Se connecter

Dead Island : Riptide [Test], le 26/04/2013 12:14:39

Dead Island Riptide : Test, soluces

4

Dead Island Riptide : Test, Review, Astuces, soluces, guides, armes, craft, test, survie

Sommaire
  • 2.

    Test

Dead Island Riptide

Dead Island : Riptide - Le Test


Si vous n'aviez pas encore eu votre dose de de zombie apocalypse, Dead Island : Riptide toujours développé par Techland vous permettra peut être d'y remédier. Ce jeu de type Survival Horror à la première personne propose à la fois un mode coopératif intéressant et un monde assez ouvert afin que vous puissiez lutter contre le fléau des morts-vivants en maillot de bain, entre amis à partir de ce 26 avril 2013 sur PC, PS3 et Xbox 360.

Dead Island : Riptide - le testGenre : Survival Horror / First Person Shooter

Date de sortie officielle : 26 avril 2013

Développeur : Techland

Éditeur : Deep Silver

Plateformes : Playstation 3, Xbox 360 et PC

Prix : Entre 30 et 50 euros en fonction de la version, du revendeur et de la plateforme

Classification : PEGI 18

 

 

 

Histoire / Ambiance

Dead Island : Riptide reprend l'intégralité des classiques des jeux et des films mettant en scène des hordes de zombies. L'originalité de la chose étant qu'ici notre pauvre groupe de héros s'avère composé des quelques unes des rares personnes immunisées au virus provoquant la transformation en zombie (ce qui à le mérite de justifier que vous ne preniez pas un "Game Over" directement après la première morsure pour une fois). Ces quatre malheureux passaient leurs vacances lorsque l'épidémie s'est déclarée dans Dead Island premier du nom. Après moult péripéties impliquant en autres des militaires souhaitant se servir des zombies comme d'une arme, et la menace d'un bombardement nucléaire, ils réussissent à quitter l'île en hélicoptère, avant de finalement être capturés par les militaires pour servir de cobayes. Dead Island Riptide reprend donc la où le premier jeu s'était arrêté, et encore une fois il vous faudra mener un groupe de survivants sur une île tropicale afin de tenter d'évacuer la zone avant que les militaires décident une fois encore de transformer vos adversaires mort-vivants en adversaires morts vivants mutants radioactifs. Bref que du classique, comme toujours avec les zombies le scénario n'est qu'un prétexte pour vous faire affronter vos monstres préférés dans diverses situations en jouant au survivant, et il ne mérite pas vraiment qu'on lui prête beaucoup d'attention malheureusement. Accordons-lui un bon point cependant, puisqu'il permet d'avoir des héroïnes et des zombies femelles en tenue légère, ce qui est toujours plus agréable à regarder...hum.

Dead Island : Riptide - le test

En jouant un personnage spécialisé dans le combat en mêlée les munitions ne seront pas un problème, cependant vous serez plus exposé aux coups, les zombies étant parfois particulièrement vifs cela ne sera pas une mince affaire.


Cette nouvelle île visitée dans Riptide fait clairement moins touristique que dans le premier jeu, et vous aurez surtout droit à des villages de pêcheurs pouilleux, à des jungles marécageuses, et à diverses installations dont certaines s'avéreront particulièrement sombres. Cela change un peu des habituels environnements urbains rencontrés ailleurs, mais on aurait tout de même apprécié un peu plus de variété ici. Assez étrangement, l'île est parsemée de nombreux empilements de cranes humains (afin d’égayer les lieux entre deux invasions de zombies probablement) et mystérieusement comme dans tous les jeux du genre, le service de maintenance prend bien garde à changer les torches dans différents lieux grouillants de zombies, afin que vous ne soyez pas trop incommodé lors de votre exploration : quel professionnalisme ! Mais je suis mauvaise langue. À défaut de vraiment briller le scénario est cependant suffisamment efficace et doté de quelques surprises.

Dead Island : Riptide - le test

En plus des quêtes normales et des quêtes répétables, vous disposez aussi de quêtes spéciales pour améliorer les PNJs et les marchands, cela consistera généralement à ramasser toutes les saloperies qui trainent au sol, heureusement vous le faites naturellement !

