Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Wolfenstein - The new Order /

Wolfenstein Old Blood : PC, PS4, Xbox One

Wolfenstein Old Blood : PC, PS4, Xbox One
2

Machinegames nous livre une préquelle de son Wolfenstein presque à la hauteur de The New Order.

Wolfenstein Old Blood : PC, PS4, Xbox One

Wolfenstein : Old Blood - Test

 

Wolfenstein : Old Blood est un stand alone de Wolfenstein : The New Order (TNO). Sorti le 5 mai 2015 sur PC, PS4 et ONE, cette préquelle développée par MachineGames nous remet aux commandes de l'agent Blazkowicz avant les événements de TNO, au château de Wolfenstein.

NB : Old Blood reprenant quasiment le même gameplay et le même contexte que The New Order, ces éléments seront peu développés dans ce test. Nous vous donnons rendez-vous sur le test de The New Order pour en savoir plus.

 

 

Fiche du jeu

Titre du jeu : Wolfenstein : Old Blood

Genre : FPS, Action

Développeur : MachineGames

Plateformes : PC, PS4, ONE

Prix : 19,99€

 

Il y a presque un an, MachineGames ressortait la licence Wolfenstein du placard, en voulant y apporter une certaine fraîcheur CyberPunk, histoire d'enlever les toiles d’araignées dans les coins et de passer un petit coup de polish sur son blason argenté, que le temps n'avait pas trop épargné. Et c'était plutôt une grosse réussite avec TNO, qui proposait une histoire simple mais des personnages attachants couplés avec une direction artistique rondement menée. Et c'est en ce 5 mai dernier que MachineGames et Bethesda réitèrent l'expérience avec cette fois une préquelle à TNO. On revient dans la peau de notre brave John Blazkowickz, vingt ans plus jeune et toute sa tête, qui doit infiltrer le Château de Wolfenstein rempli de nazis peu commodes. Il devra y récupérer des documents très importants à propos du Boucher, le vilain qui suivra après cette histoire. Évidemment, ce qui devait être une mission discrète se termine en bain de sang dans un déluge de balles. Blazkowickz est alors emprisonné, et va devoir se sortir de sa cellule, trouver son camarade, mais aussi trouver les fameux documents, le fil rouge de cette mission suicide. Pour cela il sera armé de sa discrétion à l'américaine et... d'un tuyau de plomberie.

 

Les références sont légions dans ce Old Blood, autant sur l'univers de Wolfenstein,
d'ID software ou même de Bethesda.

 

 

Un tuyau pour les dominer tous

 

Et oui, une des rares nouveautés de gameplay de cette préquelle, J.B peut se battre avec un tuyau qu'il pourra assembler et désassembler, suivant l'utilisation qu'il a de ce dernier : un grand tuyau pour faire de puissants coups, attraper des choses ou s'en servir comme levier, ou bien un morceau dans chaque main pour s'en servir comme de pioche d'escalade ou juste abattre un ennemi silencieusement et rapidement par derrière. Bien que sympathique, cet outil ne sera que très superficiel dès le moment où l'on aura retrouvé notre P38 silencieux. Car vous l'aurez compris, la subtilité est le maître mot dans ce stand alone, vu qu'une attaque frontale se résumera souvent par une mort rapide au vu de la puissance de feu de vos ennemis. Ces derniers sont d'ailleurs plutôt robustes et il faudra viser en plein milieu du front si vous souhaitez vous débarrasser d'eux rapidement, surtout si votre infiltration est un échec. Ces derniers sont heureusement très limités dans leur champ de vision (Hanz avait bien dit que les casques complets, ça allait réduire les angles de vue) et dans leur temps de réaction. En revanche, quand il s'agit de défourailler et d'envoyer des grenades, ils restent les champions et il faudra constamment être en mouvement pour éviter les tirs ennemis qui peuvent être dévastateurs sans armure. On vous recommande chaudement de vous mettre en difficile d'ailleurs, surtout si vous êtes un habitué du genre. Au niveau du gameplay général, Old Blood utilise avec bienveillance son héritage, c'est globalement le même jeu, mais dans des niveaux différents, seuls l'histoire et les personnages changent.

 

Les transitions entre le gothique-médiévale et le CyberPunk se font sans soucis.

 

 

Un château plein de nazis, c'est un Chazi ?

