Menu
Millenium / Dernières reviews de jeux /

Test Desperados III sur PC, PS4, Xbox One

Test Desperados III sur PC, PS4, Xbox One
0

Cooper est de retour dans Desperados 3 et il n'y a qu'à bien se tenir, mieux vaut ne pas se trouver sur sa route, à lui ou ses camarades de jeu, tous plus redoutables les uns que les autres, chacun dans son style.

Test Desperados III sur PC, PS4, Xbox One
85

Desperados III marque le retour de la licence après déjà 14 ans d'absence, puisque Desperados II - La Revanche de Cooper remonte tout de même à 2006. Et si le premier titre de la série, Desperados - Wanted Dead or Alive avait su remporter l'approbation des joueurs comme des critiques en 2001, Desperados II s'était malheureusement avéré bien moins convaincant. Aussi, lorsque Spellbound mit la clé sous la porte en 2012, nous ne nous attendions pas à voir revenir John Cooper. Finalement, c'est le studio allemand Mimimi qui reprend le flambeau, toujours sous l'égide de THQ Nordic. Voyons donc si ce troisième épisode parviendra à faire renaître la flamme ou s'il l'éteindra pour de bon.

  • Genre : Jeu d'infiltration tactique en temps réel
  • Date de sortie : 16 juin 2020
  • Plateforme : PC, PS4, Xbox One
  • Développeur : Mimimi Games
  • Éditeur : THQ Nordic
  • Prix : 49,99€ sur PC et 59,99€ sur console, disponible sur Amazon
  • Testé sur : PC

Il était une fois au Colorado

C'est dans le désert mexicain que débute l'aventure de Desperados III, quelques années en arrière puisque c'est un John Cooper encore enfant que nous accompagnons aux côtés de son père James Cooper qui lui enseigne les rudiments de base du chasseur de prime alors qu'il s'approche d'un repère de hors-la-loi dans le Canyon du Diable à la recherche d'un certain Frank. Au grand désespoir de John, son père refuse de lui donner un colt et de l'accompagner pour l'affrontement final, tout du moins tant qu'il ne maîtrise pas encore le lancer de couteau. John reste donc en arrière à s'entraîner alors que son père part à la rencontre de Frank.

C'est quelques années plus tard que l'on retrouve John Cooper adulte à bord d'un train attaqué par des bandits dans les Montagnes Rocheuses du Colorado alors qu'il se rend à Flagstone, toujours sur les traces de Frank. C'est là qu'il fait la connaissance de Doc McCoy, non pas celui de Star Trek, mais un tireur d'élite expérimenté chargé d'assurer la sécurité des trains de la compagnie DeVitt. Devenu un as dans le maniement du couteau comme de ses deux colts, Cooper est donc épaulé par McCoy pour se tirer de ce mauvais pas et pouvoir enfin rejoindre Flagstone.

Millenium
Millenium

Il retrouve alors son vieil et colossal ami Hector Mendoza au saloon alors que les hommes de la compagnie DeVitt qui ont la mainmise sur la ville ne le portent pas dans leur cœur. Ceux-ci, parmi lesquels se trouve Frank, veulent absolument aller au plus simple pour faire passer les rails du chemin de fer et n'hésitent pas pour ce faire à déloger les habitants, y compris en employant les grands moyens et avec le concours du maire Higgins grassement récompensé pour cela. C'est notamment le cas du ranch O'Hara de l'oncle de la séduisante Kate O'Hara, à laquelle Cooper et Hector viendront en aide avant qu'elles ne les suivent dans leurs aventures.

C'est bien plus tard, en descendant le Mississippi à partir de Bâton-Rouge, en Louisiane, qu'ils rencontreront Isabelle Moreau, une sorcière vaudou également en conflit avec les esclavagistes de DeVitt à la Nouvelle-Orléans. Le petit groupe des cinq comparses enfin réuni, la traque de Frank peut alors se poursuivre en parallèle à l'aide apportée à Isabelle et à son ami Wayne face aux esclavagistes. Quelques flash-backs réguliers nous permettent également de découvrir petit à petit ce qu'il s'est passé avec Frank dans le Canyon du Diable lorsque Cooper était encore enfant.