 

Gameplay

Vous commencez (ou reprenez) votre aventure en choisissant un des cinq personnages disponibles, chacun d'entre-eux possédant sa petite histoire, son look, et surtout, ses bonus spéciaux qui sont accompagnés d'un arbre de talent spécifique. Le personnage que vous allez choisir déterminera quel gameplay vous allez adopter,

Vous avez par exemple Mei, l'agent des services secrets chinois qui est une spécialistes des armes tranchantes. Cela ne l'empêche pas d'utiliser toutes les autres armes, dont celles à feu au besoin, mais si vous souhaitez vraiment être efficace vous n'aurez pas trop le choix. Les autres personnages comprennent entre autres un rapeur raté spécialiste des armes contondantes, un Quarterback spécialiste des armes de jet, une garde du corps/ex-flic spécialiste des armes à feu, n'oublions pas le petit nouveau, un militaire spécialiste du combat à mains nues. À titre d'exemple cela donne un rapeur qui fait en quelques sortes tank, et qui dispose d'un talent spécial lui permettant d'exécuter instantanément les ennemis au sol, alors que le Quarterback récupère automatiquement ses armes de jet, sans avoir à aller au corps à corps. Il n'est probablement pas impossible de tester des gameplay assez exotiques avec les personnages, mais il semble difficile pour le néophyte de se tromper d'orientation avec son personnage s'il a pris quelques secondes pour l'étudier du moins.

Les combats vous opposeront la plupart du temps à nos amis mangeurs de cerveau, qui sont divisés en de nombreuses sous races. Du très pataud zombie de base qui ne représente une menace que si vous allez aux toilettes sans mettre le jeu en pause, aux monstres mutants vous lançant des projectiles ou vous fonçant dessus à la vitesse d'une formule 1. Il en résulte presque immanquablement une mêlée assez chaotique où vous allez alterner des coups avec votre arme, des coups de pieds et des exécution au sol. C'est amusant un moment, cependant cela devient très vite une forme de routine, et les zombies sont si ridiculement nombreux que cela finit par simplement devenir pénible et ennuyeux. L'infiltration n'est ici pas une option tant vous semblez attirer tout ce qui vit (ou pas) au kilomètre alentour. Ce harcèlement continu de la part des zombies, et le fait que vous manquiez à la fois de vie, d'armes et de munitions est censé donner une dimension Survival Horror au jeu, et cela aurait été le cas si le système de mort n'était pas aussi ridiculement permissif. Lorsque vous mourrez (ce qui peut arriver très vite) vous réapparaissez tout simplement à un point précis après sept secondes, avec toute votre vie. Vous perdez aussi un peu d'argent en passant, mais cela s'arrête la. Ce n'est pas un chargement ni même un game over, juste un mode "vies infinies" sans pénalité réelle. Dans ces conditions il est vraiment difficile de prendre les situations auxquelles vous allez faire face au sérieux et de faire autrement que foncer dans le tas, et c'est bien dommage, cela nous prive de la tension qui aurait effacé le certain ennui que j'ai souvent éprouvé en jouant à Riptide.

Dead Island : Riptide - le test

Les combats en mêlée sont particulièrement sanglants, et des membres trainent partout après.

 

Pour le coté RPG de la chose, sachez que chaque personnage possède donc trois arbres de talents, deux sont communs à tous les personnages, avec la furie (qui offre des bonus meurtriers quand votre personnage devient enragé) et la survie (qui offre des compétences secondaires comme le crochetage, un bonus de soin, ou des bonus d'expérience), et le troisième correspond à la spécialisation martiale du personnage. Nos rescapés gagnant de l'expérience puis des niveaux en réalisant des quêtes et en tuant des zombies, vous pourrez donc investir des points dans ces arbres, c'est on ne peut plus classique. Ajoutez à cela un système d'artisanat assez simple qui permet d'améliorer les statistiques de votre arme, de la réparer (ces dernières ayant le défaut de casser très rapidement) et la possibilité de leur ajouter un effet spécial comme du poison ou du feu. Les possibilités offertes sont assez restreintes, et malheureusement cela vous force à ramasser les dizaines de composants différents qui tapissent complètement certaines zones. Le pire étant que lors de votre session de ramassage, vous aurez peut-être le plaisir de voir votre personnage ranger votre arme favorite pour équiper à la place le couteau de jet rouillé que vous venez de ramasser. Ce bug particulièrement pénible s'est avéré bien trop fréquent tout le long du jeu pour ma part. Espérons que cela sera corrigé rapidement.

 

Dead Island : Riptide - le test

Vous pourriez admirer le paysage si les zombies n'avaient pas la fâcheuse tendance à sprinter dans votre direction depuis tous les cotés.

 

La fameuse île de Dead Island : Riptide vous proposera une aventure dans un monde semi-ouvert. Cela veut dire que vous ne serez pas dans un couloir comme dans un FPS, mais que vous ne pourrez pas non plus décider d'ignorer la quête principale pour aller vous balader à l'autre bout de la carte. Vous pourrez donc explorer chaque zone, mais des portes fermées et des barricades vous empêcherons de progresser trop à l'écart, et seule la réalisation des quêtes principales permettra alors d’accéder à d'autres parties de l'île. Il en résulte que l'exploration n'a pas grand intérêt, les pseudos donjons facultatifs étant généralement de minuscules grottes toutes exactement similaires, et les quêtes secondaires vous demandent généralement simplement de tuer tous les zombies présents (afin de sauver quelqu'un), de tuer tous les zombies présents (pour le plaisir de les tuer), ou de ramasser des objets. Et malheureusement les quêtes principales ne brillent pas non plus par leur originalité, elles se résument aussi à tuer des zombies, chercher des objets, parler à des gens, et surtout, surtout défendre le camp contre les attaques de zombies. Cet événement récurant incontournable du genre dont le jeu use et abuse s'avère très vite pénible. Devoir tuer des dizaines et des dizaines de zombies qui sortent de tout les cotés s'avère un vrai calvaire seul, même quand on a pris la peine de barricader toutes les entrées et de poser des mines, ils finissent toujours par arriver de tous les cotés.

 

Dead Island : Riptide - le test

Comme il est probablement possible d'avoir tous les talents à haut niveau, les développeurs n'ont pas jugé bon de nous permettre de réinitialiser les talents.

 

Quand on synthétise les caractéristiques de Riptide cela donne un First Person Shooter qui se voudrait Survival Horror, et qui comprend de très nombreux éléments de types RPG, un monde partiellement ouvert, et du coopératif jusqu'à quatre joueurs. Cela ne manque pas de faire penser à Borderlands 2 dans les grandes lignes, avec des morceaux de Skyrim dedans pour les combats au corps à corps et les morts vivants. J'aimerais dire que Riptide est aussi amusant que Borderlands 2, ou qu'il offre la possibilité de se livrer à des exploration aussi intéressantes que dans Skyrim, malheureusement ce n'est pas le cas. Le jeu souffre à peu près des mêmes défauts que son ancêtre, c'est à dire un gameplay assez répétitif qui devient donc rapidement ennuyeux en solo.

 

Multijoueur

Comme expliqué précédemment, Dead Island Riptide souffre des même défauts que Dead Island. Tuer en boucle des zombies qui vont soit vous foncer dessus à pleine vitesse, soit gentiment attendre que vous veniez leur écraser le crane, cela va bien un moment. Heureusement le jeu prend une autre dimension en coopératif, jusqu'à quatre joueurs en ligne. Grâce aux talents et aux compétences des différents personnages qui se complètent, votre exploration de l'île s'avère plus agréable, et évidemment plus amusante puisque vous jouez avec vos amis. Les zombies ayant tendance à sortir de tous les coins, gérer la situation demandera une certaine coordination, mais au moins vous n'aurez plus à avoir des yeux derrière la tête d'autant que vous ne serez plus leur seule cible. Comment souvent le coopératif est ce qui donne vraiment de l'intérêt au jeu, et il a été pensé pour ce mode. Donc si vous ne disposez de personne avec qui passer vos "vacances" sur l'île, votre aventure risque d'être un peu fade.

 

Dead Island : Riptide - le test

Certains passages sont assez pénibles car terriblement sombres, mais au moins pour le coup on stresse un peu.

 

Graphismes

Notez que la version de test qui nous a été transmise est une version PC. Je ne peux donc pas juger du niveau exact des graphismes sur Xbox 360 et PS3. Cependant comme dans la majorité des cas avec les grosses productions multiplatformes, Dead Island Riptide s'avère correct graphiquement, mais il manque clairement d'options et de possibilités de l'embellir pour les possesseurs de machines puissantes. De fait la végétation est très moyennement modélisée (ce qui est assez dommage dans la jungle). Les animations des zombies lorsque vous les démembrez sont aussi passablement réalisées voire buggées à l'occasion. Heureusement cela n'a rien de choquant, ce ne sont que des détails. Le plus gros problème au final provient de la direction artistique, le nombre d'environnements différents que vous rencontrerez est très limité, et c'est assez dommage. Personnellement cela ne me donne pas envie d'explorer si tous les "donjons" facultatifs sont tous exactement la même grotte de 50m². Si vous trouviez que les donjons de Skyrim ressemblent tous à la même chose, sachez qu'ici c'est bien pire.

Dead Island : Riptide - le test

Poutine est même présent en jeu sous l'identité du Dr Kessler. Accessoirement les sous titres font disparaître l'interface, c'est assez énervant durant les combats.

