Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Project Cars /

Project Cars, PC, PS4, Xbox One, Wii U

Project Cars, PC, PS4, Xbox One, Wii U
2

Après de multiples reports, nous y voila, Project Cars est enfin là et les fans de simulation sont aux aguets pour savoir si le jeu tiendra bel et bien ses promesses de simulation ultime.

Project Cars, PC, PS4, Xbox One, Wii U

Project Cars : Le test

 

En début d'année, nous avions eu accès à une version de Project Cars qui nous avait plutôt convaincus par son exhaustivité en termes de contenu et de possibilités pour les fans de simulation. Aujourd'hui, il est temps de savoir si Slighty Mad Studios a réussi à corriger les problèmes de son jeu pour en faire la simulation rêvée.

 

Project Cars : Trailer de lancement



Fat & Curious


Le premier contact que l'on a avec le jeu est son interface, et autant dire que c'est mitigé. On a affaire à divers menus qui varient entre austérité et manque de clarté. Si les modes de jeu ne sont pas forcément nombreux (carrière, course rapide, et mode en ligne), on arrive tout de même à nous perdre avec tous les réglages et divers cadenas qui nous bloquent, car on oublie un menu à remplir. Mieux vaut être réveillé et avoir les yeux ouverts dès votre arrivée dans le jeu. Mais ne faisons pas les fines bouches, une fois l'adaptation passée, on finit par s'y retrouver et la navigation devient presque aussi intuitive qu'un tableau de bord d'A380.

Trêve de plaisanterie, le cœur du sujet sera ici le contenu du jeu. Et là on peut dire que les développeurs nous ont gâtés. Difficile d'être surpris, comme évoqué dans la preview, les modèles de voitures sont des plus variés, vous pourrez vous adonner aux joies du karting, de la super sportive, du rallye ou bien encore de prototype et j'en passe. D'autant que s'il faut bien reconnaître un point fort au jeu, c'est son aspect technique. La modélisation des voitures est d'excellente facture, même si les intérieurs gardent encore un certain manque de détails, les extérieurs sont de toute beauté et les reflets, éblouissants.

La modélisation des véhicules est bluffante

 

 

Need some speed


Cependant, si on s'attarde un peu plus sur le gameplay, on peut vite être déçu. Certes chaque voiture a un comportement qui lui est propre, et il y a parmi les préoccupations majeures des développeurs la volonté de nous proposer une jouabilité exigeante avec cette simulation.

En revanche, là où le bât blesse, c'est au niveau des sensations : quelle que soit la voiture que vous choisirez, il demeure un sentiment de flottaison. Dans ce genre de jeu, il est nécessaire de ressentir la voiture, savoir jusqu'où on peut la pousser avant d'en perdre le contrôle, or ici, aucun repère sensitif ne permet de détecter les points de non-retour de notre véhicule, et il n'est pas rare de se retrouver dos au sens de la course. C'est d'autant plus regrettable que le jeu est impitoyable et la moindre sortie de route sera sanctionnée, jusqu'à parfois limiter votre vitesse pendant plusieurs secondes.

L'autre point fort dommageable vient de l'intelligence artificielle. Si celle-ci oppose une résistance acceptable pour les habitués, nombreux seront les joueurs à pester face à son comportement agressif. Il est extrêmement difficile de voir le bout d'une course sans avoir droit à de la tôle froissée. Les départs de courses nécessitent un maximum de vigilance pour éviter tous les chauffards qui vous servent d'adversaires. Cependant on espère que ce point peut se compenser par un mode en ligne que je n'ai pas pu essayer pour ce test, faute de concurrents.

Un départ embouteillé, ça sent déjà la tôle froissée



Traces de pneu


Il faut tout de même noter quelques points appréciables pour un jeu de ce genre. Premièrement, au niveau des réglages, le titre propose toutes sortes de possibilités pour ajuster son véhicule grâce à divers types de taquets repositionnables. Tant que nous évoquons les réglages, il est aussi important de noter que la difficulté est ajustable selon la volonté de chacun et que diverses aides peuvent être activées ou désactivées comme bon vous semble. Cependant, vous aurez beau activer toutes les aides, que les choses soient claires, Project Cars reste avant tout une simulation exigeante, pas question ici de partir en drift avec votre prototype (enfin, c'est à vos risques et périls).

L'autre point fort du jeu est le nombre de tracés : comptez environ soixante-dix tracés répartis sur près d'une trentaine d'environnements, de quoi voir venir avant d'avoir fait le tour des circuits proposés. Avec un mode solo rapide, un mode carrière relativement classique et un mode en ligne, le jeu reste dans les clous niveau contenu et ne se risque pas trop à l'originalité, cependant, ce n'est pas ce qu'on demande à une simulation automobile.

On conclura en parlant du design sonore du jeu, très réussi, chaque voiture ayant un bruit de moteur bien particulier. Mention spéciale à la vue à l'intérieur du casque du pilote qui offre une immersion des plus réussies de par ses effets visuels et sonores. Si vous ajoutez à ça les variations climatiques et les cycles jour/nuit, on regrette que Slighty Mad Studios n'ait pas pris le temps de peaufiner un peu plus son gameplay.

 

Les effets climatiques sont saisissants

 

Project Cars avait toutes les cartes en mains pour devenir le maître de la simulation automobile : un contenu riche et paramétrable à volonté et une qualité technique bluffante. Cependant le principal a été oublié, les sensations de conduite n'étant pas des plus réussies : les perfectionnistes risquent d'être déçus. Il reste cependant un jeu de voiture agréable, reste à voir si les mises à jour régulières ou les mods arriveront à perfectionner ce titre qui pourrait devenir un grand de la simulation automobile.

Les plus et les moins

Techniquement bluffant (du moins sur PC) L'IA
Riche en contenu Les sensations de conduite
Le rendu sonore des véhicules
 

 

Ce test a été réalisé à partir de la version PC

2
skilou il y a 5 ans

Totalement d'accord avec toi Zipi ^^

Zipi il y a 5 ans

Rassurez moi vous avez fait le test avec un volant ? et vous avez bien entendu modifier la difficulté de l' I.A ? <br /> <br /> Autant pour l'ia je suis plutôt d'accord quoique passé 85% ca devient plus sympa. Par contre niveau sensation de conduite va falloir apprendre à régler un ffb , sur console il y a des soucis avec le ffb par contre sur PC il y a aucun soucis , peut etre un peu faible sur certaines voitures mais bien présent.<br /> <br /> Etant mordu de simulation auto depuis des années je comprends pas trop le test , ca manque de "sérieux/connaissance" je trouve.

L'actu

En Continu

08:34 Calendrier des sorties de jeux
09:14 Sponso P. Cars en route pour la PS+League
10:35 Kickstarter : Sélection d'avril
17:02 Test de Project Cars
10:58 Trailer de lancement pour Project CARS
15:04 Preview de Project Cars

Articles

recommandés

Un33d : "Trop jouer à TFT, ça peut parfois nuire à la performance"
Valorant : TSM attend en finale du Faze Clan Invitational

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux