Menu
Millenium / Guides jeux vidéo / Star Citizen /

Star Citizen : Changements sur les voyages quantiques

Star Citizen : Changements sur les voyages quantiques
3

Les voyages quantiques ont reçu de grands changements lors de la mise à jour alpha 3.8 de Star Citizen. Découvrez les avantages et désavantages de cette re-interpretation des voyages inter planetaires par Cloud Imperium

Star Citizen : Changements sur les voyages quantiques

Les voyages quantiques sont le meilleur moyen de parcourir de grandes distances dans Star Citizen. Ils nécessitent un moteur quantique et permettent d'aller vers un point où il existe une balise quantique.

TL;DR

- Dans le patch 3.8 les statistiques de presque tous les composants de vaisseaux ont été revues en les différenciant les uns des autres.

- Les temps de voyage quantique ont été globalement revus à la baisse surtout pour les petits vaisseaux.

- Désormais l'accélération joue un grand rôle, rendant certains moteurs plus rapides sur de courts trajets, et d'autres sur les grands trajets. La vitesse n'est plus la métrique maître.

Les invariants

Balises quantiques

Les centres d’intérêt sur la surface d'une planète possèdent pour la plupart une balise quantique visible de tous. Des missions peuvent en révéler davantage, comme la position des caves ou des points de rendez-vous. A contrario, certains points oubliés ou souhaitant rester dans l'ombre peuvent ne pas avoir de balise.

Les membres d'un groupe ont également chacun une balise sur leur position, ce qui permet de rejoindre ses amis plus rapidement.

Astuce

Il est possible de s'approcher au mieux d'un endroit ne possèdant pas de balise en choisissant une balise voisine, et en arrêtant le voyage en cours de route (touche B par défaut) ou en coupant les moteurs (touche I par défaut) ou le générateur (touche U). Il est toutefois impossible d'arrêter un quantum en phase de décélération (voir plus de détails à la suite de cet article).

Star Citizen
Star Citizen

Attention toutes fois si votre ligne de vue intersecte, ou, est coupée par un obstacle. Il peut arriver que le voyage se conclue par votre vaisseau étalé en petits morceaux à la surface d'une planète

Expérience de voyage

Les étapes permettant de lancer un voyage quantique restent fondamentalement inchangés. Comme décrit dans ce guide sur le pilotage la séquence est la suivante
prechauffage et alignement -> acceleration -> voyage quantique -> arrivée à destination

Star Citizen
Star Citizen

Après un voyage assez long, une phase de "refroidissement" qui n'affecte en rien la température du moteur quantique, et dont le timing ne dépends que de la taille du moteur quantique

La gestion de la température lors du voyage reste inchangée. On vous recommande chaudement de revoir l'introduction de ce guide sur les moteurs quantiques pour en apprendre d'avantage sur l'overclock, les transitions et états énergétiques du moteur quantique.

Il est également toujours possible de lancer un voyage quantique en coordination avec ses amis ou membres d'une corporation

Star Citizen

Dans un groupe au sein du même serveur quand vous lancez une calibration vos camarades peuvent s’aligner sur le même point pour lancer un voyage de groupe. L'avancement du préchauffage des moteurs quantiques de chaque membre est représenté par un petit cercle, et l'avancement de leur calibration par la couleur du cercle, prêt ou "ready" en vert ou non prêt en bleu

Quand le joueur ayant lancé la première calibration lance le voyage quantique, tous les joueurs prêts partent en coordination avec lui. Et c'est la qu'on remarque l'une des moins évidentes, mais pas moins importantes différences avec l'ancienne interprétation des voyages quantiques

Les changements

Voyage de groupe

Dans les itérations précédentes, lors d'un voyage quantique en groupe, tous les membres voyageaient a la vitesse et au rythme du lanceur du voyage. Ceci permettait aux moteurs quantiques les plus rapides de "tracter" les vaisseaux aux moteurs plus lents pour peu qu'un choix judicieux de leader de saut (la personne lançant les calibrations) ait eu lieu.
Ceci permettait surtout et avant tout de maintenir les groupes groupés, atterrir dans les événements comme les interdictions ensemble et avec le soutien les uns des autres. Cela donnait également à l'escorte de vaisseaux de transport plus de cohérence.

