Menu
Millenium / Guides jeux vidéo / Star Citizen /

Star Citizen : Nexus

Star Citizen : Nexus
0

Le système Nexus de Star Citizen a longtemps été un territoire de non-droit. Ces dernières années, l’UEE est en campagne pour reconquérir le secteur. L’armée est, de nos jours, en guerre contre les gangs de Nexus qui résistent toujours aux autorités sur la planète principale Lago.

Star Citizen : Nexus

Le système Nexus de Star Citizen a eu beaucoup de noms différents au cours de sa longue histoire : UDS-2445-3-09, Hathor ou encore The "Crossroads of Crime" (Au carrefour du crime). Nexus est celui qui est resté dans la mémoire collective. Le nom « Nexus » a pour la première fois été mentionné au 28ème siècle pour symboliser la localisation stratégique du système dans le réseau des jump-points, au cœur d’un secteur de hors-la-loi. Le système est longtemps resté non affilié.

Lorsque l’UEE a rétabli Nexus sous l’autorité de l’empire en 2931, le gouvernement a tenté de remettre en place son ancien nom, Hathor, afin de faire un trait sur la période sombre du système. Mais Nexus était bien trop imprimé dans les esprits pour s’en défaire aussi facilement. Cette tentative n’a eu pour seule résultat que des moqueries. Le nom Nexus fut finalement reconnu par le gouvernement.

L’UEE fait de réels efforts depuis plusieurs années pour intégrer Nexus dans son empire et permettre de pacifier le secteur. L’objectif n’est pas encore atteint : le système n’est pas complètement sécurisé et sa proximité à Cathcart reste un danger permanent.

AVERTISSEMENT AUX VOYAGEURS : Nexus n’est plus aussi dangereux qu’il ne l'était le siècle dernier. Cependant, tout pilote entrant dans le système doit se rappeler de la règle de trois : Restez sur les parcours sécurisés, Surveillez vos scanner, et Levez vos boucliers !

A propos

Nexus fut découvert le 9 mars 2445 par Dominic Thapa, un pilote de l’UNE alors qu’il sondait le système Cathcart pour de nouveaux jump-points. Par conséquent, ce furent les militaires qui nommèrent en toute simplicité le système : UDS-2445-3-09. Le système contient cinq planètes et une ceinture d’astéroïdes riches en minéraux.

Selon les premières évaluations des explorateurs de l’UNE, Nexus était prometteur mais présentait un obstacle majeur : le seul accès au système passait, à l’époque, par Cathcart, zone restrictive de l’armée. Plutôt que d’ouvrir Cathcart aux civils, les militaires tentèrent de faire profit du nouveau système. L’armée commença, ainsi, la terraformation de Nexus IV et lança même des expérimentations sur la terraformation d'une planète de type "smog", Nexus II . Malheureusement, en cette période, le budget gouvernemental était en déclin et le développement intensif du système se vit menacé. L’armée ne voulait, cependant, toujours pas ouvrir les accès de Cathcart. Un compromis fut donc trouvé. En Janvier 2468, l’UNE donna l’accès des deux systèmes, Cathcart et Nexus, à une seule entreprise, Hathor Group. La compagnie obtint également les droits miniers de tout le système Nexus pour une somme considérable, qui permit de remettre d’aplomb les finances du gouvernement. Certains historiens affirment que cet épisode a notamment permis de maintenir le parti politique des Universalistes au pouvoir lors des élections de 2468. C’était la première fois qu’un système fut vendu à un groupe privé. La deuxième fois fut des siècles plus tard avec le système Stanton.

Star Citizen

En l’absence de contrôle de l'empire dans le secteur, les directeurs de Hathor groupe pouvait gouverner comme bon leur semblait. La première décision fut d’appeler le système Hathor. La compagnie ne mit pas beaucoup de lois en place. En effet, le groupe Hathor ne s’intéressait pas vraiment à ce que faisaient leurs employés dans leurs temps libre tant que cela n’affectait pas les performances de leurs industries minières. En l'absence de législation, les délits devinrent monnaie courante, comme ce fut le cas dans de nombreuses sociétés humaines à travers l’histoire. La criminalité dans le système devenait la seule économie viable après celle du groupe Hathor.

Cela s’intensifia avec la découverte de trois nouveaux jump-points dans le système qui permirent de rentrer sans autorisation de l’armée. Des d’embuscades étaient régulièrement mises en places dans les sorties de jump-points par les gangs de Nexus. Cette criminalité omniprésente et la rigidité du groupe Hathor ont marginalisé le secteur. Personne ne souhaitait s’installer dans un tel environnement.

