trouva, il demanda notamment aux Hauts-elfes d’honorer le serment qu’ils avaient fait au roi Thoradin à l’issue de la guerre contre les trolls Amanis. Ce serment était simple : si un descendant de Thoradin venait à demander l’aide des hauts-elfes, ces derniers la leurs apporteraient sans poser de questions. Lothar étant un descendant de Thoradin le roi Anesterian Haut-Soleil fût contraint d’envoyer des troupes mais n’étant pas convaincu de la véracité de la menace orc, il n’envoya qu’une petite flotte. Certains hauts-elfes prirent au sérieux la menace de la Horde et désobéirent à leur roi pour partir rejoindre l’armée de l’Alliance à Hautebrande. À la tête de ces elfes se trouvait la capitaine des forestiers : Alleria Coursevent.

Alors que la flotte de Kul Tiras venait d’être défaite par les dragons rouges de la Horde, les 5 Paladins étaient fins prêts et rejoignirent l’armée à Hautebrande peu de temps avant que ne débute le premier affrontement terrestre entre l’Alliance et la Horde. À cette occasion, Lothar se rendit compte que les paladins étaient devenus non seulement d'excellents « prêtres-guerriers » mais également d'excellents tacticiens et stratèges. Il demanda à Turalyon et à Uther de devenir ses lieutenants. Conscients de l'honneur qui leur était fait, les deux paladins acceptèrent.

L’État Major de l'Alliance choisi les Contreforts de Hautebrande pour le déroulement de la bataille éponyme. Étant situés entre le point de débarquement de la Horde et la Capitale, Lothar avait prévu de couper la route à la Horde à cet endroit précis.

Lors de cette bataille, le bataillon de forestiers fût un atout indiscutable pour les forces de l’Alliance. Grâce à leur vue et à leur discrétion, les elfes firent d’excellents éclaireurs et les informations qu’ils recueillirent firent sans nul doute pencher la balance en leur faveur. De plus, nombreux furent les orcs à succomber aux volées de flèches que les elfes firent pleuvoir sur les troupes ennemis.

Malgré toutes les tentatives de Lothar pour rallier ses troupes, il sentait la peur s’immiscer dans le cœur de ses hommes. Cette peur ne fit qu’empirer lorsque les Chevaliers de la Mort arrivèrent sur le champ de bataille. Les Humains voyant leurs frères d’armes disparus se relever d’entre les morts et reprendre part aux combats aux cotés des orcs commencèrent à perdre espoir. Mais la Lumière ne les avait pas abandonnés et les Paladins qui combattaient dans la mêlée utilisèrent leurs pouvoirs sacrés pour redonner du courage aux soldats et inhiber les pouvoirs de nécromancie des Chevaliers de la Mort.

 

La Bataille des Contreforts de Hautebrande

 

L'Alliance remporta la victoire grâce aux paladins mais les troupes de la Horde contournèrent le lieu de la bataille pour tenter de prendre la capitale de Lordearon avant que les forces de l’Alliance ne se reforment et ne lancent une contre-offensive. Cette tentative échoua et la Horde battit en retraite jusqu'au Mont Rochenoire, son dernier bastion avant la Porte des Ténèbres où elle tenta une ultime manœuvre pour reprendre l'avantage. Orgrim Marteau-du-Destin mena à la charge des milliers d'orcs avec un seul but : tuer le commandant suprême de l'armée de l'Alliance, Anduin Lothar. La marée verte galvanisée par la charge héroïque de son chef de guerre perça les rangs des soldats de l'Alliance et atteint rapidement le commandant.

Lothar comprit rapidement que le but de la manœuvre était de l'atteindre mais le chevalier ne prit pas la fuite pour autant. Orgrim et Lothar finirent par se retrouver face à face et un combat singulier s'engagea. Le chevalier était un épéiste très expérimenté mais son bras n'était plus aussi fort qu'autrefois. L'orc quant à lui utilisait l'énergie de la dernière chance. Le combat fût rude mais bientôt le Marteau-du-destin brisa l'estramaçon de Lothar, et Orgrim assena un coup brutal et précis qui brisa le crâne de Lothar.

