Menu
Le swatting en pleine expansion
3

Le « swatting » est un phénomène pas si récent que cela mais il prend des proportions préoccupantes à travers le monde et plus particulièrement aux États-Unis.

Le swatting en pleine expansion

Le « swatting » est un phénomène pas si récent que cela mais il prend des proportions préoccupantes à travers le monde et plus particulièrement aux États-Unis. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, qu'est-ce que le « swatting » ? Il s'agit tout simplement d'un canular téléphonique suffisamment crédible pour que les unités d'élite des forces de l'ordre (le SWAT) interviennent, on peut également ajouter à cette définition toute intervention de la police même municipale. Inutile de dire que la blague n'est généralement pas appréciée par les autorités et la victime qui voit débarquer une armada d'hommes armés chez elle. Ce phénomène a pourtant pris une réelle ampleur avec le développement du streaming, les joueurs victimes du canular se retrouvant filmés en direct lors de l'arrestation ce qui ajoute au côté épique de l'événement.

 

Pas de bonjour, dans ces cas là on défonce la porte !

 

Souvent lié au même cercle de joueurs (les FPS), le « swatting » a connu dernièrement une évolution intéressante. Quand auparavant il se résumait à une vengeance d'un adversaire déçu de sa défaite en ligne et qui souhaitait punir son concurrent, aujourd'hui il s'agit plus d'un jeu chez certains adolescents qui profitent des plateformes de streaming pour réaliser ce canular et créer le « buzz » sur la toile. Récemment d'ailleurs suite à l'augmentation importante de ces blagues de mauvais gout, spécialement dans le Colorado, les autorités américaines ont pris des décisions assez radicales de manière à éradiquer le problème. Des lois ont été promulguées et les auteurs sont dorénavant activement recherchés. Mais cela n'a visiblement pas encore été suivi d'effet.

Il y a quelques jours dans le Colorado justement, plusieurs écoles ont donc été fermées suite à la dernière boutade qui n'a clairement pas eu le don de plaire aux hommes du SWAT ni au gouverneur de l'État. Un streamer célèbre sur Counter-Strike: Global Offensive, Jordan « Kootra » Mathewson a récemment été victime en direct d'un cas de « swatting » avéré. Le joueur était en pleine séance de streaming depuis les locaux d'une école basée à Littleton dans le Colorado. Alors que sa retransmission était suivie par un grand nombre de téléspectateurs, Jordan a été arrêté en direct par les hommes du SWAT qui avaient vraisemblablement pris très au sérieux le canular téléphonique dont ils ont été victimes. Car afin de convaincre les autorités à sortir l'artillerie lourde, les auteurs de ces blagues rivalisent d'imagination. Adresses IP, adresses des victimes, recherches d'informations diverses et variées via les réseaux sociaux le tout saupoudré d'un scénario catastrophe axé terrorisme ou prise d'otage et vous fabriquez le cocktail gagnant. Sachez toutefois que vous vous exposez également à de lourdes peines en vous aventurant dans cette direction car vous monopolisez les forces de police pendant des périodes plus ou moins longues.

 

 

Au Colorado, par exemple, cela a duré plus d'une heure et a entrainé la fermeture ainsi que la fouille de trois écoles de fond en comble mais également de maisons et commerces alentour. Les policiers étaient à la recherche d'un tireur fou qui aurait ou était sur le point de réaliser une nouvelle tuerie dans un pays traumatisé par les précédentes qu'il a déjà pu connaitre. C'est pour cette raison d'ailleurs que les États-Unis prennent très au sérieux ces canulars car, malheureusement, ils ont eu la preuve par le passé que ces scénarios catastrophe étaient tout à fait crédibles. Alors récemment c'est plusieurs quartiers qui ont été bouclés et le streamer dont l'arrestation a été filmée n'était qu'un pion dans l'ensemble du dispositif mis en place par la police. De plus cette fois il semble qu'il ne s'agissait pas d'une vengeance personnelle d'un adversaire vaincu, c'était simplement une mauvaise blague de son groupe d'amis ... Ces derniers souhaitant vraisemblablement s'amuser.

Le phénomène du « swatting » est donc en pleine évolution ces derniers temps aux États-Unis. Le FBI avait déjà alerté en 2008 face au développement de ces appels téléphoniques très difficiles à identifier. Par la suite avec le développement croissant du streaming cela a poussé certains auteurs à chercher à aller toujours plus loin. D'une simple intervention de la police locale, nous sommes rapidement passés à la sortie des unités d'élite puis à ceux qui parviendraient à voir débarquer les hélicoptères, la télévision et même les blindés d'intervention. Comme les étoiles dans Grand Theft Auto plus vous avez de forces de l'ordre déployées plus votre « swatting » est réussi. Et la publicité que cela a apporté à Jordan « Kootra » Mathewson, tout cela sans avoir déboursé le moindre centime, est colossale.

 

Une partie des forces de l'ordre déployées au Colorado

 

Le joueur a fait la une des journaux télévisés locaux aux États-Unis, la presse écrite internationale et même française s'est penchée sur le sujet permettant ainsi à celui qui n'en avait pas franchement besoin d'obtenir un bon coup de projecteur. Il est d'ailleurs très fier de sa performance devant les caméras et est aujourd'hui dans le collimateur des policiers qui lui reprochent d'avoir pris cette affaire à la rigolade. Heureusement pour lui d'ailleurs, il est victime et ne peut donc pas être poursuivi. Preuve que Kootra n'avait pas franchement besoin de cette publicité gratuite, avant toute cette affaire il avait déjà plus de 220 000 « followers » sur Twitter et plus de 700 000 abonnés à sa chaine YouTube.

N'oubliez pas en revanche les risques que vous prenez à vous essayer à ce genre de canular. Aux États-Unis par exemple un jeune plaisantin coupable de plusieurs cas de « swatting » a été condamné à 11 ans de prison ferme. Ce cas est bien entendu extrême mais il ne fera pas oublier que vous risquez tout de même de devoir payer des frais d'intervention s'élevant à plusieurs dizaines de milliers d'euros, ne comptez pas sur un simple rappel à la loi surtout lorsque vous entrainez le blocage de tout un quartier. Et même en France une amende salée vous pend au nez !

3
Mac_Coy il y a 5 ans

@pipo59 : Merci.

pipo59 il y a 5 ans

lol , nice article mac coy

Drijokalin il y a 5 ans

La vidéo est insane, j'imagine même pas comme le cerveau du mec doit être resté en mode "WTF" pendant les heures :)

L'actu

En Continu

16:34 CS:GO - Bubzkji signe chez Astralis et JUGi s'en va
13:29 CS:GO - lekr0 toujours en recherche d'équipe après avoir refusé MAD Lions
12:56 CS:GO - Team Liquid remplace nitr0 par Grim
17:51 CS:GO - Le burnout, ou l'accélération d'un fléau de l’esport
13:25 CS:GO - On connaît désormais toutes les équipes de l'ESL One Cologne
12:43 CS:GO - L'ESL One Cologne sera joué en ligne dans un format régional
11:24 CS:GO - River Plate signe son arrivée
11:48 CSGO : Le Player Break, c'est parti !
12:45 CSGO : Vitality échoue en finale
16:18 CS:GO : La loot box bientôt considérée comme un jeu d'argent au Royaume-Uni ?

Articles

recommandés

CS:GO - Le burnout, ou l'accélération d'un fléau de l’esport
Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO