MGG / Dernières reviews de jeux /

Test de Medal of Honor: Above and Beyond sur PCVR et Oculus Quest

Test de Medal of Honor: Above and Beyond sur PCVR et Oculus Quest
0

La licence phare des années 2000 se pare d'un nouvel habillage VR pour son retour parmi nous, mais la seconde guerre mondiale est-elle toujours cotée en 2020 ? Voyons cela ensemble.

Test de Medal of Honor: Above and Beyond sur PCVR et Oculus Quest
75

La licence Medal of Honor, qui a fait ses débuts en 1999 avant d'être déclinée à foison au cours des années 2000 puis de disparaître des radars depuis 2012, est de retour, qu'on se le dise. Petite nouveauté toutefois pour cette nouvelle itération : cela se passe désormais en réalité virtuelle (Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index, WMR) et c'est Respawn Entertainment (Titanfall, Apex Legends, Star Wars Jedi: Fallen Order), épaulé par Oculus Studios qui s'y colle. Mais qu'attendre de ce titre édité par Electronic Arts après 4 ans de travail en étroite relation avec d'anciens combattants mis à l'honneur ici dans la galerie ?

  • Genre : FPS
  • Date de sortie : 11 décembre 2020
  • Plateforme : PCVR (Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index, WMR)
  • Développeur : Respawn Entertainment, Oculus Studios
  • Éditeur : Electronic Arts
  • Prix : 59,99€ sur Steam et 52,99€ sur l'Oculus Store
  • Testé sur : Oculus Rift et Oculus Quest 2 (en Link)

Libérer, délivrer

Après avoir sauvé la vie de Ollie et Sarge en Tunisie au prix d'une blessure nous ayant conduit à l'infirmerie, nous nous voyons enrôlé par le Colonel Ebberts au sein de l'OSS (Office of Strategic Services), qui deviendra par la suite la CIA (Central Intelligence Agency). Alors que la guerre continue de faire rage en Europe, nous devrons alors nous lancer dans les missions les plus dangereuses qui soient face au IIIème Reich. Notre rôle sera de nous infiltrer, d'espionner et de saboter la machine de guerre nazie. Mais avant cela, une fois guéri, nous devons d'abord participer à quelques entraînements de base afin de nous familiariser avec le champ de bataille qui nous attend.

Millenium

Notre première mission en tant que lieutenant de l'OSS, toujours accompagné du jeune Ollie de 16 ans avide de vengeance et du vétéran endurci Sarge, consiste à rejoindre les côtes françaises pour venir épauler une cellule de résistance dirigée par Manon Batiste. Nous rencontrerons alors également Juliette, sa sœur infiltrée comme secrétaire au QG de la Gestapo, et leur oncle Marcel qui aime tout ce qui fait boum et ne se prive pas d'user et d'abuser des explosifs. Mais certains français ont préféré se rendre que de collaborer, et ont même parfois choisi de se retourner contre leurs compatriotes, à l'image de Louis Metz. Et il se trouve que ce collaborateur opportuniste sait ce qui se trame en ce moment.

Millenium

Il nous faut donc intercepter le convoi dans lequel il se trouve pour mettre la main dessus et découvrir ce que les nazis manigancent. Nous apprendrons ainsi que ceux-ci ont établi une liste de résistants et que des troupes sont acheminées pour organiser une rafle à partir de ces informations. Nous commencerons donc par nous attaquer au train pour éliminer les renforts, puis nous nous infiltrerons dans un camp nazi pour dérober des armes à la pointe du Hoc afin de pouvoir ensuite nous lancer à l'assaut du QG de la Gestapo, à l'hôtel Dubuisson, et détruire la fameuse liste précieusement gardée dans un coffre-fort.

Millenium

L'aventure se poursuivra par la suite dans les airs avec la 82ème division aéroportée à bord du Chatsworth Girl, un B17 dont nous occuperons tour à tour chaque poste de tir, y compris pour le largage des bombes sur la cible. Nous nous rendons en effet dans la forêt noire pour nous infiltrer dans un train et libérer l'otage qui se trouve à bord. S'en suivra notre participation non autorisée, en tant que membres de l'OSS, au débarquement sur la plage d'Omaha Beach, puis la libération progressive de la France jusqu'à la victoire finale, en passant par des opérations en mer ou dans la neige. Une aventure épique bien ancrée dans la seconde guerre mondiale et digne de la licence.