La mort de leur commandant entama grandement le moral des troupes et beaucoup des guerriers présents lors de l'affrontement se mirent à fuir. Turalyon qui lui aussi avait assisté impuissant à la mort de Lothar, ne céda ni au chagrin, ni au désespoir, mais le paladin sentit la colère monter en lui. Il déchaina ses pouvoirs sacrés et se mit à irradier de Lumière qui aveugla les orcs qui l'entouraient. Les pouvoirs déchainés par Turalyon interrompirent les combats et Turalyon se saisi de l'épée brisée de Lothar et assomma Orgrim. Il exhorta ses frères et sœurs d'armes à se battre car c'est ce que Lothar aurait voulu. Il aurait voulu que ceux qu'il considérait comme ses fils et ses filles ne baissent pas les bras mais se battent. Turalyon cria « Pour Lothar ! » et tel un écho à son cri, l'armée entière se mit à scander « Pour Lothar ! ». Le cours de la bataille s'inversa et les orcs qui ne s'étaient pas enfuit vers la Porte des Ténèbres furent capturés.

Afin de ne pas laisser à la Horde le temps de se remettre de cette défaite, Turalyon se lança à la poursuite des orcs fuyards. Ces derniers, menés par les Chevaliers de la Mort rescapés menèrent leurs poursuivants directement au Portail mais alors que les restes de la Horde traversaient la Porte, Turalyon décida de ne pas les poursuivre au-delà. Il chargea Khadgar et les mages du Kirin Tor de fermer la Porte des Ténèbres. Une fois cela fait, il fût nommé commandant suprême de l'Alliance et s’attela à reconstruire Azeroth. Il commença par interner les orcs capturés dans des camps afin de les empêcher de nuire et il lança la reconstruction de la ville de Hurlevent. Il fit également construire une forteresse non loin du site du Portail afin de prévenir une éventuelle représaille de la Horde.

Turalyon pût enfin aspirer à une vie paisible et se maria avec Alleria Coursevent dont il était tombé amoureux. Ensemble, ils eurent un fils qu'ils nommèrent Arathor.

 

 

Au delà de la porte des Ténèbres


Cette période de paix ne fût que de courte durée, en effet un peu plus d'un an après la fin de la Deuxième Guerre, Khadgar mit en garde les dirigeants d'Azeroth contre une nouvelle invasion imminente. Ils acceptèrent de mobiliser des troupes vers le bastion de Rempart-du-Néant mais cela prendrait du temps. Il fût donc décidé que Turalyon et Alleria rassembleraient les armées venant du Nord tandis que Danath Trollemort, prendrait la tête d'une troupe et l’amènerait directement sur le site de l'ancienne Porte des Ténèbres. Malheureusement, seulement quelques semaines après, le Portail se rouvrit et une marée d'orcs s'en déversa. Les troupes de Trollemort furent anéanties et seul Danath s'en sortit et alla chercher l'aide de Rempart-du-Néant. Les troupes de la Horde mirent rapidement en place le siège du bastion mais la garnison de Rempart-du-Néant tint bon.


Illustration de Chronicles de l'invasion de Draenor


Les renforts finirent par arriver pour permettre à l'Alliance de reprendre progressivement le dessus sur la Horde et finalement repousser les orcs jusqu'au Portail. Mais il s'avéra que les orcs n'étaient pas revenus sur Azeroth pour la conquête. Ils gagnaient en fait du temps pour permettre à de petites troupes de récupérer des reliques afin d'ouvrir des portails pour fuir leur monde en perdition. Lorsque la quasi totalité des orcs présents sur Azeroth passèrent le portail et repartirent sur Draenor, Turalyon comprit que les orcs avaient trouvé ce qu'ils cherchaient et qu'ils pouvaient envahir d'autres mondes. Rien que d'envisager la destruction d'un monde innocent était inconcevable pour le commandant de l'Alliance. Il demanda à tous les soldats volontaires de le suivre sur Draenor pour contrecarrer les plans des orcs.

L'invasion de Draenor fût donc lancée et lorsque Turalyon, Alleria, Khadgar, Danath et Kurdran Marteau-Hardi arrivèrent sur le monde des orcs ils se rendirent compte de l'ampleur des dégâts qu'avait subit le monde. Les troupes de l'Alliance arrivèrent dans la Péninsule des Flammes Infernales et devant eux se dressait la Forteresse des Flammes Infernales. Après avoir fait parler un prisonnier orc, Turalyon apprit que le chaman Ner'zhul était à l'origine du vol des reliques. N'ayant aucune connaissance des lieux il se dit que le chaman devait se trouver dans la Forteresse des Flammes Infernales, il lança donc un siège en bonne et due forme. Les forces qui défendaient la forteresse étaient peu nombreuses et tombèrent rapidement. En se rendant compte que Ner'zhul n'était pas dans la forteresse, Alleria questionna un des défenseurs qui lui révéla que le chaman était en route pour le Temple Noir.

Khadgar souleva cependant un second problème, en effet il lui fallait une des reliques pour fermer définitivement le portail: le Crâne de Gul'dan. Grâce aux renseignements qu'il avait obtenus auprès d'un orc, Khadgar savait que le crâne était en possession d'un adversaire de taille puisqu'il s'agissait d'Aile de Mort anciennement Aspect de la Terre et chef du vol draconique noir qui avait élu domicile dans les contrées au Nord appelées Gorgrond.

Turalyon prit la décision de scinder leurs forces pour pouvoir à la fois arrêter Ner'zhul et récupérer le Crâne de Gul'dan. Il envoya Kurdran et Danath pourchasser le Chaman tandis que Khadgar, Alleria et lui-même partiraient en chasse du dragon.

Lorsque la troupe d'Alleria et Turalyon arriva en Gorgrond, ils découvrirent un paysage désertique où les roches s'étaient amoncelées pour former de gigantesques piques. Cette région désormais appelée « Les Tranchantes » abritait un conflit entre les habitants de cette région inhospitalière et les sbires d'Aile de Mort. Rapidement les troupes de l'Alliance s'allièrent avec le chef des Gronns : Gruul. Devenus alliés objectifs, les Fils de Lothar mirent en place un plan pour faire sortir le dragon noir de sa cachette. Ce plan fût mené à bien et Gruul qui s'était posté sur un promontoire avait empalé sur les piques rocailleuses un grand nombre des dragons noirs et affronta Aile de Mort à mains nues. Lors du combat entre les deux créatures, Aile de Mort fût blessé et lâcha le Crâne de Gul'dan.

La relique ainsi récupérée, Khadgar ouvrit des portails pour permettre au deux troupes de se rejoindre devant le Temple Noir où Ner'zhul s'était réfugié. Malheureusement, le sortilège était sur le point d'être lancé lorsque Les Fils de Lothar prirent le temple. Turalyon, Alleria et Khadgar arrivèrent à temps pour voir les premiers portails s'ouvrir. Mais le chaman orc avait sous-estimé la puissance du sortilège et ce dernier échappa à son contrôle. Une réaction en chaîne se déclencha avec l'ouverture de plusieurs portails qui commencèrent à apparaître. Les mages du Kirin Tor et Khadgar purent récupérer deux des artéfacts: le Livre de Medivh et l’œil de Dalaran. Ner'zhul et quelques chevaliers de la mort partirent avec le Sceptre de Sargeras par un des portails.

 

Fan art de Ner'zhul en train d'ouvrir les portails

 

Khadgar comprit que les énergies qui avaient été libérées lors du rituel allaient détruire Draenor. Il consulta Turalyon sur une option pour sauver Azeroth en fermant la Porte de Ténèbres depuis Draenor pour empêcher les énergies dévastatrices de s'infiltrer sur Azeroth. Turalyon accepta ce plan en sachant que cela les condamnerait. Alors que les mages utilisaient la puissance du Crâne de Gul'dan pour fermer le portail, les troupes de l'Alliance luttaient pour s'assurer de l'arrivée à terme de leur mission.

La Porte des Ténèbres explosa, brisant le pont qui existait entre les deux mondes. Une fois leur tâche accomplie, Alleria, Turalyon et Khadgar s’engouffrèrent dans une faille dimensionnelle en ne sachant pas s'ils survivraient.

 

 

La Guerre de Mille ans


Lorsque Turalyon émergea de la faille, il se trouvait dans la Péninsules des Flammes Infernales mais pas celle qu'il avait quitté en se jetant dans la faille. Celle ci était vide, pas une âme qui vive, pas un stigmate de la guerre qui faisait pourtant rage quelques minutes auparavant. C'est à ce moment que commence pour Alleria et Turalyon la Guerre de Mille ans.

Cet épisode de la vie d'Alleria et Turalyon a été récemment explicité par Blizzard avec le livre audio en 3 parties qui est sorti le 21 septembre. Ces épisodes sont disponibles ici.

 

Alleria et Turalyon sur l'Outreterre alternative.

 

Dans ce livre audio, on apprend comment Alleria et Turalyon on rencontré l'Armée de la Lumière. Ils étaient pourchassés par un démon extrêmement talentueux qui les avait pris en chasse lors de leurs arrivée sur l'Outreterre alternative. Ils réussirent à l'abattre en lui tendant un piège et Lothraxion, qui était lui aussi en chasse de ce démon proposa au paladin et à la forestière de rejoindre les rangs de L'Armée de la Lumière. Après s'être entretenu avec le Naaru Xe'ra, Turalyon eu l'honneur de renaître dans la Lumière.

Les deux nouveaux arrivants gagnèrent vite des galons au cours des différentes batailles qui opposaient l'Armée de la Lumière à la Légion mais aussi au Vide. Alleria s' intéressa particulièrement à ces énergies ce qui lui valu d'être réprimandée par Xe'ra. Alors que les années passaient, la guerre ne semblait pas prendre une bonne tournure pour le forces de la Lumière; Alleria et Turalyon furent dépêchés sur Argus pour récolter des information sur le monde-mère de la Légion. C'est lors de cette expédition qu'ils apprirent la présence d'un Titan au cœur d'Argus. Mais cette information eu un prix pour Turalyon car lors de cette expédition, ils furent repéré et leur unique porte de sortie fût bloquée par une marée de démon. Pour s'en sortir Alleria utilisa les puissance de l'Ombre pour transporter son époux vers le Xénédar. Mais cette utilisation du Vide était intolérable pour Xe'ra qui banni Alleria de l'Armée de la Lumière.

Alors que Turalyon devenait Grand Exarque de l'Armée de la Lumière, Alleria était faîte prisonnière par la Légion. C'est dans les geôles d'un monde de la Légion qu'Alleria rencontra l'Arpenteur des Ombres. Ce dernier l'aida, dans un premier temps à s'échapper, puis à maîtriser les énergies du vide. Même si Turalyon s'était résigné au bannissement de son épouse, il n'avait cessé de penser à elle. C'est grâce à ces sentiments que le démon qui les avaient traqués en Outreterre piégea Turalyon et entama d'enfermer son âme dans une pierre d'âme. Alleria eu cependant la vision de ce qui ce passait sur le Xénédar et arriva juste à temps pour sauver Turalyon et tuer définitivement l'assassin que Kil'Jaeden avait envoyé pour les supprimer.

Même si cet acte ne permit pas à Alleria de regagner sa place au sein de l'Armée de la Lumière, elle jura devant Xe'ra de combattre la Légion. Mais devant le refus de l'Elfe de renonce à l'Ombre, le Naa'ru enferma cette dernière.

 

 

Légion


Avec la sortie du Patch 7.3 et l'assaut sur Argus, Alleria et Turalyon ont refait leur apparition en jeu avec une entrée « fracassante ». En effet lorsque le Vindicaar arrive sur Argus il est rejoint par le Xénédar mais ce dernier essuie des tirs et est gravement endommagé. Il finit par s'écraser dans la région de Krokuun. Rapidement les équipes de secours du Vindicaar sont déployées et les principaux membres de l'Armée de la Lumière sont rapatriés vers le vaisseau dimensionnel. Parmi eux se trouvent Turalyon, qui était devenu Grand Exarque de l'Armée de la Lumière, Xe'ra, le Naaru et Lothraxion l'un des seuls nathrezims qui n'ai pas rejoint la Légion. Alleria ne faisaitt pas partie du groupe, s'étant échappée des geôles du Xénédar avant son crash sur Argus.

