Menu
Interview de CdV_NESblog
0

Les qualifications pour la Road to Paris sont le théâtre de nombreux affrontements, des joueurs s'effacent, d'autres percent, voici le portait de l'un d'entre eux.

Interview de CdV_NESblog

Matthieur va à la rencontre de CdV_NESblog, joueur français de Duel of Champions. Après de bon résultats dans plusieurs tournois, il a su monter jusqu'à la quatrième place de la Gold Cup de septembre.

 CdV_NESblog

 
Palmarès

1er du tournoi MoMCards
4ème de la Gold Cup de setpembre

 

Matthieur : Bonjour Cœur de Vandale, merci de nous accorder un peu de ton temps. Pour commencer, parle-nous un peu de toi.

CdV_NESblog : Je m'appelle Yann, alias CdV (CoeurDeVandale). Je suis le cofondateur de NES, connu via son site communautaire nesblog, et un des organisateurs du stunfest, un des seul festival de culture vidéo-ludique. Pour revenir à Duel of Champions, c'est Usul qui me l'a fait découvrir. Je ne connaissais pas du tout ce jeu et connaissais même assez peu l'univers duquel il est tiré, Might and Magic, mais ça m'a carrément plus. 

 

 

Qu'est-ce qui t'as plus dans Duel of Champions ?

 

En tant qu' ancien joueur de magic, j'étais content de voir un digne héritier numérique de ce TCG / CCG culte. De nombreux éléments de gameplay et de business model sont hérités de Magic et on retrouve par conséquent tout un tas de choses qui ont marqué à vie de nombreux joueurs : le deckbuilding, la stratégie tour par tour, l'adaptation à un adversaire ou à un métagame, l'optimisation des ressources, la collection, l'ouverture de boosters... Les similitudes sont nombreuses et plaisantes.

 

Il y a cependant des différences notables. La première bonne surprise a été de voir que loin d'être un énième clone de Magic, le jeu résolvait un des problèmes inhérents à ce dernier. En supprimant la contrainte des terrains / manas dans le deckbuilding, et en optant pour une incrémentation linéaire des ressources, plus de colordeath, plus de manadeath et plus de manafull ! Tout ancien joueur de magic se souvient de ce genre de frustration. La deuxième bonne surprise a été de voir qu'en moyenne on pioche plus de cartes que dans magic. Encore une fois, pas de terrain, ce qui fait qu'on ne pioche que des cartes actives, et tout héros nous donne la possibilité de piocher une carte supplémentaire par tour moyennant une ressource, ce qui rend le jeu plus dynamique et moins sujet à la variance. Troisièmement, en optant pour un battleground avec des cases, on gagne une dimension stratégique supplémentaire, la spatialisation: on met tel bloqueur devant tel attaquant, tels attaquants en power lane pour être plus offensif, tel archer derrière tel créature de mêlée...Enfin, le fait de découpler les écoles de magie et les faction (les créatures en gros), donne de la souplesse et de la variété dans le deckbuilding.

 

Malgré  ses nombreuses qualités, le jeu a également des défauts : on peut imputer à Ubisoft une trop faible réactivité dans le balancing de certaines cartes ou (plus rarement) dans la correction de certains bugs, ou encore une ergonomie pas toujours optimale, mais ce qui le plus critiqué depuis longtemps et à juste titre, c' est l'avantage stratégique lié au fait d'être deuxième. Cette asymétrie, ce déséquilibre dans les chances de victoire est appelé dans la communauté « le problème T1/T2 ». C'est un problème majeur dans un jeu compétitif comme celui-ci, surtout que ce déséquilibre est particulièrement vrai à haut niveau.

 

Récemment a été dévoilé le nouveau système de T1/T2 qui sera bientôt mis en place, qu'en penses-tu ?

Rappelons le problème: le joueur 1 commence avec un de ressource, et le jouer 2 avec deux. S'en suit une incrémentation linéaire. Résultat: au troisième tour, le joueur 1, même s'il a initiative, n' a eu que six ressources (1+2+3) quand le joueur 2 en a eu neuf (2+3+4). Une solution économe aurait été de corriger légèrement la répartition des ressources de chaque joueur à chaque tour.