 

L'histoire hérite aussi du côté "bas du front" de TNO, elle se limite à deux choses : les nazis sont des vilains et il faut les tuer. Mais là où le support d'origine avait su nous proposer des personnages attachants et bien travaillés, MachineGames a passé moins de temps sur Old Blood et ça se ressent. Quasiment aucun personnage ne nous provoque d'émotions, que ce soit de la compassion, de la tristesse ou de la colère. Ils passent devant vous comme un train à grande vitesse, et leurs destins vous importent autant que celui de votre voisin de palier. De plus, alors que le jeu était encore rattrapable dans le prolongement de TNO avec cette histoire bateau, celui-ci devient son propre cliché en nous livrant du nazi zombie en pâture dès la deuxième moitié du jeu (c'est à dire au bout de 2h), comme on en voit pousser par milliers. Bien que fun lors de la sortie de CoD : World at War, les nazies zombies sont devenus le summum du manque d'inspiration et on reste sceptique quant à l'intégration de ceux-ci dans ce Wolfenstein, qui voulait pourtant se séparer du côté ésotérique de ses prédécesseurs pour quelque chose de plus moderne et moins cheap.

 

Pourquoi ?!

 

On finira ce test pour parler de graphismes et de son. Globalement, Old Blood est plus joli que le jeu d'origine (ce qui explique surement que ce soit un stand alone et non un DLC), surtout sur PC avec une meilleure gestion des ombres, des reflets et des textures. Ne sortant que sur console current gen et ordinateur personnel, celui-ci subit moins les restrictions graphiques nécessaires pour les anciennes consoles (comme c'était le cas sur The New Order). Le château de Wolfenstein et Wulfburg, le village voisin non loin, sont aussi extrêmement bien réalisés, avec des intérieurs soignés, grouillant de détails, allant de l'architecture gothique-médiévale au design CyberPunk chromé. Nul doute que si TNO vous avait tapé dans l'oeil, vous allez être comblé.  Notons aussi que le jeu est plutôt bien optimisé et tourne à merveille sur la machine de test (Phenom II X6, RAM 8 Gb, 660 Ti) en élevé pour du 1080p/60 FPS.

Les dialogues ne s'en sortent pas mal non plus, dans la même veine que TNO. Ils sont relativement bien retranscrits, les allemands parlent allemand et ne prennent que très rarement des accents cliché pour parler français. En revanche, la musique est souvent trop discrète car, en dehors des cinématiques et de certains scripts, elle ne se déclenchera que pendant les Gun Fights qui l'étoufferont sous les bruits des balles qui fusent par milliers, des "Achtung" et des explosions de grenades.

 

La petite ville de Wulfburg possède un charme fou

 

Il est plutôt difficile de conclure sur ce Wolfenstein Old Blood. Le gameplay efficace reste pratiquement inchangé, pour notre plus grand bonheur, et le côté plus subtil par rapport au jeu original nous rend jouasses, surtout accompagné de ce moteur ID Tech toujours aussi joli à regarder.
Cependant, le manque de travail dans l'histoire et tout ce qui l'entoure ainsi que cet horrible passage avec les nazis zombies auraient tendance à nous faire regretter notre argent, bien que le jeu ne coûte que vingt euros. Il va de soi que ceux qui ont adoré The New Order vont littéralement s'éclater sur Old Blood, pour les autres, on ne peut que vous conseiller d'essayer l'opus original avant toute chose, bien plus convaincant et plus long surtout.

Les plus et les moins

Graphisme plus jolis The New Order mais en plus court
Gameplay toujours aussi efficace Des nazis zombies ? Sérieux ?
Infiltration plus présente Durée de vie plutôt ridicule pour 20€
Pleins de papiers à lire sur le background  Les personnages pratiquement transparents
2
Howler il y a 5 ans

Si tu avais lu le test en entier, tu aurais lu cette phrase :<br /> "on reste sceptique quant à l'intégration de ceux-ci dans ce Wolfenstein, qui voulait pourtant se séparer du côté ésotérique de ses prédécesseurs pour quelque chose de plus moderne et moins cheap." :)<br /> <br /> C'est n'est pas tellement la présence des nazis zombies qui gêne, mais vraiment le retournement de veste de MachineGames et Bethesda.

viXX il y a 5 ans

des nazis zombie dans un wolfenstein mais quelle idée... ou sont-ils aller chercher ça? Surement pas dans TOUS les autres épisodes de la franchise...

L'actu

En Continu

08:34 Calendrier des sorties de jeux
11:20 Wolfenstein II, notre test du portage sur Switch
10:48 Wolfenstein II, le DLC Freedom Chronicles
10:33 Wolfenstein II, le trailer de lancement
07:11 E3 2017 : Wolfenstein 2 The new Colossus
10:11 Wolfenstein Old Blood Test
09:19 Wolfenstein OB : Video gameplay
16:30 Le nouveau Wolfenstein en stream
10:43 Wolfenstein The Old Blood dévoilé
13:54 Test : Wolfenstein, The new order

Articles

recommandés

Un33d : "Trop jouer à TFT, ça peut parfois nuire à la performance"
Valorant : TSM attend en finale du Faze Clan Invitational

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux