Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

WoW un monde parallèle diplômant

WoW un monde parallèle diplômant
13

World of Warcraft est un laboratoire à "ciel ouvert", ses mécanismes, son environnement et la constitution de son monde formeraient des profils très flexibles pour le monde du travail. John Seely Brown, revient sur la structure d'un univers pas si éloigné de la réalité.

WoW un monde parallèle diplômant

Wow - JSB

John Seely Brown est un chercheur américain spécialisé dans les sciences comportementales au sein des entreprises. Ses travaux sont surtout basés sur l'idée de « structuralisation » organisationnelle dans le monde du travail. Selon le scientifique, l'environnement professionnel au 21ème siècle a connu des mutations profondes dues à l'informatisation de l'ensemble des activités des sociétés en occident.

Cette interaction entre l'outil informatique, son implication dans la vie quotidienne du salarié ou de l'entrepreneur, et l'optimisation du travail qui en résulte, est depuis quelques années un sujet de discussion récurrent dans les sphères scientifiques. Que ce soient les ingénieurs qui travaillent sur les logiciels ou les programmes, les chercheurs, neuroscientifiques ou sociologues qui analysent les altérations que ces nouveaux moyens, réseaux et instruments provoquent sur les consciences, tous se passionnent pour ces évolutions technologiques qui tendent à changer le monde aujourd'hui.


"Je préférerais engager un joueur de haut level de WoW qu'un diplômé de Harvard"

 

C'est ce que soutient John Seely Brown dans une des vidéos postées sur le forum digital Big Think. Reste que dans ce contexte particulier il faut bien évidemment relativiser la valeur de la tâche à accomplir en fonction des compétences de chacun des deux candidats. Comme il faut faire la part des choses entre le joueur, qui peut avoir des idées et révéler un talent particulier dans un domaine qu'il maîtrise, exemple Athene et sa « Theory of Everything » et le non joueur qui peut développer le même sens aiguisé de la perspective ou de la projection mentale. Non, dans cette vidéo JSB (John Seely Brown) revient sur l'environnement de WoW.


John Seely Brown

John Seely Brown

 

C'est bien l'architecture, le but, les motivations et son système méritocratique qui revêtent le plus d'intérêt pour le scientifique ou même l'entrepreneur. Car les thèses et les recherches sur les mondes persistants ne datent pas d'hier et traduisent de plus en plus les corrélations entre les liens qui peuvent unir de la même manière les joueurs ou les salariés.

Bien plus loin donc que le simple patronyme consistant à dénigrer certains joueurs en les taxant de « No Life », l'étude s'inscrit dans une optique plus large et spéculative sur l'intégration de ces utilisateurs du monde entier dans leur façon d'appréhender leur rôle au sein d'une guilde, de leurs objectifs personnels ou de leur façon d'organiser leur jeu pour accomplir les stratégies qu'ils mettent en place.

Le monde du travail et des entreprises a très vite décelé ce potentiel. Stephen Gillett par exemple, était aussi compétent dans son travail que dans son rôle de chef de Guilde sur World of Warcraft. En 2004, c'est Yahoo! qui le recrute à un poste stratégique au sein de son entreprise. Le japonais Joichi Ito, investisseur en capital risque et entrepreneur a lui aussi dirigé une guilde de plus de 400 joueurs, une expérience qui a nourri des ambitions « Motiver des dizaines de personnes à travailler ensemble sur un long terme, cela revient à conduire un projet, comme le lancement d'une société. »

 Sénatrice et joueuse de WoW, compatibilité avérée

 Colleen Lachowic, sénatrice dans le Maine 

 

Comprendre la Guilde comme un corps, motiver les troupes, imprimer un projet, le monde entrepreneurial et le jeu video font parfois bon ménage. C'est ce qu’expliquait déjà le japonais qui a des parts dans Twitter, Mozilla ou Flick'r dans son blog en 2006. Et puis par extension, nous pourrions faire un clin d’œil à Millenium ou à d'autres structures, mais nous ne voudrions pas être partisan dans cet article. À la place, nous rappellerons cette histoire singulière qui avait agité la campagne des sénatoriales dans le Maine en octobre dernier. Les préjugés ont la vie dure.

