MGG / Guides jeux vidéo / Star Citizen /

Star citizen : Banshee

Star citizen : Banshee
0

Le système Banshee de Star Citizen est le seul de la galaxie connue a avoir en son centre un Pulsar. Cette anomalie cosmique perturbe grandement les conditions de vie du système. L’humanité se réfugie dans les sous-sols et bâtit de magnifiques cités souterraines.

Star citizen : Banshee

L’histoire de l’humanité dans Star Citizen s’est construite par l’exploration et l’expansion. Elle a été écrite par des hommes et des femmes prêts à conquérir les mers inexplorées ou plus récemment les jumps-points. Ces personnes étaient toutes motivées par leur curiosité et la soif insatiable de découverte d’un monde au-delà de leur horizon. La question n’était pas tant s’ils voulaient y aller, mais si la technologie le permettait.

Le système Banshee est une parfaite illustration de cette humanité affrontant les obstacles de l’inconnu. En son centre se situe un Pulsar, une étoile bleutée à neutron tournant rapidement sur elle-même. Par ce phénomène astrophysique, on ne peut pas vraiment considéré de « zone verte » dans le système. Aucune planète n’est donc potentiellement habitable. Même une sortie EVA (extra-véhiculaire) de courte durée dans ce secteur peut s’avérer périlleuse. Pourtant l’humanité a pu établir une communauté sur Banshee.

Il existe de nombreux pulsars dans l’univers. L’étoile Banshee est cependant l’unique de la galaxie explorée. Certains scientifiques ont même supposé que la proximité du jump-point au pulsar pourrait provoquer son effondrement et couper ainsi le système du reste de l’UEE. Cette peur traversa les siècles, mais elle finit par se dissiper lorsqu’on découvrit de nombreux nouveaux jump-points. En 2943 la découverte du jump-point pour Tamsa depuis Banshee a fait de ce système un des plus connecté, juste derrière Terra et Hadrian.

ATTENTION AUX VOYAGEURS : Veillez à faire le plein et un diagnostic complet de vos équipements avant d’entrer dans le système Banshee. Par ces conditions difficiles, les missions de sauvetage et de réparation dans le système sont loin d’être une simple routine.

A propos

A travers les siècles, Banshee a toujours été synonyme de dangers.

Lors de sa découverte en 2317, son système voisin Fora était rempli d’entrepreneurs pour la terraformation d’Hyperion. Le groupe « Immram Association », mené par une certaine Adaliz Dayan, occupait son temps libre entre deux affectations en effectuant des expéditions dans le système Fora. Un jour, les scans de Dayan révélèrent une poche de radiation au milieu de l’espace. Elle appela des renforts pour explorer l’anomalie. Le temps qu’ils arrivent, Dayan avait disparu.

Les membres de l’association supposèrent que leur leadeur avait découvert un jump-point mais, sur le moment, ils furent incapables de le localiser eux-mêmes. On suppose qu’elle mourut sous les effets d’une éruption du Pulsar et que son vaisseau dérive toujours dans l’espace. Plus tard, elle fut, par son sacrifice, créditée de la découverte du système et l’« Immram Association » fut autorisée à le nommer. Ils se mirent d’accord sur le surnom de Dayan lors de ses années de Sataball au collège : Banshee. Un nom qui rappelle également cette créature mythique de culture celte, qui illustre parfaitement les présages de dangers inhérents au système.

https://wall.alphacoders.com/big.php?i=510805 - Star Citizen
https://wall.alphacoders.com/big.php?i=510805

Conscient des risques, le gouvernement n’annonça pas de suite la découverte de ce nouveau territoire. Un décret fut même promulgué pour interdire aux vaisseaux de pénétrer dans la zone. Au 26ème siècle, alors que la surpopulation sur Terre atteignait des niveaux extrêmes, le décret était de moins en moins justifiable. La population craignait qu’il fasse jurisprudence et que les gouvernements finissent pas leur priver de s’étendre et de se déplacer en toute liberté dans l’espace. D’autres mêmes affirmaient que les autorités promulguaient ces décrets pour se garder de précieuses ressources.