Millenium

À la conquête de Frank

La trame principale comme l'ambiance drainée par Desperados III s'inscrit clairement dans le style western. Les décors variés nous entraînent tour à tour dans le désert, des canyons, des petites villes typiques du Far West de l'Amérique naissante comme de la magnifique Nouvelle-Orléans de l'époque, ou encore le ranch du maire Higgins, le bayou, etc. Sans être des modèles du genre en matière de technologie, les graphismes sont soignés et charmants avec des personnages typiques et attachants.

Et si Desperados II avait introduit la possibilité de passer de la vue isométrique à une vue subjective, notamment lors des duels ou des bagarres, Desperados III abandonne cette optique pour revenir à une classique vue en 3D isométrique avec une caméra que l'on peut tourner sur un axe horizontal. Même si cela est aucunement indispensable, nous aurions tout de même souhaité quelques fois pouvoir également bénéficier d'une légère rotation verticale. Il est également possible de zoomer pour voir l'action des personnages au plus près, mais la distanciation reste la meilleure optique sur le plan stratégique. On regrettera cependant que les cinématiques soient réalisées avec le moteur du jeu, nous aurions sans cela pu avoir de belles séquences cinématographiques.

Du côté de la bande-son, la musique d'ambiance pour marquer la tension ou les scènes d'action comme les pistes musicales sont elles aussi très bien ancrées dans le ton du jeu. Précisons toutefois que les voix ne sont disponibles qu'en anglais, allemand, chinois et russe, mais que les textes sont disponibles en français, tout comme les sous-titres. Ces derniers se limitent toutefois aux cinématiques et aux dialogues principaux des personnages centraux, ce qui exclut donc leurs petites remarques comme celles des PNJ, bien qu'elles soient parfois importantes, comme lors de la mission à la Nouvelle-Orléans où l'on doit espionner leurs conversations.

Millenium

Le jeu sait en tout cas faire preuve d'humour dans ses dialogues comme dans certaines situations, à l'image de ce lendemain de beuverie où chacun se réveille dans un endroit différent sans se rappeler de ce qu'il s'est passé la veille et sans plus aucune arme sur lui. Il s'agit alors de regrouper tout ce petit monde en se passant des armes en attendant de remettre la main dessus. Le titre se renouvelle d'ailleurs régulièrement de cette manière, en changeant les règles du jeu grâce à de telles petites subtilités, ou alors en jouant sur des groupes de personnages variables, que ce soit à 2, 3, 4 ou 5, y compris deux d'un côté de la carte et deux de l'autre, ainsi qu'en introduisant petit à petit de nouveaux éléments de gameplay via les personnages, leurs compétences, les ennemis ou l'environnement.

Chaque carte a été minutieusement pensée. Non seulement des cachettes sont prévues un peu partout (herbes, habitations, armoires, ...), tout comme des éléments du décor à exploiter, mais le level design joue aussi sur la verticalité. De plus, les nombreux ennemis se surveillent les uns les autres de manière croisée, ce qui donne au titre ce côté casse-tête à résoudre, d'autant plus que les chemins sont multiples, tout comme les manières de parvenir à ses fins. On peut seulement reprocher peut-être un petit manque de variété dans les forces adverses. Hormis les gardes armés et les bandits qui leur sont comparables, il y a les ponchos plus difficile à duper et qui ne quittent pas leur poste et les longs manteaux endurcis (3 PV contre 1 pour les autres) et capables de voir à travers le déguisement de Kate, auquel se rajoute la variable sexe, les femmes étant insensibles aux charmes de Kate, et la présence de quelques chiens utilisant leur odorat et face à qui il est futile de se cacher ou de se déguiser.

Millenium

Un pour cinq, tous pour un

Si les ennemis ne font pas preuve d'une intelligence hors du commun, ceux-ci cherchant succinctement votre trace lorsque vous êtes repéré et reprenant assez rapidement leur routine, foncer dans le tas tête baissée sera rarement la meilleure solution. Il est en effet plus prudent de la jouer furtif et d'éviter de déclencher l'alerte, ce qui entraînerait l'arrivée de nombreux nouveaux ennemis qui continueront à patrouiller même une fois l'alerte passée. Il vaut donc mieux bien observer la situation et réfléchir avant d'agir. Même s'il faudra parfois savoir faire parler les armes en confrontation directe, mieux vaut élaguer un peu avant. Le jeu peut toutefois nous aider à trouver certaines solutions grâce à des conseils et à la possibilité d'afficher en surbrillance les ennemis, les cachettes, les points d'escalade et les éléments interactifs de l'environnement.

Il faut non seulement échapper à la vue des gardes, mais aussi se méfier du bruit émis par les armes ou les déplacements dans les eaux peu profondes, sans parler des cadavres que l'on laisse derrière soi comme des traces de pas dans la boue ou le sable. Ce dernier point est toutefois aussi exploitable pour attirer les ennemis à l'écart des regards. Heureusement, il est possible de savoir qui regarde à un endroit précis et d'afficher, comme on en a l'habitude depuis le premier Commando, le cône de vue des PNJ, civils compris, puisque ceux-ci peuvent appeler à l'aide et donc alerter les gardes. En cas de soupçon relatif à un événement inhabituel, le cône vert se remplit progressivement de jaune et devient rouge s'il vous atteint, déclenchant alors l'alerte. De même, on peut visionner la zone de perception des bruits, mais attention aussi aux animaux sur votre route, comme les poules.

Millenium

Face à la complexité de certaines situations, le mode affrontement s'avère vraiment très pratique. Il permet en effet de mettre le jeu en pause afin de pouvoir non seulement contrôler les actions simultanées de plusieurs personnages, mais aussi de coordonner celles-ci afin par exemple d'éliminer plusieurs ennemis en même temps. Si tuer les adversaires est une solution, les assommer en est une autre, mais attention alors à ne pas oublier de les ligoter et, qu'ils soient morts ou vifs, de les cacher. Leurs amis s'inquiéteront toutefois de leur disparition et les rechercheront. Utiliser l'environnement (panneau ou mur instable, rocher branlant, tuyau cassé, pétrole en feu, ...) est une solution astucieuse pour faire passer les éliminations pour des accidents et éviter ainsi de déclencher l'alerte.

Si Cooper et Isabelle peuvent porter des corps, McCoy et Kate les traînent lentement alors que Hector peut courir avec un sous chaque bras. Et seuls Cooper et Isabelle peuvent nager ou grimper aux vignes et aux cordes, les autres doivent se contenter des échelles. McCoy, lui, peut forcer les serrures alors que Kate, une fois déguisée pour passer inaperçue, est capable de s'approcher de quiconque pour lui faire les poches ou le séduire, à l'exception des femmes et des longs-manteaux que seul Hector peut affronter au corps-à-corps. Quant à Isabelle, elle peut prendre le contrôle mental d'un personnage pour le retourner par exemple contre les siens ou interconnecter deux d'entre eux pour qu'ils subissent le même sort. Chacun dispose également d'un moyen de distraire les ennemis. Et les compétences des personnages sont suffisamment variées et complémentaires pour offrir de nombreuses et intéressantes options stratégiques.