 

Localisation / Sons

Fait rare de nos jours pour les "grosses" productions, le jeu n'est pas doublé en français. Tous les dialogues sont sous-titrés cependant, et tous les éléments écrits ont eux été (parfois mal) traduits. Cela a au moins le mérite de nous épargner les voix françaises souvent ratées, mais il n'est pas dit que cela fasse plaisir aux non anglophones. Le système de génération aléatoire des attributs des objets nous donne aussi droit à des noms pour le moins douteux comme "Couteau de canne rude", ce qui fait aussi un peu tâche. Mais c'est malheureusement un autre défaut récurent des jeux du genre.

Les musiques du jeu n'ont vraiment rien de remarquables, elles ne sont la que pour tenter de vous plonger un peu dans l'ambiance de type "île tropicale". Au final elles laisseront généralement place aux hurlements plaintifs des zombies qui se chargent de vous mettre la pression. Les bruitages sont assez bien réalisés, surtout ceux des zombies, et je dois avouer avoir un certain plaisir à entendre ma victime émettre des bulles et des gargouillements alors que je lui plongeait la tête dans l'eau.

 

Dead Island : Riptide - le test

Certains zombies sont des sprinters professionnels, d'autres mettent tellement de temps à se relever que vous pouvez en tuer quatre ou cinq à coup de talons aiguille avant d'être en danger.

 

Durée de vie

La durée de vie de Dead Island : Riptide est assez variable en fonction de votre façon d'aborder le jeu. Si vous vous concentrez sur les quêtes principales afin d'en finir au plus vite, vous pouvez terminer l'histoire en dix à quinze heures environ. Cependant le jeu vous poussant très fortement à réaliser les nombreuses quêtes facultatives présentes sur toute l'île, vous pouvez facilement rajouter quelques heures à ce total. Pour finir, le mode coopératif, et la possibilité de jouer cinq personnages aux gameplays plus ou moins différents offre la possibilité de refaire le jeu plusieurs fois, du moins si vous ne vous en êtes pas lassé avant.

 

Dead Island : Riptide - le test

Vous pouvez souvent choisir de vous déplacer en bateau ou en 4x4, le bruit du moteur va cependant attirer tous les zombies alentours ce qui peut s'avérer mortel si vous êtes un mauvais conducteur.

 

Conclusion

Dead Island Riptide est clairement fait pour le coopératif, c'est la que vous vous amuserez et que de nombreux éléments s'avéreront intéressants. Le gameplay n'est malheureusement pas assez varié, et le monde pas assez ouvert et diversifié pour que l'exploration et la réalisation de toutes les quêtes secondaires s'avère vraiment passionnantes, seul on s'ennuie vite tant tout ce que vous ferez s'avère répétitif. Je vous conseille donc très fortement de trouver quelques autres amis intéressés par des vacances sur les îles et dans une jungle grouillant de zombies afin de rire ensemble dans la joie et la bonne humeur pendant qu'ils se comportent aussi stupidement que des personnages de The Walking Dead.

Dead Island - Riptide - 70/100

 

Les plus :

- Monde assez ouvert

- Le coopératif

- Bonne durée de vie

 

Les moins :

- Assez répétitif

- Quelques bugs pénibles

 

 

Sommaire
  • 2.

    Test

En savoir plus sur l'auteur

Raiden Robin

Raiden Robin

Responsable du portail Diablo 3. Fan de RPG et Otaku débridé.

ARTICLES SIMILAIRES

COMMENTAIRES

  • J'ai déjà un compte

  • Je n'ai PAS de compte,

  • Ragnä, a écrit 24/04/2013 à 14h50 :

    Le mode coopératif est seulement en ligne ou il existe en écran splité ?
  • ricmic, a écrit 23/04/2013 à 19h43 :

    Merci Shazy et Raiden pour ces infos bon boulot ^^
  • Shazy, a écrit 20/04/2013 à 21h10 :

    ça arrive les amis la NDA sera bientôt levée !
  • velJa, a écrit 20/04/2013 à 17h09 :

    Tres tres bon jeu Dead island
    j'arrete pas de F5 mais tjrs pas de lien op ;(

Voir tous les commentaires

  • millenium_tv Starcraft 2
    Gamer's Assembly

  • millenium_tv Millenium TV

  • millenium_tv2 League of Legends
    LCS NA Playoff

  • millenium_tv2 Millenium TV

  • millenium_tv3 CS:GO
    CopenHagen Game 2014: CS GO

  • millenium_tv3 Millenium TV

MILLENIUM LIVE STREAM

  •  
  • dota Millenium TV

À LA UNERSS
  • Articles les
    plus lus

  • Articles les
    plus commentés