MGG / Actualités jeux vidéo /

Rachat d'Activision-Blizzard

Rachat d'Activision-Blizzard
36

L’actualité éco-vidéoludique récente a été quelque peu secouée par une nouvelle : le désengagement de Vivendi de sa filiale jeux vidéo à savoir Activision-Blizzard. Faisons ensemble un point sur la question.

Rachat d'Activision-Blizzard

Activision Blizzard

Face à vos suggestions constructives sur mes précédents articles, j’ai décidé de reporter mon prochain dossier sur le streaming dans l’eSport. Fort heureusement, le chômage ne passera pas par moi (du moins pas cette semaine) et l’actualité éco-vidéoludique a été quelque peu secouée par une nouvelle : le désengagement de Vivendi de sa filiale jeux vidéo à savoir Activision-Blizzard.

Cela me permet donc de vous proposer un mini dossier sur le sujet pour faire le point sur l’aspect financier et les conséquences pour l’avenir de l’entreprise. Récupérez les cendres des bouquins de SES que vous avez cramé une fois le bac en poche, vos lunettes, votre skin Mundo de la Bourse, on va parler gros sous, pèze, blé, oseille, investissement, et parce qu’on est aussi des geeks, on va quand même parler jeux vidéo !

 

 

L’actionnariat pour les nuls


Alors, avant de me pencher en détail sur le sujet d’aujourd’hui, je me permets de faire un petit point de rappel sur l’actionnariat pour les deux ignares du fond collés au radiateur. L’actionnariat qu’est-ce que c’est ? C’est un mode particulier de financement d’entreprises où plusieurs personnes sont propriétaires de « petits bouts de l’entreprise » nommés actions qui permettent de toucher une partie des bénéfices et d’avoir un pouvoir de décision.

Petit exemple rapide et grossier pour vous montrer comment ça fonctionne. Jean-Paul a une grande idée : vendre des souris gaming roses bonbons, avec des pois verts et des leds jaune anti lags. Jean-Paul veut créer une entreprise spécialisée là-dedans. Il a pour ce faire besoin d’argent. Il ne peut pas tout financer tout seul. Admettons qu’il ait besoin de 100 € pour simplifier l’explication. Il va donc ouvrir le capital de l’entreprise à l’actionnariat. À ce moment la toute personne morale (= personne ou entreprise) peut acheter ses actions. Jean-Paul peut investir 33 € dans son entreprise, il achète donc 33 € d’action, l’entreprise Razire 25 €, IronSeries 20 €, le papa de Jean-Paul croit au projet de son fils et donne 10 € et plusieurs petits employés se rassemblent et donnent les 2 € qui manquent. Jean-Paul sera donc l’actionnaire majoritaire de l’entreprise (l’actionnaire majoritaire n’est pas celui qui a plus de 50 %, mais un pourcentage plus élevé que les autres). Au conseil d’administration qui décidera si oui ou non il faut investir pour envahir le marché de souris gaming au Zimbabwe, il y aura 100 mandats de vote. Jean Paul en aura 33, Razire 25, IronSeries 20, le papa de Jean-Paul 10 et un représentant des salariés 2. Quelques mois plus tard, le marché du Zimbabwe rapporte gros et l’entreprise de Jean-Paul fait un bénéfice de 1000€. Jean-Paul touchera 330 €, Razire 250 €, IronSeries 200 € et ainsi de suite. Si jamais un des actionnaires veut racheter les actions d’un autre il peut, pour cela il faut qu’il paye le prix fixé par l’actionnaire (ce qu’on appelle le cours en bourse de l’action).

 

 

Quid d’Activision-Blizzard


Laissons de côté Jean-Paul et concentrons-nous sur le sujet du jour : Activision-Blizzard. Comme l’entreprise de Jean-Paul, Activision-Blizzard à ses propres actionnaires. Je vais faire un petit bilan de la situation des actionnaires avant le désengagement de Vivendi. Vivendi, conglomérat français (cocorico !) qui gère entre autres Canal + ou SFR, était propriétaire de 62% environ des actions d’Activision-Blizzard et le reste est complété par certains cadres, des fonds d’investissement et des fonds de pension (non, je ne vous expliquerais pas la nuance aujourd’hui) parmi lesquels on trouve le très connu et controversé groupe Goldman Sachs.

Alors aujourd’hui la question à 8,2 milliards de dollars (autour de 6,2 milliards d’euros) est : « Pourquoi Vivendi se désengage alors que ce groupe est très rentable ? ». Premièrement parce qu’un adage chez les boursicoteurs est de dire que « les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel », en d’autres termes, le groupe se développe, mais arrivera un jour à un point de limite. Ensuite et c’est le point principal du choix du groupe français, la question dont tout le monde parle en ce moment pour les États : la dette. Si vous avez suivi le lien Wikipédia, vous avez pu voir que Vivendi est endettée à hauteur de 13 milliards d’euros. Puisque tu es un bon matheux, cher lecteur Millenium, tu as remarqué que la seule participation de Vivendi dans Activision-Blizzard équivaut à quasiment 50 % de la dette totale du groupe. Les créanciers du groupe seront plus conciliants pour accorder un délai à Vivendi si ce dernier leur fait un chèque de 6,2 milliards (même si dans les faits ça ne se passera pas comme ça, mais l’idée est là).

Alors maintenant que Vivendi, dont certains fans du studio disaient qu’il était responsable de la baisse de la qualité des jeux, a cédé l’essentiel de ses actions, qui les a reprises ? Deux entités en fait. La première est le groupe Activision-Blizzard lui-même qui reprend, en s’endettant, 5,83 milliards d’actions (soit environ 30 % du groupe). La seconde est un groupe formé par les fonds personnels du PDG et de son bras droit ainsi que Tencent (propriétaire de Riot par ailleurs), qui prend environ 20 % du groupe. Vivendi ne garde une participation « que » de 12 % dans le groupe.

Je simplifie pour les ignares du fond qui ont eu la flemme de lire tout le détail : Activision-Blizzard est maintenant un groupe indépendant, mais endetté d’environ 5,8 milliards de dollars (les bénéfices d’environs 4 ans), ses patrons en deviennent des actionnaires importants tout comme Tencent, groupe de télécommunication chinois propriétaire de Riot.

 

 

Quelles conséquences pour les jeux Blizzard et Activision ?


Si Tencent investit dans ce groupe, pourquoi dire qu’il est indépendant ? Parce que son poids dans l’entreprise est inférieur à 20 %. Pourquoi ce chiffre précis ? Souvent dans le monde de la bourse on fait le distinguo entre ceux qui ont le pouvoir dans l’entreprise et ceux qui sont là pour ramasser de l’argent. Un actionnaire qui possède moins de 20 % peut avoir un poids non négligeable, mais il n’est pas important. Un tel actionnaire n’a pas les 33 % nécessaire pour bloquer éventuellement les grands changements (réorientation, changement de capital, etc.) et un poids minime sur les points standards (dividendes, objectifs, etc.).

Je vais mettre fin à l’éventuelle inquiétude de ceux qui ont peur que le capital d’Activision-Blizzard ne soit sous la coupe des grands méchants banquiers de Wall Street qui ne pensent qu’à la rentabilité. Les banques ne se mêleront de ce que fait le studio que si ce dernier ne rembourse pas selon les modalités prévues par le prêt. En plus de cela, il faut avoir en tête que la dette est contractée auprès de plusieurs établissements, ce qui limite de fait le poids de chacun sur l’entreprise.  En somme tant qu’Activision-Blizzard paye correctement, aucune inquiétude à avoir. Et les montants qu’ils ont à rembourser sont en général calculés de sorte qu’ils soient facilement réalisables.

Je vous vois venir « Youpi ! Les vilains de chez Vivendi sont partis Activision et Blizzard feront ce qu’ils veulent, plus de contraintes des actionnaires ! ». Là on rentre dans un débat qui dépasse le cadre de Vivendi en soit. J’ai toujours trouvé personnellement que tout mettre sur le dos du méchant actionnaire quand les studios prennent des orientations casual était un peu simpliste. Il est clair que le changement va libérer un peu l’attitude des studios. Je vous laisse sur l’analyse d’un économiste reconnu parlant de cette indépendance. Vous pouvez suivre la source pour avoir l’essentiel des infos que j’ai utilisées, un article de Bloomberg l’un des sites les plus reconnus en matière financière. J’ai également puisé sur les pages Wikipédia des différents groupes cités et sur la page Yahoo Finance d’Activision-Blizzard.