Millenium

Desperados III offre donc un bon retour aux sources, Mimimi s'inspirant clairement du premier épisode tout en exploitant le travail précédemment réalisé sur Shadow Tactics. Le titre dispose d'une bonne durée de vie avec de nombreuses heures de réflexion, d'autant plus que chaque mission est agrémentée de 3 insignes à obtenir en réalisant certaines actions et 5 défis que l'on ne connaît qu'une fois la mission achevée et qui incitent donc à la rejouabilité. Parmi les défis, il y a systématiquement un speedrun et terminer la mission en mode difficile, mais aussi par exemple tuer tout le monde, ou à l'inverse personne, ne pas utiliser de sauvegarde, ne pas grimper, ... Sans parler du challenge de boucler toutes les missions en mode Desperado, sans sauvegarde rapide.

À cela s'ajoutent les missions du Baron qui nous contacte après la onzième mission pour divertir ses clients en réalisant des défis exclusifs sur des cartes déjà visitées mais avec des objectifs uniques, une composition d'équipe différente et des règles du jeu modifiées. Les Risques du Métier, par exemple, la première d'entre elles, renvoie au ranch O'Hara pour exécuter 4 victimes sans violence, donc sans utiliser d'arme, le but étant d'être spectaculaire en exploitant l'environnement. Et nous pourrions également rajouter l'arrivée prochaine des 3 nouvelles missions incluses dans le Season Pass et qui permettront de vivre une nouvelle aventure après les événements du jeu principal. Il y a donc largement de quoi faire.

Millenium
85

Avec Desperados III, Mimimi relance avec brio la licence en revenant aux racines du genre. Même si tout n'est pas traduit en français et que l'on aurait apprécié un peu plus de variété dans les rangs adverses et des cinématiques plus léchées, l'ambiance western du titre et ses décors séduisants ainsi que son gameplay sans cesse renouvelé et le level design parfaitement au point font rapidement oublier ces petits détails. De plus, les multiples défis proposés favorisent grandement la rejouabilité pour de longues heures de stratégie réglées comme de l’orfèvrerie.

Level design soigné
Ambiance et humour western
Gameplay sans cesse renouvelé
Mode Affrontement
Environnement exploitable
Rejouabilité et Durée de vie
Manque de variété des ennemis
Cinématiques avec le moteur du jeu
Pas d'ajustement vertical de la caméra
Tout n'est pas sous-titré en français
top-jeux

Desperados III : la démo disponible sur GOG.com

Les soldes d'été de GOG.com ont été l'occasion de proposer aussi de nombreuses démos dont celle de la bande à Cooper.

top-jeux

Desperados III : la bande de Cooper

À l'occasion de la sortie du trailer consacré à Kate O'Hara, revenons sur les différents protagonistes qui composeront la bande de Cooper dans Desperados 3.

Voir la suite
0

L'actu

En Continu

23:17 Ninja passe la barre des 150 000 spectateurs pour son "premier" stream YouTube
22:21 WoW : Découvrez les splendides images contenues dans le Press Kit de Shadowlands
22:11 Bras de fer hebdomadaire : Decks, rassemblement
22:09 WoW Shadowlands : Le Démoniste Démonologie pourra interrompre les sorts !
22:04 Un changement soudain de la playlist sur Warzone
22:01 WoW Shadowlands : Les Vulpérins auront accès à de nouvelles couleurs d'yeux
21:56 WoW Shadowlands : Les Orques s'offrent un vaste panel de nouvelles personnalisations
21:46 WoW Shadowlands : Les Elfes du Vide pourront avoir les couleurs de peau des Elfes de sang
21:41 WoW : Le treizième Build de Shadowlands est en ligne sur l'Alpha
21:37 WoW : Le Théâtre de la Souffrance et les Confins de l'Exil s'offrent un écran de chargement

Articles

recommandés

Découvrez les skins d'arme Feu ancien de Valorant
PS5 : Sony aurait encore des annonces de gros jeux en réserve

Guides

à découvrir

Retrouvez notre Tier List des decks pour les Cendres de l'Outreterre !
Calendrier des sorties de jeux