Millenium

Sur la plage coco câline

Si Medal of Honor: Above and Beyond ne reprend qu'une partie du jeu original comme l'incontournable phase de débarquement sur Omaha Beach, ainsi que la présence de Manon Batiste, il colle en revanche tout à fait à l'esprit de la série. Il s'inscrit en effet dans la veine des films à grand spectacle avec quelques scènes grandioses et beaucoup d'explosions. Encore une fois, la présence de Peter Hirschmann, déjà présent à la réalisation et au scénario en 1999, n'y est sans doute pas étrangère. Sauf que, cette fois-ci, nous sommes passés en réalité virtuelle et que, au-delà de l'aspect cinématographique du titre, il est désormais possible d'immerger encore plus les joueurs au cœur de la guerre afin de leur montrer encore plus les horreurs de celle-ci et leur faire ressentir les sensations vécues par les résistants et les soldats engagés dans ce terrible conflit.

Millenium

Le recours à des images assez réalistes avec des graphismes de qualité détaillés joue en tout cas en faveur de cet aspect, tout comme les animations réalisées en motion capture, qui donnent vie aux décors avec des soldats vaquant à leurs activités en arrière-plan ou des escadrons d'avion survolant nos têtes... L'absence de HUB grâce à un objectif affiché sur l'avant-bras et des indications visuelles pour les blessures favorise également l'immersion, surtout que cela parvient à rendre compte de la douleur ressentie. Seule la présence d'étoiles représentant le niveau des ennemis semble incongrue face au réalisme recherché par le jeu, mais il est possible de désactiver cet affichage, comme bien d'autres options pour éviter une expérience trop désagréable aux plus sensibles au motion sickness. Les doublages en VO, sous-titrés en français, sont réussis, même s'il est bien curieux d'entendre les allemands parler en anglais même entre eux, ou encore Sarge s'entraîner à parler allemand... en anglais ? Quant à la bande-son de Michael Giacchino, le célèbre compositeur de cinéma (Star Wars, MCU, Pixar, Jurassic Park, La Planète des Singes, ...) déjà présent sur le titre originel, et Nami Melumad, elle est tout simplement épique et participe clairement à faire ressortir les émotions et à retranscrire "la lutte contre le mal et l’oppression".

Millenium

Même si tous les visages, notamment au niveau des yeux parfois exorbités, ne sont pas toujours très soignés, l'ambiance recherchée est au rendez-vous. Dommage par contre pour l'immersion que l'effet ragdoll donne parfois des positions bien étranges aux ennemis abattus, ou encore que les PNJ se figent parfois en attendant que l'on réalise un certain acte, comme momifiés, ou continuent de faire face à un adversaire pourtant vaincu. Mais c'est surtout l'absence de gestion des collisions qui est déplorable. On passe en effet la main ou d'autres objets à travers les éléments du décor ou les PNJ, ce qui nuit grandement au réalisme. Et si bien des objets peuvent être saisis, parfois sans aucune utilité, bien d'autres encore ne peuvent pas l'être et lorsque l'on essaie de le faire, il est bien étrange de les traverser. Et que dire de ce buste de Voltaire qui se brise, notamment pour assommer des ennemis, alors que la tasse de café que l'on projette violemment contre le mur reste intacte ? On pourrait également rajouter des objets qui restent en suspension dans les airs ou de situations où notre tête se sépare de notre corps. On est donc bien loin ici du niveau de Half-Life: Alyx. Quant aux chapitres entrecoupés du message de victoire et de temps de chargement, cela casse bien aussi l'immersion.

Millenium

Le jeu est en effet relativement gourmand en ressources. Même si l'on est désormais passé de 350 Go pour obtenir le jeu à 180 Go, avec ensuite 173 Go d'espace disque occupé, ce dernier nécessite des chargements réguliers et reste insuffisamment bien optimisé. S'il fonctionne correctement, tout au moins sur les casques Oculus, la technique reste donc perfectible. De plus, même avec la configuration recommandée (i7-8700K, 16Go RAM DDR4, GeForce RTX 2080, SSD), il peut générer quelques ralentissements, tout particulièrement en streaming sur Oculus Quest via l'Oculus Link. Si la grande majorité du test a été réalisée sur Quest 2, il faut bien reconnaître que cela a parfois été difficile et que la fluidité est bien meilleure sur Rift, mais au prix de graphismes moins détaillés. Sachant qu'une version destinée à tourner nativement sur Oculus Quest pourrait prochainement voir le jour, peut-être est-il judicieux d'attendre celle-ci pour jouer sur le casque autonome de Facebook sans lag.

