Menu
Millenium / Guides jeux vidéo / World of Warcraft /

Histoire du Panthéon des Titans

Histoire du Panthéon des Titans
0

Les Titans ont contribué à façonner les mondes et à favoriser la vie dans l'univers. Leur Histoire débute aux aurores du Cosmos et est en lien avec de nombreux évènement qui touchent aujourd'hui à leur aboutissement. Découvrez leur histoire.

Histoire du Panthéon des Titans

Les Titans sont sans nul doute parmi les créatures les plus puissantes qui parcourent le cosmos. Ils virent le jour à l'aube de l’Univers, pendant que le conflit entre l’Ombre et la Lumière voyait naitre des mondes dans les Ténèbres de l’au-delà et la formation du Néant distordu en périphérie. Les Titans commencèrent leur existence sous la forme d’âmes-mondes qui se formèrent en même temps que les corps planétaires au sein desquels elles vivaient.

Personne ne sait quand ni pourquoi le premier Titan s’éveilla mais lorsqu’il contempla les Ténèbres de l’Au-delà, il fût convaincu de ne pas être le seul Titan. Il commença donc une vaste exploration du cosmos dans le but de trouver et d’éveiller ses semblables.

 

Panthéon Titanique

 

Le premier Titan à émerger se nommait Aman’Thul, c’est lui qui réveilla ses frères et sœurs pour former le Panthéon au sein duquel se trouvait :

- Aman’thul, le Haut-Père du Panthéon.

- Sargeras, le défenseur du Panthéon.

- Aggramar, le bras droit de Sargeras.

- Eonar, la Lieuse-de-vie

- Khaz’Goroth, le Façonneur de mondes

- Norgannon, le Gardien du Savoir et de la Magie

- Golganneth, Seigneur du Ciel et des Océans

 

Naissance d'un titan. Vue d'artiste par Hipnosworld

 

Le Panthéon ainsi formé commença son œuvre d’ordonnancement des mondes pour trouver ses semblables. Cette tâche s’annonçait longue et difficile, d'autant qu'entrèrent en jeu ses deux principaux ennemis : les démons et les seigneurs du Vide.

Tapis dans les profondeurs du Vide, les impitoyables et cruels seigneurs du Vide observèrent les actions des Titans et finirent pas devenir envieux de la puissance de ces êtres cosmiques. Ils se fixèrent pour objectif de corrompre les titaniques afin de les utiliser pour leur but ultime : déformer la réalité elle-même pour en faire un royaume de tourments éternels et finalement dévorer toute la matière et l'énergie de l'univers. Ils tentèrent donc de corrompre les Titans en leur envoyant des salves d’énergies d’ombre, mais sans succès. Ils tentèrent donc de les corrompre à leur stade le plus vulnérable, lorsqu’ils n’étaient pas encore éveillés. Pour atteindre leur but ils envoyèrent des parasites à travers le cosmos, ces parasites se posèrent sur un grand nombre de mondes et commencèrent à répandre leur corruption : il s'agit des Dieux très Anciens.

Cette corruption insidieuse avait en partie échappé à l’attention du Panthéon contrairement à la menace que représentaient les démons. Ces créatures étaient apparues dans le Néant distordu et maitrisaient l’énergie gangréné dans laquelle ils baignaient. Les démons se mirent à faire des incursions sur plusieurs mondes ordonnés par les Titans, semant la mort et la destruction. Les démons regroupent plusieurs races en leur sein, mais certaines sont plus connues que d’autres. On trouve notamment des molosses qui se nourrissent de magie, ou des assemblages de roches maintenus par la magie gangréné appelés Infernaux. Certains démons sont même devenus célèbres comme les Nathrezims (ou Seigneur de l'Effroi) qui sont devenus maîtres dans l’art de la ruse et des manigances, ou encore les Annihilans qui sont réputés pour leur brutalité.

 

Crédit image : Hipnosworld

 

Pour contrer cette menace démoniaque, le Panthéon envoya Sargeras, son plus grand guerrier, qui combattit les démons pendant de nombreuses ères. Le Titan tua un nombre incalculable de ces créatures gangrenées, mais le nombre d’incursion ne semblait pas diminuer pour autant. En effet les démons qui étaient tués dans le monde physique ne mourraient pas définitivement, ils finissaient par revenir à la vie dans le Néant distordu. Cependant, le Panthéon n’avait pas connaissance  de cette information cruciale et lorsque Sargeras se mit à affronter les même démons pour la seconde fois, il choisit de changer de tactique. Il isola une zone de l'existence et en faire un plan-prison qui fût connu sous le nom de Marduum. Cette tactique fonctionna d’autant plus qu’Aggramar avait rejoint Sargeras dans son combat contre les démons, les incursions démoniaques se firent plus rares et Marduum se rempli peu à peu des démons tués par les guerriers du Panthéon. Sargeras et Aggramar continuèrent ainsi de sécuriser la création des Titans enfermant les démons dans Marduum, puis les deux Guerriers du Panthéon finirent par continuer leur mission séparément pour être plus efficaces.

C’est lors de cette période que Sargeras fût témoin de la chose la plus horrible de sa vie. Il découvrit un monde, à la périphérie du cosmos, profondément corrompu par les Dieux très Anciens et leurs sombres énergies. Il captura un groupe de Nathrezims qui se trouvait lui-aussi sur ce monde perverti, et les interrogea sur la nature de ces créatures tentaculaires et apprit qu’elles avaient été envoyé par les seigneurs du Vide. Mais le pire fût quand Sargeras entendit les rêves de l’âme-monde en sommeil ; ils n’étaient pas doux et mélodieux comme à l’ordinaire, mais tourmentés et terrifiants. Pour la première fois de son existence, le Titan connut l’effroi devant l’ampleur de la puissance qu’aurait ce titan corrompu une fois éveillé. Il tua les Nathrezims d’un seul coup et leva son épée pour détruire la planète pervertie, le coup fendit l'objet céleste en deux réduisant à néant les créatures du Vide mais également l’âme-monde qui y était en sommeil.

 

Sargeras réduisant la planète en cendres

Crédit image : Warcraft chronicles

 

Après avoir surmonté cette douloureuse épreuve, Sargeras convoqua les autres membres du Panthéon pour les mettre en garde contre les horreurs dont il venait d’être témoin. Mais les autres Titans ne saisirent pas l’ampleur du problème et allèrent même jusqu’à reprocher son action à leur champion. En effet les titaniques étaient convaincus que si Sargeras les avait appelés à l’aide au lieu de réagir de manière impulsive, ils auraient pu purger l’âme-monde de la corruption. Il partagea sa crainte grandissante que la corruption des Dieux très Anciens ne se soit répandue à travers la création, voire même qu’un Titan corrompu se soit déjà éveillé. Pour lui, en son fort intérieur, la seule façon de régler le problème était d’anéantir toute vie dans l’univers, et même si cela lui coûtait de l’admettre, il valait mieux un univers sans vie plutôt qu’un univers corrompu par les Seigneurs du Vide. Sachant que ses semblables ne verraient pas les choses à sa manière, Sargeras avait déjà fait son choix et quitta les autres Titans pour mener à bien son plan de destruction.

C'est après la disparition de Sargeras qu'Aggramar découvrit un monde profondément atteint par la corruption du Vide. Se souvenant des expériences de son mentor il alla prévenir immédiatement le reste du Panthéon pour lui prêter main forte afin purger ce monde, et la très puissante Âme Monde qui y sommeillait, de la corruption des seigneurs du Vide. Ce monde sera plus tard appelé Azeroth.

 

Crédit image : Warcraft chronicles

 

En voyant la planète pour la première fois, les Titans furent étonné par l'incroyable chaos qui y régnait. D'une part, quatre Dieux très Anciens se livraient à des guerres incessantes pour des morceaux de territoires, et d'autres part les élémentaires étaient bien plus puissant qu'à l'ordinaire, puisque L’Âme Monde présente au cœur de la planète avait absorbé l'élément de l'Esprit censé tempérer les autres éléments. Pour ne pas menacer l'existence de ce monde en raison de leurs tailles planétaires, les Titans fabriquèrent donc une armée de soldat à partir de la croûte terrestre de la planète sous la direction du Titan Khaz'Goroth.

