Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

ESL, Electronic Sports League

ESL, Electronic Sports League
Introduction
  • Les activités
  • Les polémiques
  • L'avenir
26

Nous sommes allés à la rencontre de Jean-Christophe « Lobo » Arnaud, créateur et manager général de l'ESL en France. Il a accepté de répondre à toutes nos questions concernant le groupe européen.

ESL, Electronic Sports League

L'Electronic Sports League a vu le jour en 1997 en Allemagne sous le nom Deutsche Clanliga - DeCL. La ligue était auparavant en concurrence avec le géant ClanBase mais, depuis plusieurs années, ils ont pris la place dominante en Europe grâce notamment à un système de contrôle bien plus abouti. Plusieurs millions de membres sont enregistrés, des centaines de milliers d'équipes et une dizaine de millions de matchs ont eu lieu via cette entreprise. Divisée en plusieurs entités, la France a eu le droit de citer à partir de 2003 grâce à un certain Jean-Christophe "LOBO" Arnaud qui, au culot, est parvenu à s'imposer comme étant le représentant tricolore de Turtle. C'est donc logiquement vers lui que nous nous sommes tournés afin de réaliser ce dossier. Il a accepté de répondre à toutes nos questions, ce qui devrait vous permettre d'en apprendre davantage sur ce mastodonte du sport électronique.

 

Le Staff ESL au Paris Games Week 2012Jean-Christophe "LOBO" Arnaud (avec la casquette) et le staff ESL France durant la PGW 2012

 

Nous sommes donc allés à la rencontre du manager général de l'ESL France, celui par qui tout a commencé et c'est donc avec lui que nous allons poursuivre ce dossier :

 

Millenium.org : Bonjour LOBO, est-ce que tu peux revenir sur la création de l'ESL France, comment le projet a vu le jour à son commencement et surtout comment l'idée t'es venue ?

Jean-Christophe "LOBO" Arnaud : Le projet de l'ESL en France est né un peu avant l'été 2003. À l'époque, je commençais tout juste à m'intéresser à l'eSport. Je me souviens avoir été impressionné par ce marché, de voir que certaines marques commençaient à investir des budgets importants, que des joueurs recevaient des salaires, etc. J'avais toujours cherché à travailler dans le Gaming, et cela me semblait très enthousiasmant, en tout cas plus que le Consulting en SSII. Et puis, il fallait que je rentabilise le temps que je passais sur 1.6. Vu mon niveau, une carrière de progamer était une vaste blague, alors je me suis tourné vers ce que je savais faire.

J'ai contacté au culot une structure majeure à l'époque, la CPL Europe, en leur disant que la France était un marché majeur, qu'il leur faudrait un Directeur pour ce pays et que je pensais convenir parfaitement pour ce poste (bien que je n'ai aucune expérience dans le secteur, à part peut-être une LAN de 4 ou 5 amis chez moi un week-end).

À l'époque, la licence CPL pour l'Europe était détenue par Turtle Entertainment GmbH, une jeune société allemande. Mon contact chez eux était Ralf REICHERT (un des actionnaires de Turtle et le créateur de SK Gaming) qui m'avait mis en contact avec un autre fondateur, Jens HILGERS. Ce dernier m'a invité à Cologne, en me disant rapidement que la CPL n'était clairement pas leur priorité pour différentes raisons et qu'ils allaient mettre un terme à leur collaboration avec Angel MUNOZ (CPL) pour lancer leur propre plate-forme, l'Electronic Sports League. Après avoir auditionné plusieurs profils sur la France, Turtle a choisit de me faire confiance, même si je ne connaissais pas grand-chose au sport électronique. Je venais d'un cursus Ecole de Commerce et ils cherchaient un profil plus orienté Business que Gaming, capable d'aller chercher des grands comptes tout en ayant une vision stratégique sur la façon de mener ce projet tant au niveau Communautaire que Marketing.

Je suis donc parti de 0 (au niveau communautaire) en allant chercher les clans et les joueurs "à la main", sur leur channels mIRC ou en aspirant les emails des ligues concurrentes pour faire du prosélytisme (Ok, j'avoue, c'était des mass mailing bien fat... À l'époque, il y avait encore des sites qui affichaient en clair les emails de leur base de données).

En six mois, nous avions déjà 22 000 joueurs et grâce à la plate-forme, les stats croissaient rapidement. J'ai donc crée une société fin 2003 pour donner un cadre légal à l'exploitation de la licence et en 2004, nous organisions les premières EPS, dotées de 2000 euros en cash. Aidé par les différents bénévoles Admin de l'ESL, nous avons lancé la ligue et avons pris de plus en plus de place sur la scène eSport, marchant dans les traces de la Division allemande. Nous sommes devenus la seconde ligue la plus importante en europe derrière l'Allemagne et nous n'avons jamais quitté cette place depuis.

 

ClanBase versus ESL
ClanBase versus l'ESL, une guerre gagnée depuis longtemps

 

Bien que cela semble être une success story, tout ne s'est pas fait sans heurts et la rentabilité n'est pas arrivé tout de suite. Les 3 premières années ont été très difficiles, étant par exemple dans l'incapacité de sortir un salaire, il a fallu se serrer la ceinture et se prendre moult portes, le marché en étant à ses balbutiements en France. Ce n'est qu'en 2008 que j'ai pu recruter mes deux premiers salariés et en 2009 que nous sommes devenus une filiale à part entière du groupe, après avoir ouvert des comptes comme Intel, Bitdefender ou ASUS. C'est à cette époque que Samy OUERFELLI (le créateur de Team-aAa) nous a rejoint pour gérer la société avec moi, en y apportant son réseau professionnel ainsi que sa vision basée sur sa propre expérience chez aAa.

Quelles évolutions ont connu les différentes ligues de l'ESL depuis le lancement du projet ?

Outre les différentes versions qui sortaient tous les un ou deux ans, l'ESL a amorcé un virage en commençant à créer des outils pour se démarquer des autres et prendre un avantage technologique, par exemple avec ESL Wire, ou plus tard Versus. Au niveau eSport, nous avons commencé a structurer les EPS, en leur donnant des EAS (Amateur Series) et en nous focalisant sur un jeu majeur, CS 1.6. En Europe, le groupe a continué de prendre des partenaires sous licence, de façon à couvrir le plus possible de pays. Certains ont bien réussit, et sont devenus eux aussi des filiales, comme l'Espagne ou la Pologne.

Chaque année, en janvier, nous nous réunissons tous à Cologne, au siège, pour parler des succès et des difficultés rencontrées, partager notre expérience sur les actions qui ont bien fonctionné, sur les concurrents à surveiller, les nouvelles divisions créées ou les stratégies que nous allons mettre en place au niveau international. Le groupe s'est considérablement professionnalisé et il compte maintenant une centaine d'employés en Europe, sans compter les employés des partenaires de l'ESL.

 

Plusieurs noms apparaissent dans ces lignes, notamment celui de Ralf Reichert qui est encore aujourd'hui en activité. Il occupe d'ailleurs le poste de directeur général du groupe et a su s'entourer de plusieurs milliers d'interlocuteurs, salariés et bénévoles. Car si l'Electronic Sports League est la principale ligue pour les joueurs en Europe, il n'en demeure pas moins qu'elle fonctionne un peu comme Millenium. C'est à dire qu'aux côtés des professionnels, une armée de bénévoles s'activent afin d'aider au bon fonctionnement du groupe. Ces bénévoles ce sont d'ailleurs ceux avec qui vous êtes généralement en relation en cas de problème.

 

26
Flonou il y a 6 ans

"On le sait, la crise n'a pas épargné le secteur de l'eSport, et nous avons pas mal soufferts ces dernières années au niveau de la trésorerie, ce qui a entraîné des retards de paiement dans les cash prizes, qui se sont malheureusement répercutés en cascade sur les autres années, occasionnant des délais de paiement pénibles et pénalisants pour les joueurs autant que pour nous."<br /> <br /> La crise a bon dos je trouve ...

Dayastumee il y a 6 ans

J'espère juste que ce n'est pas une news qui fait prélude à un rapprochement entre millenium et l'esl. oO

Tollwut il y a 6 ans

+1 si tu as pas un pote admin ou un truc dans ce genre la tu es limite foutu ! C'est bien dommage, esl wire devrais aussi détécter les bouffons XD

Foudejeux il y a 6 ans

[B]Hà hà.[/B]<br /> <br /> J'aurais tellement de dossier a ressortir a l'époque de la fin des 2 dernière saison des EPS 1.6 où j'étais l'Unique admin a Arbitré les matchs car j'étais tous seul dans mon Squad que l'Esl me payerai pour pas que je les sortes haha.<br /> <br /> Sachez une chose joueurs, l'ESL s'en fou du CashPrize, et ne marche que au Pistonnage et au copinage ;)

BarnY il y a 6 ans

Ahhhh l'ESL ! Internationalement Bancale depuis 2003 et fière de l'être ! Tant de bons souvenirs ! :P :P :P

fandesc2 il y a 6 ans

Moi ce que je ne comprend pas mais alors vraiment pas : c'est les joueurs !!! sa fait depuis des lustre qu'ont sait qu'ils paye pas les cashprize , et ya toujours autant de joueurs a leurs compétitions <br /> Je sais pas moi j'ai un taf mon patron me paye pas : ben j'y vais pas <br /> Alo réveillé vous , y'a tellement d’évènement sans l'esl qu'il pourrai purement et simplement la boycoter , c'est pas comme si sans eux y'avais plus rien , l'esport il y a 2 ans quand c'était les seul OK mais la il y a plus d'escuses

Ilpalazo il y a 6 ans

je comprends pas comment la DH et la MLG ont pu vouloir faire un partenariat avec ses branquignols...

Passmwalpain il y a 6 ans

Ahah payer les wcs en 60 jours, facile quand c'est pas tes thunes de payer vite. Belle bande de tocards

TheMagicFan il y a 6 ans

@Paiikan : Mais faudrait faire quelque chose quoi<br /> <br /> <br /> Ils nous doivent ce qu'ils ont promis faut pas les laisser nous traîner en bateau comme ça

Paiikan il y a 6 ans

Aaaah, je me suis inscrit juste pour lâcher mon petit com sur ESL.<br /> <br /> Donc je fût admin sur esl.Lol<br /> <br /> J'étais tout plein de bonne volonté, on galérait mais ça allait. Puis un jour notre "admin responsable" s'est fait remplacé par des gens qui avait copiné avec la hierarchie lors d'un salon ou esl était présent ( je ne sais plus lequel. Ca deja, c'était abusé.<br /> <br /> Ensuite viens la questions des cashprize, étant proches des joueurs, j'ai pu remarquer que absolument aucun cashprize n'avait été payé depuis la création des Gofr4lol, les "tickets" de support pour obtenir les cash prize était bien présent, mais rien n'etait fait ni payé. ( J'ai toujours les screens de ces "tickets"). J'ai fait un post sur le général.admin expliquant le problème avec les cashprize. L'on m'a répondu " met déjà ta photo aux normes esl". Et nous n'avions aucune information à cummuniquer aux joueurs. J'ai pris les screens qu'il fallait, puis j'ai quitté l'esl. J'étais limite prêt à les attaquer en justice avec d'autres joueurs ^^<br /> <br /> Bref, bref, l'esl vaste blague, mais c'est connu^^

Gorilla.dk il y a 6 ans

Ça fait bizarre de lire Mac Coy sur Millenium. <br /> Sinon j'adore les commentaires de cette news : pas un seul de positif pour l'esl. :p<br /> <br /> Par contre je vois pas pourquoi vous faites un procès d'intention à Mac Coy, sur les 4 pages de l'article y'en a quand même une justement consacrée aux problèmes que l'on rencontre sur l'esl, à commencer par les prob de paiements. Tout juste peut-on lui reprocher de ne pas avoir insisté davantage quand Lobo à éludé la question sur les paiements.<br /> <br /> Enfin article intéressant pour savoir les coulisses et la création de l'esl france, par contre visiblement ya encore beaucoup de boulot à cette boite pour regagner la confiance des joueurs. ;)

vlm il y a 6 ans

Lol au paye sous 60 jours alors que c est Blizzard qui avance la thune..<br /> Pathetique.

hyrqbot il y a 6 ans

Payé sous 60 jours, pour une fois que sa arrive, il a raison de le dire !<br /> <br /> Sinon on général c'est 10 mois pour recevoir un cash...Quand vous étiez sous un tag/structure qui existe plus, vous pouvez dire adieu au cash prize dans 90% des cas :D

Ilpalazo il y a 6 ans

+1 Chloro<br /> <br /> c'est quoi ces questions de faux-cul en +. Si millénium devait écrire un post sur l'ESL j’espère que ça serait pour annoncer le boycott de ces voleurs

Chloroplaste il y a 6 ans

ESL est la honte de l'esport avec tout leur gains impayés...

Orange_BuD il y a 6 ans

lol vive l'impartialité du newser! deja que j'evitais de regarder les events esl ...

Tollwut il y a 6 ans

Pour faire un article comme ça, ils sont surement dans le mal et essaient de rattraper le coup, mais c'est surement trop tard, ils jouent sur le fait qu'ils sont "leader" dans le domaine amateur/pro, mais si une seule grosse structure debarque avec les memes outils et ce sera definitivement fini

RiSK il y a 6 ans

Moi j'attends toujours souris / clavier RAZER d'y a 1 ans ?<br /> <br /> Sois disant mon adresse est fausse, seul ESL pour trouver ce genre d'excuse bidon !

Eldrad67 il y a 6 ans

esl c'est une vaste blague...deja rien que pour la communeauté trackmania (canyon) ya 0 compet (et 0 admin gg) ! pourtant c'est un jeu eswc :/ fin bref, esl is bad

Dayastumee il y a 6 ans

C'est quoi cet article dirigé ? oO<br /> Il nous prend pour des cons le mac coy ? J'espère qu'il était gros le billet qu'ils t'ont passé...

L'actu

En Continu

00:01 2e semaine des FNCS : le classement final
22:15 [LIVE] Hearthstone GrandMasters S2 Semaine 1 Jour 3 : matchs serveur NA
21:49 [LIVE] LCS Summer Split Grande finale : C9 contre Team Liquid
20:55 [LIVE] OWL 2019 : New York vs Vancouver puis San Francisco vs LA Valiant
20:21 Découvrez notre guide pour la compo Void / Bagarreur / Assassin / Sauvage
20:00 Star Citizen : Mini-jeu, Mission to Hadrian
19:00 HysteriA présente 9 OTK possibles avec les cartes des Aventuriers d'Uldum
18:00 Star Citizen : Le commerce légal
18:00 WoW Classic : Guide de survie de la Phase 1, soyez prêt(e) dès le 27 août !
16:16 Guide du Prêtre Sacré de Rise of Azshara

Articles

recommandés

Diablo 3 : Builds de démarrage de la Saison 18
Star Citizen : Les news de la semaine du 19 au 25 août 2019
[LIVE] Hearthstone GrandMasters S2 Semaine 1 Jour 3 : matchs serveur NA

Guides

à découvrir

Tier List Aventuriers d'Uldum : l'état de la méta actuelle