Malgré ces conditions, le groupe Hathor continua d'exploiter toutes les ressources de Nexus III, Nexus IV et la ceinture d’astéroïdes pendant près de deux siècles. Puis en 2672, l’investissement en sécurité devenait tellement massif que l’industrie minière finit par réaliser des pertes nettes. Hathor Group abandonna alors le système du jour au lendemain laissant un territoire désolé derrière lui, ravagé par une industrie intensive et non durable.

Star Citizen

Après le départ de la seule entité légale du système, la situation naturellement se dégrada. La surface de Lago et ses nombreux réseaux de tunnels miniers faisaient le bonheur des brigands pour établir leurs bases d’opérations. Le système devint un véritable quartier général de hors-la-loi. C’est à cette époque que l’on surnomma le système : « Crossroad of Crime ». Pendant des années, l’UEE ne dépensa que le strict minimum pour contenir la menace des hors-la-loi dans le secteur.

En 2931, la célèbre escapade meurtrière du fugitif Dean Kellar sema la mort sur de nombreux systèmes y compris quelques-uns de l’empire. C'est lors de cet épisode que l’UEE fut surpris par l’ampleur du réseau criminel : pensant initialement avoir affaire à un petit groupe, l’Adocacy et l’armée avaient largement sous-estimé la résistance et la cohésion des hors-la-loi. L'UEE réalisa que la menace était bien réelle et décida d’y mettre un terme. L’empire employa la manière forte et passa une motion au Sénat pour revendiquer le système Nexus et éradiquer la menace en son cœur.

Une fois l’empire aux commandes, les infrastructures de Nexus se sont développées, en particulier autour de positions stratégiques pour l’Advocacy et l’armée afin d’aider à sécuriser le système. De nos jours, le commerce commence doucement à être réintroduit, les lignes marchandes étant étroitement surveillées. Quelques compagnies ont même mis en place des opérations. Malgré cette forte présence militaire, Nexus reste risqué. La bataille pour le contrôle de Nexus n'est pas terminé. Nexus III a été entièrement sécurisée mais de nombreux individus sur Nexus IV (Lago) continuent la résistance et la victoire n’est toujours pas assurée pour les autorités.

Nexus et ses astres dans la Starmap - Star Citizen
Nexus et ses astres dans la Starmap

Géographie

Nexus I

Nexus I est une protoplanète dont la surface a été carbonisée par son étoile. Cela n’avait pas empêché le groupe Hathor d’effectuer des relevés pour vérifier son potentiel minier. Sans surprise, les résultats furent décevants.

Star Citizen

Nexus II

La planète Nexus II est constituée d’une atmosphère riche en azote. L’UNE avait expérimenté la terraformation sur cette planète mais aucun test n’avait permis d’avoir une atmosphère viable pour l’humanité. Beaucoup pensent que ce sont ces essais qui ont coulé les finances de l’UNE et provoqué la vente du système au groupe Hathor.

Star Citizen

Nexus III

Ce monde naturellement habitable fut autrefois le quartier général des opérations du groupe Hathor avant que les pirates ne s’en emparent. Lorsque l’UEE décida de reprendre le contrôle du système, Nexus III fut la première cible. Après un conflit de longue haleine, l’armée s’installa et établit une présence permanente sur la surface de la planète.

Aujourd’hui, elle est exclusivement réservée aux personnels militaires et nécessite une autorisation spéciale pour atterrir.

Star Citizen

Nexus IV, Lago

Le nom de la planète, Lago, vient d’un film connu du 26ème siècle sur un paradis utopique de hors-la-loi. Jusqu’en 2920, la réalité avait dépassé la fiction. Les pirates se réfugiaient sur la planète pour échapper aux autorités. Dans la galaxie, seule Spider (système Cathcart) pouvait rivaliser avec une telle concentration de criminels.

Ces derniers temps, l’UEE a largement vanté son action pour récupérer Lago sous son emprise. Une agence permanente de l’Advocacy entourée d’une force de police, de citoyens de l’UEE et de civils s'est établie sur la surface de la planète. Les familles des militaires de Nexus III se voient offrir par le gouvernement de bonnes affaires foncières dans le but d’installer des citoyens respectables.