Ainsi furent crée les Ases, des créatures de métal qui commandent aux tempêtes et les Vanes, de pierre, qui règnent sur la terre. Cet ost fût nommé les "Forgés par les Titans". Parmi ces soldats, certains furent directement investi des pouvoirs de certains Titans en particulier. Ainsi Khaz'Goroth, Eonar et Aggramar investirent de leurs pouvoirs respectivement Archaedas, Freya et Tyr, tandis qu'Aman'Thul investit Ra et Odyn. Golganneth conféra ses pouvoirs à Hodir et Thorim et Norgannon fit don de ses connaissances à Loken et Mimiron. Ces êtres avaient été choisis pour commander les armées des Forgés par les Titans pour la guerre qui s'annonçait, ils portaient le titre de gardien et prenaient leurs ordres directement des Titans.

Lorsque l'armée des Titans fût prête au combat, les Forgés par les Titans déferlèrent sur Azeroth et la guerre  éclata. Les premières attaques sur les villes de l'Empire Noir furent dévastatrices, les aqir et n'raqi (races crées par les DTA) n'étant pas préparés à des attaques d'une telle ampleur. Pour endiguer l'avancer de l'armée des Titans les Dieux très Anciens envoyèrent leurs plus puissants généraux : les Seigneurs élémentaires. Devant la puissance des quatre armées élémentaires, les gardiens décidèrent de scinder leurs forces pour affronter les forces des élémentaires séparément.

La tactique fonctionna et les Seigneur élémentaires furent vaincus, mais étant liées à Azeroth, ils ne pouvaient mourir. Le gardien Ra eu donc l'idée d'enfermer les élémentaires majeurs dans des domaines d'une dimension miniature : le plan élémentaire. Il demanda ensuite à la sorcière Heyla de bannir les élémentaires dans leurs domaines respectifs.

 

Crédit image : Warcraft chronicles

 

Les élémentaires ainsi mis hors d'état de nuire, les Forgés par les Titans purent reprendre leur cible initiale : l'Empire Noir.

Les gardiens focalisèrent leur attention sur le plus puissant des quatre Dieux très Anciens : Y'Shaarj. Les Forgés par les Titans prirent d'assaut la ville-temple installée autour du Dieu et malgré une farouche résistance de ses serviteurs, le Dieu très Ancien fût bientôt assailli par les soldats des Titans. Mais Y'Shaarj se révéla bien plus puissant que prévu et les Titans vinrent bientôt a penser que la créature pourrait avoir raison de leur armée. Ne supportant que cette abomination ne puisse pas être défaite, Aman'Thul pris le risque d'entrer en jeu, malgré le risque d’endommager Azeroth à la moindre action : il tendit son bras depuis le cosmos et arracha le corps tentaculaire du Dieu à la terre. Le corps d'Y'Shaarj vola en éclat répandant des lambeaux de matière organique à des kilomètres à la ronde.

 

Aman'Thul arrachant le corps monstrueux de Y'Shaarj

Crédit image : Hipnosworld

 

Mais le corps du monstre était si grand qu'il avait atteint les profondeurs de la planète et à l'endroit où se tenait l'imposante créature il ne restait plus que plaie béante dont s'écoulaient des torrents d'énergie vitale de la Titan endormie. Cette balafre devint un lieu où les énergies arcaniques issue du fluide vital tourbillonnaient en formant ce qui deviendra le Puits d’Éternité.

En se rendant compte des dégâts irrémédiablement causés à un membre de leur espèce, les Titans choisirent de ne pas tuer les trois dieux restants, ils se contenteraient de les affaiblir et de les enfermer à jamais dans des complexes permettent d’inhiber leurs pouvoirs maléfiques.

Cette tâche fût longue et fastidieuse mais les Dieux tombèrent les uns après les autres, d'abord N'Zoth, qui fût enfermé dans une prison souterraine non loin de ce qui deviendraient Vashj'ir et la cité de Nazjatar. Puis le puissant C'Thun fût emprisonné sous les ruines de la ville-temple d'Ahn'Qiraj. Le dernier Dieux très Ancien était Yogg-Saron et celui-ci ne se laissa pas battre aussi facilement que ses homologues. Le Dieux utilisa ses forces les plus puissantes : les C'Thraxxi. Plus grands, plus fort et plus résistants que les autres n'raqi, ces créatures de cauchemars contrôlaient également à merveilles les énergies du Vide. Ils réussirent à mettre en déroute les armées des Forgés par le Titans. Mais leur victoire ne fût que de courte durée car le gardien Odyn élabora un plan pour retourner les C'Thraxxi contre leur propre maître.

Il chargea Loken de tisser un puissant sort d'illusion qui modifia la perception des C'Thraxxi, ces dernier prirent les n'raqi et même Yogg-Saron lui-même pour des ennemis. Profitant de la zizanie régnant, Odyn rassembla ces troupes et frappa les armées du Dieu très Ancien. Cet assaut apporta rapidement la victoire aux Gardiens permettant d'enfermer Yogg-Saron dans le complexe d'Ulduar qui deviendrai le centre névralgique de l'emprise titanique sur le monde d'Azeroth.

Une fois la planète en apparence sauvée, les Titans chargèrent les Gardiens de construire deux puissantes machines pour aider le Titan à s'éveiller. Ainsi la Forge des Volonté et la Forge de l'Origine virent le jour et ces machines avait également la capacité de créer de nouveaux êtres Forgés par les Titans. 

L'ordonnancement d'Azeroth commença, les forges fonctionnèrent de concert pour mettre au monde une nouvelle génération de Forgés par les Titans. Ainsi Azeroth se peupla de nouvelle race telle que les terrestres, les mécagnomes, les mogus, les vrykuls, les géants des mers et les tol'vir et tous ces êtres se mirent à façonner Azeroth.

 

 

Crédit image : Warcraft chronicles

 

Une fois la planète ordonnancée, les Titans reprirent leur quête dans le cosmos en confiant la stabilité d'Azeroth aux Gardiens restés sur place.

S'en suivit une longue période où les Titans parcoururent le cosmos à la recherche d'autres âmes-monde et où Aggramar défendait seul les planètes explorées contre les démons. Au cours de ses voyages, le bras-armé du Panthéon découvrit une planète qui attira son attention. Cette planète, qui est aujourd'hui connue sous le nom de Draenor, ne contenait pas d'âme-monde mais on pouvait y trouver une forme de vie très particulière et c'est elle qui intrigua le Titan.

En effet à cette époque la vie sur Draenor était principalement végétale, même si des espèces animales avaient également vus le jour et que les 5 esprits élémentaires étaient présents au sein de la planète. La vie végétale avait prit la forme de plantes carnivores qui chassaient la faune avec des vrilles et des épines. Ces plantes devinrent les principaux prédateurs de la planète et furent nommées mégaspores.

En observant l'évolution de Draenor Aggramar fût témoin de la merveilleuse croissance des mégaspores, mais cette merveille se transforma vite en horreur. Les mégaspores se mirent à grandir de plus en plus et leurs racines atteignirent les profondeurs de la planète et consommèrent l'élément de l'esprit créant chez les plantes de Draenor une conscience collective qui lui permit de s'étendre à presque toute la planète. Cet amas de végétaux conscient furent appelés le lacis.

C'est à ce moment qu'Aggramar décida d'intervenir, en effet la croissance sans fin de ce dernier inquiéta le Titan qui comprit que le lacis continuerai de grandir en dévorant tout et finirait par se détruire lui-même. Pour pallier à cela Aggramar utilisa la puissance des éléments présent sur Draenor afin de créer un colosse de pierre possédant les pouvoirs des éléments. Il baptisa sa création Grond et l'envoya sur Draenor pour diviser et affaiblir le lacis.