 

Colin Sebastian sur Indépendance d’Activision-Blizzard (Traduction - Source)

C’est gagnant, gagnant, gagnant pour Activision, ses actionnaires et Vivendi. Cela procure un meilleur revenu que les dividendes pour Vivendi et j’espère qu’Activision fonctionnera encore mieux en tant que groupe indépendant que sous la pression d’une maison mère

 

36
Kalius il y a 8 ans

Apparemment la vente s'est passée sous le signe de la magouille et peut se retrouver annulée : http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00067180-la-vente-d-activision-blizzard-en-justice.htm

sbourf il y a 8 ans

Ya effectivement peu voire pas de vision à long terme chez les actionnaires comme Vivendi qui conçoivent uniquement l'aspect financier. Bien qu'ils ne soient pas responsables entièrement de la politique du chiffre qui prévaut dans beaucoup de domaines, ils en ont une part importante en mettant une pression monstre aux développeurs pour sortir un maximum de choses en un minimum de temps... ce qui réduit de facon globale la qualité des produits finis.

Kalius il y a 8 ans

Les actionnaires peuvent influencer beaucoup de décisions de ce genre, si ils estiment que c'est quelque chose de non souhaitable pour eux alors ils le feront savoir et peuvent forcer les choses.<br /> C'est pour ça que souvent on voit des actionnaires forcer des entreprises à produire des daubes à licence pour gagner plein d'argent, ou au contraire d'annuler des jeux. (Je me souviens même d'un cas dont je n'ai plus le nom ou les actionnaires ont forcé le changement de sexe du héros car une héroïne ça risquait de rapporter moins de sous) <br /> Après là on parle d'Activision-Blizzard, je pense pas qu'il y ai eu dans le passé beaucoup de pressions de la part des actionnaires et il y en aura encore moins dans le futur (vu que les actions sont mieux réparties, à moins que tout le monde se ligue sinon l'impact est moins important)

killey il y a 8 ans

l'article est bien écrit et très compréhensible.<br /> cependant j'ai quelques questions. Les actionnaires peuvent il influencer la création d'une extension comme celle de world of warcraft qui a déjà un but bien précis de son jeu? je prend l’exemple des panda qui ont été très fortement critiquer par la communauté des joueurs français ' kunfu panda " et blabla bla. Mais actionnaire ou pas les panda auraient fait leurs apparitions ( raid Ulduar on remarque un globe avec le continent de la pandarie dessus)<br /> Alors ma question reste simple, des actionnaire même avide d'argent peuvent il réellement avoir une influence sur ce type de jeux?

Ellierys il y a 8 ans

Pourtant j'suis assez critique en général mais là c'est plutôt pas mal pour un redac' qui est certainement bénévole. <br /> <br /> Y'a des petites erreurs certes, mais ça va dans le bon sens et c'est bien meilleur que pas mal d'autres trucs publiés ici. Bref, le sbourf il parle de pognon et il fait ça plutôt bien, donc j'aime.

sbourf il y a 8 ans

Ce que tu dis Rhaowin n'est pas faux en soit. Le but n'est pas de faire un cours complet d'actionnariat digne d'une licence d'économie. <br /> <br /> 1) Pour les lecteurs de Millenium, les nuances que tu soulèves en plus d'être longues et complexes à expliquer n'ont pas spécialement d'interet. Être actionnaire d'une entreprise dans l'absolu n'est pas en être le propriétaire comme je le laisse entendre. Mais dans les faits quand tu fréquentes les gens de ce milieu tu rends compte qu'ils se sente propriétaires quand ils atteignent 51 % d'actionnariat. Ou qu'ils ont de fait un controle quand ils ont les 33 % nécessaire à la minorité de blocage des Assemblées générales extraordinaires. <br /> <br /> 2 ) Je pourrais m'étendre sur les différences qui existent entre les actions de droit de vote, les actions numéraires, les actions d'apports etc... Mais tu reconnaitras que dans ce cas là, ça n'a fondamentalement pas d'interet majeur. L'idée est de comprendre quelles seront les conséquences sur la qualité et le rythme de sortie des jeux du groupe A-B durant les prochaines années suite à cette action financière. <br /> <br /> On a pas tellement de visibilité sur les types d'actions qui ont été émises suite à ces transactions... La seule véritable question pourrait être de savoir si Tencent a acquis des ADP ou des actions de capital. Ca c'est une information importante. Seulement on ne l'a pas réellement à disposition. <br /> <br /> 3) Et si tu veux chipoter dans l'absolu rien ne me dit que Activision-blizzard n'est pas dirigée par un duo directoire-conseil de surveillance. Là encore ca entraine des nuances particulière sur le fonctionnement des AG. Et en plus dans mon exemple la nuance n'est pas forcément pertinente puisqu'on pourrait supposer que Jean-Paul sera le PDG de sa boîte, que les entreprises que j'invente en parodiant les géant du marché concerné siègeront au CA, les représentants du personnels aussi... Donc la nuance entre CA et AGA devient floue... <br /> <br /> Après j'ai fait le choix de simplifier à l'extrême les situations en ne précisant pas des nuances qui me semblent superflues dans le contexte... Parce que ceux comme toi qui ont une connaissance approfondie du système boursier ne seront pas boulversés par mes approximations, ceux qui s'interessent un peu à cela ont de toute facon d'autre sources économiques plus fiables que Millenium et ceux qui ne s'y interessent pas n'ont pas grand chose à faire des nuances de ce type...

