MGG / Dernières reviews de jeux / Dying Light 2 /

Test de Dying Light 2 : un simple recyclage ou un titre à part entière ?

Test de Dying Light 2 : un simple recyclage ou un titre à part entière ?
0

Dying Light 2 est la suite du premier opus de la licence anciennement acclamée par la critique. Est-ce que ce nouvel épisode fait de lui un jeu toujours aussi attractif ? Nous vous donnons la réponse dans notre test.

80

Dying Light 2 est un jeu de rôle basé d'action/aventure en monde ouvert axé sur l’histoire et constitue en quelque sorte la suite du premier opus. Il n'est pas nécessaire d'avoir joué au premier jeu pour profiter du nouvel opus, car les personnages et autres événements ne sont pas expliqués et les lignes de dialogues permettent aux joueurs de comprendre ce qui se passe et surtout ce qu’ils se passaient auparavant.

Le nouveau jeu de Techland invite les joueurs à visiter The City, la ville de Villdor qui constitue l’un des derniers bastions de l’humanité dans la lutte contre le virus. Vous pourrez arpenter la ville grâce à des mécanismes de parcours développés pour n’avoir aucune limite dans l’exploration de ces terres désolées et fuir en cas de danger. Pour survivre dans cet ère de chaos, vous devrez faire preuve d’ingéniosité pour trouver des ressources servant à confectionner vos armes et autres accessoires afin de survivre le plus longtemps possible. De jour ou de nuit, vos explorations n’auront pas le même visage et c’est ce qui fait un peu le charme de la licence. Et cette fois-ci, vous aurez des choix qui auront de lourds impacts sur vos relations avec les personnages, l’histoire principale et votre expérience en jeu ; en clair, les clés pour rester humain sont entre vos mains.

  • Genre : Action-RPG et survival horror
  • Date de sortie : 4 février 2022
  • Plateforme : PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series et Nintendo Switch
  • Développeur : Techland
  • Éditeur : Techland
  • Prix : 69,99€ sur consoles et 59,99€ sur PC
  • Testé sur : PC

Un pèlerin implique toujours de grandes responsabilités

L’un des points que Techland a beaucoup mis en avant lors de sa campagne publicitaire pour Dying Light 2 est le système de choix. De ce qu’ils disaient, nos choix auraient de lourds impacts pour la continuité de notre expérience sur le jeu et le studio n'avait pas menti.

Que ce soit dans nos actions et nos réponses que l’on donne aux personnages, la suite des événements peut changer. Par exemple, vous aurez la possibilité d’attribuer des ressources entre les deux factions avec lesquelles vous pourrez sympathiser : les Pacificateurs (l’armée) et les Survivants. Et selon vos agissements, vos relations vont s’améliorer ou se ternir comme sur le premier opus, or cette fois-ci la ville changera un peu de tête. En effet, les points d’intérêt touchés par cette fonctionnalité prendront les couleurs de la faction que vous aurez choisie, mais vous aurez aussi la possibilité de profiter d’équipements spécifiques grâce à vos décisions.

Par exemple, si vous décidez d’aider les Pacificateurs, ceux-ci mettront à votre disposition des voitures piégées dans les rues de Villedor afin de vous aider en cas de pépin, tandis que les Survivants eux vous apporteront bien plus d’aide avec le parkour en mettant en place de nouvelles tyroliennes, des coussins pour sauter d’un bâtiment sans perdre un seul point de vie. D’autres bonus sont bien évidemment disponibles, mais il s’agit ici d’un simple exemple pour que vous puissiez vous faire une idée de la chose.

Dying Light 2
Dying Light 2

Vous serez sans cesse le cul entre deux chaises avec ces deux factions, car chacune vous contactera pour obtenir de l’aide pour diverses missives vu que vous êtes un pèlerin, donc sans faction. Cet aspect est très intéressant, car le jeu vous permettra de voir l’évolution que vous aurez avec les différents protagonistes, mais aussi changera votre façon d’aborder la rue grâce aux différents matériels offerts selon vos choix.

Par contre, la déception pourra se ressentir à certains moments, car vous serez tiraillé entre vos missions personnelles (dont on taira l’objet pour éviter tout spoil), les intérêts des uns et des autres. Si vous êtes un peu trop individualiste, vos amis deviendront très rapidement vos ennemis et vos bonnes réponses pourront être en réalité de mauvaises idées qui viendront rendre votre session de jeu bien moins plaisante. Les cartes sont donc entre vos mains et votre expérience en jeu dépendra réellement de vous !

Dying Light 2

The City, une vraie fourmilière

The City grouille d'individus qu'ils soient morts ou vivants. À la surface, humains et infectés se font la guerre et sous terre, diverses activités se produisent en compagnie de nos ennemis. Le monde environnant est jonché d'activités variées toutes aussi intéressantes les unes que les autres. En effet, les joueurs pourront se satisfaire des récompenses, de la diversité des missions, des récits qui agrémentent l'histoire de DL2 et surtout du détail qu'a apporté Techland sur chacun des PNJ. Ils sont haut en couleur, tiennent les intrigues en haleine et nous procurent l'envie de les aider. Grâce à eux, ce monde gigantesque prend vie.

Il y a tant à faire qu'on ne sait plus où donner de la tête. Tantôt, on souhaite aider l'un, puis le sujet de la quête d'un autre nous intéresse aussi, puis on se souvient de la mission principale... Un conflit se crée, car on veut tout savoir, tout obtenir et tout expérimenter.

Dying Light 2
Dying Light 2

Chaque trajet pour rejoindre un point d'intérêt ou encore une mission en cours nous indique d'autres personnages avec qui parler, des lieux à explorer, des missions à accomplir ou même des défis à relever. Les fans du 100% devront se remonter les manches ! Par contre, même s'il y a une quantité affolante d'activités, on ne peut pas appeler ça du "gain de temps de vie", on sent que tout a été peaufiné pour la qualité de vie du joueur et le contenu proposé n'est en rien abrutissant.

Mais, ceux qui ne sont pas friands de ce genre de contenu pourront se satisfaire de la trame principale et de quelques quêtes secondaires. La complétion du jeu et notre avancée dans les missions annexes ne viennent pas contraindre le joueur. Nul n'est forcé à suivre telle ou telle quête, vous êtes libre de suivre votre destinée comme bon vous chante. On est forcé de constater que Techland ne rigolait pas quand ils disaient que la durée de vie de DL2 dépassait les centaines d'heures, même si on remarque parfois un certain recyclage dans les différentes activités proposées par le jeu.

Dying Light 2

Dying Light 2 : le recyclage d’une formule qui fonctionne ?

On ne va pas se mentir, il y a beaucoup de "déjà vu" sur Dying Light 2. On peut déjà noter les différentes missions annexes à faire en jeu. Tout d’abord, nous avons les zones sombres, un point du gameplay qui est très intéressant, car en se jetant dans la gueule du loup, les joueurs peuvent avoir accès à un florilège de récompenses et d’objets de valeur. Nous avons ensuite les missions de parkour, les convois, l’élimination de bandits, la récupération de ressources, les anomalies (les monstres alphas à tuer) et d’autres quêtes Fedex.

Même si l’environnement évolue, il n’y a pas beaucoup d'événements qui changent dans le jeu, mis à part quelques événements aléatoires qui apparaissent lors de vos déplacements. Vous serez libre de les accomplir ou non.

Dying Light 2
Dying Light 2

Ensuite, nous avons l’arbre de compétence de combat et de parkour. Des mécaniques bien connues du premier opus sont encore présentes dans ce nouvel épisode. On notera par exemple, le saut à pieds joints sur la tête d’un adversaire, la charge vers le sol ou le renversement d’un adversaire en plein sprint et bien d'autres. Il y a bien évidemment des compétences inédites, mais beaucoup d’entre-elles ont été ré-utilisées freinant les anciens joueurs à connaître de nouvelles mécaniques de combat. Puis concernant le parkour, nous avons le sprint, le long saut, le grappin… Mais de nouvelles compétences viennent apporter un vent de fraîcheur comme le parapente ou encore la marche sur les murs.

Concernant les mécaniques de combat, les coups sont un peu plus lents que sur le premier jeu et ne sont pas vraiment différents. Or, la distinction se fait ressentir sur les adversaires qui sont bien plus coriaces et bien plus intelligents. En grossissant un peu les choses, Les Renégats (les bandits) ne restent plus immobiles et se dotent d’une excellente intelligence pour riposter/attaquer. Le mode facile n’est, par exemple, pas de tout repos et les amateurs de défis auront de quoi faire avec les modes de difficultés supérieurs, ça on peut vous le garantir.

Au premier abord, on pourrait penser que l'artisanat (fabrication) est un point un peu délaissé, mais on retrouve toujours la confection d'objets défensifs et offensifs. Ce n’est pas réellement un problème, mais cette section nous permet de rappeler que la fabrication est toujours présente et exigeante en matière de composants. Il voudra éliminer des adversaires, explorer différents lieux et utiliser notre Instinct de survie pour trouver tous les petits bouts de tissus ou de ferrailles pour se concevoir des mods d’équipement, des bandages ou encore des bombes artisanales.

Dying Light 2

La liberté en dépit de la qualité ?

Il faut être honnête, Dying Light 2 n’a rien d’un jeu exceptionnellement beau. Il est ni beau ni moche, il fait tout simplement le travail. Les textures sont aux pâquerettes, les expressions faciales ne sont pas les meilleures et le temps de chargement du monde ouvert peut prendre un peu de temps malgré un bon ordinateur (pour l'exemple du PC).

L’exploration de la ville est l’un des points les plus importants pour le jeu, car la trame principale se base sur cet aspect, mais surtout notre survie grâce à la fabrication d’objets défensifs et offensifs sur le jeu. Les textures sur les sols, les plantes et certaines zones sombres ne sont pas à la hauteur des images divulguées par Techland. On a ce sentiment d’avoir eu de la poudre aux yeux, car la finalité n’est pas celle que l’on espérait.

Les voix françaises sont vraiment excellentes, il n’y a rien à dire là-dessus, mais les sous-titres divergent complètement des paroles dites par les joueurs, des lignes de dialogues se chevauchent et surtout par moments aucun son n'émane de nos interlocuteurs. Puis, si l’on ajoute à ça le manque cruel de réalisme sur les expressions faciales, l’histoire de Dying Light 2 devient un peu amère et on se détache.

Dying Light 2
Dying Light 2

C’est dommage d’avoir un travail aussi mal fini, car l’histoire principale est plaisante, puis les habitants de Villedor sont une mine d’informations et sont cruellement attachants. L’histoire d’Aiden nous tient en haleine et beaucoup de rebondissements surviennent lors de notre aventure, mais comme on vous le dit depuis tout à l’heure, la qualité graphique vient mettre un frein à ce plaisir.

Or, une explication peut être trouvée pour ce gros bémol. Dying Light 2 se dote d’une grande carte qui peut être découverte de fond en comble. La carte jouit d’une grande verticalité avec des bâtiments bien plus grands à escalader, de multiples recoins à fouiller pour obtenir des ressources et surtout une grande fluidité dans les déplacements. Notre personnage n’a jamais été aussi libre de ces mouvements et le parkour est un plaisir bien plus grand que sur le premier opus. Même s’il lui arrive d’être un peu capricieux, les problèmes autour de la navigation sont minimes. Les enchaînements d’actions se font avec une grande fluidité et un sentiment de liberté s’émane.

De ce fait, il se pourrait que la qualité graphique soit un parti-pris pour que les joueurs puissent se concentrer sur l’exploration du monde ouvert qui ouvre la porte à différents événements aléatoires, la découverte de zones sombres ou encore de missions annexes.

Par contre, les jeux de lumière sont magnifiques - Dying Light 2
Par contre, les jeux de lumière sont magnifiques

L’absence d’armes à feu, un problème ?

Et bien non. L’absence d’armes à feu n’est pas un réel problème, car on ressent un côté bien plus authentique de la survie. Des années sont passées depuis la première infection et la nature a largement pris le dessus de la ville, donc il serait totalement illusoire de voir des armes à feu dans cette timeline. Les combats au corps-à-corps apportent un peu plus de complexité au gameplay et la bonne gestion de nos adversaires devient le mot d’ordre. C’est en quelque sorte grâce à cette vision-là du jeu que l’arbre de compétence prend tout son sens et surtout toute sa différence malgré quelques réutilisations indiscrètes.

D’autant plus que la fabrication de nos armes vient apporter un petit cachet supplémentaire à Dying Light 2. Les mods que l’on peut acheter, puis confectionner sont tous très utiles dans n’importe quelle situation et permet de donner aux joueurs un sentiment d’avoir créé une arme inédite.