 

 XP Fast, compare later

 

Dans sa vidéo JSB revient sur ces mécanismes, cette organisation sociale dans l'univers abstrait de World of Warcraft. La collaboration entre les membres d'une guilde est bel et bien une des logiques de la vie de la structure. Les échanges de savoir, de compétences entretiennent la complexité des relations que les joueurs peuvent cultiver.

Dans cet écosystème la notion de « dashboard » revêt une place essentielle dans la capacité d'un groupe ou d'un individu à se jauger par rapport aux autres. La compétitivité, l'efficacité, la recherche du mieux se font à travers un outil de mesure qui permet de mettre en relation l'effet d'un joueur sur la vie de son personnage mais aussi sur un ensemble d'individus ou sur le monde qui l’entoure.

 

Joueur ou entrepreneur, les buts restent les mêmes ?

 

Est-ce qu'un jeu , ses règles, son environnement et ses mécanismes sont automatiquement motivés par les dispositifs tendant à créer de la « valeur » dans le monde réel ? Le jeu vidéo est il un miroir déformant d'une époque, un simple outil de banalisation du quotidien, ou imprime-t-il des modifications spécifiques dans le comportement des joueurs et amène une nouvelle compréhension et logique des échanges ? Accepte-t-on de la même manière ce qui se passe dans un jeu, ses motivations minimales ou ses buts qui parfois font surgir l'amoralité comme une part surprenante de leur recette, et ce qui peut se passer en dehors de cette virtualité ? Reste qu'aujourd'hui les relations qui lient les joueurs à ce média sont étudiées.

Que ces études soient mises en place pour déchiffrer le génome de l'addiction ou pour donner des clefs pour la réussite professionnelle, elles traduisent un pragmatisme qui contrebalance le simple aspect ludique que l'on prête à cet univers. À compétence égale, le joueur WoW peut gagner à la fin. À quand la promotion sur le CV ? On vous le demande.

13
Wolphoenix il y a 6 ans

Mince alors, j'estime être un joueur de MMO de niveau correct mais je n'ai jamais pu m’intégrer a une guilde (ni rester plus de 3 mois d'affilé sur le même MMO), je suis tellement asocial que même sur les MMOs je préfère jouer seul (bon sauf pour les raids, pas le choix, le LFR me fait gerber), ça doit être pour ça que j'ai pas encore eu ma licence a presque 25 ans. :p

Krap il y a 6 ans

Cette analyse on peut la pousser plus loin.<br /> Pour prendre mon cas; je suis actuellement, à 21 ans, en charge du développement Français de l'étranger d'une entreprise internationale.<br /> Grâce à WoW j'ai commencé à développer:<br /> -Respect des deadlines, humilité en situation d’échec, persévérance,intérêt puis maîtrise de la langue anglaise.<br /> Mais SC2 également :<br /> -Organisation, rigueur et optimisation<br /> Certes les MMO, RTS et autres jeux de reflex permettent potentiellement le développement des compétences du joueur.<br /> Encore faut-il en être contient et appliquer les acquis par la suite<br /> Car le joueur un peu kikoo avec un IQ atteignant difficilement les 100 ne tirera en aucun cas les biens faits du jeu vidéo. <br /> <br /> Bref, les jeux vidéos peut être un facteur de développement des compétences mais il faut nuancer le propos.<br /> De plus, jamais je n'ai vanté les JV lors de mes entretiens professionnel par peur de stigmatisation (même si je suis fier de ces acquis !).

BushRod il y a 6 ans

Article vraiment intéressant. Je viens pas souviens mais c'est agréable de voir que Millénium évolue vers autre chose qu'uniquement de la reprise d'information et du suivi bête de compétition.<br /> Concernant l'article, je dois bien avouer que je suis plutôt d'accord avec, même si les commentaires de certains sur l'extrapolation et la généralité qu'on peut en faire soit également vraie.<br /> Hors culture générale que j'ai pu apprendre en cours et la technique necessaire au métier que je fais aujourd'hui, je pense clairement que les jeux videos et plus généralement les MMORPG m'ont apporté d'avantage : respect des règles et des timelines, gestion d'une équipe et des ressources accordées, optimisation des capacités et du temps, bonne maitrise de l'anglais, toutes les choses aujourd'hui nécessaires en entreprise et qui sont d'ailleurs pour la plupart des recruteurs une part importante lors de l'embauche.<br /> Alors non, il ne s'agit pas là de venir avec son profil armurerie et sa bonne poire à un entretien, mais le fait d'être capable de démontrer à son interlocuteur qu'avoir joué à un jeu vidéo et y jouer encore est un plus pour son entreprise peut vous faire gagner des points, je parle d'expérience.

