Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Test : Nuclear Throne, PC, PS4, Vita

Test : Nuclear Throne, PC, PS4, Vita
0

Après plus de deux ans en accès anticipé, le voilà enfin sorti en version définitive, et une chose est sûre, Nuclear Throne n'est pas là pour vous faire du bien.

Test : Nuclear Throne, PC, PS4, Vita

Nuclear Throne : Le Test

 

Après des titres comme Ridiculous Fishing ou Luftrausers, il ne fallait pas s'attendre à voir Vlambeer nous préparer un jeu qui ferait la part belle à la contemplation. Nuclear Throne va faire cracher les pétoires, que ce soit les vôtres ou celle de vos ennemis, et ça va faire du bruit.

 

 

Fiche du jeu

Titre du jeu : Nuclear Throne

Genre : Twin Stick Shooter

Éditeur : Vlambeer

Développeur : Vlambeer

Site officiel : Ici

Plateformes : PC, PS4 et PS Vita

Prix : 16,99€

 

Bullet is coming

 

Le twin stick shooter fait partie des genres surreprésentés dans le milieu du jeu indépendant. Quand les cadors du genre sont The Binding of Isaac ou Hotline Miami, on a intérêt à soigner sa formule si l'on veut espérer sortir de l'anonymat. Les mecs de chez Vlambeer eux, ont une philosophie toute particulière dans la conception de leur jeu, qui est de revenir à l'arcade pure et dure. Un gameplay rapide à prendre en main, mais une difficulté corsée qui mettra les nerfs des plus téméraires à rude épreuve, et autant dire que cette recette est parfaitement appliquée à Nuclear Throne.

Ici on ne s'encombre pas de narration, un seul but, traverser les niveaux pour atteindre le trône nucléaire et poser votre joli popotin dessus. Et si le scénario est aux abonnés absents, les moyens d'arriver à vos fins sont là aussi peu variés, puisque votre objectif est simplement de réduire en poussière la faune locale, qui cela dit, est fort peu accueillante, ce n'est donc que justice. À base de vers des sables, scorpions cracheurs de venin, ninjas, vautours et j'en passe, le bestiaire est varié et l'apprentissage par l'échec n'a jamais eu meilleur représentant que ce Nuclear Throne.

 

Organisme génétiquement irradié

 

Vous allez traverser des niveaux générés de manière procédurale. Pour ce faire, vous commencez avec un simple revolver, mais n'ayez crainte, il pourra vite être épaulé par divers lance-grenades, bazooka, shotgun, arbalète, pistolet laser et j'en passe. Toujours est-il que si le gameplay est nerveux, les munitions sont limitées, et classées par catégories. Il vous faudra donc prendre soin de ne pas les gâcher et varier vos armes pour ne pas vous retrouver à court de cartouches contre un éventuel boss. Le travail de Vlambeer sur la partie fusillade est d'ailleurs exceptionnel, que ce soit au niveau du sound design ou visuel, chaque arme donne l'impression de posséder une machine de destruction massive entre ses mains. Le screen shaking est ultra présent et dynamise les fusillades, à noter que si vous y êtes réfractaire, vous pouvez le diminuer ou le supprimer complètement dans les options. 

Mais outre les armes, ce sont aussi les mutations qui viendront vous aider le long de votre parcours. Chaque ennemi tué laisse tomber un certain nombre de barres de plutonium, qui viendront remplir une jauge d'expérience. Une fois cette jauge remplie, vous gagnez un niveau qui vous donne le droit de choisir une nouvelle mutation parmi quatre au hasard, une fois le tableau en cours terminé. De la régénération de vie, à l'augmentation des dégâts de mêlée en passant l'éjection des cadavres ennemis à leur mort devenant ainsi des projectiles, c'est au total une trentaine de mutations qui viendront modifier votre partie en cours. Ajoutez à ça le fait qu'une dizaine de personnages sont déblocables, et que chaque mutation peut avoir un effet différent selon le personnage. Il faut d'ailleurs aussi noter que chaque protagniste à une capacité particulière, une roulade salvatrice, un bouclier immunisant quelques instants aux projectiles, ou bien encore une liane immobilisant les ennemis, nul doute que vous trouverez probablement votre chouchou dans ce casting.

 

 

Mon amour, c'est à toi le PC écrasé dehors ?

Nulle question ici de remettre en cause la difficulté du jeu. Nuclear Throne est un jeu punitif, mais ce n'est pas un mal, d'autant que la difficulté n'est pas injuste en général. Il peut en effet arriver qu'on tombe sur une génération de niveau des plus vicieuse, mais la mort est souvent dûe à une prise de risque inconsidérée. Cependant, être amené à recommencer trop souvent apporte quelques problèmes. Premièrement, débloquer de nouveaux personnages se fait en atteignant certains niveaux, autant dire que vous n'êtes pas rendu pour débloquer celui du Trône Nucléaire, ce qui peut être frustrant car si le casting est excellent, il est limité pendant un certain temps.

Mais il y a également une grosse répétitivité dans les niveaux, qui n'ont aucune variation, tant dans les décors que dans les musiques, et même dans les boss. Avant d'avoir apprivoisé le bestiaire d'un environnement et en avoir saisi les pattern, vous êtes donc condamné à vous battre dans le même décor contre les mêmes monstres. Le fameux apprentissage par l'échec, certains n'auront aucun souci avec cette idée, mais il faut être conscient quand on achète le jeu que vous serez amenés à ne voir que quelques décors et quelques boss, et les mêmes sans aucune variation si ce n'est l'architecture propre de ces derniers. Cependant, il vous faudra du temps avant de maîtriser tout ça, et ne croyez pas que la durée de vie du jeu sera limitée par ces quelques reproches.

 

Vlambeer réussit une nouvelle fois à nous proposer un jeu ultra jouissif dans ses mécaniques avec des armes toutes plus agréables à manier les unes que les autres. Les personnages et les mutations peuvent changer radicalement le gameplay, on regrettera cependant le manque de variété des mutations dont on fait tout de même assez vite le tour. De plus, le jeu étant fait pour être recommencé régulièrement, des variations dans les environnements auraient été bienvenus tant les premiers niveaux peuvent être parcourus en boucle au vu de la difficulté.

Les plus et les moins

Prise en main immédiate Manque de variété sur le long terme
Le casting de personnages Pas de coopération en ligne
Sound design fracassant
 
La coopération en local
 

Test effectué sur la version PC.

0

L'actu

En Continu

16:47 [LIVE] Fortnite Champion Series semaine 3 : tournoi open
16:43 [LIVE] LEC 2020 : Fnatic vs Origen
16:28 LCK Spring Split 2020 : DragonX surprend Gen.G
16:00 Star Citizen : Mise à jour hebdo de la Roadmap - 03 avril 2020
15:36 Le jeune prodige 4zr rejoint Grizi Esport
14:15 Xbox Game Pass : 7 jeux à apprécier en famille !
14:01 Serral, le Finlandais qui a mis la Corée du Sud à genoux
13:58 Vitality en barrage de la Pro League, G2 éliminé
13:07 Hyp quitte Paris Eternal et sa carrière sur Overwatch !
12:20 Tout ce qu'il faut savoir sur l'extension Magic Arena : Ikoria, la Terre des Béhémoths

Articles

recommandés

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Retrouvez notre Tier List des decks pour le nouveau système de ranking disponible dès demain !
Calendrier des sorties de jeux