Millenium

3, 2, 1 et... boum!

Armé de deux armes longues dans le dos et d'une arme de poing à la ceinture, sans parler de la grenade collée à notre poitrine, nous nous lançons dans le feu de l'action. Différentes armes tant américaines qu'allemandes sont à notre disposition, du fusil à pompe rechargeable d'une seule main au bazooka en passant par les mitraillettes et autres fusils à lunette. On retrouve par exemple, comme dans le jeu original, l'efficace fusil semi-automatique M1 Garand, le pistolet-mitrailleur Thomson M1A1 et les grenades Mark II côté américain, ou le pistolet Walther P38, la mitraillette MP40 et le Panzerschreck (la version germanique du bazooka) côté allemand. Des couteaux peuvent également être récupérés puis lancés à la face de nos ennemis. Pour les munitions, il suffit de chercher un peu sur le terrain pour faire le plein ou de ramasser les armes identiques traînant de-ci de-là ou précédemment en possession de nos victimes. S'il s'agit d'une arme différente, en revanche, elle prendra la place de celle correspondant à la main utilisée pour la ramasser s'il s'agit d'une arme longue logée dans le dos.

Millenium

Notons que l'on peut aussi enfiler casquettes ou casques et que des trousses de soin permettent de s'équiper de seringues que l'on trouve sur notre avant-bras, à raison de trois maximum, et qui permettent de récupérer rapidement notre santé sans attendre que celle-ci se régénère. Pour les armes, quelles qu'elles soient, mieux vaut les saisir à deux mains pour bénéficier de plus de stabilité. Précisons également que, sauf pour le M1 Garand, elles doivent être réarmées à la main après chaque rechargement et que l'on peut éjecter les balles restantes pour recharger sans en perdre aucune. Certaines carabines, telle que la K98, doivent même être réarmées après chaque tir. De manière générale, le jeu vous demande une implication physique réelle et plutôt immersive. Mieux vaut par exemple s'accroupir pour survivre à l'assaut de la plage d'Omaha Beach. Un mode assis reste toutefois proposé pour ceux qui préfèrent rester plus tranquilles. Dans tous les cas de figure, le titre propose des activités variées auxquelles l'histoire sert surtout de prétexte, que ce soit en ville, y compris à l'intérieur des bâtiments, en campagne, sur mer, dans les airs ou encore dans la neige. On aura ainsi l'occasion de se retrouver à l'intérieur de différents véhicules tout en prenant part au combat : auto, camion, moto, train, avion, bateau, barge de débarquement, et même à ski ou aux commandes de la tourelle d'un char d'assaut et de sa mitrailleuse pour affronter tout autant les chars ennemis que l'infanterie équipée d'armes anti-chars.

Millenium

Même si l'IA ne s'avère pas être un modèle du genre, restant sous nos tirs sans vraiment chercher à les éviter, les ennemis s'avèrent suffisamment nombreux et dispersés pour représenter un danger dont il faut se méfier. Ce sont ainsi, en plus du prologue, 6 missions découpées en 9 chapitres de durée variable qui nous attendent, chacune précédée d'un briefing et d'un passage dans le quartier-maître auprès du timonier Huxley pour tester notre arsenal et faire un topo sur les véhicules, les terrains, les PNJ et autres particularités propres à la mission. C'est aussi là que nous pourrons relever un défi en lien avec la mission que l'on peut même tenter en difficulté max pour collectionner les succès du jeu. La durée de vie déjà conséquente du titre est encore accrue par la présence de collectibles (livres de codes, photos, disques) qui peut nous amener à retenter divers chapitres afin de récupérer ceux que nous aurions raté. Notons que les albums peuvent être écoutés sur le phonographe du bureau de l'OSS servant de hub central. Celui-ci offre également une exposition au sous-sol pour chaque mission terminée avec notamment l'opportunité de se déplacer librement dans les environnements concernés et profiter ainsi de points de vue inaccessibles dans la campagne, mais aussi de profiter de scènes bonus coupées dans la version finale du jeu. Un mode Survie propose aussi 6 cartes où il s'agit de tenir le plus longtemps possible face à des vagues d'ennemis, en en éliminant le plus que l'on peut et en accomplissant des objectifs secrets.