Il y eut alors l’affaire judiciaire Minto contre l’UPE qui finit par abolir le fameux décret. Le système Banshee fut alors ouvert à tous. Les répercussions de ce procès ont encore de lourds impacts de nos jours. L’UEE, est incapable, notamment sur le plan juridique, d’interdire aux civils de s’aventurer en territoire Vanduul, par jurisprudence de cette fameuse affaire.

Star Citizen

Des intérêts privés et des pilotes indépendants entrèrent dans ce nouveau système pour remarquer que, finalement, ils n’avaient pas raté grand-chose… Certes, des gisements massifs de minerais étaient présents sur Lorona (Banshee III) mais aucune technologie de l’époque ne permettait leur extraction. Puis, la guerre arriva, et, comme c’est souvent le cas en ces périodes, la technologie fit un bond vertigineux.

Lors de la première guerre Tevarin, l’université de Persei (Rhetor II) développa le programme UPARQ dans le système Banshee : une gigantesque bobine magnétique fut construite pour puiser l’énergie du pulsar. L’idée de départ était d’en faire une arme de destruction massive mais dans le processus, les scientifiques se rendirent compte de sa capacité à générer de l’énergie. Rapidement, de vastes plateformes de forage furent connectées au prototype pour puiser les ressources de la planète. Lorona devint alors un refuge dans Banshee et une destination prisée par les mineurs.

Banshee et ses astres dans la Starmap - Star Citizen
Banshee et ses astres dans la Starmap

Géographie

Banshee I

La planète naine Banshee I contient de petites poches de minerais, mais sa proximité au pulsar du système rend l’opération d’extraction plus que risquée.

Star Citizen

Banshee II

Banshee II est une planète terrestre avec un noyau en fer. Parmi les documents du « Historical Truth Act » de 2941, l’un d’eux faisait état d’une opération durant la période Messer pour extraire des enveloppes de la surface particulièrement irradiées. Le but ultime de l’opération est cependant inconnu à ce jour.

Star Citizen

Banshee III, Lorona

Sans les riches ressources de Lorona, le système Banshee n’aurait surement pas été un territoire de l’UEE. Aujourd’hui, la planète est au cœur de la chaine d’approvisionnement intergalactique. Les opérations minières intensives dans ses profondeurs permettent l'extraction de métaux précieux mais aussi du carbone pour la fabrication des feuilles de diamants stratifiés permettant la réalisation de la majorité des cockpits de vaisseaux spatiaux.

La surface de la planète est inhospitalière et ses richesses sont en profondeurs. Par conséquent l’humanité n’a cessé pendant des siècles de creuser des galeries dans sa couche terrestre qui s'accroissent d’année en année. Les opérations minières avancent et les habitations et lieux de vie s’étendent derrière elle réhabilitant les anciennes mines. Parmi les locaux, certaines communautés seront ravis de faire du commerce, d’autre pas du tout. Pour éviter toute mésaventure, il est conseillé de se faire accompagner d’un guide local dans les dédales de Lorona.

A partir d’une certaine profondeur, localement appelé « Below the Line » (sous la ligne), il n’est plus nécessaire de porter une combinaison anti-radiation. Les visiteurs passent la plupart de leur temps dans la capitale Kesseli, la plus grande ville souterraine de l’univers. Bien qu’elle soit à l’origine une ville minière, une nouvelle classe sociale plus aisée y habite, prospérant sur les riches opérations en cours sur la planète.

De nombreuses compagnies ont installées des succursales pour approvisionner les magasins, les commerçants et les visiteurs. On peut même trouver, lorsqu’on connaît les bonnes adresses, des restaurants de haute gamme servant une clientèle de managers des conglomérats miniers de la planète. La pièce maitresse de l’art culinaire de la planète est sans aucun doute le « Beutrempe », une pâtisserie sucrée et savoureuse. Elle tient son goût acidulé par une levure locale du monde de Lorona. Ce dessert est présent dans la plupart des restaurants mais les visiteurs peuvent également s’en procurer par les vendeurs ambulants sur les tunnels les plus empruntés.

Star Citizen

Banshee IV

Au 27ème siècle, le « Cenote Concern » tenta un projet ambitieux à échelle industrielle pour extraire l’eau lourde de cette géante de glace. Ce fut un échec retentissant et la compagnie fit aussitôt faillite.

Star Citizen

Jump points

Système Cible

Taille Du Jump-Point

Affiliation Cible

Garron

Grand

Fair Chance Act

Fora

Grand

UEE

Leir

Grand

Non Affilié

Tamsa

Grand

UEE

Yulin

Petit

Banu

Potentiel du Système

Avant-propos : Les études de potentiel ci-dessous ont été réalisées en faisant des suppositions sur le gameplay des différents métiers. Elles sont donc propres à Millenium et ne reflètent pas forcément la réflexion de CIG. L’analyse a été faite en pondérant l’influence de chacun des items présents dans le système (spécificité des planètes, astéroïdes, géante gazeuse, site emblématique, etc…) et sa position dans la galaxie. Le niveau d’appréciation de chaque potentiel est jugé par rapport à la moyenne et l’écart type des résultats de l’ensemble des systèmes. Par conséquent, les résultats sont relatifs entre tous les systèmes et non absolus.

Potentiel du Système

Potentiel Marchand – Commun

Avec les bons contacts, un marchand peut trouver quelques bonnes affaires sur Lorona.

Potentiel Ressources – Riche

Les sous-sols de Lorona sont une mine d'or inépuisable. Un mineur peut participer à de nombreux contrats dans les réseaux de galeries pour extraire les métaux précieux.

Potentiel Exploration – Exploré

Statistiquement, il serait curieux de découvrir un énième jump-point dans ce système. Les explorateurs peuvent toujours trouver quelques anomalies mais, a priori, rien de majeur.

Potentiel Recherche – Faible

Sans écosystème, Banshee ne propose pas beaucoup d'échantillons à analyser pour les scientifiques.

Potentiel Tourisme – Bon

La principale attraction touristique est le Pulsar qui peut valoir le détour. La ville de Kesseli sur Lorona est unique et ses restaurants gastronomiques pourraient attirer votre clientèle malgré les commodités un peu spartiates du lieu.

Dangerosité – Risqué

Le Pulsar reste un danger permanent pour les pilotes, mais ce n'est pas forcément le plus inquiétant pour le système : seul le système voisin Leir (non affilié) se dresse entre Banshee et la menace Vanduul.

Pour aller plus loin

les lieux

0
T H
Scratchy  - Rédacteur

Adepte du Lore de Star Citizen, je suis votre Père Castor de l'Espace.
Si vous voulez vous lancer dans l'aventure c'est ici :
https://robertsspaceindustries.com/enlist?referral=STAR-79HP-ZVJ9

L'actu

En Continu

13:00 Star Citizen Live : Table ronde sur les véhicules du 27/05/2023
07:00 Inside Star Citizen : Arena Reborn - Partie 1
16:38 Star Citizen : Invictus, les nouveaux véhicules/vaisseaux
08:00 Inside Star Citizen : Settlers of Stanton
07:00 Star Citizen : bar Citizen à Liège le 20 mai
07:00 Star Citizen Live : Mining, Salvage, Tractors, OH MY!
15:30 Inside Star Citizen : Track Star
19:00 Star Citizen Live : Animation Vocation
20:30 Star Citizen : Le patch 3.19 est sur le PTU
11:00 Inside Star Citizen : Morville Lorville

Articles

recommandés

Star Citizen - CitizenCon 2952 : ce qu'on peut en retenir
Star Citizen : Letter from the Chairman – mai 2022
L'équipage Millenium Star Citizen a besoin de vous !

Guides

à découvrir

Star Citizen : Achat et location de vaisseaux
Star Citizen : Guide des commandes
Quel pack choisir sur Star Citizen ?