Ce que propose ici ubisoft est un changement assez massif, suffisamment pour que je sois sceptique. Certes, il est positif qu' Ubi se penche sur un problème dont les joueurs parlent depuis très longtemps, et qui a même amené certains d'entre eux à partir, mais la solution proposée a de nombreux défauts. Je passe sur le fait que le rapprochement avec Hearthstone est évident (le cône).

Le premier joueur ne pourra plus augmenter sa force / magie / destiné au premier tour, mais il aura, en plus d'avoir l'initiative, la possibilité d'être le premier a pouvoir jouer ses T3, puis ses T4 et ainsi de suite. Même si factuellement (nous le verrons en testant) le jeu s'avérait "équilibré", le fait de ne pas pouvoir augmenter ses prérequis au premier tour (pour le premier joueur) rend certaines cartes complètement useless. Les prérequis des cartes ont été pensées dans un autre environnement, avec un autre système de règle.

Si on tient compte du fait qu' Ubi mettra beaucoup de temps à faire le balancing spécifique de chaque carte, il y a un risque non négligeable d'avoir quelques semaines pleines de mauvaises surprises une fois le patch disponible: certaines cartes ne seront plus du tout adaptées ou performantes. Le standard sera affecté, et je ne parle même pas de l'open, qui est mon format de prédilection. Délaissé par Ubisoft pour des raisons de business model selon moi (allez, je leur accorde que c'est également un moyen de lutter contre l'inflation), on va se retrouver avec des cartes comme le DA ( Assassin noir) ou le joueur de tambour qu'on va pouvoir brûler joyeusement. En résumé, même si le standard devient équilibré, l'open a des risques d' être saccagé.

 

Selon toi, des cartes de l'extension "Péchés de la Trahison" déjà dévoilées, quelle est la plus forte?

La nouvelle Ariana est très forte, c'est une carte qui va être indispensable en Standard comme en Open, c'est même monstrueux! La nouvelle succube aussi. C'est moins fort qu'une Banshee mais ça a des stats un peu meilleures. Je ne pense pas qu' Inferno avait besoin de ça (quoique, avec le nerf du rôdeur dans les ténèbres...). Je pense aussi que le Marché Magique est vraiment bien car c'est une nouvelle solution contre des fortunes horribles comme Autel des ombres ou des sorts comme Bouclier de pierre. Je n'ai pas vu de cartes vraiment abusées pour l'instant, mais on a beaucoup de cartes fortes et/ou de cartes améliorant certains match ups (par contre, je suis déçu par les nouveaux héros, j'aurais notamment préféré que le Bastion dispose de la Magie Primordiale plutôt que de la magie des ténèbres). Néanmoins, si je ne devais en retenir qu' une, ce serait Ariana!

 

Pourquoi préfères-tu jouer en Open qu'en Standard ?

Il y a des bonnes et des mauvaises raisons. Beaucoup des cartes que j'adorais jouer n'ont pas été rééditées dans le BS2. Fourche de foudre, Coup du destin, Pillage, Tempête de mana... Il y avait notamment des héros que j'appréciais énormément, Keltor ou Xorm par exemple. De manière générale, j'apprécie grandement les héros qui ont une capacité qui oriente le deckbuilding (même si il faut toujours faire attention au balancing de ces capacités). On peut voir de la nostalgie dans cela, mais c'est surtout une question de mécaniques et dynamiques de jeu que je ne retrouve pas dans le standard. Je trouve que le Standard manque de diversité: même si c'est une de mes faction préférée, voir du bastion contre bastion à longueur de journée....

Ce n'est pas forcément lié au fait qu'il y ait moins de cartes, c'est surtout dû au fait que certains archétypes sont délaissés, les jeux fortunes par exemple. D'ailleurs, plusieurs des nerfs récents ou à venir proposés par ubisoft indiquent une radicalisation de l'orientation qu'ils ont choisit: plus d'otk, plus de stall (Incantation en chaîne, Sort renforcé...). En Open, je peux compter une bonne dizaine d’archétypes viables, même si je dois concéder que dans le tas, certains peuvent être frustrants pour l'adversaire. Déjà quand je jouais à Magic, je me suis vite retrouvé à jouer en Legacy [l'équivalent de l'Open dans Duel of Champions], c'est aussi une question d'habitude. Enfin, et à titre d'hypothèse, je pense qu'on peut y jouer à « haut niveau » avec moins d'investissement qu' en Standard.