tatougagner il y a 6 ans

Wow remplacerait il le service militaire également ?

Colorstone il y a 6 ans

Personellement, j'ai joué à Wow rien que pendant un ans et cela m'a permis de developper enormement de bonne valeur qui me serve dans la vie. Le respect de la hierarchie et des regles, la solidarité, l'echange, le social, l'adversité, l'envie d'etre toujours au top et de toujours chercher à etre optimale dans des grosses guildes ou les membres sont toujours sur la selette par exemple. Wow à toujours ete pour moi : un bloc de marbre brut à tailler pour le rendre magnifique. Beaucoup d'emotion en tout cas, de rires et de larmes. je rend hommage à ce jeu superbe en tout cas. Merci WOW, à jamais dans mes souvenirs.

Algatosh il y a 6 ans

J'ai le master alors ?

Asrarn il y a 6 ans

Comme dab on trouve quelques cas et on extrapole ca à toutes la communauté. Ce n'est pas parcequ'on trouve un point commun entre plusieurs personnes malade que c'est nécessairement la cause de cette maladie, c'est la même chose pour cet article.

BarnY il y a 6 ans

Je rajoute de suite mon lien armory sur mon CV.

foryou il y a 6 ans

Celà n'a rien à voir GearRXZ, c'est bien sûr un extrême. Le but de cet article est de démontrer que Wow est capable de dévelloper des capacité comme la gestion de personnel, plus comme une manière de s'améliorer , et non comme une "école" en elle-même ( Tuer Illidan n'apporte aucun diplôme) .<br /> Mais pour ma part, il est vrai que celà se relève plutôt évident en fin de compte, mais difficile à integrer dans un vrai CV ( " à gerer une guilde de 200 personnes parfaitement"), donc à garder en guise d" entrainement" :p

GearRXZ il y a 6 ans

avec cet article vous allez donner espoir aux kéké boy qui vont vouloir arrêter l'école à 16 ans et tenter de mettre dans un semblant de CV le fait qu'ils aient été officié dans une supermegaguilde rofl

Few il y a 6 ans

Pour une fois qu'on tourne pas le jeu vidéo et ses joueurs en ridicule, c'est déjà beaucoup plus intéressant à lire! Même si je doute quant à la conclusion de l'étude... :o)

manno il y a 6 ans

Article à joindre avec le CV et la fiche du perso =D

Harcole il y a 6 ans

Très intéressant, merci !

L'actu

En Continu

19:33 Les OTW d'hiver sont disponibles
19:22 Les Icônes Prime Moments
18:15 [LIVE] Six Invitational 2019 : jour 4, quarts de finale
18:12 Découvrez le trailer de War of the Spark, l'extension MTG du 27 avril
17:58 [LIVE] LEC Spring Split 2019 : Origen vs Excel
17:23 LoL - Saison 9 : Les prochains skins légendaires auraient fuité
17:00 Jeff Kaplan : "Nous n'imaginions pas qu'il y aurait autant d'OTP"
16:11 Les modes de jeu BO1 et BO3 de cette semaine sur MTGA
16:05 DotA Auto Chess : guide des synergies pour les différentes races et classes
16:00 Anthem : Le jeu est disponible pour les possesseurs de l'EA Access

Articles

recommandés

Test Crackdown 3, PC, Xbox One, review
Test de Far Cry New Dawn : L'apocalypse se vit en plein air
DotA Auto Chess : guide des synergies pour les différentes races et classes

Guides

à découvrir

Tier List ladder Rastakhan post nerfs du 5 février
Guide pour Ahri Mid en S9