Désormais, lors d'un voyage quantique de groupe, les membres dérivent lentement les uns des autres, voyageant tous a leur propre rythme. C'est ainsi que l'on peut remarquer le changement le plus important, et que la plupart des joueurs ont pu constater dès leur premières minutes de jeu. En effet alors que les grands vaisseaux dépassent les petits vaisseaux au démarrage, il n'est pas rare qu'un petit vaisseau arrive a destination avant les poids lourds, ce qui va a l'encontre de ce que l'on a connu jusqu'à présent. Les temps de voyage ont drastiquement changé

Mon voyage, vitesses et accélérations

En effet, les performances des moteurs quantiques ont été radicalement revus. Et alors que jusqu’à nouvel ordre dans le lore les moteurs quantiques ont des vitesses autour de 20% de C la vitesse de la lumière, les moteurs quantiques actuels vont en moyenne à 40% de C et certains montent au-delà de 95% de C

Mais ces changements de vitesse max ne racontent pas toute l'histoire. Si la vitesse max était le seul paramètre les nouveaux voyages prendraient moins d'une minute, or ils sont globalement autour de 2~5 minutes. Les pilotes de vaisseaux de taille S ont été les premiers à le remarquer, les temps d'accélération ont grandement augmenté. Ceci est très visible sur les vaisseaux à faible accélération car les effets quantiques apparaissent progressivement en atteignant les vitesses de 200 000 Km/h et 250 000 Km/h. Et ces effets tardent bien plus à apparaître qu'auparavant

L’accélération joue désormais un rôle majeur à un tel point que le VK-00, le moteur quantique à la vitesse max la plus grosse est pourtant le moteur le plus lent à cause de son accélération minime. Peut-être un moyen de jouer avec les pilotes soucieux des statistiques ? Ces mêmes joueurs (magnifiques hommes et femmes de culture !) pensent probablement en ce moment même à des valeurs que l'on peut trouver dans les fichiers .xml du jeu libellés "acc stage 1" et "acc stage 2". Ceci suggère qu'on a une accélération constante au départ, et une décélération constante à l'arrivée également, quelque-chose comme ça en somme

Exemple de voyage quantique attendu avec Beacon dans un voyage PO-ArcCorp - Star Citizen
Exemple de voyage quantique attendu avec Beacon dans un voyage PO-ArcCorp

Et pourtant, ceci n'est pas du tout ce qui est observé en jeu, à la place on observe ceci :

Voyage Crusader - ArcCorp dans un Cutlass Black équipé d'un Odyssey - Star Citizen
Voyage Crusader - ArcCorp dans un Cutlass Black équipé d'un Odyssey

Les divers pics sont dus a des erreurs de mesure, dans ce cas, des erreurs de lecture combinés aux petits hoquets liés à l'expérience en ligne dans le PU. Du fait de la relation physique entre position et vitesse, une petite erreur de lecture en position se traduit par une grosse erreur (et un pic) en vitesse.

Toutefois, la tendance est suffisamment claire pour conclure que l'accélération n'est pas constante. Ceci est encore plus voyant en zoomant un peu :

Star Citizen

L’accélération n'étant pas constante, et son évolution étant pour l'instant un mystère pour la communauté l'étude et caractérisation des moteurs quantiques pose en ce moment de grandes difficultés. Ce qui est à la fois frustrant et excitant nous offrant un petit mystère à percer

En attendant d'avoir toutes les réponses la communauté a trouvé empiriquement une formule permettant de prévoir les temps de voyage sur des distances suffisamment longues qui s'est vue vérifiée sur 7 moteurs quantiques différents avec une erreur d'à peine 1 à 2%. C'est avec ceci qu'on met a jour les moteurs quantiques au fur et a mesure, en commençant bien-sur par les comparatifs

Star Citizen
3
Seb C il y a 1 mois

Pardon, je voulais dire qu'une variation instantanée de l'accélération nécessiterait une énergie infinie en principe.

Seb C il y a 1 mois

De toute évidence, c'est la dérive de l'accélération qui est constante (parfois appelé le jerk). C'est physiquement réaliste car une variation instantanée de l'accélération correspondrait a une variation instantanée de l'energie car F=ma .

Seb C il y a 1 mois

De toute évidence, c'est la dérive de l'accélération qui est constante (parfois appelé le jerk). C'est physiquement réaliste car une variation instantanée de l'accélération correspondrait a une variation instantanée de l'energie car F=ma .

L'actu

En Continu

18:30 Star Citizen : Le patch 4.1
18:00 Star Citizen : Ask Me Anything sur les prisons
19:45 Star Citizen Live : Adventures in Spaceships - Des aventures dans des vaisseaux
13:00 Star Citizen : Nul
07:00 Inside Star Citizen : Les lunes de MicroTech et l'intérieur du Carrack
07:00 Star Citizen : un jeu AAA à l'intérieur du jeu?
07:00 Star Citizen : Réinitialisation de compte
13:00 Star Citizen : Bremen
07:00 Star Citizen : Pillar Talk sur l'année 2020
17:00 Star Citizen : Les news de la semaine du 10 au 16 février 2020

Articles

recommandés

Star Citizen : La Roadmap du patch 3.9
Star Citizen : L'intégralité des conférences de la CitizenCon 2949
L'équipage Millenium Star Citizen a besoin de vous !

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Star Citizen : Toutes nos leçons de pilotage
Star Citizen : Réinitialisation de compte