Malgré ces développements positifs, Lago n’est toujours sécurisée. Les habitations sont petites, regroupées et fortifiées pour repousser les gangs de hors-la-loi qui souhaitent récupérer leurs territoires. L’approvisionnement est à flux plus que tendu. La population est régulièrement en manque de marchandises de première nécessité. Certes, cela permet de faire des affaires pour un marchand qui passe ponctuellement dans le secteur mais les habitants, eux, vivent constamment en alerte.

La station s'appelle Yogi dans la Starmap (en incohérence avec le lore) - Star Citizen
La station s'appelle Yogi dans la Starmap (en incohérence avec le lore)

Nexus V, Red God

Nexus V est une géante gazeuse, surnommée « Red God » (Dieu Rouge) par les locaux pour ses couleurs rouge et marron foncé. Certains prétendent que le nom vient du gang des « Sang gestas », un groupe de hors-la-loi mystérieux sur Lago qui pensent que la planète possède des dons divins.

Star Citizen

Ceinture d’astéroïdes Elcibre

Le groupe Hathor a miné intensivement ces astéroïdes au cours des 26ème et 27ème siècles. Cependant sa richesse naturelle est telle que de récentes analyses, avec les technologies modernes, ont fait état de nouvelles poches de minerais précieux non exploitées.

Jump points

Système Cible

Taille Du Jump-Point

Affiliation Cible

Cathcart

Grand

Non Affilié

Ellis

Grand

UEE

Hades

Grand

Non Affilié

Min

Grand

Non Affilié

Potentiel du Système

Avant-propos : Les études de potentiel ci-dessous ont été réalisées en faisant des suppositions sur le gameplay des différents métiers. Elles sont donc propres à Millenium et ne reflètent pas forcément la réflexion de CIG. L’analyse a été faite en pondérant l’influence de chacun des items présents dans le système (spécificité des planètes, astéroïdes, géante gazeuse, site emblématique, etc…) et sa position dans la galaxie. Le niveau d’appréciation de chaque potentiel est jugé par rapport à la moyenne et l’écart type des résultats de l’ensemble des systèmes. Par conséquent, les résultats sont relatifs entre tous les systèmes et non absolus.

Potentiel du Système

Potentiel Marchand – Commun

Lago est la seule destination intéressante du système pour un pilote marchand. Les civils sont toujours en demande de marchandises et les autorités de munitions.

 

Potentiel Ressources – Commun

La ceinture d’astéroïdes Elcibre décèle encore de nombreux gisements à exploiter. Mais il s’agit là des seules ressources du système restantes suite à l’industrie minière du groupe Hathor.

 

Potentiel Exploration – Exploré

Nexus n’a plus grand-chose à offrir pour un explorateur du 30ème siècle.

 

Potentiel Recherche – Faible

De même, un scientifique n’aura pas grand-chose à analyser de nouveau dans le système.

 

Potentiel Tourisme – Faible

Rien de particulier à visiter sur Nexus. Le peu de clientèle, qui pourrait être intéressé, est découragé par la présence de pirates.

 

Dangerosité – Risqué

Nexus est progressivement repris par les autorités mais l’armée est encore loin d’avoir remporté la guerre. Par conséquent le système reste l’un des plus dangereux de l’empire.

Pour aller plus loin

les lieux

0

L'actu

En Continu

19:00 Star Citizen : récompenses et promotions de Juillet 2020 pour les subscribers
11:00 Star citizen : Banshee
08:15 Star Citizen : Chad McKinney parle d'inventaires, de passage en PTU, et de navigation terrestre
07:00 Star Citizen : Squadron 42 Monthly Report - Rapport mensuel du mois de juin 2020
20:00 Star Citizen : Festival de la Fondation
19:00 Star Citizen : Élection 2950 - Titus Costigan
11:00 Star Citizen : L'état du modèle de vol en 3.9.1
07:00 Star Citizen: Le buy-back token trimestriel est disponible
22:50 Star Citizen : Ali Brown, directeur de l'équipe d'ingénierie graphique, répond à quelques questions
19:00 Star Citizen : Chad McKinney évoque le rôle du server meshing et du SOCS pour Squadron 42

Articles

recommandés

Star Citizen : Accompagnement des nouveaux joueurs par l'équipe Millenium
Star Citizen : Patch alpha 3.10
L'équipage Millenium Star Citizen a besoin de vous !

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Star Citizen : Achat et location de vaisseaux
Star Citizen : l'EMP