Dying Light 2
Dying Light 2

La confection d'armes aurait pu être un peu plus complète avec par exemple la création complète de celle-ci, mais nous prendrons bien trop de temps à récupérer des ressources qu’à profiter du jeu. Dying Light 2 n’est pas un sand-box, il est avant tout un jeu d’action, c’est pourquoi la confection complète de nos armes n’est pas un réel souci. Les mods sont parfaits pour le jeu et de nouveaux effets ont été ajoutés afin de varier les plaisirs. On pourra créer des nuages toxiques, les électrifier, les enflammer, percer leurs armures et encore bien d’autres.

Puis bon, il y a tout de même des armes à distance dans ce nouveau titre ; en effet nous pouvons faire l'acquisition d'un arc, d'un tromblon fabriqué par nos propres moyens, de couteaux de lancer et divers accessoires déjà bien connus comme les mines, grenades et autres leurres. La fabrication est un point très important sur Dying Light, car nos armes vont se casser à mesure que nous les utilisons et il est de notre devoir d'améliorer, créer, trouver ou renforcer des armes pour survivre de jour comme de nuit.

80

Même s'il est facilement identifiable que le recyclage est présent, Dying Light 2 tire son épingle du jeu grâce à sa carte plus verticale que jamais et la fluidité rencontrer lors de l'achèvement de divers mouvements de parkour. En solo, le jeu vous tiendra une bonne trentaine d'heures et bien plus pour terminer toutes les missions annexes. Techland a tenu sa promesse malgré les points négatifs et font de ce nouvel opus un plaisir sans fin. Ah et attention aux personnes ayant peur du sang, ça gicle pas mal.

Même si le contenu n'est pas encore présent en jeu, il est agréable de savoir que les développeurs ont déjà prévu un florilège de contenu à venir pour Dying Light 2. Jusqu'en juin, vous n'en aurez pas fini avec les infectés !

Grande fluidité dans les mouvements
Un open world vaste et complet
La verticalité de la carte ouvrant le champ du possible
L'histoire tient en haleine
Système de choix qui fait sens
Du contenu à venir après le lancement
Une excellente durée de vie
Graphisme pouvant décevoir
Problème dans le doublage
Personnage quelque fois capricieux
Le recyclage qui peut frustrer au premier abord
steam
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo : février 2024

Retrouvez notre liste des prochaines sorties de jeux les plus importants, à ne pas rater en 2024 et 2025 sur PC, Xbox, Switch, PS4 et PS5. Découvrez ici la date de sortie, leur trailer et les principales infos sur les sorties JV à venir.

vr
Calendrier des sorties de jeux VR : octobre 2023

Retrouvez notre calendrier des sorties des jeux VR les plus en vue avec les dates de sortie connues (ou pas) sur PS VR2, Meta Quest 2 et 3, Pico 4 et autres casques PCVR : mise à jour octobre 2023.

Voir la suite
0
Camille B
Effylia  - Cheffe de portail / Rédactrice freelance

Ton pire cauchemar !

L'actu

En Continu

19:30 Dying Light 2 : Vous attendez le premier DLC ? On a encore une mauvaise nouvelle pour vous...
13:45 Dying Light 2 : Un premier DLC arrive avec quelques surprises pour les joueurs !
13:40 Dying Light 2 : quelles sont les meilleures armes légendaires ?
11:22 Dying Light 2, parachutage : comment s'équiper efficacement ?
15:22 Dying Light 2, famille d'accueil : comment terminer la mission ?
11:36 Dying Light 2 : où trouver tous les parachutages ?
14:03 Dying Light 2, les canards rouges : comment obtenir le vélo ?
16:08 Dying Light 2 : comment obtenir l'hoverboard de St Thomas ?
13:52 Dying Light 2, arme cachée : comment obtenir la poêle de la poule ?
11:22 Dying Light 2 : perte de sauvegarde sur PC, comment faire ?

Articles

recommandés

Techland revient sur les 500h pour finir Dying Light 2 et corrige ses propos
Techland repousse la sortie de Dying Light 2 sur Switch

Guides

à découvrir

Dying Light 2 : comment avoir une relation avec Lawan ?
La coop sur Dying Light 2 : comment jouer avec mes amis ?
Dying Light 2 : quels sont les codes des coffres-forts ?