Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Battlefield 4 (BF4) /

Battlefield 4 : Next big thing ?

Battlefield 4 : Next big thing ?
3

Des atouts le jeu d'EA en a, mais peut-il pour autant devenir le jeu le plus vendu de la génération ? Pour cela il devra tout simplement faire mieux que Call of Duty, et ce, sur tous les compartiments de jeu. EA tient-il sa revanche sur Activision avec son nouveau soft ?

Battlefield 4 : Next big thing ?

C'est le printemps et comme chaque année à l'heure des grandes promesses un peu avant l'E3 et ses tablettes de comprimés de « hype » distribuées à outrance, les éditeurs teasent leurs blockbuters à venir. Jamais trop bien sûr, c'est tout l'art du teasing. Dévoiler un peu de futur digital via un trailer ou une séquence de gameplay, c'est la solution pour garder le joueur connecté au fil d'Ariane qui lie la communauté à une franchise. La transition toute faite pour se projeter vers l'opus à venir, celui qui vous fera oublier le jeu sur lequel vous avez déjà passé plus de 200 heures.

L'art du teasing c'est un peu cette réplique dans l'Associé du Diable, quand Pacino d'un air amusé rappelle comment parfois les choses s'organisent : « Regarde, mais surtout ne touche pas. Touche, mais surtout ne goûte pas. Goûte, n'avale surtout pas ! ». Avec Battlefield 4, EA commence le travail avant son concurrent de toujours - semer est toujours moins pénible que moissonner - et si pendant des années la licence phare de l'éditeur est restée dans l'ombre de Call of Duty, avec Battlefield 4 les débats pourraient très bien s'équilibrer.


 Présentation de Battlefield 4

 

Récemment, à la conférence où Microsoft présentait sa nouvelle machine, l'ennemi de toujours montrait son nouvel épisode de Call of Duty. La série bulldozer qui s'est entichée du titre de « jeu le plus populaire de la génération » reviendra comme chaque fin d'année pousser au pied du sapin. Après l'arbre, l'on pourrait presque parler de jeu « persistant ». Étrangement la guerre des nerfs et des mots entre EA et Activision n'est pas aussi virulente cette année. Avec ses 12 millions de Black Ops 2 écoulés sur Xbox 360 et accessoirement, 10 millions sur PS3, le leader mondial de l'édition pourrait revoir sa stratégie cette année. Car en marketing, même si un buzz négatif reste un buzz, il n'est pas certain qu'Activision veuille endosser la cape de Moriarty cette année. Au jeu des petites piques lancées à EA, Activision pourrait perdre la guerre des maux.

Avec Battlefield 3, EA a fait mieux que se défendre face au mastodonte des charts. Pour la première fois, le FPS passe la barre des 5 millions de copies écoulées sur les machines de Sony et Microsoft  étendant sa fanbase à une population de gamers amatrice de FPS jusqu'alors complètement assujettie au format de jeu des Call of Duty. Seul Halo avait réussi le pari de la transition d'une génération à l'autre, avec Battlefield EA tient-il son parangon de vertu ? En quoi Battlefield a-t-il eu assez d'impact sur les joueurs pour les motiver à migrer sur de nouveaux serveurs et sur quoi le jeu a capitalisé pour se donner des airs de challenger respectable ?

 

 

Si l'on pose la question aux joueurs de Battlefield la réponse pourrait tenir en quatre lettres : « PTFO » (Play the fucking objective, dans le jargon). En quoi cet acronyme barbare peut-il générer autant de motivation chez le joueur ? C'est avant tout et souvent, une histoire de gamedesign.

Battlefield singularise son approche par un système de classes prédéfinies pour créer des « métiers » différents au sein de l'escouade. Comme une forme de taylorisme patenté et ludique, le système de classes de Battlefield permet de segmenter le jeu pour donner à chaque archétype de jeu choisi des qualités propres. Une approche que beaucoup d'addicts aux MMORPG peuvent comprendre, le concept y a été usé jusqu'à la corde, les joueurs de Team Fortress opineront eux aussi du chef. Comprendre son rôle, c'est faire avancer l'équipe, un motif simple qui s'inscrit avec fluidité dans l'esprit et est à terme moralisante. L'entraide dans Battlefield est un mécanisme puissant qui permet une expérience interconnectée prégnante aux joueurs. Le système d'escouade et son système de respawn lié à la position des coéquipiers sur les différentes maps du multijoueur, permettent de les souder à une expérience forte et coordonnée. De quoi donner un sens aux mouvements opérés ingame.


 

Sniper : un métier pas comme les autres

 

Cette expérience est bien évidemment basée sur la prise d'objectifs, sur des maps immenses, autorisant jusqu'à 64 joueurs à partager la même partie (sur PC). Un gameplay qui est de surcroît rehaussé grâce au moteur du jeu qui permet la conduite de véhicules divers et variés ainsi que des décors destructibles pour une immersion bien plus exotique que sur la licence Call of Duty. D'autant que la destruction des décors va au-delà de la simple coquetterie esthétique. Les « travers » (actions qui autorisent les joueurs à toucher à travers certaines surfaces) sont bien sûr possibles, mais plus loin encore, faire écrouler une façade, raser un bâtiment peut devenir une action meurtrière pour vos opposants, en plus de leur ôter la possibilité de s'y cacher après coup. Au jeu des propositions Battlefield a évité d'être un aspirateur à idées des jeux concurrents en focalisant son développement sur des outils propres à la licence . Le résultat ? Une image d'un jeu qui offre une alternative concrète, en termes de gameplay, aux épisodes de Call of Duty sans en alterner sa substance originelle.

Graphiquement aussi, EA et DICE ont très tôt opéré leur transition en vue de l'arrivée des nouvelles consoles de salon PS4 et Xbox ONE sur le marché. Battlefield 3 était un prototype convaincant de la technologie propriétaire labellisée par l'éditeur autour de son Frostbite Engine. Première attente du joueur, il faut le reconnaître, le bond technologique semble avoir été au cœur de la problématique de développement du nouveau Battlefield 4. Pour Call of Duty Ghosts Infinity Ward , de son côté, promet aussi le lifting générationnel, mais Activision reste pragmatique. Si Ghosts est présenté, on devine immédiatement à l'écran que le jeu est aussi optimisé pour les PS3 et Xbox360 et leur parc de plus de 150 millions de machines. Le genre de vision réaliste qui rassure immédiatement les actionnaires. Les vrais moteurs next-gen dans deux ans ?


COD Ghosts Battlefield 4
Destiny Jeu secret de Respawn

 

Bien sûr BF4 sera lui aussi compatible avec les machines actuelles et au jeu du « Next Big FPS », il devra aussi se faire une place face à Destiny le nouveau jeu du studio Bungie (les géniteurs de la licence Halo sur Xbox). Le jeu sera d'ailleurs édité chez Activision, dans le genre placement en or...

 

Chez EA, en plus de Battlefield, la grosse sensation de l'E3 sera certainement le jeu de Respawn Entertainment, le nouveau studio formé par les créateurs d'Infinity Ward et donc par extension : Call of Duty. Un soft dont on ne sait pas grand-chose mais qui, grâce à l'absence de communication autour de lui, est déjà sur toutes les langues Personne ne sait quel sera le modèle exact du futur million-seller qui créera la sensation lors de la prochaine génération de consoles, quel jeu deviendra le soft le plus vendu au monde et donc, fatalement, le plus copié. Le jeu sera-t-il de nouveau un FPS ou s'orientera-t-il vers de nouvelles formes de gameplay ? Call of Duty peut-il encore une fois se succéder à lui même à la tête des charts mondiaux ? À quelques jours de l'E3, qui deviendra l'espace de quelques jours le siège des promesses que l'industrie fera aux joueurs. Il y a fort à parier que dans l'ombre, se joue la première bataille rangée pour les éditeurs.

3
Louis0104 il y a 7 ans

j'ai hate, la campagne a l'air plus hollywoodienne , j'éspère qu'elle sera plus longue, et qu'il y'aura des passages tout aussi realistes et prennant que dans le 3.(Cf la premiere mission de la campagne de bf3 , epic !!).<br /> J'espère aussi qu'EA va pas trop ce foutre la geule des gammers, mais je rève un peux.Autant j'ai acheté BF3 plein pot, autant je pense que j'acheterai bf4 version Russe a 15euros avec un pack de langue, car a la sortie de bf3 , et pendant 1 ans après, toujours bugé sur les respawn,cut,+serveur en carton parfois.<br /> Néanmoins le gameplay équipe est vraiment énorme, quand on joue avec 4 potes, on devient trés difficilement tuable sans tank/helico/avions etc... bref, super jeux !

DenAdel il y a 7 ans

Nice édito Stargazer.

Romanus il y a 7 ans

je l'attends avec impatience

L'actu

En Continu

10:44 Calendrier des sorties de jeux
10:25 Sponso - Battlefied attaque la PS+ League
19:13 BF4 - Finale ESL One Pour Fnatic
16:08 La PlayStation entre dans l'eSport
22:14 Tournoi BF4 ce dimanche 16 novembre
11:10 Pas de finales pour les Masters V
15:00 Dragon's Teeth disponible
16:59 VICTORY : Le fragmovie Battlefield 4
17:40 La bêta est finie.. pour le moment!
12:00 Des infos sur Dragon's Teeth

Articles

recommandés

Un patch sans changement majeur pour Valorant
Rockstar préparerait un jeu AAA en VR et en monde ouvert

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
BF4 : La classe Sniper, le Guide
BF4 : La Classe Assaut détaillée