Millenium

N'oublions pas non plus la Galerie qui fait son retour, comme dans le jeu de 1999, avec des vidéos à débloquer en bouclant les chapitres de la campagne. Il s'agit de reportages et autres interviews émouvantes réalisés auprès des derniers vétérans qui nous racontent leur histoire en retournant sur les lieux qui ont marqué leur vie à jamais il y a plus de 75 ans de cela. Un côté historique des plus plaisants pour ceux qui voudront bien s'y intéresser. Enfin, Medal of Honor: Above and Beyond offre aussi un mode multijoueur pouvant accueillir jusqu'à 12 joueurs sur 12 cartes issues de la campagne. On peut choisir l'aspect de son personnage parmi ceux débloqués ainsi que son armement et l'un des 5 types d'affrontement disponibles : Match à Mort (deathmatch), Match à Mort en équipe (team deathmatch), Bombardier Fou (Mad Bomber), Domination, et Rayon d'Explosion (Blast Radius). Nous ne reviendrons pas sur les matchs à mort que tout le monde connaît, ni sur Domination qui consiste à se disputer en équipe 3 points de contrôle. Pour ce qui est du Bombardier Fou, par contre, ce n'est finalement qu'un match à mort auquel on rajoute un bonus pour l'utilisation de bombes, surtout lorsque celles-ci s'avèrent meurtrières. À nous donc de désarmer celles des adversaires avant qu'elles n'explosent. Et Rayon d'Explosion s'avère lui aussi être un match à mort avec, cette fois-ci, un bonus pour les exécution réalisées à partir d'une zone apparaissant temporairement dans un lieu aléatoire. Le mode multijoueur n'invente ni ne révolutionne donc rien mais se révèle plutôt plaisant et addictif, grâce notamment à un level design bien pensé permettant de multiplier les contournements possibles et de faire ainsi arriver le danger de tous les côtés. Nous terminerons en rappelant qu'il est possible de jouer en cross-play Oculus-Steam afin de toujours trouver des adversaires, les groupes étant de toute manière complétés par des bots en cas d'insuffisance afin d'éviter les attentes interminables.

Millenium
75

Medal of Honor: Above and Beyond signe un retour réussi de la licence en réalité virtuelle, mais le passage sur ce nouveau média reste encore à travailler au niveau technique. S'il joue clairement la carte du réalisme pour nous offrir un spectacle digne des plus grosses productions du genre, il ne parvient malheureusement pas toujours à ses fins du fait de différents éléments venant régulièrement casser l'immersion. Une meilleure optimisation du titre serait aussi la bienvenue, tout comme de l'allemand... en allemand. En attendant, l'ambiance est là avec des graphismes de qualité, des animations un peu partout et une bande-son épique. On salue aussi un mode multijoueur classique mais efficace.

Une aventure spectaculaire et immersive
L'ambiance et les situations variées
Des graphismes soignés et animés
La bande-son
Le rendu des blessures
Le mode multijoueur
Une technique perfectible
Pas de gestion des collisions
De nombreuses phases de chargement
Manque d'optimisation
Des allemands qui parlent anglais ?
Les lags avec Oculus Link

Granblue Fantasy RELINK : Annonce PS5 et sortie en 2022

Granblue Fantasy Relink repointe le bout de son nez avec cette fois-ci un gameplay de 23 minutes à proposer montrant pas mal de choses et surtout une mission entière !

Cyberpunk 2077 PS4, Xbox One : Comment se faire rembourser et alternatives

Notre récapitulatif des informations concernant le remboursement de Cyberpunk a été mis à jour avec les positions officielles de Sony et Microsoft à ce sujet.

Voir la suite
0

L'actu

En Continu

22:09 Worlds LoL 2021 : reprise vendredi avec un duel Chovy vs Faker
20:34 Patch note 11.21 : Teemo sous stéroïdes
20:17 Solution DCE pour obtenir Inaki Williams Record Breaker moins cher sur FIFA 22
19:35 WoW : Les ventes de boosts de Mike Ybarra, l'un des directeurs de Blizzard, font débat
19:29 Des nouveaux skins inspirés de la série Arcane arrivent sur le PBE
18:40 Presaison 2022 : Une nouvelle rune pour la saison 12
17:24 FF14 Vous pouvez obtenir le sifflet du Kamuy de l'ouest avec l'event de la Collection MogMog
17:08 FF14 Comment farm les Mémoquartz traditionnels inhabituels rapidement
17:00 Présaison 2022 : Ces nouvelles primes qui vous permettront de rattraper votre retard
17:00 Présaison 2022 : Toutes les infos sur les deux nouveaux dragons

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour l'extension Unis à Hurlevent sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux