MGG / Actualités jeux vidéo /

Not a Hero : PC, PS4, ONE

Not a Hero : PC, PS4, ONE
0

Les développeurs de Olli-Olli se lancent dans le beat'em all avec des flingues, des dealers et des lapins violets.

Not a Hero : PC, PS4, ONE

Not a Hero - Test

 

Not a Hero est un jeu indépendant développé par Roll7 et avec la participation de Devolver. Sorti initialement le 14 Mai 2015 sur PC, il débarque finalement sur PS4 ce 2 février. Not a Hero est un beat'em all en 2D qui prend Hotline Miami en inspiration principale. Découvrons ensemble de quoi il en retourne.

 

Trailer de lancement PS4

 

Fiche du jeu

Titre du jeu : Not a Hero

Genre : Beat them all, Action

Développeur : Roll7

Plateformes : PC, PS4

Prix : 12,99€

 

 

Hotline Miami ayant eu un grand succès auprès des joueurs, il était normal que celui-ci inspire bon nombre de développeurs, surtout du côté indépendant. C'est ce qui s'est passé chez Roll7, les papas de Olli-Olli avec Not a Hero, un jeu dans lequel vous incarnez un chasseur de primes parmi neuf autres (à débloquer) qui va aider BunnyLord, une espèce de gros lapin violet anthropomorphique qui aspire à devenir maître du monde, qu'importe la quantité de sang qui coulera. Le scénario, assez bateau a droit à son petit rebondissement, mais servira surtout de prétexte pour défourailler dans tous les sens et d'avoir des dialogues et des scènes toujours plus absurdes (mais pas forcément intéressants).

 

 

Not a Hero s'organise comme un beat'em all en 2D de profil, vous arrivez souvent dans un immeuble rempli de vilains dont vous devrez vous débarrasser avec votre arme à feu. Votre objectif sera souvent de détruire des choses, libérer un otage ou simplement aller d'un point A à un point B. Pour ce faire, votre personnage pourra glisser, se mettre à couvert, sauter ou même lancer des grenades (trouvées au préalable dans le niveau). Plus vous progresserez dans le jeu, plus vous maîtriserez votre personnage et pourrez être capable de faire des actions plutôt classes. Sur la route, vous trouverez quelques power-up pour votre arme comme des munitions explosives, incendiaires, qui rebondissent ou encore un double chargeur. Il en existe bien d'autres et elles auront toutes un grand impact sur votre partie.

Chaque mission aura le droit à ses objectifs optionnels comme tuer tout le monde, trouver une tête de rat, finir en moins de X secondes, etc. dans le but de donner de la rejouabilité aux plus try harder d'entre vous et surtout de varier un peu le gameplay. Car, en effet, le jeu subit quelques problèmes et notamment au niveau de la profondeur de ce dernier. Malgré les différents personnages jouables (avec chacun leurs particularités) et sa nervosité, le jeu n'a pas beaucoup de subtilité et il aurait été appréciable d'avoir plus de possibilités non pas sur les capacités de son personnage, mais plus sur la manière disponible de compléter votre mission, de manière plus silencieuse par exemple. Au final, les parties s'enchaînent et se ressemblent, à deux ou trois détails près.

Autre problème dans ce jeu, c'est bel et bien la mort. Contrairement à un Rogue-like classique, où celle-ci nous est positive, car elle nous fait progresser en apprenant des patterns, ici, elle est souvent liée a une erreur de hit-box ou de physique du jeu, enlevant tout l'apprentissage d'une mort méritée. Cela aura de quoi vous frustrer et provoquera des Alt + F4 réguliers.

 

 

Cependant, on ne pourra qu'apprécier le travail artistique pour ce Not a Hero. Le pixel art prend tout son sens avec ce jeu aux couleurs criardes avec une gestion du volume et de la profondeur maîtrisée. Dommage que parmi les 21 niveaux disponibles, il n'y ait que trois variantes d'environnement, les développeurs avaient un excellent support pour pouvoir se défouler un peu, artistiquement parlant. La musique ne fait clairement pas le poids face à son rival Hotline Miami, mais reste très sympathique et entraînante avec des morceaux électroniques en 8 bits mélangeant les différents styles du genre.

 

 

Not a Hero est un jeu aux abords sympathiques, avec une direction artistique agréable et des musiques qui collent parfaitement avec l'ambiance et le gameplay. Dommage que ce dernier manque de profondeur comparé à celui dont il s'inspire, l'excellent Hotline Miami, qu'il aurait pu compenser avec plus de variété malheureusement. Malgré tout, la rejouabilité est ultra présente pour qui souhaite faire tous les objectifs secondaires.

Les plus et les moins

Gameplay simple et nerveux... ... qui manque de profondeur
Direction artistique efficace Un peu répétitif
Les musiques Les morts frustrantes
Une bonne rejouabilité    
0

L'actu

En Continu

17:17 Un fan crée le parfait rework de Skarner
16:46 Des leaks sur Baiken, et d'autres nouveautés
16:30 Le Chevalier d'or est-il l'unité la plus "broken" jamais sortie ?
16:19 Vanguard : La méta du double canon Akimbo enfin patchée
15:18 Comment obtenir des pièces de concert ?
15:16 Elden Ring passe gold, le patch day one en développement
15:15 La semaine des Français en LEC : coup de blues pour nos Bleus
15:14 FF14 Bis : Les best in slot pour Machiniste sur le patch 6.05 — Normal et Savage
15:13 FF14 Bis : Les best in slot pour Moine sur le patch 6.05 — Normal et Savage
15:00 Le Tournoi Leagues Qualifier du KTA ouvre ses portes !

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Quels decks jouer pour l'extension Divisés dans la Vallée d'Alterac sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux