MGG / Guides jeux vidéo / GTA 5 / Retrospective Grand Theft Auto (GTA) /

Grand Theft Auto : Grand Theft Auto IV - Retrospective Grand Theft Auto (GTA)

Retrospective Grand Theft Auto (GTA)
Grand Theft Auto : Grand Theft Auto IV
  • Introduction
  • Grand Theft Auto
  • Grand Theft Auto II
  • Grand Theft Auto III
  • Grand Theft Auto : Vice City
  • Grand Theft Auto : San Andreas
  • Grand Theft Auto Advance
  • Grand Theft Auto : Liberty City Stories
  • Grand Theft Auto : Vice City Stories
  • Grand Theft Auto : The Lost and Damned
  • Grand Theft Auto : The Ballad of Gay Tony
  • Grand Theft Auto : Episodes from Liberty City
  • Grand Theft Auto : Chinatown Wars
  • Conclusion
26

Grand Theft Auto

Grand Theft Auto IV

 

Six années interminables après la sortie de GTA III, le fan de Vice City que j'étais avait un peu de mal avec le futur opus annoncé à l'époque par Rockstar. GTA IV commençait à s'inscrire un peu plus dans les veines de San Andreas, c'est-à-dire être le plus réaliste possible, autant dans la réalisation que dans le gameplay. J'avais peur que les développeurs en oublient le fun et qu'on se retrouve devant un vrai simulateur de voyou, où la moindre petite bévue serait sanctionnée par une horde d'hommes de loi gras du bide à nos trousses. Mais oublions mes erreurs de jeunesse, car à l'époque, je ne m'étais pas encore rendu compte du génie créatif des petits gars de Rockstar.

Le 29 avril 2008, sort Grand Theft Auto 4 sort sur PS3 et Xbox 360 (le 3 décembre 2008 sur PC), et chers amis, ce fût mieux que la découverte du feu par l'Homme.

 

 

L'histoire prend place à Liberty City, capitale des États-Unis d'Amérique dans l'univers de GTA. Niko Bellic, un jeune slave, à fuit la guerre de son pays pour recommencer une nouvelle vie dans la ville de l'opportunité, notamment grâce à son cousin Roman Bellic, qui, d'après ses e-mails fréquents, possède tout ce qu'il veut dans cette ville, c'est-à-dire des filles de luxe, des voitures de sports et un grand palace. Du moins en théorie...

En effet, à peine le pied sur la terre ferme, Niko ne vas pas tarder à se rendre compte que Roman n'est qu'un charlatan qui passe son temps à se faire marcher dessus par son patron, ne réussit strictement rien avec les filles et surtout, gagne autant qu'un étudiant qui travail au McDonald's du coin. Exaspéré, notre petit Serbe ne va pas rester les bras croisés, il va donc chercher du boulot. Mais pas le boulot qu'on trouve au Pôle emploi, non ça c'est pour les fillettes. Livraisons, deals, poursuites, vols, assassinats, Niko va suivre la voie que propose la vie à un ex-militaire yougoslave sans diplôme, c'est-à-dire des opportunités qui le ramèneront peu à peu vers la criminalité, chose à laquelle il voulait échapper en quittant son pays natal. Et bien sûr, qui dit criminalité, dit forcément ennemi potentiel, cette aventure ne se fera pas sans embûche...

 

Même si Roman essaie de remonter le moral de Niko, il a toujours du mal à
se rendre compte que chaque galère arrive par sa faute.

 

Au fur et à mesure que Rockstar sort des jeux, on sent la volonté des scénaristes à vouloir nous pondre des histoires toujours aussi simples et marquées par le cinéma mafieux, mais avec des personnages aux caractères et à l'histoire peu banale. Et disons-le clairement, Niko Bellic reste à mes yeux le personnage le plus développé de la série (GTA 5 me fera peut être mentir qui sait ?). Pragmatique, mais confiant, il gère à peu près toutes les situations avec un sang-froid qui ferait pâlir Bruce Willis, cependant, sous son air d'un Poutine pas content, il n'en reste pas moins qu'un rescapé de la guerre, qui a vu des choses bien pires que ce que cette ville peut lui montrer. D'ailleurs, au travers des yeux de Niko, le joueur verra ce que les « opportunités » font aux gens un peu trop faibles d'esprit, et il n'en tirera que dégout et mépris à l'égard de ceux qui se plaignent pendant que d'autres souffrent.

Rockstar a voulu pousser sa critique de la société encore plus loin que ce qu'a pu le faire tout autre GTA (notamment GTA San Andreas) jusqu'à présent, allant même jusqu'à pointer du doigt une ville spécifiquement : New York. D'ailleurs, Rockstar avait demander les droits au maire de la ville pour utiliser le nom de New York dans le jeu, ce que ce dernier a refusé quand il a vu toutes les dénonciations que contenait le jeu, cela aurait pu nuire au tourisme tellement les propos sont criants de
vérité.

 

Heureusement que Niko est sportif, il aurait du mal a faire ce genre de chose sinon.


Côté immersion, Rockstar à une nouvelle fois mit le paquet pour rendre son jeu toujours plus réaliste. À commencer par la ville en elle même. Celle-ci est toujours autant animée, mais on a de plus en plus d'événements aléatoires, notamment des policiers qui arrêtent sur le bord de la route des gens qui roulaient un peu trop vite (alors que vous passer à côté, le pied au plancher sans que cela ne les tracasse), avec les vérifications de papiers et la discussion protocolaire qui va avec.

Une importance particulière a été donnée au trafic routier aussi : il est plus dense, il peut y avoir des accidents (un peu idiots et flagrants parfois), les piétons prennent des risques et manquent de se faire écraser, etc. Bref, Rockstar a tenu à ce que Liberty City soit le plus vivant possible. Mais ce qui le rend si criant de vérité, ce sont tous les quartiers et les clins d'oeil à New York.

Les habitants de la Big Apple reconnaitront surement les quartiers de Broker (Brooklyn), Algonquin (Manhattan), Dukes (Queens) ou même Bohan (Bronx), mais on retrouve aussi beaucoup de lieux connus comme Star Junction (Time Square), Middle Park (Central Park), même la Statue de la Liberté est présente, mais sous le nom de la Statute de l'Hilarité, représentée avec un énorme sourire et tient un gobelet de Capuccino à la place de la flamme. On remarquera, en plus, qu'elle ressemble à Hillary Clinton, qui est opposé à la vente du jeu à cause de sa violence. Cette statue à elle seule suffit pour représenter la philosophie de Rockstar.

On relèvera également les grosses interactivités possible dans la ville, comme le bowling, les fléchettes, mais aussi les one-man show (très drôles parfois), regarder la télé ou même inviter un ami via son téléphone et aller se remplir la barrique entre hommes virils. Bref, GTA 4, c'est comme une deuxième vie.

 

En vous baladant, vous trouverez beaucoup de ce genre de PNJ adepte du Yoga. Il y en a même un en haut d'un immense rocher qui se suicide si vous vous approchez trop.


Et quoi de mieux que de jolis graphismes pour renforcer l'immersion ? Bon je vous l'accorde, actuellement, GTA IV a mal vieilli, mais pour l'époque c'était plutôt joli. Les personnages étaient plutôt bien modélisés (même s'il tendaient à la caricature parfois), la ville était grande et assez bien détaillée, et certaines textures faisaient vraiment l'affaire tant que l'on ne zoomait pas comme un taré avec notre fusil à lunette dessus.

Comme toujours, le souci venait des consoles, trop faiblardes pour accepter un jeu d'un tel poids : freezes, chutes de framerate, cap à trente image/seconde, clipping, alliasing... Bref, ça piquait un peu les yeux malgré tout. Et malheureusement, Rockstar a dû perdre ses ingénieurs PC car cette dernière version était clairement mal optimisée. Je me rappelle qu'à l'époque, certains montraient comment ils faisaient à peine tourner le jeu sur des machines de guerre de l'époque. Dommage pour les gens qui attendaient cette version pour pouvoir profiter au mieux de ce GTA 4.

Sinon, Rockstar a mit un grand coup de pied dans la gestion de la physique avec le moteur Euphoria (utilisé plus tard par Lucs Art pour Star Wars : le Pouvoir de la force), qui permet de gérer les corps amorphes, l'eau, la suspension et les dégâts des voitures, les dégâts ciblés sur les personnages (quand on tirait dans le pied, le moteur gérait la réaction de la cible) ou même la démarche que l'on a quand lorsqu'on est bourré... Un petit truc en plus qui rajoute beaucoup à l'immersion.

 

Heureusement, les versions PC peuvent profiter de petit plus graphique, notamment grâce
à IcEnhancer de IceLaGlace et de différentes modifications de modèle ou de texture.


