Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / The Division /

Preview de The Division, PS4, Xbox, PC

Preview de The Division, PS4, Xbox, PC
1

La rédaction a pu s'essayer à The Division, découvrez notre aperçu du jeu des studios Massive Entertainment.

Preview de The Division, PS4, Xbox, PC

Aperçu : Tom Clancy's The Division

 

The Division est le nouveau jeu des studios Massive Entertainment, édité par Ubisoft. Un titre issu de l'univers Tom Clancy's présenté pour la première fois à l'E3 2013. Assez mystérieux et discret depuis son annonce et ses diverses présentations, le jeu s'est laissé prendre en main quelques semaines avant sa sortie lors d'un évènement presse à Malmö. Découvrez notre ressenti sur The Division après cette première session sur une version presque définitive du jeu. Sortie prévue le 8 mars 2016.

 

Du gameplay ! Du gameplay ! (version Xbox One)

 

L'action prend place dans une ville de New-York dévastée par une pandémie. La présentation commence avec la séquence d'introduction du jeu, tout débute lors du Black Firday. Les New-Yorkais se ruent dans les boutiques, les gens s'échangent des billets, se touchent, la foule se bouscule. Des conditions idéales pour une propagation éclair du premier virus venu. Le climat se dégrade, les citoyens tombent soudainement malades, les hôpitaux sont bondés, la raison laisse place aux chaos. La ville devient très vite incontrôlable et se transforme en terrain de jeu idéal pour les criminels et les pillards, les forces de l'ordre sont dépassées. Vous incarnez un membre de la Division, un groupe de civils triés sur le volet évoluant dans l'ombre jusqu'à ce qu'une crise de telle ampleur apparaisse.

 

Julian Gerighty co-directeur créatif

Nous avons choisi la ville de New-York pour son exposition au monde, la ville est l'un des poumons des États-Unis. Si New-York est touchée par un tel virus, la planète entière est exposée. La disposition, l'architecture et l'ambiance très urbaine de New-York colle parfaitement à ce que nous voulions pour The Division. La ville regorge de détails et d'éléments divers, elle offre des environnement variés et resserrés. La même ambiance aurait été plus difficile à recréer sur les boulevards Haussmanniens. De plus, au delà de l'aspect scénaristique c'est une symbolique, NYC est une ville qui parle à tous à travers le monde.

 

The Division se veut comme étant un open-world orienté multijoueur, même s'il est tout à fait possible de terminer le jeu en mercenaire. L'objectif principal est de reprendre le contrôle de New-York laissée à l'abandon par la société et le gouvernement. Le scénario ne suit pas d'ordre chronologique particulier, le jeu entier est débloqué dès le début de l'aventure. Cette particularité est le premier signe du parti pris RPG du titre d'Ubisoft. Chaque mission et chaque endroit visité décidera des ressources attribuées au joueur et dévoilera une partie de l'intrigue. L'histoire de The Division doit en fait être vue comme un gigantesque puzzle à reconstituer au fil des heures de jeu. La carte est tout bonnement gigantesque, les développeurs ont eu l'ambition de reconstituer la métropole Américaine à l'échelle 1:1. Dans les faits la zone de jeu est légèrement plus petite mais la reproduction se veut extrêmement fidèle à la réalité. Si vous avez déjà foulé les rues de Hell's Kitchen, les allées de Central-Park ou encore les avenues de Time Square vous n'aurez pas besoin de GPS pour vous retrouver dans l'univers de The Division.

 

Une ville de New-York presque reconstituée grandeur nature

 

Seules les premières minutes de marche dans New-York sont assez dirigistes, le premier objectif étant de reprendre le Madison Square Garden, transformé en Madison Field Hospital pour l'occasion. Après quelques combats d'usage permettant de prendre la bête en mains, le joueur se retrouve dans un refuge délabré et très peu fonctionnel. Un Quartier-Général que vous allez améliorer et transformer en une véritable place forte au fil de votre avancée dans le jeu.

Côté gameplay, le jeu des studios Massive laisse la part belle aux affrontements tactiques, courir bêtement devant vos ennemis pour distribuer des coups de crosse entraînera une mort certaine. Le gameplay est façonné autour d'un système de couverture semblable à celui de Ghost Recon ou encore Gears of War. Les premières minutes de jeu vous font habilement comprendre que votre héros n'est pas invulnérable, il est fragile et il est dans votre intérêt de rester à couvert plutôt que jouer de le pistolero dans le dédale de rues New-Yorkaises où différentes factions d'ennemis vous accueilleront à bras ouvert pour vous destituer de votre équipement et accessoirement, de votre vie.

Le joueur croisera trois factions d'ennemis durant ses aventures, les Facts sont des émeutiers, des pillards venus profiter du chaos pour semer le désordre, casser et voler les ressources des survivants. Les Rikers sont quant à eux un groupe de prisonniers évadés de Rikers Island, une île prison à proximité de Manhattan, ces détenus sont violents et psychotiques, ils représentent un danger non négligeable dans les rues de la ville. La dernière faction est un groupe de radicaux appelé Cleaners ayant pris l'initiative de brûler au lance flammes toute forme de vie, infectée ou non, dans le but d'éradiquer le virus. Ces trois groupes d'ennemis réagissent différemment et la Division doit élaborer des plans d'attaques adaptés à leur comportements.

 

Les cleaners de The Division, des pompiers pas comme les autres

 

Malgré les apparences le cœur de The Division n'est pas orienté sur le côté action/shooter mais bien sur sa dimension RPG. Les combats sont omniprésents mais le jeu délaisse volontairement certains aspects du shooter traditionnel. Pas de headshot ni d'aide à la visée, pas de bullet-time ou encore de statistiques de précision. L'ambiance ultra réaliste du jeu est contrastée par des éléments issue du genre RPG, les dégâts infligés s'affichent à l'écran, le loot fait partie intégrante de l'aventure et le joueur doit ramasser des composants et des ressources pour crafter des objets. La gestion de la santé se fait grâce à des compétences de soins ou des medikits trouvés au sol, un système assez différent de la régénération de vie quasi-immédiate proposée par la plupart des FPS et TPS actuels.

La gestion de l'inventaire et des compétences est également au cœur de The Division. Du côté de l'armement les joueurs disposent d'un fusil d'assaut, d'une mitraillette, d'un fusil à pompe, d'une mitrailleuse lourde et d'un fusil de précision. Plusieurs modèles sont disponibles et peuvent être ramassés sur le champs de bataille ou dans les différents coffres et sacs répartis dans la zone de jeu. Les « mods » ou accessoires sont également disponibles sous forme de loot ou chez les différents vendeurs d'équipement. The Division comporte en effet un système économique, vous pouvez acheter du stuff auprès des vendeurs et revendre vos trouvailles et vos équipements obsolètes.

 

Diviser c'est bien, régner c'est mieux !

 

Du côté des compétences, l'arbre est composé de trois branches principales : Medical, Tech et Sécurité. Chaque branche comporte trois compétences à personnaliser. Comme pour les armes, ces dernières comportent des mods modifiant leurs utilisations et leurs effets. On retrouve donc pas moins de 36 compétences uniques permettant de spécialiser votre personnage. Les segments sont complémentaires et le joueur devra faire des choix étant donné qu'il n'est pas possible d'acheter toutes le compétences et leurs mods après avoir terminé le jeu une première fois. La coopération devient alors indispensable pour exploiter toutes les possibilités offertes par le titre pour aborder les affrontements.

Au cœur de l'action le joueur dispose d'une arme principale, d'une arme secondaire et d'une arme de poing. La mécanique de changement d'arme est assez intuitive, maintenir le bouton pour changer d'arme principal et appuie court pour sortir l'arme de poing, un détail bien pensé et efficace qui vient renforcer l'immersion. Au début du jeu votre personnage dispose de deux slots de compétence, ce qui encore une fois encourage le jeu en coopération pour varier les stratégies et les plans d'attaque. A noter que les armes et compétences peuvent être changées à tout moment via le menu principal.

 

Variez les plaisirs selon les situations en changeant d'armes et de  compétences à tout moment

 

Le gameplay c'est essentiel mais d'un point de vue technique The Division ça donne quoi ? Véritable coup de cœur de la rédaction lors de ce premier essai sur le jeu de Massive, la direction artistique de The Division est très soignée. Les environnements regorgent de détails, les rues de Manhattan semblent vivantes malgré le peu de civils présents dans les différents quartiers. Les jeux de lumières et les explosions sont bons et le monde réagit plutôt bien aux interactions avec les personnages. Graphiquement, la version console reste correcte sans être splendide. En revanche, le jeu est parfaitement fluide et nous n'avons remarqué qu'une seule baisse de framerate en trois heures de jeu. Pour une version non définitive le score reste acceptable. Petit bémol au niveau de l'univers sonore, certaines armes et explosion sonnent creux aussi bien en extérieur qu'en intérieur, un détail qui pourrait entacher l'ambiance globale sublimée par la direction artistique.

 

L'avis de la rédaction

Avis Millenium

The Division vient apporter un vent frais à la recette Open-World adoptée par la majorité des jeux AAA du moment. Avec un gameplay travaillé et un côté RPG très prononcé, le jeu des studios Massive semble complet, intéressant et novateur. La technique n'est pas irréprochable mais la direction artistique soignée occulte quelques errances sonores et graphiques sur console. L'absence de narration tracée peut s'avérer déroutante mais le jeu regorge de missions variées et d'intrigues courtes venant compléter le puzzle scénaristique.

 

The Division : Dossier, guides, astuces, soluces, aides

1
Voxel il y a 4 ans

Une preview plutôt rassurante ! Je l'avais complètement jeté aux oubliettes mais vu les différents retours et le dernier trailer, je reprends foi. Si les graphismes faisaient les bons jeux ça se saurait (coucou Undertale).

L'actu

En Continu

10:44 Calendrier des sorties de jeux
21:36 The Division, la mise à jour 1.8 arrive
19:54 The Division : le contenu de la MàJ 1.7
11:05 The Division gratuit jusqu'au 7 mai
13:27 The Division: le contenu gratuit à venir
19:59 The Division : le DLC Baroud d'Honneur
15:12 The Division : lancement du DLC Survie
03:01 The Division, arrivée du patch 1.4
17:01 The Division : le film confirmé
15:39 Patch 1.3 dispo sur PS4

Articles

recommandés

Découvrez le résultat du Twitch Rivals d'hier soir
Rocket Arena est disponible dès à présent !
Skull and Bones aurait été rebooté et se dirigerait vers un "jeu-service"

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Tous nos guides pour The Division
TD Agents, nous recherchons ces armes