Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Dragon Ball FighterZ /

Dragon Ball FighterZ : Test

Dragon Ball FighterZ : Test
0

Une annonce explosive à l'E3 2017 et une attente qui s'est fait sentir, Dragon Ball FighterZ débarque sur nos consoles et sur PC pour le plus grand plaisir des fans de la série et des jeux de combat ! Sommes nous en présence du meilleur jeu Dragon Ball jamais sorti ? La réponse dans notre test !

Dragon Ball FighterZ : Test
90

Un respect fidèle de la licence Dragon Ball, un gameplay très dynamique et accessible au plus grand nombre, une patte graphique à couper le souffle, Dragon Ball FighterZ se place comme le jeu de baston de l'année 2018 si les soucis liés à la stabilité des serveurs sont rapidement corrigés !

Que l'attente fût longue pour toute une communauté... Mais fort heureusement les boules de cristal ont été rassemblées et la sortie de Dragon Ball FighterZ est imminente ! Nous avons pu poser nos petites mains sur le dernier bébé des studios Arc System Works (BlazeBlue et Guilty Gear) et il est indéniable que nous sommes en présence d'une pépite et nous allons vous expliquer pourquoi. Mais le jeu édité par Bandai Namco rend-t-il une copie parfaite et s'impose-t-il comme un jeu à ne manquer sous aucun prétexte ? Nous espérons que notre Test final vous aidera à répondre à ces questions.

A noter : Le Test a été mis à jour suite à la sortie officielle des serveurs de jeu en ligne !

Trailer de lancement de Dragon Ball FighterZ
  • Genre : Combat (VS fighting)
  • Date de sortie : 26 janvier 2018 (PS4, Xbox One et PC)
  • Plateforme : PS4, Xbox One et PC
  • Développeur : Arc System Works
  • Éditeur : Bandai Namco
  • Prix : 69,99 €

Son Goku à presque 35 ans et toujours pas une ride.

C'est une histoire passionnée qui dure depuis presque 30 ans entre la série, enfin l'oeuvre Dragon Ball (créée par Akira Toriyama) et le monde des jeux vidéo. En effet, les supers saiyans ont été les stars d'un nombre incalculable de jeux, allant des déceptions (ex : Ultimate Battle 2) aux grands crus (la série des Budokai et des Tenkaichi). Et voilà qu'au court de l'année 2017, lors d'une conférence Xbox de l'E3, les studios Arc System Works et l'éditeur Bandai Namco s'associent et nous dévoilent Dragon Ball FighterZ à la surprise générale avec un trailer à couper le souffle qui décoiffera à la fois les joueurs et la presse.

Cependant, force est de constater que pour s'imposer et devenir le meilleur jeu Dragon Ball de l'histoire la marche est haute et non sans comparaison. Le premier pari réussi par ce FighterZ est sans contestation possible d'avoir rendu une hype non-négligeable aux jeux de combat, et on ne parle pas ici des puristes, mais bien du grand public qui a pointé son regard sur le type de jeu que nous propose les développeurs d'Arc System Works. Mêler le savoir faire du studio japonais et une oeuvre mythique comme Dragon Ball relève du génie. L'engouement autour de l'univers crée par Akira Toriyama ne s'est jamais essouflé et a atteint le stade d'oeuvre planétaire auprès de plusieurs générations dont nous faisons partie. La curiosité et l'enthousiasme procurés par l'annonce d'un nouveau jeu Dragon Ball associant le jeu de combat versus et une qualité graphique 2D qui en met plein la vue ne pouvait donc pas passer inaperçu auprès du public.

Les frissons sont là.... - Dragon Ball FighterZ
Les frissons sont là....

Un gameplay facile à prendre en main... Mais tout aussi exigeant.

La thématique maintenant présentée, intéressons nous à présent au coeur du jeu, le gameplay. Avec Dragon Ball FighterZ, les développeurs ont pris le parti de proposer aux joueurs un jeu de combat en 2D à la Street Fighter en 3 vs 3 (à l'image de Marvel vs Capcom). Fort de l'expérience sur les jeux de ce genre en 2D, avec notamment le sublime BlazeBlue et la référence Guilty Gear, Arc System Works tente à la fois de satisfaire les joueurs experts, mais également les néophytes en jeu de combats qui aimeraient simplement jouer à un bon jeu Dragon Ball sans être rebutés par l'exigence que peu parfois engendrer les jeux de versus fighting en 2D.