Et pour ne parler que d'une autre chose, Rockstar a intégré un mode multijoueurs à son petit bébé. Ils ont d'ailleurs pris beaucoup du mode multijoueurs créer par des fans sur les différents jeux sortis (notamment Vice city et San Andreas). Ce multijoueurs possédait 15 modes de jeu différents, à commencer par le mode exploration, où tous les joueurs se retrouvaient dans la ville et pouvaient se ballader, faire n'importe quoi et se tuer parce que c'est drôle. Mais il y avait aussi des modes à objectif comme la « Mission Mafia » dans laquelle on devait suivre des contrats de la Mafia ; L'« assaut du Noose » où l'on devait exfiltrer un VIP de l'assaut du Noose (l'équivalent du SWAT) ; ou encore « Boom la base » où l'on devait piquer des explosifs aux ennemis et faire exploser un cargo rempli de vilains. Et enfin, on retrouvait les classiques deathmatch et deathmatch en équipes. Un multi bien fourni qui devenait assez fun une fois que l'on jouait avec des amis.

 

Les explosions et les effets de particules sont vraiment réussis sur cet épisode.


Parler de Grand Theft Auto 4 et de tout ce que Rockstar a mis de génial dedans me prendrait six paragraphes de plus. J'ai d'ailleurs oublié pleins de trucs géniaux comme les différentes amitiés que l'on peu créer avec les protagonistes du jeu, les activités sociales, les plans d'un soir que l'on trouve sur le net, le péage, le métro, la mission du braquage (cette mission, vous aurez envie de la refaire encore et encore) ou encore l'affinement des animations quand on va voir une prostituée (maintenant, on les voit faire !). Bref, cet épisode est le plus complet et nul doute que Rockstar continuera dans cette avancée de manière exponentielle pour ces futurs GTA mais aussi pour ces autres licences (comme nous l'avons vu avec Red Dead Redemption ou Max Payne 3).

 

Trailer GTA IV

  • Introduction
  • Grand Theft Auto
  • Grand Theft Auto II
  • Grand Theft Auto III
  • Grand Theft Auto : Vice City
  • Grand Theft Auto : San Andreas
  • Grand Theft Auto Advance
  • Grand Theft Auto : Liberty City Stories
  • Grand Theft Auto : Vice City Stories
  • Grand Theft Auto : Grand Theft Auto IV
  • Grand Theft Auto : The Lost and Damned
  • Grand Theft Auto : The Ballad of Gay Tony
  • Grand Theft Auto : Episodes from Liberty City
  • Grand Theft Auto : Chinatown Wars
  • Conclusion
26
MGG
chuky500 il y a 9 ans

La page sur GTA 1 manque un peu de crédibilité pour moi. Un paragraphe entier pour dire que c'est dur de conduire une voiture en vue de dessus ?!! Y avait des tonnes de jeux de caisses comme ça. J'imagine que le testeur n'a jamais passé ses après midi sur Micro Machines 2.<br /> <br /> Sinon pour GTA 1, déjà c'est un bon jeu j'y ai rejoué y a 2 ans je crois toujours aussi dur mais tellement de trucs à faire. Ensuite si y a plusieurs histoires pour chaque ville mais pour ça faut enchaîner les missions sans perdre sinon tu changes d'histoire et tu la reprends à zéro. Pour avoir assez de points pour changer de ville il faut enchaîner pas mal de missions donc avoir suivi l'histoire. Mais bon pour ça il faut arriver à faire avancer la voiture c'est sûr...<br /> <br /> Sinon petit clin d'oeil que le testeur n'a pas pu voir mais Vice City, San Andreas et Liberty City c'est le nom des autres villes que tu débloques dans GTA 1 quand tu joues pas comme un manche.

Howler il y a 9 ans

Mickeii => J'en parle vite fait dans la section GTA 4, vu que Rockstar s'est grandement inspiré de ce mods pour leur multi, mais il n'y a rien d'officiel dans ce multiplayer de SA il me semble, donc je n'ai pas voulu m'attarder dessus. ^^

Mickeii il y a 9 ans

Pas de petit mot sur San Andreas Multiplayer ?

ricmic il y a 9 ans

Super dossier complet merci :D.

lorddevil il y a 9 ans

C'est un très bon jeu, je fais en ce moment le IV que j'avais jamais fais, j'ai préco le V qui je pense va battre des records de vente. C'est un bon divertissement après tout c'est le but d'un jeu.

Nestalim il y a 9 ans

Assez d'accord avec Wafflefacka.<br /> <br /> Série sans réel intérêt dans l'ensemble.

