Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

Back to... Mid-Season Invitational

Back to... Mid-Season Invitational
1

Noël c'est dans... 19 jours ! Aujourd'hui, dans votre calendrier de l'Avent League of Legends, Millenium revient sur le Mid-Season Invitational.

Back to... Mid-Season Invitational

 

Plus que 19 jours avant la très attendue fête de Noël ! Ces derniers instants avant de se retrouver en famille autour du sapin de Noël peuvent sembler interminables, mais pour remédier à cela, la rédaction Millenium LoL a prévu son propre calendrier de l'Avent. Si nous n'avons malheureusement pas encore trouvé le moyen de faire apparaître des chocolats sur votre bureau (nos tout meilleurs techniciens sont encore sur le coup), nous vous proposons cependant de revenir sur l'actualité League of Legends qui a marqué l'année 2015. Aujourd'hui, retour sur... le Mid-Season Invitational

 

L'année 2015 a connu de nombreuses modifications du système compétitif de League of Legends. Nous évoquions hier les tentatives de revalorisation du Spring Split et mentionnions le Mid-Season Invitational. Ce tournoi a eu lieu entre les 7 et 10 mai derniers, soit entre les deux parties de la saison. Il a été mis en place pour offrir un second tournoi international, dont le but serait purement compétitif, contrairement au tournoi All-Star qui occupait ce créneau les années précédentes et qui proposait un contenu plus récréatif. 

 

La foule regroupée à Tallahassee, en Floride, pour acclamer les meilleurs équipes LoL de chaque région. Photo Riot esports - Flickr.

 

Le concept est simple : l'équipe la plus en forme de chacune des régions majeures est invitée à participer pour se disputer 200 000 dollars. Ont donc pris place aux festivités, les équipes de Fnatic (champion printanier des LCS EU), Team SoloMid (LCS NA), EDward Gaming (LPL), SK Telecom T1 (LCK) et ahq e-Sports Club (LMS). La dernière équipe à participer était le club professionnel turc Beşiktaş e-Sports Club, qualifié après avoir remporté l'International Wild Card Invitational. Riot Games voulait le format le plus compétitif possible et a donc fait s'affronter toutes les équipes au sein d'un groupe unique. À l'issue de ces rencontres, les quatre premières équipes se sont affrontées dans un arbre classique, en trois manches gagnantes. 

 

ahq e-Sports Club a prouvé au monde que la LMS est une région majeure sur LoL. Photo Riot esports - Flickr.

 

Comme toujours, Riot Games a su choisir le match d'ouverture. La rivalité historique entre Europe et Amérique du Nord étant un vivier inépuisable de mauVaise foi, c'est par un Fnatic - Team SoloMid que le MSI a débuté. Les Européens ont surpris en faisant le choix de Urgot très rapidement, puis ont sorti l'arme fatale : la Cassiopeia de Huni. Il est intéressant de rappeler que TSM était dans une grande forme puisque Bjergsen et ses coéquipiers avaient remporté les IEM World deux mois auparavant. Cependant, jamais le Danois n'aura été si seul. Team SoloMid a bien porté son nom et Fnatic a littéralement roulé sur la partie, provoquant un tsunami de « EU > NA » sur les chats Twitch. 

Cette défaite aura été le premier symptôme d'un mal très profond, puisque TSM finira à la 5e place, n'ayant réussi à prendre une partie qu'à l'outsider de la compétition : Beşiktaş. Ces deux équipes n'ont donc pas réussi à sortir de la phase de groupe et sont rentrés chez eux sans passer par la case départ et sans toucher 25 000 dollars. Cette infortune a fait les affaires de Fnatic, qui a pu se qualifier pour les demi-finales. 


 Fnatic contre Team SoloMid, un classique sur LoL comme sur de très nombreux jeux eSport.

 

Pendant ce temps, la locomotive coréenne SK Telecom T1, conduite parfois par Easyhoon, parfois par Faker, roulait à toute allure. Invaincu en phase de groupe, SKT jouait un jeu coréen classique, propre et précis. Mais le train a bien failli dérailler dès le premier embranchement ferroviaire ! 

Après avoir perdu la première partie, les Fnatic se sont retroussés les manches et, menés par un Febiven de gala, ont réussi à s'imposer d'une manière franche. 10/0, tel est le score du midlaner européen sur LeBlanc. La troisième partie sera perdue par Fnatic, mais Febiven a une fois de plus impressionné et la communauté lui a donné le surnom de « tueur de dieu » après qu'il ait tué Faker en duel. Finalement, Fnatic s'est incliné sur le score de 2 à 3. Malgré la défaite, ce résultat était une véritable performance qui a confirmé le potentiel de cette jeune équipe. 

 

Faker, considéré comme meilleur joueur LoL du monde, se fait tuer par un champion qu'il connaît très bien. Deux fois.

 

SK Telecom T1 a gagné son ticket pour la finale et a été rejoint par l'équipe chinoise EDward Gaming qui a écrasé ahq e-Sports Club 3 à 0. Alors que EDG menait 2 à 1 et avait donc deux balles de match, SKT T1 a finalement fait entrer Faker sur la Faille de l'Invocateur pour prendre la relève. SKT a alors remporté la 4e partie, 2 partout, balle en or ! Et là, EDG a réalisé une prouesse stratégique. Partant du principe que Faker adore jouer LeBlanc et en dépit du fait qu'il était alors invaincu en compétition avec ce champion, EDward Gaming va laisser ce champion disponible. EDG ayant le last pick, il était alors possible de choisir un contre, quoi qu'il arrive. Et la stratégie a fonctionné ! Faker a choisi la Manipulatrice et PawN a pu lui répondre par une Morgana mid ! Ce champion a permis au champion du monde 2014 de museler son compatriote. Malgré un très bon score, il était impossible pour Faker de faire la différence et d'assassiner ses adversaires. Naturellement, ni Maokai ni Alistar n'étaient de bonnes cibles, mais il fallait aussi considérer que le carry AD qui accompagnait la Morgana était une Sivir. L'étau s'est peu à peu resserré et EDward Gaming est devenu le premier champion du MSI ! 

De nombreuses personnes ont alors reproché à kkOma, coach de SKT T1, d'avoir fait jouer Easyhoon lors des trois premières parties. Cette contre-performance a également été expliquée par le fait que le championnat coréen ne s'est terminé que très peu de temps avant le MSI. L'équipe a donc dû prendre l'avion le lendemain de sa victoire en LCK. Quoi qu'il en soit, l'événement a été un succès très regardé, malgré les horaires très tardifs pour nous, Européens. 

1
Xorute il y a 4 ans

J'ai adoré le MSI perso.

L'actu

En Continu

10:43 [LIVE] Summer Split 2020 : FunPlus Phoenix vs DMO
08:45 LCS Summer Split 2020 : Une nouvelle défaite pour Cloud9
14:28 LCK Summer Split 2020 : T1 renvoie SANDBOX aux vestiaires
13:49 LoL : La Corée lance les LCK Academy Series
15:06 LoL : Riot Games fait le point sur ses avancées concernant les comportements gênants en jeu
09:18 League of Legends : Les Worlds 2020 commencent le 25 septembre
21:39 Summer Split LEC 2020 : Une quatrième victoire d'affilée pour S04
08:42 Fnatic prolonge son partenariat avec OnePlus
08:00 LoL - PBE 10.16 : L'intégralité des changements dévoilée
07:00 LoL : Découvrez les ratios des sorts de Yone, le frère de Yasuo

Articles

recommandés

Notes de patch 10.15 de League of Legends : Lillia débarque dans la faille
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Yone, le frère de Yasuo
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Lillia Jungle en S10
Guide pour Ahri Mid en S10