Ici, rien à redire sur la prise en main qui se fait tout de suite,car même le joueur n'ayant jamais touché à un jeu de combat avant pourra se faire plaisir directement sans avoir à passer par 5 heures d'entraînement dans la salle du temps (aka le mode entraînement). Néanmoins, nous vous le conseillons, ce dernier étant très bien agencé et expliqué par le biais des défis combo pour que les joueurs débutants trouvent leurs marques et puissent se lancer facilement dans l'arène. Cette facilité de prise en main ne signifie pas que le jeu est sans profondeur, loin de là, car même si les développeurs ont implanté des combos faciles à sortir pour le joueur casual (appelé plus communément les "auto-combos"), ils ont parallèlement peaufinés le gameplay de leur titre en y glissant tout un tas de subtilités pour que les joueurs chevronnés puisse sen donner à coeur joie et enchaîner des combos à la fois spectaculaires et complexes.

Exemple d'auto-combo - Dragon Ball FighterZ
Exemple d'auto-combo
Exemple d'un vrai combo - Dragon Ball FighterZ
Exemple d'un vrai combo

Les puristes regretteront certainement la présence des auto-combos qui aideront grandement les joueurs débutants lors de matchs en ligne, mais que ces derniers se rassurent, car la différence entre les joueurs "normaux" et les "très" bons joueurs sera bien présente. En effet, la maîtrise de toutes les subtilités comme la téléportation, la gestion des jauges de Ki, bien timer les renvois Z (déviation de coups), savoir quand utiliser ses personnages de soutien, déclencher dans le bon timing son "Facteur Z" (boost des capacités), ou encore comment bien gérer la récupération de vie de ses personnages seront des atouts indispensables pour sortir du lot sur le mode multijoueur et tout ceci ne s'apprendra pas en quelques minutes en appuyant sur les deux mêmes touches de la manette. Les combos aériens sont la clé de la richesse du gameplay proposé par ce Dragon Ball FighterZ, qui permet aux joueurs de réaliser des enchaînements de coups qui maintiendront un adversaire en l'air un très long moment en lui infligeant d'énorme dégâts, malgré une réduction de dommage présente au fur et à mesure que les combos s'enchaînent. C'est alors une connaissance poussée des personnages qui sera exigée en passant par les capacités de chacun, la portée de leurs coups ou encore leur utilité dans une composition de 3 combattants, qui vous permettra d'en extraire tout leur potentiel. On ne peut donc que s'incliner devant le coup de maître réalisé par le studio Arc System Works qui réalise avec brio un mélange d'accessibilité pour les joueurs débutants, qui achèteront le jeu pour la licence Dragon Ball et les puristes du genre qui y trouveront leur compte grâce à la richesse de gameplay introduite par les développeurs. Cependant, restons lucide puisque ce Dragon Ball FighterZ demandera moins d'exigence que les jeux "très techniques" que peuvent être Guilty Gear, BlazeBlue ou encore King of Fighters pour ne citer qu'eux.

Petit bémol concernant la mécanique des boules de cristal qui à notre sens est un peu trop déséquilibrée, car elle est bien trop simple à activer par le biais des auto-combos et que les bonus octroyés par Shenron une fois invoqué sont un peu trop game breaker. Pour en savoir plus sur cette mécanique de jeu nous vous invitons à consulter notre article dédié.

Un casting de qualité ?

L'une des questions les plus importante qui se pose lorsqu'un nouveau jeu Dragon Ball est annoncé se porte tout de suite sur la composition du roster. Combien de personnages seront disponibles ? Qui fera parti du roster ? J'espère que les développeurs n'auront pas oublié mon personnage favori ! Toutes ces questions ont émergé dès l'annonce de FighterZ à l'E3 2017 et la communication autour du jeu a été bien gérée par Bandai Namco qui a dévoilé le roster complet au fil des mois. En définitif, ce sont pas moins de 24 personnages qui seront disponibles sur la galette une fois le jeu sortie et 8 personnages supplémentaires viendront densifier le roster après la sortie par le biais de plusieurs DLC, le Season pass étant déjà disponible.

Roster de 24 personnages (manque seulement C-21) - Dragon Ball FighterZ
Roster de 24 personnages (manque seulement C-21)

Lorsque vous lancerez le jeu, 21 personnages seront disponibles directement et il ne vous restera plus que 3 personnages à débloquer. Son Goku et Vegeta en version Saiyan Blue pourront être débloqués dans le mode arcade si vous réussissez à obtenir le rang A sur les parcours "Capsule de gravité extrême" et "Salle de l'esprit du temps" en mode difficile. Enfin, le dernier personnage à savoir C-21 en forme Majin pourra être débloqué une fois le mode histoire terminé ! Si on dresse le bilan de ce que nous propose Arc System Works avec ces 24 personnages, c'est que la majeur partie des personnages importants du mangas sont présents et on appréciera tout particulièrement de voir des personnages de Dragon Ball Super figurés dans le roster (Beerus, Hit, Goku Black et les formes SSB de Son Goku et Vegeta). Certains fans regretteront l'absence des fusions (Vegeto ou encore Gogeta), de Broly ou encore de Bardock (le père de Son Goku), mais 8 personnages viendront étoffer le roster dans les mois à venir et de bonnes surprises sont encore à découvrir.

Un mode histoire original, mais inégal.

Dragon Ball FighterZ est tout d'abord axé et pensé pour le jeu en multijoueur avec la possibilité d'affronter les joueurs du monde entier ou ses amis. Cependant, les développeurs avaient pour objectif de proposer un mode solo qui n'était pas bâclé et c'est alors que nous avons eu l'agréable surprise de voir un mode histoire annoncé avec un tout nouveau personnage designé par Akira Toriyama, C-21, qui tiendra le rôle principal du scénario. L'initiative est clairement la bienvenue d'autant plus que le mode histoire est très certainement le plus original que nous ayons eu jusqu'à présent dans un jeu Dragon Ball, avec une nouvelle menace qui pèse sur la Terre où nos héros se voient destitués de leurs pouvoirs et se retrouvent à affronter des clones d'eux-mêmes et d'anciens ennemis revenus à la vie. C'est alors que le joueur intervient sous la forme d'un esprit qui peut prendre possession du corps de nos héros, les Guerriers Z (notamment Son Goku dès le départ), mais également de leurs ennemis comme Cell ou Freezer.

Les différents arcs de l'histoire - Dragon Ball FighterZ
Les différents arcs de l'histoire
Exemple de plateau du mode histoire - Dragon Ball FighterZ
Exemple de plateau du mode histoire
Menu de gestion des personnages - Dragon Ball FighterZ
Menu de gestion des personnages
Menu de gestion des techniques - Dragon Ball FighterZ
Menu de gestion des techniques

Le décor est planté et c'est dans celui-ci que le joueur devra avancer sur différents plateaux où seront dissimulés plusieurs combats qui octroieront de l'expérience aux personnages débloqués au cours de l'histoire. Si à première vue le mode semble redondant et simple, il dévoile petit à petit ses subtilités et nous plonge dans une aventure que nous prenons plaisir à suivre. Le petit aspect RPG qui se traduit par le fait de monter le niveau de nos personnages tout en les équipant de techniques et compétences, donne un réel intérêt au mode de jeu qui aurait pu très vite lasser une bonne partie des joueurs, car il s'agit surtout ici d'un enchaînement de combat assez rebarbatif. Néanmoins, la bonne surprise nous vient de la narration et du soin apporté aux différentes scènes cinématiques qui apparaîtront parfois obligatoirement en fonction de l'avancement dans l'histoire, mais également en fonction des choix de personnages que le joueur fera dans son équipe. Il est toujours très appréciable de voir nos personnages se mettre en scène et discuter entre eux, tout comme des scènes annexes pourront se débloquer en fonction des ennemis qui feront face au joueur.

Dans l'ensemble, le mode histoire est une bonne surprise, mais on regrettera le côté rebarbatif des combats contre la horde de clones qui nous sert d'ennemi. L'inégalité entre les trois arcs est à noter également, car une fois le premier arc terminé, les deux autres se termineront bien plus rapidement et ne vous offriront qu'une perspective différente des événements que vous aurez rencontrés dans le premier arc.

Que reste-t-il alors à faire en solo ?

Et bien une fois le mode histoire terminé le côté solo du titre prend un petit peu de plomb dans l'aile, car il vous restera un mode Arcade dans lequel vous enchaînerez des combats avec différents niveaux de difficulté où vous pourrez tenter d'obtenir le meilleur rang (score de points). Des défis attendront également les joueurs dans le mode entraînement, avec 10 défis combos à réaliser par personnage qui pourront être intéressant à terminer pour en apprendre plus sur les combattants, mais aussi pour gagner quelques zénis supplémentaires.

Menu du mode Arcade - Dragon Ball FighterZ
Menu du mode Arcade
Menu des Défis combo - Dragon Ball FighterZ
Menu des Défis combo

Des loot Box honorables !

Parlons un peu maintenant de ces fameux zénis. A quoi servent-ils ? C'est plutôt simple, car les zénis vous serviront à acheter des capsules à un pnj présent dans le lobby (1 000 zénis pour une capsule et 10 000 zénis pour 10 capsules). Ces capsules ne renferment que des objets cosmétiques de différentes raretés, allant d'une étoile à quatre étoiles pour le lobby dans lequel votre avatar se trouve et qui sert de plaque tournante où tous les modes de jeu sont accessibles. Les contenus cosmétiques se traduisent donc par des skins d'avatars à l'effigie de vos héros favoris, avec des couleurs et formes différentes. Mais également des vignettes toutes plus belles les unes que les autres pour converser avec vos amis ou ennemis dans le lobby. Enfin, les couleurs alternatives pour les skins de vos personnages en combats pourront être également à récupérer dans les capsules et il n'est pas impossible que dans le futur Bandai Namco ajoute plus de skins pour les combattants dans les capsules ou monnayant quelques euros dans des DLC sortis de nul part. Quoi qu'il en soit, nous sommes très heureux de constater que ces petites loot box (les capsules) ne contiennent que des objets cosmétiques et rien pouvant avantager les joueurs en combat sur le mode en ligne. Tout comme le fait que ces capsules ne soient pas achetables avec de l'argent réel, ce qui montre une bonne image du jeu à la différence de ce que nous avons pu voir sur d'autres jeux qui ont pu avoir des politiques sur les loot box un peu douteuses.

Menu d'achat des capsules - Dragon Ball FighterZ
Menu d'achat des capsules
Objets cosmétiques provenant des capsules - Dragon Ball FighterZ
Objets cosmétiques provenant des capsules

Le mode multi pour les hommes, les vrais !

L'aspect multijoueur sur Dragon Ball FighterZ se traduit par un mode mondial (ou match classé en ligne), un mode multijoueur en local pour les soirées entre potes et un mode Arène où les joueurs peuvent se retrouver dans un salon pour s'affronter, et même des spectateurs peuvent se la jouer pom-pom girls depuis les gradins. Maintenant que les serveurs sont officiellement en ligne nous avons pu pousser un peu plus le jeu sur un segment qui est censé être le coeur principal d'un jeu de combat. Les différents modes sont plutôt simplistes, avec un "monde mondial" qui servira de ladder classé, où les joueurs pourront affronter d'autres joueurs dans le but de gagner des points et ainsi monter en grade (Cyborg, Super Saiyan, KaïoShin, etc) et dans le classement mondial. Ce dernier sera le mode principal en ligne qui devrait tenir en haleine la plupart des joueurs. Néanmoins, on peut noter quelques petits soucis de matchmaking (sûrement dû à l'ouverture récente des serveurs) qui font que des petits rangs peuvent tomber face à des hauts gradés. Il faudra patienter un peu pour voir une stabilisation du matchmaking et espérer que les débutants puisse jouer entre eux et ne pas se retrouver dégoûter en se faisant molester par des joueurs experts. Enfin, il est possible dans les lobby de créer des "rings", qui se trouvent être des zones de combats paramétrables de A à Z (nombre de joueurs, niveau de joueurs, niveau de connection, pays, etc...) qui permettront aux joueurs de jouer avec leurs amis en créant des sessions personnaliser. En définitif, le contenu proposé en ligne avec la version finale du jeu est très classique et fait le travail, mais il serait de bonnes augures que les développeurs ajoutes des modes de jeu par la suite, comme un mode tournoi. Nous savons déjà que des modes ont apparemment été trouvés dans le datamining du jeu et que dans le lobby, deux espaces ne contiennent pour le moment pas d'interactions disponibles avec aucun PNJ. On peut donc s'attendre effectivement à avoir des ajouts dans le futur, même si l'on ne sait pas si c'est pour dans quelques semaines ou plusieurs mois.

Beau à couper le souffle...

S'il y a bien une chose qui n'aura échappé à personne et qui aura mis tout le monde d'accord, c'est la qualité graphique du jeu. Le choix de la 2D pour un jeu Dragon Ball était quelque chose de risqué quand on connait l'importance de voler avec un personnage pour les fans. Cependant, Arc System Works a très bien su contre balancer se manque avec un gameplay ultra dynamique et fluide qui nous fait complètement oublier le besoin de voler. De plus, par le passé la 3D et la possibilité de voler dans un jeu Dragon Ball sont des choses qui étaient loin d'être parfaites quand on prend pour exemple les derniers jeux de la série des Xenoverse qui souffrent parfois de gros problèmes de caméra et de positionnement dans l'espace. Un choix donc judicieux de la part des développeurs qui grâce à cela proposent un titre qui ne souffre d'aucune baisse de fps et qui est un vrai spectacle pour les yeux à chaque combat.

Pour terminer sur le côté technique de Dragon Ball FighterZ, nous ne pouvons que baver devant la qualité graphique du jeu qui nous renvoies à nos moments de nostalgie lorsque l'on regardait les épisodes de l'animé Dragon Ball le soir grâce au Club Dorothée. L'importance accordée aux détails et la fidélité des coups, des supers attaques ou encore des scènes et dialogues entre les personnages directement tirés du mangas frôlent la perfection, car oui on aurait aimé en avoir encore plus ! Mais ne boudons pas notre plaisir, chaque combat est un orgasme pour les yeux et des frissons à chaque attaque lancée lorsque résonne les voix japonaises et officielles de tous les héros de la série.

Quelques captures d'écran

Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
Dragon Ball FighterZ
90

En définitif avons-nous entre les mains le meilleur jeu Dragon Ball sorti jusqu'à maintenant ? Et bien la réponse pour nous est clairement oui ! Dragon Ball FighterZ répond (presque) parfaitement à tous les types de joueurs allant du néophyte en jeu de combat, avec les combos automatiques, au joueur chevronné qui pourra y trouver son compte avec la profondeur de jeu proposée par les studios Arc System Works, notamment sur les enchaînements aériens et les combos entre plusieurs personnages. On y retrouve par ailleurs tout ce qui fait la force et le savoir faire du studio de développement japonais qui sublime à merveille l'oeuvre d'Akira Toriyama. L'aspect graphique du titre est tout simplement magnifique et maîtrisé de bout en bout, avec des scènes de combat ultra fluide et des orgasmes visuels à chaque plan. Ce jeu est tout bonnement indispensable pour n'importe quel fan de Dragon Ball qui se respecte étant donné la multitude de détails fidèles à l'oeuvre original, que cela soit dans le respect des mouvements de nos héros, des attaques spéciales, des dialogues et scènes entre les personnages. Le contenu proposé est plus qu'honorable avec 24 personnages à la sortie du jeu dont 8 à venir avec de futurs DLC, plusieurs modes de jeu dont un mode histoire originale et un mode multijoueur plein de promesses qui sera disponible à partir du 26 janvier. Dans tous les cas, si vous avez toujours rêvé d'extérioriser le super saiyan qui est en vous alors ce Dragon Ball FighterZ est fait pour vous et il y a de fortes chances que vous ayez du mal à décoller de votre écran une fois le jeu lancé !

Un jeu de baston complet et fidèle au mangas
Des graphismes à couper le souffle
Une fluidité extrême dans les combats
Mode histoire original et contenu solo honorable
Roster de personnages solide et varié
Présence des voix japonaises
Du fan service fidèle à tout les niveaux
Un jeu bien pensé pour tous les niveaux de joueurs
Tout simplement le meilleur jeu DBZ
La mécanique des boules de cristal déséquilibrée
Similitude au niveau des combos des personnages
Mode histoire trop facile et inégal
Voix françaises non dispo dans le jeu de base
Quelques transformations manquantes
0

L'actu

En Continu

16:34 Cooler arrive fin septembre sur Dragon Ball FigterZ !
10:59 DBFZ : la Beta ouverte est disponible sur Nintendo Switch !
11:04 Présentation de Son Goku Normal
10:39 Présentation de Vegeta Normal
18:01 DBFZ : Vegeta et Son Goku version normale sont disponibles !
11:20 Dragon Ball FighterZ : Son Goku & Vegeta version normale Dramatic Finishs
14:44 Tous les résultats de l'EVO 2018 !
15:30 Goku dans sa version normal se dévoile en vidéo !
15:28 Vegeta dans sa version normale nous démontre toute sa puissance en vidéo !
00:07 Présentation de Vegetto Blue (SSGSS)

Articles

recommandés

DBFZ : une rumeur annonce 16 personnages en DLC !
(MàJ) Test de Dragon Ball FighterZ : la copie parfaite ?
Comment Débloquer Vegeta et Son Goku SSB

Guides

à découvrir

Présentation de Son Goku Normal
Présentation de Vegeta Normal
DBFZ : Commandes manettes PS4 & Xbox