MGG / Guides jeux vidéo / Star Citizen /

Star Citizen : Aopoa, Constructeur

Star Citizen : Aopoa, Constructeur
2

Le fabricant Xi'an AopoA propose des vaisseaux bien différents des modèles produits par les humains dans Star Citizen. Découvrez comment ce constructeur a réussi à s'implanter, non sans difficultés.

Star Citizen : Aopoa, Constructeur

Il n'y a pas si longtemps le constructeur Xi'an AopoA (prononcé /uh-POE-uh/) et ses vaisseaux n’étaient pas autant les bienvenus dans l’espace humain. Guerre froide, partenariat avec MISC et volonté de l'Empereur Kray sont des points de l'histoire de ce constructeur qui en font ce qu'il est aujourd'hui dans l'univers de Star Citizen.

Histoire d'AopoA

Au plus fort de la guerre froide, les Xi’An et l’UEE maintenaient un délicat statu quo le long de la ligne Perry, les deux espèces envoyaient des petits vaisseaux éclaireurs en missions de reconnaissance le long de la ligne pour récolter des informations de manière clandestine.

Ce fut lors de ces incursions secrètes que les pilotes de l’UEE rencontrèrent pour la première fois le vaisseau qu’ils finiront par baptiser "Quark" (Qhire Khartu chez les Xi'an). Malgré de nombreuses rencontres, le Quark resta insaisissable jusqu’en 2896, quand un escadron de reconnaissance de la Navy eut la chance d’en découvrir une épave sans pilote.

Emmené dans une base militaire secrète de recherche, les scientifiques étaient impressionnés par ses ailes aux articulations complexes et ses propulseurs de manœuvre à double-vecteurs, ils s'évertuèrent à la rétro-conception des technologies avancées trouvées à bord. Une marque sur la coque du vaisseau ne leur était pas inconnue, elle était identique à celle trouvée sur un bombardier Xi'an Volper, fabriqué par AopoA

Star Citizen

Pendant ce temps, AopoA faisait les gros titres de l'UEE en envoyant une délégation à la corporation MISC pour tenter d'obtenir un accord de prêt-bail.

MISC savait que s’ils pouvaient incorporer de la technologie Xi’an dans la conception de leurs vaisseaux, cela leur donnerait un grand avantage dans le marché entre les deux espèces.

En 2910 un accord fut signé et MISC devint le premier fabricant de vaisseaux humains à avoir fait ce genre d’alliance commerciale avec un fabricant Xi’An.

L’empereur Kray aurait approuvé l’approche de AopoA envers MISC car il avait appris qu’un de leurs vaisseaux avait été capturé par l’UEE, préférant tirer profit de la situation.

AopoA, comme toutes les corporations Xi’An, ont été dotées d’un monopole sur leur unique secteur de fabrication. Actuellement ils sont les seuls fabricants de vaisseaux légers légalement autorisés dans l’empire Xi’An. Ils ont continué à surprendre en révélant l’innovante technologie des propulseurs à double-vecteurs qui a depuis révolutionné la conception des vaisseaux Xi’An.

Les vaisseaux d'AopoA

Ils sont reconnaissables grâce à leurs propulseurs rotatifs qui leurs permettent d'accélérer avec la même force dans toutes les directions. Cela les rend très manœuvrables et difficiles à toucher.

Khartu-Al

Il s'agit de la version "export" d'un chasseur léger Xi'an, modifiée pour être pilotable par les humains (et être un peu moins bon que la version Xi'an). Comme tous les chasseurs Xi'an, le Khartu-Al diffère des vaisseaux humains par son architecture de propulsion. Au lieu d'avoir un propulseur principal dans l'axe du vaisseau, il dispose de 4 propulseurs rotatifs qui lui permettent d'accélérer avec la même force dans toutes les directions. Cela rend le Khartu-Al très manœuvrable et difficile à toucher. Cependant, le Khartu-Al est moins armé que les chasseurs légers humains.

Nox

Il s'agit d'une moto volante d'origine Xi'an, monoplace, adaptée à la morphologie des pilotes humains. Le Nox est un véhicule très rapide, conçu pour faire la course dans l'espace comme au sol.

Incapable de s'extraire seul de la gravité, le Nox est un vaisseau parasite. Il est équipé de deux canons mais ne transporte pas de cargo.

Nox

Nox Kue

Identique à la Nox avec une peinture spéciale.

San’tok.yāi

Il s'agit de la version "export" d'un chasseur médian Xi'an, modifié pour être pilotable par les humains (et être un peu moins bon que la version Xi'an). Comme tous les chasseurs Xi'an, le San’tok.yāi diffère des vaisseaux humains par son architecture de propulsion. Au lieu d'avoir un propulseur principal dans l'axe du vaisseau, il dispose de 4 propulseurs rotatifs qui lui permettent d'accélérer avec la même force dans toutes les directions. Cela rend le San’tok.yāi très manœuvrable et difficile à toucher. Le San’tok.yāi dispose de 4 canons et de missiles.

Star Citizen : Greycat Industrial, constructeur

Qu'il s'agisse du Multi-tool qui permet de découper le métal en toute sécurité ou d'un vêtement très résistant protégeant un mineur contre la chute de débris, la vaste gamme d'équipements industriels Greycat en fait l'une des marques les plus respectées du marché.

2
Alexandre Debry il y a 1 an

Merci pour ce beau post très instructif Mr Heletzac! Continuez comme ça !

Alexandre Debry il y a 1 an

Merci pour ce beau post très instructif Mr Heletzac! Continuez comme ça !

L'actu

En Continu

18:25 Star Citizen - IAE2951 : Jour 9
17:40 Star Citizen : découvrez l'Odyssey, un vaisseau pour les longs voyages
18:30 Star Citizen - IAE2951 : Jour 8
20:30 Star Citizen - IAE2951 : Jour 7
19:00 Inside Star Citizen : Freight Mate
18:15 Star Citizen : le RAFT, nouveau vaisseau jouable
19:25 Star Citizen - IAE2951 : Jour 6
19:45 Star Citizen - IAE2951 : Jour 5
21:05 Star Citizen - IAE2951 : Jour 4
07:00 Star Citizen Live : First-Person Features

Articles

recommandés

Star Citizen : L'intégralité des conférences de la CitizenCon 2951
Star Citizen : Patch alpha 3.15
L'équipage Millenium Star Citizen a besoin de vous !

Guides

à découvrir

Quel pack choisir sur Star Citizen ?
Star Citizen : Guide des commandes
Star Citizen : Achat et location de vaisseaux