 

Grond affrontant les mégaspores

Crédit image : Warcraft chronicles

 

Son but n'était pas d’annihiler toute la flore de la planète mais simplement le réduire à un point ne représentant plus une menace pour le monde. Grond se mit en route pour accomplir ce pour quoi il avait été créé. Il arriva au contact d'une mégaspore et l'arracha à la terre, la tuant sur le coup. Les autres mégaspores ressentirent l'effroyable douleur qu'avait infligé Grond à leurs semblable et, se rendant compte de la puissance de la menace qui les guettaient, elles aspirèrent l'énergie vitale des forêts et des jungles environnante ne laissant que des plaines désolés sur des régions entière. Grâce cette accumulation d'énergie, les trois mégaspores restantes s'incarnèrent en de gigantesques colosses végétaux. Les trois mastodontes ainsi créés se différenciaient par la végétation qui les composaient, Zang était fait de bourbiers et de fongiques, Botaan arborait une forêt dense et touffue et le dernier, Naanu, était parcouru par des jungles impénétrables.

Les trois mégaspores étaient déterminées à protéger la flore de Draenor et pour cela elles lancèrent un assaut coordonné sur Grond. Un combat de lianes et de pierre s'engagea, la conscience commune des mégaspores permettait à ces dernières de se mouvoir comme un seul être. L'assaut réussi suffisamment pour affaiblir Grond au point de le faire vaciller, mais il utilisa les pouvoir des éléments que lui avait conféré son père titanique pour contre-attaquer violemment. Le courroux élémentaire eu raison de Zang dont le cadavre pourrissant formerai le marécage de Zangar. Profitant de la surprise provoqué par la mort de Zang, Grond porta un coup fatal à Naanu qui s'effondra sans vie dans la région qui sera connu comme la jungle de Tanaan. Le combat avait certes tourné à l'avantage de Grond mais ce dernier avait également subis de lourd dégâts et Botaan perçu cette faiblesse chez son ennemi. Il absorba les énergies résiduelles des corps de Zang et Naanu ce qui le renforça et le fit grandir encore d’avantage. Le combat qui suivit fût décisif, Grond concentra ces dernières forces dans ces assauts, mais Botaan se montra prudent et esquiva les coups directs. Pendant que Grond s'efforçait à donner des coups contre un adversaire fuyant, la mégaspore envoyait des lianes perforer les jambes du colosse de pierre et finit par le faire s'écrouler sous son propre poids. La dépouille de Grond forma la chaîne de montagnes en bordure de la région de Nagrand.

 

Crédit image : Hipnosworld

 

Même si Grond était mort, de ses fragment naquirent des créatures semblables à leurs géniteur mais plus petits. Malgré leurs taille réduite, ils restaient imposants et puissants. Des fragments furent également libérés des élémentaires qui purent pour la première fois pendre un forme physique. À l'instar de leur ennemi, les corps de Zang et Naanu engendrèrent des créatures végétales plus petites, les génésaures

Aggramar qui n'avait eu de cesse d'observer le combat et ces conséquences se rendit à l'évidence, le combat n'était pas perdu mais les rejetons de Grond auraient besoin de son aide pour vaincre Botaan. Il façonna des disques de pierre à partir du corps de Grond et y grava des runes titaniques. Il fusionna ses disques avec la peau de pierre des colosses pour en faire une sorte d'armure.

Peu de temps après, Botaan lança la reconquête des terres détruites lors de l'affrontement, c'est le moment que choisit Aggramar pour lancer son attaque sur le lacis.

Mais le Titan ne pût jamais voir le sacrifice que les colosses firent pour rétablir l'équilibre sur Draenor car un constellaire, un des êtres cosmiques chargés par le Panthéon de surveiller leur création, avait été tué et il se devait de se rendre sur le champ sur le monde en question afin de savoir quelle puissance maléfique avait osé perpétrer cet acte.

 

Sargeras menant la Légion Ardente

Crédit image : Warcraft chronicles

 

Lorsqu'Aggramar arriva sur place il découvrit la plus grande armée de démon qu'il n'ait jamais vu. Mais le pire fût lorsque qu'il reconnu la silhouette de Sargeras à la tête de cette armée. Le Titan était méconnaissable, son corps avait été défiguré par l'explosion d'énergie gangréné produite lors de l'ouverture du plan prison de Mardum : Sargeras s'était trouvé une armée infinie à la hauteur de son ambition de destruction totale du cosmos. Aggramar exigea de son mentor de s’expliquer, mais celui-ci refusa. Dans un accès de rage, Aggramar attaqua le Titan Noir mais se rendit vite compte qu'il ne faisait pas le poids. Il fuit le combat et alla quérir l'aide du reste du Panthéon.

Aggramar et Sargeras convinrent d'une entrevue sous l’œil attentif du Panthéon. Aggramar tenta de convaincre son ancien ami d'abandonner sa quête de destruction. En preuve de bonne foi, le bras armé du Panthéon était venu sans son épée, cette erreur lui fût fatale : Sargeras devint comme fou en apprenant l'existence d'Azeroth, un Titan en gestation si puissant qu'il signerait la destruction de l'univers par les seigneurs du vide s'il était corrompu par ces derniers. Le titan noir anéantit alors son frère sous les yeux impuissants des membres du Panthéon qui se ruèrent aussitôt sur le meurtrier de leur semblable. Mais le Titan fou, guerrier accompli d'une puissance encore plus grande maintenant, réussit à tuer tous les membres du Panthéon.

 

Crédit image : Hipnosworld

 

Malgré une tentative désespéré de Norgannon pour sauver leurs esprits en les envoyant dans les corps des gardiens restés sur Azeroth, les esprits de Titans finirent par disparaître à jamais dans les Ténèbres, laissant l'univers à la merci de la Légion Ardente, fléau de milliers de monde.

L'espoir subsistait pourtant : les âmes du Panthéon n'avait pas complètement disparue et subsistaient en partie dans le cosmos. Toutefois Sargeras réussit à trouver un moyen de recréer des corps pour les Titans (bien qu'étant un pâle reflet de leur dimension planétaire de jadis), et à greffer leurs essence restante à l'intérieur. Le maître de la Légion ardente parvint ainsi à retrouver tous les esprits des Titans, à l'exception de celui de la Lieuse-de-vie Eonar qui s'était cachée des millénaires durant.

Et il ne s'était pas lancé dans cette quête par pure bonté : le Titan noir avait pour projet de créer un Panthéon noir, à son image, avec des Titans à son service, bénéficiant d'un potentiel de destruction encore plus grand pour annihiler toute la Création, et aussi d'Azeroth, l'un des titans les plus puissant qui seraient si elle parvenait à s'éveiller. Depuis qu'il avait appris son existence, Sargeras n'avait plus qu'un objectif, détruite ce titan plutôt que de risquer la voir tomber sous la coupe des Dieux très anciens.

 

 

Finalement les Titans furent secourus lors de l'assaut sur Antorus, le siège de la Légion situé sur le monde d'Argus. Réunis au siège du Panthéon après la défaite des derniers lieutenants de Sargeras, il parvinrent à mener à la défaite d'Argus, le Titan de ce monde qui était utilisé par les démons comme source d'énergie infinie pour régénérer leurs armées. Utilisant l'énergie résiduelle de cet être, ils finirent par se sacrifier aux côté d'Illidan Hurlorage afin d'enfermer éternellement Sargeras à leurs côtés et l'empêcher de mener sa croisade ardente. Le Panthéon semble à présent enfermé à jamais, sa prison luisant d'un éclat rouge pâle dans les cieux, indiquant à tous le lieu de leur éternelle bataille, et laissant Azeroth comme le dernier titan connu à ce jour.

 

0

L'actu

En Continu

11:54 Découvrez le Griffon Malvoie sombre
11:20 Le Busard : Monture des Vulpera
19:30 La Hyène d'albâtre, la monture de réputation des Volduni
19:28 Découvrez la faction Volduni
18:52 Découvrez la faction Empire Zandalari
18:50 Pterreurdactyle cuirassé cobalt monture de réputation de l'Empire Zandalari
18:31 Découvrez la faction Expédition de Talanji
18:14 Le Grouillant de sang de l'expédition : Une exclusivité pour la Horde.
18:11 Découvrez la faction Ordre des Braises
18:05 Découvrez la faction Sillage des tempêtes

Articles

recommandés

La rédaction Millenium WoW recrute !
Que faire avant Battle for Azeroth ?
Le guide de l'héritage

Guides

à découvrir

Guide du Paladin Vindicte
Guide du Démoniste Destruction
Guide du Prêtre ombre