 

De toutes les cartes du jeu, si tu devais en citer une comme étant ta préférée, laquelle serait-ce ?

J'ai envie de dire Kelthor à cause de sa capacité, mais, avec un soupçon de provocation je vais dire le « joueur de tambour » comme je l'appelle (le Chante-guerre Crâne Noir).


 

D'après toi, est-ce le joueur qui fait le deck ou le deck qui fait le joueur ?

Drôle question dialectique. Je pourrais faire l'éloge d'internet pendant des heures, mais pour les jeux de cartes de stratégie, je trouve que ça a tendance à standardiser le jeu. Je le sais car, en tant que vieux joueur de magic, j'ai connu une époque de compétition sans internet, et une avec. Quand un joueur fait une performance en tournoi, beaucoup d'autres essayent de jouer la même chose. L'impératif de gagner (lié au fait que le jeu est compétitif) renforce encore cela: il faut jouer les decks qui marchent dans le métagame actuel. D'ailleurs, ces decks en question qui sont joués, "sont" le métagame. Ainsi, on retrouve des decks extrêmement standardisés même à haut niveau. Cette standardisation fait que le plus souvent c'est le deck qui fait le joueur plutôt que l'inverse. On dira volontiers, "je joue contre Kat" plutôt que "je joue contre Hectoring", comme si les match ups dépendaient plus des decklists que des skills des joueurs qui les jouent. D'une certaine manière, les seuls choix laissés alors aux joueurs sont liés aux préférences relatives aux 


Certains joueurs préfèrent une certaine faction ou certains type de jeu (aggro, contrôle, combo...) ce qui va orienter le joueur vers tel ou tel deck du méta :ce deck est moi, au sens ou il me reflète, on est un joueur de bastion ou d'inferno...Par contre, et c'est sans doute une différence entre les joueurs de haut niveau et ceux qui ne le sont pas (cette opposition n'est jamais aussi stricte), c'est que le joueur HL n'est pas dans une posture strictement mimétique : il ne subit pas le méta et ne recopie pas nécessairement les decks à la cartes près, il structure le méta en imposant un nouvel archétype, ou joue un deck standard (pas le format) mais en le changeant de manière marginale, il se l'approprie en changeant quelques cartes qui sont plus pertinentes selon lui ou le reflète mieux dans leur dynamique de jeu. En conclusion, il y a au sein de chaque archétype précis, une dimension de deckbuilding et, quand bien même des listes seraient similaires, différentes manières de jouer une même liste, c'est à dire différentes manières de s'approprier un deck: mon deck c'est moi !héros que l'on joue.

Merci d'avoir répondu à mes questions, je te laisse le mot de la fin.

J'espère qu'Ubisoft ne va pas gâcher l'or qu'ils ont dans les mains. Je ne parle évidemment pas de l'or au sens monétaire du terme, mais du jeu en lui-même.

Je ne vais pas créditer la personne qui a dit ça, mais j'ai entendu un joueur de DoC dire « Blizzard font de l'or avec de la merde et Ubisoft font de la merde avec de l'or ».

0

L'actu

En Continu

11:03 Calendrier des sorties de jeux
19:30 Phases finales de la Road to Paris
12:02 DoC et HS, deux jeux, deux économies
10:43 Pack Epouvante d'Halloween disponible
18:23 Les tickets de tournois en gold
17:15 Packs Péchés de la Trahison en gold
10:53 Trump essaie Duel of Champions
16:48 Ascension of Legends
15:05 Tournoi MoMCards #2 : JKK89 vainqueur
12:07 Spoiler stream Péchés de la trahison

Articles

recommandés

Arrivées et changements chez Washington, LA Gladiators, Houston et Paris qui a un nouveau headcoach
Le premier patch aperçu de Legends of Runeterra se termine ce lundi 21 octobre à 4h

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Les factions de Duel of Champions
Conseils pour la création de decks