Wafflefacka il y a 9 ans

Probablement la série que je trouve la plus overrated. Je n'y ai toujours retenu de positif que la liberté d'action. <br /> Le scénario est toujours lamentable et superficiel, de niveau série B US stéréotypée où un petit malfaiteur devient progressivement grand badass mafieux, avec une bonne touche d'humour adolescenteux scatoporno débile en combo.<br /> Le gameplay est rigide, le système de visée lent, la conduite trop réaliste dans le 4, pas assez dans ceux d'avant. Le niveau graphique est toujours en-deça de sa gen à la sortie de chaque opus.<br /> J'me suis amusé un court instant sur chacun à me balader dans les villes, jouer un peu avec l'IA préhistorique des flics et des passants, toucher un peu aux missions annexes sans grand intérêt, mais c'est vite lassant quand on a pas 15 ans d'âge mental. Ah et il y a la bande-son qui est pas mal quand même niveau variété. Mais bon, ça me suffit pas perso.

Shazy il y a 9 ans

C'est ne pas être objectif de se dire que le premier GTA était génial mais c'est plutôt une espèce de nostalgie qui te tiens a coeur qui fait ressortir ça de tes propos. Comme le coup des Final Fantasy, dire que le premier était génial non.

pipo59 il y a 9 ans

san andreas le best ^^

Skipion il y a 9 ans

ça me fait un peu mal au fondement quand on dit en gros que GTA premier du nom était une bouse , alors que c'est juste le meilleur épisode de la série , enfin bref.

Acideur il y a 9 ans

Ma saga favorite, par mon développeur favoris, rien à redire, chaque épisode emmène une nouveauté, que ce soit dans l'univers, le gameplay ou la narration. D'un jeu de gangster underground, Rockstar a créer un mythe du jeu vidéo qui, à chaque nouvel opus réussit à créer l'engouement d'une majeure partie de la communauté gamer.

Howler il y a 9 ans

Padmay -> La dernière génération des GTA sorties viendra plus tard :) On fait durer le suspens.<br /> <br /> Ellierys -> Je ne vois pas de bug à la page 6, à quel paragraphe ça bug chez toi ?

Ellierys il y a 9 ans

San Andreas avec les mods il mériterait que je m'y remette tiens<br /> <br /> (PS : Bug Italique sur la page 6)

Padmay il y a 9 ans

Et China Town Wars ? huehue

ikken il y a 9 ans

Le 1er GTA avec ses colinies d'enfants a écrabouiller !

Benjaminho il y a 9 ans

San andreas je l'es fumé !

limla il y a 9 ans

moi je joue toujours a vice city sur ma ps2 <3

Notik2 il y a 9 ans

GTA Vice city et San Andreas, tellement d'heure passé sur ces jeux..

Oody il y a 9 ans

Le 3, tellement de temps passé dessus, un peux moins pour vice city, mais énormement sur San andreas.. <3

pTo il y a 9 ans

Même 14 ans après sa sorti je joue toujours a gta 2 :D<br /> Avec vice city c'est mes gta préféré.

L'actu

En Continu

20:00 GTA 5 Online : Récupérez la nouvelle Übermacht Sentinel classique large chez Benny
19:00 GTA 5 Online : Rockstar Games met fin à l'un des plus gros serveurs RP
12:30 GTA 5 Online : L'événement special de Cayo Perico est disponible !
19:00 GTA 5 Online : De nouvelles fonctionnalités prévues pour les abonnés GTA+ ?
17:30 Un film GTA avec Eminem en vedette ? Ça a bien failli voir le jour !
18:00 GTA 5 Online : De nombreux joueurs en deuil, découvrez leur hommage pas comme les autres
16:00 GTA 6 sur le Xbox Game Pass ou le PlayStation Plus ? Take-Two donne son avis bien tranché
17:45 GTA 5 Online : Une semaine sous le signe des braquages, et L’Obey 10F Large à l'honneur !
17:45 GTA 5 (enfin) sur le déclin 9 ans après sa sortie ?
20:00 GTA 5 : Créer ses propres musiques sur le Online ? Ca pourrait bientôt arriver !

Articles

recommandés

Transfert de personnage GTA 5 : Comment passer ses données sur next-gen ?
Astuce GTA Online : Gagner de l'argent, missions PDG et Securoserv
Guide GTA Online : Braquer toutes les supérettes

Guides

à découvrir

Codes de triche de GTA V pour tous les supports
Grand theft Auto V : Les véhicules
GTA V : Guide des Braquages