MGG / Actualités jeux vidéo / Might & Magic /

Présentation de Might & Magic Heroes VII

Présentation de Might & Magic Heroes VII
1

Près de 20 ans après le premier Heroes Might & Magic, Limbic Entertainement avec l'aide d'Ubisoft s'attaque à un septième opus de la célèbre saga de jeu de stratégie en tour par tour avec Might & Magic Heroes VII.

Présentation de Might & Magic Heroes VII

Might & Magic Heroes VII : Le renouveau de la célèbre saga

 

Près de 20 ans après le premier Heroes Might & Magic, Limbic Entertainement avec l'aide d'Ubisoft s'attaque à un septième opus de la célèbre saga de jeu de stratégie en tour par tour avec Might & Magic Heroes VII. Le jeu s'annonce comme le digne héritier de Heroes III, l'opus favori des joueurs et retourne à l'essentiel de ce qui a fait le succès de la série, sans y ajouter des nouveautés qui dépayseraient les joueurs de longue date.

 

Genre : Stratégie tour par tour

Développeur : Limbic Entertainement

Éditeur : Ubisoft

Support : PC

 

Gameplay de Might & Magic Heroes VII

 

Pour ceux qui ne connaissent pas Might & Magic, c'est une série de RPG inventé par Jon Van Caneghem en 1986 qui a inspiré par la suite de très nombreux jeux de rôle et va instaurer dans le genre un critère de durée de vie. La saga des Heroes commença en 1995 avec Heroes of Might and Magic: A Strategic Quest qui introduisit la base de la sage : Une carte d'exploration avec un système de tour qui limite les actions simultanées et un système de combat sous la forme d'un échiquier où chaque troupe est représenté par une unité dont la puissance est déterminée par le nombre d'unités de ce type que le joueur possède. Les combats se déroulent également en tour par tour et les déplacements sont limités.

L'histoire de ce septième épisode se déroule entre le cinquième et le sixième épisode où l'on découvre l'histoire du Duc Ivan, le leader de l'Empire du Griffon sacré. Le meurtre de l'impératrice du Saint Empire a fait que le royaume se retrouve sans dirigeant et tous les regards du peuple et de l'armée se dirigent vers le Duc Ivan, qui ne pense pas être assez sage pour gouverner. L'histoire se déroule en 6 chapitres, chacun nous présente l'histoire d'une faction ou plus précisément d'un moment dans l'histoire de celle-ci où un leader de la faction a réussi à s'imposer en souverain honorable ou en dictateur. Chacun de ses chapitres apprend au duc Ivan à ne pas reproduire les erreurs des anciens dirigeants et de siéger sur le trône comme un dirigeant juste.

 

 

Le jeu reprend ce qui a fait la forme de la saga, c'est-à-dire une durée de vie conséquente, des parties longues (Il faut compter entre 1h et jusqu'à plus de 4h par carte) et le gameplay unique. Graphiquement, le jeu est magnifique pour un jeu de stratégie, les textures sont très bien travaillées, les modèles sont magnifiques et la vue en combat est très soignée. Par contre, les animations des personnages et les animations des éléments interactifs avec le décor sont assez basiques pour un jeu récent. Le multijoueur local est toujours d’actualité et doit être sans aucun doute très fun à jouer avec des amis, à la manière d'un jeu de plateau.

Au niveau du gameplay, les développeurs ont voulu revenir à quelque chose de beaucoup plus classique, la base qui a fait le succès des premiers Heroes. On se retrouve avec plusieurs ressources à gérer en phase d'aventure, des déplacements limités, une progression constante de notre armée et de notre héros avec un système de compétence, d'équipement et de talent et beaucoup d'objectifs secondaires par carte. En phase de combat, Heroes VII prend maintenant en compte le placement des troupes et la gestion des obstacles. Par exemple, si vous frappez un ennemi dans le dos, celui-ci subira beaucoup plus de dégâts ou si vous jouez un personnage à distance, vous ne pourrez pas toucher un ennemi qui se cache derrière un rocher ou un arbre.

Un aspect intéressant de Might & Magic Heroes VII est son aspect communautaire. En effet, les joueurs participent activement à la création du jeu en suggérant des ajouts ou en donnant leurs avis sur les annonces faites par les développeurs afin de créer le Heroes de leurs rêves. Par exemple, 2 des 6 factions jouables ont été voté par les joueurs et d'autres sondages sont disponibles chaque semaine sur le site afin de définir l'apparence d'une créature ou la posture de la figurine de l'édition collector par exemple.

