Menu
Bound by Flame : Test
0

Après Mars : War Logs, le studio français Spiders propose un nouveau RPG qui se déroule cette fois-ci dans un monde de fantasy. Nous allons découvrir si ce choix a profité aux développeurs.

Bound by Flame : Test

Bound by Flame : Test

 

Après un premier coup d'essai avec Mars : War Logs, le studio français Spiders propose un nouveau RPG qui se déroule cette fois-ci dans un monde de fantasy. Nous allons découvrir si ce choix a profité aux développeurs.

 

 

 

Genre : Action/RPG

Date de sortie : 09/05/2014

Développeur : Spiders

Éditeur : Focus Home Interactive

Prix : 54,99€ (PS4), 49,99 € (PS3, Xbox 360), 39,99€ (PC)

PEGI : 16

 

 

 

À la découverte du monde de Vertiel


L'histoire prend place dans un monde post-apocalyptique où les seigneurs du froid ont décidé de s'en prendre à la race humaine. Notre héros est un mercenaire du nom de Volcan, qui va dès lors décider de changer ce destin funeste en contrecarrant les plans de ses adversaires. Par un coup du sort, il se retrouve possédé par le démon invoqué par des érudits, qui tentaient en fait de supprimer la menace.

À la manière de Dark Souls, vous aurez alors un choix perpétuel à faire entre, d'une part, être complètement possédé par le démon et ainsi profiter de toute sa puissance magique ou, d'autre part, préférer prendre vos distances et privilégier le combat à l'épée. L'univers de Vertiel est assez varié, puisque vous débuterez dans une zone désertique, pour enchainer vers une région plus forestière ou encore une autre de glace.

 

 

Des environnements très restreints


Et voilà le premier gros problème du jeu, à savoir que les environnements sont trop restreints, ce qui joue beaucoup sur l'immersion du joueur. Il suffit de voir la carte pour être confronté à un enchainement de couloirs où l'action devient très dirigiste. On peut comprendre ce choix dans un jeu qui se passe sur une planète lointaine, où tous les lieux ne sont pas habitables, ou encore dans un donjon, tel qu'un château ou une grotte. Mais cela devient très vite moins justifiable dans une forêt ou un marécage.

Il n'empêche que l'ambiance qui y règne compense en partie ce manque, surtout grâce à un contraste très important qui donnera des effets de lumières intéressants dans certaines zones, à condition de bien paramétrer cette donnée en fonction de votre écran.

 

 

 

Des combats peu vivants


Le système de combat est lui plutôt décevant, surtout face aux boss où la stratégie revient surtout à exploiter des défauts de gameplay. Lors d'un combat important, contentez-vous de strafer pour maintenir votre adversaire à distance afin de regagner assez de vie et de mana pour pouvoir lâcher un nouveau combo. Ce n’est pas vraiment fun, mais ça marche.

Éventuellement vous finirez par apprendre les meilleurs timings pour parer / bloquer, pour interrompre votre adversaire sur ses sorts et à abuser de la distance de pull pour reset les sbires (et cette dernière est parfois trop courte). Néanmoins, les combats resteront plats même après avoir un peu exploré leur déroulement puisqu'on ne peut pas s'empêcher d'avoir l'impression que les zones où se trouvent les monstres n'ont pas été pensées pour ces derniers.

 

 

 

Un gameplay adapté à la fantasy


Comme notre héros a troqué son fusil laser pour une épée ou des dagues, il a bien fallu adapter quelque peu le gameplay du jeu. Et cela en devient même un bon point du jeu, puisque les techniques utilisées à l'épée (coup lent, mais fort) ne sont pas les mêmes avec la dague (esquive, coup plus rapide...). Les affrontements se feront vite apprécier des joueurs, malgré quelques soucis avec les ennemis.

Il en va de même pour vos acolytes, qui seront au nombre de quatre à vous épauler. Leurs réactions sont souvent assez étranges en combat, et ils feront plus office de personnes neutres tentant de vous aider que de véritables alliés. Et ce n'est pas la pause active qui vous aidera dans votre tâche.

 

 

 

En conclusion


Spiders tente ici de nous proposer un autre RPG occidental. Mais là où Mars : War Logs faisait dans l'innovation par son univers bien à lui et gardait un minimum de cohérence, Bound by Flame est un tout autre défi pour les développeurs. D'après les standards de jeu de rôle, BbF est en effet plutôt court si on exclut les combats répétitifs et manque d'exploration, sauf si vous pensez que des niveaux de taille moyenne composés de couloirs puissent être comparés à de l'exploration. Toutefois, le jeu est une bonne alternative pour les amateurs du genre, qui les feront patienter avant la sortie de gros blockbusters.

 

 

Les plus et les moins
Des combats sympathiques et variés Des environnements trop cloisonnés
Personnalisation du personnage et de votre équipement Une intelligence artificielle perfectible
De bonnes inspirations Une narration en retrait
0

L'actu

En Continu

11:03 Calendrier des sorties de jeux
10:52 Bound by Flame : Test
13:01 Bound by Flame : Trailer de lancement
15:45 Bound by Flames musique
12:28 Bound By Flame : Les combats expliqués
16:29 Bound by Flame : Du gameplay en vidéo
17:02 Bound by Flame : une date de sortie
11:46 Bound by Flame : Nouvelle vidéo
14:22 Bound by Flame annoncé

Articles

recommandés

Diablo 3 : Date de démarrage et aperçu de la Saison 19 : La saison de l'éternel conflit
Le patch 1.43 est disponible sur le PTR avec de nombreux équilibrages.

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux