Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Camelot Unchained /

Camelot Unchained : Preview

Camelot Unchained : Preview
15

Mark Jacobs, fondateur de Mythic et créateur de Dark Age of Camelot, revient sur le devant de la scène des MMORPG avec son nouveau projet Camelot Unchained. Avec son désir de révolutionner de nouveau le monde du MMO, Mark développe un tout nouveau titre avec l'équipe de City State Entertainment.

Camelot Unchained : Preview

Camelot Unchained

Mark Jacobs, fondateur de Mythic et créateur de Dark Age of Camelot, revient sur le devant de la scène des MMORPG avec son nouveau projet Camelot Unchained (titre provisoire). Avec son désir de révolutionner de nouveau le monde du MMO, Mark développe un tout nouveau titre avec l'équipe de City State Entertainment. CU n'est encore qu'à l'état de projet, mais avec la campagne Kickstater qui vient de débuter sur les chapeaux de roues, on peut s'attendre à voir apparaitre au fil des mois qui viennent les premières prémices d'un jeu qui saura plaire à une certaine niche de joueurs et surtout apporter une vision très précise du MMO avec le TriRealm pour l'interaction de 3 royaumes principaux.


Les valeurs sûres du titre actuellement sont le fait qu'il sera avec abonnement. Mark préférant concentrer son équipe sur le développement du jeu plutôt que chercher à remplir une boutique poussant les gens à payer pour obtenir des sous. Les accès aux alphas et bêtas sont prévus avec les différents niveaux investis par les bailleurs de fonds durant les années 2014 et 2015. Le jeu quant à lui est prévu pour décembre 2015 même si le développement du jeu promet sans nul doute des changements dans ces dates.


À quoi pouvons-nous nous attendre ? Quelles sont les réelles lignes directrices de CU ? Suite aux interviews et grâce aux principes fondamentaux développés dans le blog de Mark, on peut récapituler tout ce que CU sera.

 

Mark Jacobs, pionner du MMORPG

 

Tout d'abord, présentons convenablement Mark Jacobs. Il est le fondateur de Mythic Entertainement qui a développé Dark Age of Camelot. Il a quitté Mythic suite à son rachat par EA et à préféré créer City State Entertainment pour recréer un nouveau titre : Camelot Unchained. Ses idées ont toujours été très précises et il désire toujours les suivre sans avoir à penser aux directives d’une grosse entreprise. Même s’il fait un jeu qui ne concernera qu'une certaine niche de joueur, il compte leur offrir un jeu qui leur conviendra parfaitement. L'aide d'Andrew Meggs, directeur technique, sera aussi très appréciée, car il a participé au développement en interne des moteurs de Besthesda par exemple. Son expérience est donc appréciable, en effet il va devoir développer un nouveau moteur pour permettre à CU d'offrir une expérience unique et jouissive de combat en masse.

 

L'univers fétiche de Jacobs, les légendes arthuriennes

 

L'univers du jeu se situe à l'époque arthurienne, roi de Camelot. Les mythes et légendes n'y sont que de simples contes jusqu'au jour où une fracture dimensionnelle bouleverse le monde entier. La rupture du voile introduit des pouvoirs magiques dans le monde. Les légendes prennent vie, des monstres envahissent les contrées et de dangereux ennemis gagnent en puissance. L'avenir devient précaire et différentes visions le concernant apparaissent. Trois grands royaumes, fiers de leurs principes, et envisageant leurs destinés se mobilisent et sont prêts à tout pour assurer leur avenir.

Les Arthuriens cherchent à unir le monde sous la bannière d'Arthur. Le civiliser et le dompter, telles sont les vraies intentions des preux chevaliers.

Les Tuantha de Danann s'efforcent simplement de restaurer l'équilibre du monde et de commencer à se préparer pour une prochaine apocalypse.

Un combattant mâle Tuanta De Danann

Un combattant mâle Tuanta De Danann

 

Et les Vikings sont, quant à eux, à la recherche de nouvelles terres pour s'y installer et reconstruire.

Chaque royaume a ses propres raisons de lutter et ils ne sont ni bons ni mauvais. Il vous faudra choisir quelle cause paraît juste à vos yeux pour ensuite rejoindre les rangs de votre royaume et réaliser vos projets.

 

Des classes uniques et variées

 

Chaque royaume est différent non seulement dans sa façon de vivre, mais aussi dans la variété de ses propres rangs. Chaque classe disponible sera unique, sans équivalent dans l'autre royaume. Pour un RvR vivant, le principe qui sera appliqué pour les classes ainsi que l'idée de base des combats est basée sur le jeu pierre, feuille, ciseaux (les ciseaux battent la feuille qui bat la pierre qui bat les ciseaux). Le concept est simple. Toute classe est unique et possède des points faibles et des points forts. En jouant une classe de base comme guerrier (les classes ne sont pas encore révélées, mais serons présentées dans le mois à venir ainsi que les propositions faites par les bailleurs) est fort contre un mage (un bon coup de hache et on n'en parle plus de la mauviette en robe), mais faible contre un voleur (pas dur d'esquiver le coup de hache du balourd pour ensuite le planter juste là où ça fait bien saigner). Et pour boucler la boucle, le voleur est faible contre le mage et ce dernier occis le voleur comme un fétu de paille.

Ce principe ne permet donc pas de voir Cu comme un jeu PvP car en 1c1, vous pouvez perdre ou vaincre juste grâce au matchup. Il faut donc voir que les combats se feront en masse et c'est seulement là que votre stratégie sera mise à l'épreuve pour faire les bons focus et réduire l'armée ennemie à néant. Un vrai RvR, autrement appelé TriRealm (car c'est mieux d'avoir ses propres mots et que RvR est un terme licencié par EA), voilà ce qui est offert aux joueurs souhaitant devenir des grands stratèges et mener de grandes batailles.

 

L'artisanat sera un axe vital et inévitable

 

Les combats seront certes importants, mais le nerf de la guerre sera aussi complété par un système d'artisanat important. La première qualité des artisans tient du fait qu'il sera le seul et unique moyen de s'équiper. Il n'y a absolument pas de PvE dans CU, pas de loot sur les monstres, aucun Pnj vendeur et aucun World Boss offrant des pièces à échanger contre du stuff. Tout et absolument tout devra être fabriqué et vendu. Toute l'économie du jeu sera donc développée par les joueurs. La qualité des objets, leurs couleurs et voir même leurs formes seront déterminées par l'artisan à la création. Les plus doués pourraient très bien devenir des forgerons de légendes au sein de leur royaume en offrant à leurs armées les armes les plus stylées et meurtrières.

L'équipement des héros n'est pas tout, il faut aussi compter sur les artisans pour développer des armes de sièges, des explosifs, des pièges et autres artifices pour rendre le combat TriRealm encore plus sanglant. 

L'idée d'avoir une économie gérée par les joueurs et le fait de n'avoir aucun loot PvE, est aussi une raison de lutter contre les Gold seller. Le fait que Mark ne les supporte pas n'est pas nouveau et il le revendique clairement. En mettant en place ce système d'artisanat, il espère ne pas voir de "farmer" et que les joueurs n'auront pas besoin de faire appel aux gold sellers pour avoir l'argent requis pour acheter du stuff.

 

Quand le housing devient le building

 

Contrairement à d'autres jeux, le housing de CU ne sera pas là uniquement pour vous permettre d'avoir votre petite maison avec son petit toutou gardant l'entrée du jardin. Il faut plutôt le voir comme étant la base de construction des structures du royaume. On parlera donc plus de building que d'housing. Que vous soyez seuls ou à plusieurs, vous pourrez construire votre maison sur le territoire de votre royaume et la qualité du travail dépendra des capacités des artisans œuvrant à la création de votre petit paradis.

Mais il n'y a pas que votre petit chez vous qui sera à construire. Les structures militaires majeures aussi seront à bâtir. Choisissez le bon endroit, amenez les meilleurs artisans pour avoir la meilleure qualité, entretenez-le convenablement et les envahisseurs pourront s'empaler sur vos défenses avant de rentrer chez eux en jalousant vos forts. Plusieurs variétés de bâtiments ainsi que leur utilité seront disponibles pour établir les défenses du royaume ou préparer les invasions chez les ennemis. Une bonne coordination entre les joueurs ainsi qu'une bonne chaîne de ravitaillement permettra à votre royaume de prospérer et de ne pas devenir la tête de Turc des autres.