 

 

Pas vraiment simple d'approche, mais incroyablement addictif après quelques heures de jeu, Might & Magic Heroes VII revient aux sources de la licence afin de satisfaire les joueurs de longue date et d'essayer de séduire un nouveau public. La durée de vie de l'opus fera beaucoup d'envieux et un système de création de carte et de mode se rajoutera par la suite afin de l'améliorer encore. La principale crainte qu'on peut se faire avec un jeu de ce type, c'est la répétition des combats et le rythme un peu lent du tour par tour. Heureusement, un mode combat rapide est disponible si vous n'avez pas envie de jouer un combat afin de progresser rapidement sur la carte. Le jeu sera disponible vers la fin de l'année 2015.

Nous avons eu la chance de pouvoir interviewer Erwan Le Breton, Directeur créatif de Might & Magic pour en apprendre plus sur l'univers de Might & Magic et sur les nouveautés apportées par Heroes VII.



Interview de Erwan Le Breton, Directeur créatif de Might & Magic par Neokura

Pouvez-vous présenter l'univers Might & Magic ?

Might & Magic est née en 1986 créées à l'origine par Jon Van Caneghem qui a créé une société qui s’appelle New World Computing, qui par la suite à été racheté par 3DO. Ensemble ils ont fait pas mal de jeux Might & Magic, le premier était un rpg à la première personne avec une équipe d'aventurier qui avançait dans un donjon en tour par tour. Ça a été une série à succès, le 6e  et le 7e opus ont été vraiment les meilleurs opus de cette série. En même temps, ils ont développer en parallèle d'autres jeux dont la série Heroes qui elle est une série de jeux de stratégie en tour par tour. Il faut imaginer une carte avec des ressources, des mines, des bâtiments et des créatures qui défendent des trésors et on commence avec une ville qui se développera jusqu'à devenir une capitale avec un héros qui est représenter par un personnage à cheval qui va se promener sur la carte et collecter des ressources, affronter des créatures, gagner de l'expérience, revenir à la ville avec un nombre d'actions limité par tour. Les phases de combats sont représentées sous forme d'échiquier où le héros va envoyer une armée de créature pour affronter le héros ennemi en tour par tour. Le héros donne des ordres à ses créatures et les supporte avec des sorts pour attaquer l'ennemi ou améliorer ses créatures. Globalement, ça se joue comme un jeu de plateau à deux niveaux avec la carte d'aventure et la carte stratégique. J'aime bien dire que Heroes est un mélange entre un jeu d'échecs pour l’échiquier et de Pokémon pour le côté le héros reste derrière et donne des ordres à ces créatures

 

 

Quelles sont les nouveautés présentes dans ce nouvel opus de la saga Heroes ?

Ubisoft a racheté la marque Might & Magic en 2005 donc notre premier jeu Heroes est le cinquième de la série. Heroes V était le premier jeu de la série en 3D, Heroes VI a poussé la qualité graphique à un niveau bien supérieur par rapport à un Heroes V et c'est pour ça qu'il a été beaucoup apprécié pour sa qualité visuelle donc pour Heroes VII il fallait encore faire mieux. C'est pour ça qu'on a choisi comme moteur graphique Unreal 3 qui nous permet de rajouter des éléments graphiques comme des effets météo ou de l'action en temps réel sur la carte d'aventure et cela rend le monde de Might & Magic encore plus vivant même si on reste à l'échelle d'un jeu de plateau. Le choix d'Unreal 3 est aussi pour la communauté, on a envie d'aider un maximum de joueur à découvrir l'outil de création et qu'ils créent leurs maps grâce à un outil beaucoup plus pratique qu'un moteur propriétaire comme celui de Heroes 6. Bien sûr, on va créer des outils pour rendre la création beaucoup plus disponible.

En terme de jouabilité, le jeu reste dans la continuité de la série et c'est très similaire aux anciens opus de la série afin de permettre aux joueurs de longue date de ne pas être dépaysés. Par contre, une nouveauté sur la carte de combat est le positionnement des troupes. Le fait d'attaquer une créature par derrière ou sur les côtés donne un bonus, chose qui n'existait pas dans les précédents Heroes. On a également rajouté un système d'obstacle qui peut être utilisé pour réduire les dégâts à distance. Ça oblige le joueur à penser au positionnement des troupes, car maintenant, si deux armées de force égalent, c'est celui qui réussira à gérer le mieux le positionnement de ces troupes qui gagnera.

 

Quelle est la durée de vie de Heroes 7 ?