Lorsque les rescapés du Xénédar furent en sécurité à bord du Vindicaar, Xe'ra révéla que l'élu dont parlait la prophétie annonçant la fin de la Légion n'est autre qu'Illidan Hurlorage. Le Naaru entreprit donc de le purger de toute corruption démoniaque afin qu'il puisse accueillir le pouvoir de la Lumière mais ce dernier refusa. Ce refus ne troubla pas Xe'ra qui continua à supprimer les marques de corruption, ignorant les protestations d'Illidan. Mais dans un élan de rage ce dernier déchaina sa puissance sur le Naaru qui vola en éclats. Turalyon qui depuis près de mille ans avait fait aveuglement confiance à Xe'ra, accusa Illidan de les avoir tous condamnés en refusant le don du Naaru, mais alors que le paladin armait son coup pour punir le Traître, sa lame fût bloquée par la main griffue d'Illidan. Il clama qu'ils n'avaient pas besoin de se faire dicter leur destin par qui que ce soit et qu'ils gagneraient cette guerre. Alleria réussit à faire comprendre à son mari que Xe'ra avait déjà manqué de lucidité en refusant d'accepter qu'elle pouvait aider l'Armée de la Lumière malgré ses pouvoirs d'ombre, elle avait refait la même erreur avec Illidan et elle lui fût fatale.

 

 

Une fois que le Grand Exarque fût remis, une offensive fût lancée sur les Étendues Antoréennes et Krokuun, des avant-postes furent établis et les régions progressivement sécurisées. L'offensive se poursuivit sur Mac'Aree, la région où se situait l'ancien centre du pouvoir de la civilisation érédar : le Siège du Triumvirat. Aux abords de l'édifice se trouvait une nouvelle menace : le Vide; Fort heureusement, Alleria avait beaucoup appris sur ces énergies, en partie grâce à l’Arpenteur des ombres. Ce fût avec ce dernier qu'Alleria et des aventuriers s'introduisirent dans le bâtiment pour atteindre le Naaru d'ombre qui y avait élu domicile. Elle consuma son essence ce qui eu pour conséquence d'altérer temporairement sa forme physique.

Une fois cette menace éliminée, la principale poche de résistance restant sur Argus était Antorus, le Trône Ardent. C'était là que les démons s'étaient retranchés pour protéger leur seigneur Sargeras. L'assaut final aurait bientôt lieu et il déterminera l'avenir de la Légion et de l'Armée de la Lumière. Alleria et Turalyon seront ensemble à la tête des forces qui prendront la forteresse d'assaut et qui scelleront le destin du monde.

Peut-être que nos deux héros pourront enfin aspirer à une vie paisible avec leur fils Arator le Rédempteur, mais ce n'est pas dans la nature des héros de rester à l'abri et nous avons de bonnes raisons de penser qu'Alleria et Turalyon seront aux premiers rangs pour défendre Azeroth si celle-ci venait à être en danger.

En savoir plus sur l'auteur

Nextraker

Nextraker

Rédacteur WoW spécialisé Lore et créateur d'un projet plus global.

ARTICLES SIMILAIRES

Aucun commentaire (0)

DOSSIERS

WoW : Battle for Azeroth Découvrez la 7e extension

WoW : Battle for Azeroth

Patch 7.3 Découvrez la nouvelle mise à jour

Patch 7.3

Cette semaine dans les îles Brisées Qu'est-ce qui vous attends cette semaine ?

Cette semaine dans les îles Brisées

À LA UNE

RSS
  • Articles les
    plus lus

  • Articles les
    plus commentés

Commandez avec
World of warcraft - carte prépayée 2 mois
PC
à partir de
26€
09
Découvrir l'offre