Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Un Master en communication option eSport

Un Master en communication option eSport
3

Tommy Lambert, coordinateur du master à l'INSEEC, nous présente le master et ses enjeux.

Un Master en communication option eSport

INSEEC

Le sport électronique n'en finit plus de se professionnaliser. Une nouvelle porte s'ouvre, celle de l'enseignement. L'INSEEC lance en effet dès la rentrée 2017/2018 un master of science en communication option eSport sur son campus parisien. Le groupe d'enseignement supérieur rassemble plusieurs écoles privées reconnues de commerce, de management et de communication en France comme à l'étranger.

Pourquoi une formation aux métiers de l'eSport ? Cette perspective rebutera sûrement certains. Oui, les compétitions électroniques se sont développées sous une forme associative et même de bénévolat. Cet engouement est né d'une grande passion. Mais voilà, l'eSport s'est aussi monétisé, il s'est fortement développé et ce, en seulement quelques années. C'est un marché en pleine expansion qui demande de plus en plus de professionnalisme et d'encadrement car il brasse un public grandissant et des sommes d'argent de plus en plus astronomiques.  Les cashprizes de certaines compétitions dépassent les plus grands tournois de sports traditionnels. A un rythme pareil, dans 5, 10 ou 15 ans, l'eSport égalera, voire peut-être dépassera le marché du football. Ce rayonnement devra être canalisé et organisé. Car pour l'instant, c'est un joyeux désordre. Il faut préparer cet avenir et les générations futures. C'est là que les formations sont nécessaires.

 

INSEEC

 

Le sport électronique a créé de nouveaux métiers, et c'est un domaine qui touche à de nombreuses disciplines comme la communication, l'évènementiel, le marketing, le management, l'économie, ou encore le droit... Les acteurs de l'enseignement cherchent d'ailleurs encore de quelle manière l'eSport doit être enseigné. Après l'ISEFAC, qui propose un bachelor général sur l'eSport et le gaming, l'INSEEC est la deuxième école à franchir le pas de l'eSport. L'école parisienne a fait le choix d'axer sa formation sur la communication dans l'eSport.

 


 

Tommy Lambert, coordinateur du master of science, est en partie à l'origine de cette initiative. Interview.

Tommy Lambert, coordinateur du master

Tommy Lambert

Comment l'idée d'ouvrir un master of science sur l'eSport vous est-elle venue ?

Cette idée a germé il y a maintenant plus d’un an. J’intervenais déjà pour le groupe INSEEC depuis une année et, avec mon expérience dans l'enseignement liée à ma passion pour le gaming, l’idée de développer un programme en lien avec l’eSport m’est apparue comme une évidence. Mon choix a été conforté par mes étudiants, qui ont trouvé la démarche très intéressante. Lors d’une réunion de travail avec Claire Souvigné (Directrice du Pôle management de l’INSEEC - MSc & MBA et Bachelor), nous avons partagé nos motivations respectives : inscrire l’INSEEC dans une démarche d’innovation forte en se positionnant sur un marché en plein essor. De cet échange est né une toute nouvelle spécialité communication appliquée à l’eSport.

Notre école s’inscrivant dans une logique forte de professionnalisation, j’ai préparé un benchmark complet sur cet univers (les entreprises, les acteurs, le marché du recrutement, les écoles en lien avec l’eSport, intérêts de l’État au travers de la lettre de Manuel Valls, l’étude de Super-Data et PayPal sur les audiences du marché). De cette analyse faite en profondeur, j’ai pu réaliser une maquette d’enseignement pédagogique performante, unique en France et répondant en tout point aux attentes des entreprises qui recrutent.


Pouvez-vous nous présenter le master of science (organisation des cours, insertion professionnelle) ?


Il faut savoir que ce master of science est ouvert pour les étudiants qui souhaitent s’inscrire en initial alterné ou en contrat de professionnalisation. En accord avec nos partenaires, la spécialité eSport est limitée à 20 étudiants maximum, afin de permettre une parfaite intégration professionnelle en sortie d’école. Les cours commencent à compter du 18 septembre et terminent fin février 2018, suivi d’un stage en entreprise de 4 mois minimum). Les cours, eux, sont séparés en trois parties : cours transversaux, fondamentaux et spécialisés. (NDLR : Voir liste des intervenants et enseignants à la fin de l'article)

La méthode pédagogique s’appuie sur différents types d'enseignements : des cours magistraux, des workshops, des ateliers de mise en situation et des projets en lien avec nos entreprises partenaires.

Au sujet de nos partenaires, nous avons réussi à réunir les plus grands noms français du secteur : Gaming Jobs, Gamers Origin, l'agence Hurrah, JM development et Shadow (blade group).

J’ajoute également que nos étudiants peuvent aussi compter sur notre Career Center au sein de notre école INSEEC MSc & MBA à Paris pour les aider dans leur recherche de stage et d'alternance (plateforme jobteaser, ateliers, seminaires, etc…)


Quels sont les buts et les enjeux de ce master of science ?

Cette spécialité ouvre l’intégration des étudiants dans des entreprises autres que l’eSport. J’ai voulu développer des compétences spécifiques mais aussi transversales inhérentes à l’univers de la communication : les étudiants obtiendront les compétences et savoirs nécessaires pour pouvoir travailler dans tout type d’entreprise. Il faut savoir que l’eSport n’a pas réinventé la communication. Aussi, il faut informer et former les entreprises qui ne connaissent pas l’eSport. Les étudiants conseilleront ces mêmes entreprises des enjeux réels liés à cet univers, car, la plus-value se joue sur la formation et le réseau que celle-ci lui a permis d’acquérir.

Les étudiants donnent la possibilité aux entreprises d’ouvrir des pôles eSport, qui pourront ainsi toucher de nouvelles audiences et obtenir de nouveaux clients. Les sociétés de sport électronique pourront améliorer leurs chiffres d’affaires à partir des nouveaux budgets nouvellement acquis et donc, les événements pourront mieux se développer pour le plus grand plaisir des fans.



Locaux INSEEC

Locaux de l'INSEEC, près du canal Saint-Martin

Quels sont les débouchés de votre formation ? Les étudiants trouveront-ils du travail après leur master ?

Les possibilités d'emploi sont nombreuses, la formation permet de rayonner sur tout l’environnement de la communication au sens large. La seule et unique différence, c’est l’apprentissage de la spécificité de l’eSport et de son public. Il ne faut pas croire que ce master of science cantonne les étudiants sur un marché, ça n’aurait pas de sens d’ailleurs. Le sport électronique utilise les bases de la communication pour pouvoir vivre, se démocratiser et se développer. L’objectif affirmé est donc d’acquérir les réflexes et les fondamentaux de la communication, la spécialité vient en second temps. L’avantage de la communication, c’est que ce secteur est non seulement vaste et varié, offrant de nombreuses et belles alternatives de carrières.

Qu'en est-il du succès de ce master of science ? Avez-vous déjà eu des candidatures?

Nous avons reçu beaucoup de candidatures. En réalité, c’est la qualification des candidats qui est un frein à leur sélection, ce qui nous permet d’avoir encore des disponibilités. Il ne reste que quelques places de libres, mais comme je l’ai expliqué plus avant, la classe est limitée à 20 pour des raisons de proximité avec nos enseignants. La bonne nouvelle c’est que cette spécialité ouvre, avec une classe qui s’annonce très prometteuse et des profils d’étudiants pluridisciplinaires de très grande qualité.

Locaux INSEEC


Si ce master marche, prévoyez-vous d'ouvrir de nouveaux masters sur l'eSport en lien avec d'autres disciplines ?

Pour le moment ce n’est pas le sujet et nous ne projetons pas d’ouvrir de nouvelles spécialités en lien avec l’eSport. Je reste très proche de nos partenaires et surtout à l’écoute du marché. Les évolutions sont rapides et passionnantes, nous saurons avec Claire Souvigné adapter notre offre en conséquence, soyez-en assuré !

Que diriez-vous aux personnes qui sont contre les formations eSport ?

Je pense simplement que ces personnes devraient laisser des opportunités se créer et offrir aux jeunes un apprentissage de haut niveau dans un cadre rassurant qu’apporte le groupe INSEEC (1er groupe d’enseignement supérieur privé européen). Sachez que je suis pour le recrutement des jeunes sans expérience en entreprise ou en association. Il faut bien commencer quelque part.

Je terminerai en disant que plus nous serons nombreux à multiplier les occasions de faire vivre l’esport, plus nous permettrons à ce jeune marché de croitre et de se positionner comme un secteur sérieux à fort potentiel. Dans le gaming comme dans les affaires, l’union fait la force !

Pensez-vous que l'on puisse étudier l'eSport à l'université (publique) un jour ?

Cela me paraît infaisable pour le moment à cause de raisons structurelles liées au fonctionnement de l’enseignement public. Si cela devait se produire, je me réjouirais d’avoir été avec Claire Souvigné et l’INSEEC, les précurseurs dans le domaine et ça serait une très belle récompense pour tout le travail que nous aurons accompli. L’important c’est que le gaming et le secteur de l’eSport dans sa globalité se développent et contribuent à faire prendre conscience de son incroyable potentiel !


 

Intervenants et enseignants 

Cours transversaux et fondamentaux :

- Alexandre "FunKa" Verrier - Histoire et esport culture

- Alexandre Cardon (directeur marketing chez Ares) - Stratégie de communication

- Mathieu Lacrouts (fondateur de Hurrah, 1ère agence publicitaire esport) - Stratégie des marques

- Mathias Garcia Reinoso (directeur général de JM Dev) - Gestion budgétaire et tableau de bord

- Romain Saillet (CEO de Story Tailor) - Techniques de prise de vue (streaming et animation web)

- Hugo Chabrouty (CEO d'E-corp Gaming) - Management des organisations esports

- YC Mainguy (co-fond. LnL Consulting et Meltdown) - Business plan, création et développement d'entreprise

- Jean Tuloup (responsable partenariats chez JM Dev) - Expression communication (gestion de l’image et prise de parole en public)

 

Cours spécialisés

- Jonathan Damay (directeur général de Gamers Origin) - Organisation d’événements esportif

- Mikael Bessis (directeur du dév. éco. de l'esport chez Webedia) – Culture événementielle esportive

- Sébastien "Drijoka" CHENAF - Sociologie de l’esport & brand content

- Kevin "Shaunz" Ghanbarzadeh - Management et leadership esportif

- Vincent Bachelet (responsable partenariats chez Blade Groupe / Shadow) - Mécénat & sponsoring esportif

- Mickael "WhitePinguin" Le Roscouet (PR chez Vitality) - Relations publiques et partenariats esportif

 

La poursuite de ce master of science en deuxième année est prévue, mais Tommy ne nous a pas donné plus de détails. Un seul indice : l'international.

Pour plus d'informations sur la formation, rendez-vous sur le site de l'INSEEC MSc & MBA et pour candidater, c'est ici.

3
BarnY il y a 1 an

Cette vaste blague encore -_- Ça a l'air d’être une aussi belle voie de garage (globalement) qu'un master en histoire .... sauf qu'en plus ça coute un petit 18k euros :D

Djbapt il y a 1 an

Je me pose tout de même des question sur la légitimité des "intervenants". Ils ont certes de l'expérience dans l'esport, mais quelle expérience de l'enseignement ont-ils? Enseigner c'est un métier, qui demande des études, notamment pour toute la partie pédagogie. Combien d'entre eux ont la pédagogie nécessaire pour intéresser une classe?

Nenwe il y a 1 an

Le problème étant qu'une fois de plus les places sont très limitées et l'article ne parle pas non plus du coût de la formation. Quand on voit le prix des écoles privées en règle générale sachant que celle-ci se trouve à Paris et est l'unique formation reconnue traitant de l'E-Sport en France, ce sont les gosses de riche qui en profiteront. Cela reste néanmoins positif dans la mesure où comme il le dit ce sont les précurseurs de ce type de formation et j'espère que leur action en inspirera d'autres :)

L'actu

En Continu

08:50 Overwatch : Découvrez la figurine Nendoroid de McCree
08:42 Ouverture du Patch PTR 1.31 : enfin des modifications sur Brigitte ?
08:27 Overwatch League 2019 : Découvrez l'équipe de Hangzhou Spark !
02:00 G-STAR, l'E3 asiatique, toutes les annonces à venir
22:26 Pokémpn GO : événement spécial pour avoir les évolutions de 4G !
22:14 Pokémon GO : quels pokémon faire évoluer en 4G ?
22:10 Pokémon GO : nouvelle vague de Pokémon de la 4G
19:11 Planning des reveals, premier live avec Peter Whalen le 19 novembre
19:10 Hitman 2 : une version accolades de son trailer à l'occasion de sa sortie
18:57 [LIVE] Open Tour playoffs : Solary vs Supremacy

Articles

recommandés

Découvrez notre test complet de Pokémon Let's GO Pikachu Evoli !
Brawl Stars confirme son lancement global en décembre !

Guides

à découvrir

Notre Tier List post-nerf des decks de la méta Projet Armageboum
Notre Tier List avec Méphisto et Mal'Ganis