Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Warcraft 3 /

L'héritage de WarCraft III et son avenir

L'héritage de WarCraft III et son avenir
L'héritage de Warcraft III
  • Quel avenir pour Warcraft ?
0

Dernière partie de notre dossier consacré à WarCraft III. Nous nous intéresserons ici à l'héritage laissé par le jeu sur la scène esport, ainsi que sur son potentiel avenir.

L'héritage de WarCraft III et son avenir

Il est de ces jeux qui, telles des étoiles filantes, marquent les esprits sur le moment avant que chacun revienne à une « activité normale ». WarCraft III représente évidemment tout sauf ça puisque le troisième opus du RTS made in Blizzard ne s’en est pas allé sans nous avoir laissé une trace dans le paysage esportif et vidéoludique. Seize ans après sa sortie et huit ans après une suite indirecte (Starcraft II), ils sont encore nombreux à réclamer un prétendant légitime à Warcraft III.

L’héritier présomptif

À sa sortie, Reign of Chaos fait l’effet d’une bombe par chez nous : le RTS semble à la portée de tous et l’univers heroic-fantasy intéresse (la sortie quelques mois plus tôt du premier volet de la trilogie du Seigneur des Anneaux au cinéma n’y est sans doute pas totalement étranger). Les uns cherchent un successeur à Brood War, d’autres enfin autre chose que des FPS sur la scène eSport, et les derniers veulent simplement s’amuser.

Warcraft 3

Le succès est tel que le jeu supplantera bel et bien BroodWar dans les LAN, l’éclipsant totalement de toutes compétitions en occident en assez peu de temps et deviendra un temps le jeu eSport de référence avec Counter-Strike. Le phénomène n’est alors plus une niche (allez, une cabane de jardin) et participe activement à la démocratisation de l’eSport. Beaucoup d’anciens de Brood War s’y mettent (ToD, ChobO, par exemple) et vont connaître un certain succès. La prise en main et la difficulté y est réduite comparé à son aîné, et le jeu est plus orienté microgestion (unité par unité, placement, sorts actifs, etc.) que macrogestion (gestion de la base, des expansions, des ressources, des bâtiments de production, etc.). Pour les puristes, les jeux n’ont en fait RIEN à voir : StarCraft est le jeu de stratégie ultime, WarCraft III est un semi-RPG ; mais pour le grand public, c’est grossomodo la même chose, en plus abordable pour le commun des mortels.

Les retransmissions TV des matchs de Brood War font un tabac en Corée du Sud - Warcraft 3
Les retransmissions TV des matchs de Brood War font un tabac en Corée du Sud

En Corée du Sud, le phénomène est inverse : Brood War a connu un succès monstrueux et les matchs sont retransmis à la télévision. Les explosions, les sorts, les objets des héros, les téléportations, etc. beaucoup d’éléments sont compliqués à suivre à l’écran lorsqu’on ne connait pas le jeu, et WarCraft III ne parviendra pas à effacer StarCraft qui, de visu est assez clair en comparaison.

La barrière de la technique

Retour en Europe, où le nombre de personnes qui s’intéressent au jeu et à l’esport en général ne cesse de croître très rapidement. Les compétitions font parler d’elles et les premiers « gladiateurs des temps modernes » se font un nom. Limités par la technique, pour les voir à l’œuvre à l’époque il nous fallait télécharger les replays, parfois disponibles que quelques jours plus tard sur les différents sites de l’interweb. Les premiers SHOUTcast se font alors entendre afin de nous immerger dans les conditions du direct, c’est mieux, mais ce que veut le peuple avec le son, c’est l’image, et la Waaagh!TV viendra combler ce manque. Les VOD des compétitions coréennes parviennent (lentement) jusqu’à nous jusqu’à ce que les premiers streams fassent leur apparition, suite à la généralisation du haut débit dans les foyers français à la fin des années 2000.

A l'époque, les shoutcasts c'était à peu près ça - Warcraft 3
A l'époque, les shoutcasts c'était à peu près ça

Une chose est sûre, en l’espace de quelques années, un bond de géant a été réalisé entre hier les bricolages sur Winamp où l’on rentrait une adresse IP russe bien louche pour pouvoir écouter notre commentateur préféré (ou pas d’ailleurs, vu qu’on n’avait pas vraiment le choix) raconter ce qu’il voit, depuis son chiotte ; et aujourd’hui le visionnage en direct HD avec des présentateurs en costards-cravates dans des stades remplis à ras bord et une production au poil de cul, et WarCraft III n’y a certainement pas été pour rien.

Toutes ces innovations ont d’ailleurs bien préparé le terrain pour la suite logique de l’histoire du RTS compétitif, StarCraft II. Les streams sont là, les connexions au top, les organisations et structures eSport commencent à ressembler à quelque chose. Tout est fait, même chez les potentiels joueurs, pour que StarCraft II connaisse un succès : les anciens de Brood War qui rongeaient leur frein avec WarCraft III, et les aficionados des Orcs qui attendaient patiemment la suite. Et la suite on la connait, StarCraft II constituera le jeu de référence en termes de compétition esport au début des années 2010, jusqu’à l’avènement de League of Legends.

La naissance d’un genre

League of Legends … autre entité qui trouve sa source sur WarCraft III. Vous le savez, si le premier du genre fut Aeon of Strife (carte sur StarCraft premier du nom, mais uniquement contre l’ordinateur), c’est bel et bien DotA qui donnera ses lettres de noblesse au genre MOBA.

DotA All Stars, le mod MOBA sur WarCraft III et précurseur du genre - Warcraft 3
DotA All Stars, le mod MOBA sur WarCraft III et précurseur du genre

Créée en 2003, la carte personnalisée gagnera en popularité au fur et à mesure que les modes classiques s’essouffleront. Les premiers tournois vont apparaitre et le jeu va connaître un succès fou pendant la deuxième moitié des années 2000, tant et si bien que ce qui n’était qu’une partie d’un jeu va s’émanciper pour donner naissance à de véritables stand-alone : Demigod, League of Legends, Heroes of Newerth et plus récemment DotA 2 en sont quelques-uns, parmi une liste qui n’a pas fini de s’arrêter. Aujourd’hui, je ne vous l’apprends pas, League of Legends est le jeu eSport le plus reconnu et le plus joué au monde, bien devant StarCraft II, Hearthstone, Counter-Strike : Global Offensive et DotA 2.

En d’autres termes, WarCraft III fait partie de ces piliers de l’eSport, au même titre que Brood War et Counter-Strike ont pu l’être, à un moment, à un endroit. Le bon endroit, au bon moment, c’est un peu comme cela que l’on pourrait résumer la vie de ce jeu. Le terrain était fertile, Blizzard le savait et a créé ce besoin : on fait naître le manque, on balance la purée, et on laisse en jachère. L’alternance des genres, des jeux : WarCraft, Diablo, StarCraft, Diablo, WarCraft, StarCraft, Diablo, … et après ?

0

L'actu

En Continu

13:30 Les données marquantes du bilan 2ème trimestre 2019 Activision-Blizzard
19:00 Warcraft 3 Reforged : skins d'unités et héros révélés à la ChinaJoy 2019
14:09 Organisez votre propre tournoi e-sport communautaire Blizzard
11:21 Warcraft III : notre dossier pour le 16e anniversaire
15:14 Les différentes éditions de Warcraft III : Reforged
08:04 Les évolutions graphiques de Warcraft III à Reforged
21:35 Premier aperçu en jeu de Warcraft III : Reforged
21:15 Découvrez le trailer de Warcraft III : Reforged
20:57 Warcraft III : Reforged annoncé en 2019 !
10:51 L'héritage de WarCraft III et son avenir

Articles

recommandés

Lancement de WoW Classic en direct avec Lestream, JVC & Millenium
Diablo 3 : Builds de démarrage de la Saison 18

Guides

à découvrir

Warcraft III : notre dossier pour le 16e anniversaire