DenAdel il y a 8 ans

Très bon article comme à l'accoutumée. J'rappellerai à Rhaowin que Sbourf n'a pas ici fait spécialement d'erreur à proprement parler, mais une vulgarisation économique pour rendre la chose accessible à tout un chacun, ce qui par exemple pour moi est complètement nécessaire étant totalement imperméable à ces discours (pourtant j'ai un Bac ES ouais).

Rhaowin il y a 8 ans

1) être actionnaire n'est pas être propriétaire de l'entreprise comme tu le laisse entendre.<br /> 2)il existe différents type d'actions, accordant des droits differents mais tu n'en parle pas.<br /> 3)tu confond assemblée générale et conseil d'administration.<br /> <br /> 4)la répartition du résultat est plus complexe que ton exemple, de plus l'entreprise n'est pas obliger de verser des dividendes, il y a l'attribution (ou non) aux différentes reserves etc...<br /> 5)la plupart des entreprises ne passent pas par le marché secondaire, pour vendre ou acheter des actions.<br /> <br /> bref beaucoup d'erreurs et d’imprecision dans ton "cours" qui au final n'apporte pas grand chose si ce n'est induire en erreur un neophyte. je n'ai pas lu la suite.<br /> C'est une bonne initiative que tu prends, c'est un concept intéressant, et c'est très audacieux de vouloir enseigner au lecteur mais il ne faut pas tomber dans le piege a vouloir trop simplifier car après c'est incompréhensible. <br /> bonne chance pour la suite

Waxy il y a 8 ans

ENFIN un article melant finance et monde du jeux video, construit et pertinent ! merci !

sbourf il y a 8 ans

Pour l'instant effectivement je suis le seul à faire des articles sur l'aspect business des jeux vidéos et de l'eSport mais millenium cherche des gens qui font des trucs dans ce style. :) <br /> <br /> Pour l'instant je suis sur un rythme hebdomadaire de publication oui. Y aura des moments ou ça sera un peu moins réguliers si je manque de temps mais le rythme d'un article un peu approfondi par semaine me plait bien. Et je m'y tiendrais dans la mesure du possible :)

Darkfall il y a 8 ans

Je n'ai même pas besoin d'allé voir le pseudo du créateur de l'article pour savoir que c'est Sbourf, c'est articles sont spéciaux.

Gok il y a 8 ans

Vraiment super intéressant !<br /> C'est un article hebdomadaire ? :)

Ellierys il y a 8 ans

Oui pardon, JP Morgan, Merrill Lynch et Bank of America, je ne sais pas pourquoi je me suis rappelé de Goldman Sachs... My bad. Après pour ces trois là c'est même officiel, ça apparait dans le Communiqué de Presse d'Activision. Si tu ne l'as pas, add moi sur Skype et je te le transfère. Mon pseudo skype est le même qu'ici

Kordan il y a 8 ans

@Kalius : Activision a, hélas, toujours été réputé (et ce depuis des décennies) pour ses jeux de piètre qualité... :/<br /> En plus de cela ils ont toujours été au bord de la légalité au niveau gestion des comptes, sans parler de leur intransigeance avec les petits studios (la moitié de leur studio ont fermé...).

Lombi il y a 8 ans

Encore une fois un article bien sympas et pédagogue pour les naabs de l'éco! Continues comme ça et merci d'avoir précisé tes sources cette fois!

sbourf il y a 8 ans

L'emprunt est assuré par JP Morgan et Bank or America du moins c'est ce qu'affirme Bloomberg en tout cas. Effectivement tu as raison sur les montages financiers Ellierys mais il est pas impossible que l'accord soit plus complexe que ça. On a pas tout le détail mais étant donné que ça fait partie de l'exercice vivendi peut demander à avoir des droits dessus. <br /> <br /> Puis compte tenu des dettes, on peut supposer de façon réaliste que le groupe je remboursera pas à l'issus de l'exercice 2013. Donc il est endetté au moins jusqu'en 2015. Puis les fonds propres du groupe servent à garantir l'opération en mode "si y'a un pépin sachez qu'on a X milliards sur un compte. ". Mais ils en ont besoin pour leurs fonctionnement et les financements de leurs projet etc. <br /> <br /> J'ai essaye de soimplifier à l'extrême après effectivement tu as raison mais tu chipotes :3

Ellierys il y a 8 ans

: Activision-Blizzard est maintenant un groupe indépendant, mais endetté d’environ 5,8 milliards de dollars (les bénéfices d’environs 4 ans) <br /> <br /> C'est presque ça.<br /> <br /> Le groupe a souscrit un emprunt (notamment auprès de Goldman Sachs, encore eux) à hauteur de "seulement" 4,6 milliards. 1,2 milliard ont été payés en cash avec des fonds disponibles aux USA. <br /> <br /> Etant donné qu'il reste 3 milliards de dollars à Activision sur des comptes offshore l'endettement "net" d'Activision n'est que de 1,6 milliard. <br /> <br /> Concernant ce passage : <br /> "Quelques mois plus tard, le marché du Zimbabwe rapporte gros et l’entreprise de Jean-Paul fait un bénéfice de 1000€. Jean-Paul touchera 330 €, Razire 250 €, IronSeries 200 € et ainsi de suite"<br /> <br /> Je préciserait qu'il faut plutôt remplacer bénéfice par "Dividende" dans ce cas de figure. Si l'entreprise fait 1000 euros de bénéfice, elle n'est pas obligée de tout redistribuer à ses actionnaires. Elle peut garder du cash, ou réinvestir pour étendre son activité. Les "règles empiriques de bonnes gestion" considèrent qu'une répartition en 3 tiers de ce benef n'est pas une trop mauvaise idée. En gros si L'a boite fait 3000 euros de bénéfice, alors elle balance environ 1000 euros de dividendes à la fin de son trimestre répartis comme tu l'expliques.<br /> <br /> Mais sinon globalement c'est pas mal expliqué

aelnor il y a 8 ans

Arrêtez de penser que Blibli va être plus indépendant.<br /> <br /> Quand on porte tout un groupe avec ses bénéfices, aucun actionnaire ne va vous chercher des poux. L'actionnaire va tout au plus dire : "très bien continuez comme ça."<br /> <br /> La casualisation est une volonté de Blizzard et le changement de l'actionnariat ne va rien changer.

Saphis il y a 8 ans

Etant donné qui vivendi était actionnaire majoritaire, s'il donnait des instruction à A-B, A-B devait dire oui.<br /> <br /> Peu être que cette influence partie ça ira mieux ... si c'est pas le cas faudra virer le diecteur, et s'il perd trop de joueur, ptet qu'un autre prendra sa place

Daigoro il y a 8 ans

Ok vivendi est partie A-B va avoir plus de liberté MAIS sa ne leurs donnerais toujours pas l'envie de faire un bon jeu , La solution ????<br /> <br /> Pour moi , dégagé l'autre con de directeur , dégagé toute présence d'Actipognion et les laissé avec les call of (ils en feront un mmo si il le veulent) et laissé Bli² géré la totalité de wow comme avant

L'actu

En Continu

20:35 Lille Esport présente son staff technique pour la Div 2
19:42 Cyberpunk 2077 : Les versions next-gen bientôt disponibles ?
19:08 Quand sort la mise à jour 1.3 de janvier sur New World ?
18:33 Notre Dame Brûle : l'ardente collaboration entre Ubisoft et Pathé
18:30 À quand une mise-à-jour du mode Clash ?
17:44 L'AGDQ 2022 bat tous les records !
17:43 Quand le spawn te troll et te donne 8 fois la même arme pour commencer la partie
17:43 Les JL ont bien géré les débuts en Div 2
17:42 Minecraft : Incarnez Thanos dans le monde cubique
17:30 La semaine des Français en LEC : Vetheo premier de la classe

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Quels decks jouer pour l'extension Divisés dans la Vallée d'Alterac sur Hearthstone ?
Guide pour Ahri Mid en S12