 

TriRealm, des guerres perpétuelles et vivantes

 

La base du titre est de proposer au joueur un univers où s'affrontent 3 royaumes. En ayant 2 ennemis au lieu d'un seul comme dans la plupart des MMO. CU apporte un élément qui offrira au joueur des batailles épiques, uniques et perpétuelles.

Pourquoi épique ? Pour la simple est bonne raison que n'ayant pas un seul adversaire à affronter, l'intervention du troisième larron lors d'une bataille en mêlée aura tout de suite un tout autre aspect et apportera une bonne montée d'adrénaline à certain d'entre vous. Chaque bataille aura aussi ses propres objectifs. Pendant que les Arthuriens envahissent un territoire viking pour avoir plus de terres, les elfes profitent de cette absence pour reprendre un fort frontalier du royaume d'Arthur leur permettant de renforcer leurs propres défenses. Le lendemain, il faudra choisir entre reprendre le fort frontalier qui pourra demander pas mal d'effort si les elfes ont réussi à réparer et améliorer la défense tout en ayant en tête que les Vikings ne resteront sans doute pas sur la défaite suite à l'escarmouche de la veille.

Pour un ancien joueur de Dark Age of Camelot, ce sont des préparatifs d'avant bataille très poussés et des stratégies réfléchies qui m'ont offert des soirées mémorables. Même la partie d'espionnage et reconnaissance du terrain pourront apporter un bon trip pour les plus solitaires. La capacité de divertissement pour un jeu basé sur le TriRealm ne peut pas être dictée par un scénario et encore moins répétitive. Chaque jour, de nouveaux plans stratégiques, de nouveaux besoins pour le royaume ainsi que de nouveaux champions participants aux batailles les rendent uniques.

 

L'aspect technique, un challenge a relever!


Une telle ambition de batailles épiques TriRealm nécessitera forcément un apport technique innovant. Il est hors de question pour MJ que les combats soient limités par le nombre de personnages ou par la qualité visuelle. C'est pourquoi il s'est entouré de la personne la mieux à même, à son avis, de relever ce défi : Andrew Meggs. Il a participé au développement des moteurs de Bethesda et de Troïka. Une démonstration des premières capacités du moteur développé en interne montre déjà la capacité de gérer 10 000 personnages en même temps avec une qualité certes qui n'est pas mirobolante, mais qui ne se contente pas de simples personnages en bâtons.

 

Quels sont les espoirs pour les mois à venir ?

 

La campagne Kickstarter a bien démarré (presque 1 million de dollars collecté la première semaine), on peut donc avoir bon espoir que le projet pourra arriver à terme. Dans le mois à venir, City State entertainment apportera des premières images du jeu, des éléments importants comme les classes. Mark jacobs affirme que ça ne sera pas un Dark Age of Camelot 2 même s'il y ressemble énormément. En ôtant le côté PvE du titre, il faut que le TriRealm soit facile d'accès. J'entends par là que de nombreuses machines puissent tenir le choc et permettre à bon nombre de joueurs de pouvoir pleinement profiter des batailles sans souffrir de la qualité du jeu. Aussi bien le FPS que l'aspect visuel doit rester plaisant pour que le joueur puisse jouir à loisir des guerres inter royaumes.

L'économie contrôlée par les joueurs est un très bon point et il faut que les artisans puissent vraiment exprimer leurs capacités pour avoir un rôle important dans l'identité du serveur/royaume où vous jouez.

La variété des classes est sûre, mais nous ne savons toujours rien sur les classes en présence. Avoir des classes différentes entre chaque royaume est un concept déjà connu avec DAoC. Il serait appréciable de voir de vraies nouvelles classes avec des compétences innovantes qui donnent réellement envie de rejoindre tel ou tel royaume.

Le titre Camelot Unchained est encore provisoire et le nom définitif sera sans doute annoncé prochainement une fois que le Kickstarter aura atteint son objectif. Quel titre envisagez-vous ? Souvenez-vous que DAoC2 a été proscrit par Mark Jacobs!


Lothia, Irvain & Eristock

15
truetoto il y a 6 ans

Bonjour,<br /> J'écris aujourd'hui car nous sommes à 6 jours de la fin du kickstarter de Camelot Unchained. Il reste au bas mot 550k$ pour que les mecs de CSE finalise le budget pour le jeu. Plusieurs raisons pour mettre un peu de $ dans ce projet :<br /> - Le projet en lui même <br /> <br /> - Le RvRvR! beaucoup de jeux ont essayé j'ai moi même cru voir avec Guild Wars 2 une porte de salut pour les amateurs de rvr mais rien y fait seul DAOC fut et est toujours pour certains le jeu RVR. Et avec cette équipe tout mes espoirs renaissent. Ils savent comment rendre le RVR interessant en perpétuel changement. Fixé des objectifs qui changent réellement la vie des joueurs dans le royaume mais aussi et surtout pour eux même. Car nous sommes tous égoiste on veut que nos efforts nous récompenses!<br /> <br /> - Les différences entre royaumes/race/classe : WoW et GW2 ont malheureusement trop guidé les joueurs en mettant un avantage à tel type de jeux pour telle classe. A l'époque ou je jouais un voleur sur wow nous étions tous avec deux épées spécialisés dans le stun lock. Il n'y avait pas de place à la diversification. Et je retrouvais la même stratégie chez les voleurs de l'alliance... Idem plus ou moins pour GW2. Dans DAOC nous n'avions pas cette contrainte et chaque spécialisations avait des points faibles et des points forts mais il y avait un équilibrage très poussé. Cela dit quand nous commencions un combat nous ne savions pas toujours comment appréhender notre adversaire qui pouvait avoir des spécialisations différentes.<br /> <br /> - La difficulté... GW2 et WoW sérieusement sont des jeux trop facile. Je n'ai jamais été un top player non mais pourtant tout le monde réussi après avoir faire la course au stuff à down tel ou tel monstre... Si on en retire de la satisfaction ce n'est rien comparé à ce que peux demander une prise de fort dans CU. Le fort que vous avez pris la semaine dernière qu'ils vous ont repris entre temps a changer il ne va pas avoir les même atouts ni les même faiblesses il va falloir anticiper et imaginer des moyens pour pouvoir réussir.<br /> <br /> - Un accès au beta fermé!!<br /> <br /> - Le rapport Euro/Dollars c'est le moment les mecs l'euro est fort. Exemple 110$ (ce que j'ai mis) = 84€!!<br /> <br /> - Quand j'ai pris la peine de mettre de mon argent dans se projet je me suis tout de suite approprié le jeu c'est bien plus excitant. <br /> <br /> - Et il y a tant d'autres raisons => l'artisanat poussé, les échanges inter joueur, la réduction de l'abonnement, la possibilité d'avoir des accès pour les bétas pour nos potes...

sidola il y a 6 ans

J'ai également déjà soutenu le projet et hâte d'en voir les premières bribes.<br /> Mark Jacobs m'a deja seduit une fois sur daoc, il a ma confiance.<br /> L'alliance minecraft/rvr me parait vraiment simpa...

imcrappy il y a 6 ans

"Les valeurs sûres du titre actuellement sont le fait qu'il sera avec abonnement"<br /> <br /> Ok sans moi...

LtRico il y a 6 ans

Non ca n'a pas grand chose a voir avec AoC

skag il y a 6 ans

Sa me fait penser a AoC moi qui n ai pas connu DaoC Nan ??<br /> Niveau RvR

Ipsylos il y a 6 ans

"L'aspect technique, un challenge a relever!"<br /> C'est évidemment un point très important sur lequel ils devront travailler, mais il ne faut surtout pas qu'il délaisse la profondeur du gameplay. C'est la clé du succès sur le long terme.<br /> En tout cas, les idées sont là et ça laisse rêveur :D

Glow il y a 6 ans

Ouai Millenium est issu de DAOC.

Goras il y a 6 ans

Article bien écrit et très concis ! Perso j'ai également déjà soutenu le projet et hâte d'en voir les premières bribes. Et sinon presque rien à voir avec l'article mais Millenium comme la guilde qui était sur DAoC à l'époque ? ^^

dieedi il y a 6 ans

@skiiks : le seul moyen de se stuff c'est par le craft, le seul moyen de craft c'est en récoltant, le seul moyen de récolter c'est d'aller en zone RvR rempli presque totalement d'autres joueurs qui veulent se mettre sur la gueule dans la joie et la bonne humeur.<br /> Le craft ne sera, à priori, pas uniquement basé sur le fait de fabriquer des objets mais aussi d'aller en zone RvR pour construire des bâtiments.<br /> Il y aura une classe spécifique pour le craft qui, si j'ai bien compris, ne sera pas très adapté aux combats. On peut donc supposer qu'il faudra grouper pour aller récolter.<br /> Au final je ne suis pas sur que le système qu'il souhaite mettre en place facilite la vie aux goldsellers.<br /> En plus de ça, comme dit dans l'article, il ne les aime pas du tout et fera tout ce qu'il peut pour leur pourrir la vie ^^

mavzor il y a 6 ans

sympa l'article :)<br /> perso j'ai déjà backé le jeu en tant que fan de DAoC :p<br /> <br /> sans oublier que la communauté FR se développe pas mal sur facebook, et cest plutôt pas mal si on espère avoir le jeu localisé !<br /> [url]https://www.facebook.com/pages/Camelot-Unchained-Communaut%C3%A9-Francophone/506978846010027[/url]

Doppelski il y a 6 ans

vunak , table plutôt sur du 12heure/jr 7/7 pour être en bonne place dans le jeu ! ca va etre trop bien :>

skiiks il y a 6 ans

Le jeu à l'air prometteur mais... <br /> <br /> "L'idée d'avoir une économie gérée par les joueurs et le fait de n'avoir aucun loot PvE, est aussi une raison de lutter contre les Gold seller. Le fait que Mark ne les supporte pas n'est pas nouveau et il le revendique clairement. En mettant en place ce système d'artisanat, il espère ne pas voir de "farmer" et que les joueurs n'auront pas besoin de faire appel aux gold sellers pour avoir l'argent requis pour acheter du stuff." <br /> <br /> Y'a que moi que ça choque? C'est pas plutôt l'inverse du coup? Parce que si les seules possibilités de stuff, sont le craft... Alors c'est bien le farm qui va prédominer... Et c'est encore moins un bon points, que de pouvoir en capter à côté en PVE... Enfin après je peux me tromper :)

skiiks il y a 6 ans

Le jeu à l'air prometteur mais... <br /> <br /> "L'idée d'avoir une économie gérée par les joueurs et le fait de n'avoir aucun loot PvE, est aussi une raison de lutter contre les Gold seller. Le fait que Mark ne les supporte pas n'est pas nouveau et il le revendique clairement. En mettant en place ce système d'artisanat, il espère ne pas voir de "farmer" et que les joueurs n'auront pas besoin de faire appel aux gold sellers pour avoir l'argent requis pour acheter du stuff." <br /> <br /> Y'a que moi que ça choque? C'est pas plutôt l'inverse du coup? Parce que si les seules possibilités de stuff, sont le craft... Alors c'est bien le farm qui va prédominer... Et c'est encore moins un bon points, que de pouvoir en capter à côté en PVE... Enfin après je peux me tromper :)

Vunak il y a 6 ans

Du crafting, du housing et des objectifs PvP... j'espère qu'il ne faudra pas jouer 5h par jour 7/7j pour pouvoir profiter du jeu :/

Gorilla.dk il y a 6 ans

Si vous êtes fans de RvR c'est LE projet à soutenir : [URL]http://www.kickstarter.com/projects/13861848/camelot-unchained[/URL] !!!

L'actu

En Continu

09:19 Calendrier des sorties de jeux
10:12 Les principaux MMO à venir
15:43 La phase Alpha est lancée
16:23 Mise à jour du 29 octobre
20:23 L'alpha repoussée à février 2015
16:03 CU : Interviews et nouveautés
14:05 Les MMO de 2014
11:12 Camelot Unchained: Les Luchorpáns
09:24 Le développement de Camelot Unchained
15:18 Camelot U: Présentation des Valkyries.

Articles

recommandés

Blizzard remplace le Masters Tour Bali par un autre à Los Angeles : la communauté réagit

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
L'artisanat de Camelot Unchained