Niveau durée de vie, Heroes est dans la catégorie des "Monster Game". C'est-à-dire que la durée de vie est juste énorme ! Il y a 6 factions dans le jeu et chaque faction représente une race avec sa ville, ses héros, ses créatures, ses classes de personnage. Chaque faction possède sa propre compagne, chaque campagne représente 25 cartes et chaque carte dure entre 1h et 1h30 pour les plus courtes et 4h ou plus pour les longues donc il faut compter 60h par faction juste pour la campagne solo. En plus de cela, il y a les cartes d'escarmouche où on affronte l'intelligence artificielle ou d'autres joueurs qui sont présentes au nombre de 10 et les cartes solos scénarisées où on joue seul contre l'IA, mais avec un contexte narratif qui donne une thématique à la carte. Pour le contenu, il y a au total 30 classes, une centaine de créatures, les artefacts, les sorts, un système de talent qu'on débloque avec les niveaux. Il y a vraiment de quoi s'amuser pendant des dizaines d'heures ! 

 

 

On a pu voir précédemment que vous avez fait appel à la communauté pour recueillir l'avis des joueurs sur l'avancement du développement de Heroes 7, est-ce que c'est quelque chose que vous allez reproduire à l'avenir ?

Quand on a hérité de la marque Might & Magic en 2003, nous n'avons pas eu de "bible" envoyée par le staff de New World Computing et nous n'avons pas non plus récupéré leur équipe, car ils sont américains. Du coup, l'équipe qui s'est formée lors des premiers opus de Might & Magic n'existe plus et on a dû repartir de zéro. On connaissait la marque en tant que joueur, mais il y a des moments où on était dubitatif sur certains éléments de la licence. On a consulté de ce fait très rapidement la communauté et heureusement ils avaient des sites communautaires et des forums très actifs. De ce fait, on a échangé beaucoup avec cette communauté pour leur soumettre notre vision de Heroes et pour savoir si on allait dans le bon sens pour eux. Cette communauté a vraiment beaucoup aidé à créer notre premier Heroes. Pour Heroes 6, on a étendu ce système en invitant les membres les plus influant de la communauté à tester le jeu et afin qu'ils donnent leur avis. Par la suite, on a repris la série des Might & Magic plus classique avec Might & Magic 10 et encore une fois on a consulté la communauté présente sur le RPG (pas la série des Heroes cette fois-ci) et on a créé un site dédié au jeu où les joueurs pouvaient parler librement de Might & Magic et du genre "RPG Old School" à la Ultima ou à la Grimrock. C'était vraiment une nouvelle façon de travailler pour nous, car chaque jour, des membres de l'équipe de développement postaient sur le forum l'avancée de la création du jeu. Le jeu était plus "confidentiel", mais c'était l'occasion pour nous de tester le système et pour savoir si on allait le faire pour Heroes 7. 

Avec Heroes 7, on a lancé un site qui s’appelle le conseil des ombres qui est une vitrine sur l'avancement du projet avec des posts réguliers et où invitent les fans à discuter. On les invite également à voter sur des features clés du jeu. On a eu 650 000 joueurs qui sont venus voir le site et parmi eux, 200 000 qui visitent le site régulièrement. On a des community developer qui passent leurs journées à faire des comptes-rendus des demandes et critiques des fans.

 

Sur quelle plateforme le jeu sera disponible et quand sortira-t-il ?

Alors le jeu sort dans l'année pour marquer l'anniversaire, car c'est les 20 ans de Heroes en 2015. On n’a pas encore de date précise, mais on se rapproche de l'alpha donc plutôt en fin d'année. Il sort uniquement sur PC, car c'est vraiment compliqué de porter l'expérience Heroes sur console. Il sera disponible sur Uplay et Steam. 

Je remercie vraiment les fans, car si Heroes reste un succès après 20 ans d’existence c'est grâce à vous. Pour ceux qui ont joué à tous les jeux Heroes et qui considèrent que Heroes 3 est le meilleur opus, on espère qu'avec Heroes 7 où on a écouté les fans et regroupé toutes les meilleures features des anciens épisodes, vous pourrez dire qu'Ubisoft aura aussi son "Top Heroes". À ceux qui ne connaissent pas Heroes, on espère que vous allez prendre du plaisir en découvrant l'univers.

1
Chetyre il y a 6 ans

Personne n'a d'information sur le mode tour simultané, est ce qu'il est plus valable que dans le 5 ?

L'actu

En Continu

18:01 Might & Magic Heroes VII : le test
14:34 M&M Heroes VII : Vidéo Gameplay beta
16:01 Présentation de Might & Magic Heroes VII
22:42 Heroes of Might and Magic III HD dévoilé
11:54 Découvrez Might & Magic Heroes Online
15:14 GC : Might & Magic Heroes 7 annoncé
16:27 M&MH VI: Shades of Darkness: Test
13:45 Shades of Darkness: Bonus de préco
10:27 Shades of Darkness : Date de sortie

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Quels decks jouer pour l'extension Divisés dans la Vallée d'Alterac sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux