Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

Le début de saison mitigé d'Origen

Le début de saison mitigé d'Origen
3

Après trois semaines de compétition, l'équipe européenne Origen ne semble toujours pas au sommet de sa forme. Malgré d'excellentes performances durant le Summer Split et les championnats du monde, l'équipe d'xPeke se place pour le moment en bas de tableau.

Le début de saison mitigé d'Origen

 

Après trois semaines de compétition, l'équipe européenne Origen ne semble toujours pas au sommet de sa forme. Malgré d'excellentes performances durant le Summer Split et les championnats du monde, l'équipe d'xPeke se place pour le moment en bas de tableau.

 

 

xPeke, l'élément manquant ?

 

Origen est l'une des équipes européennes ayant subi le moins de changement. Seul le poste de midlaner a connu un bouleversement. En effet, xPeke a choisi de laisser sa place afin de se consacrer d'avantage au management de son équipe. C'est l'ex-midlaner d'Unicorns of Love, PowerOfEvil, qui a donc pris sa place. Malgré une victoire sans contestation aux IEM San José, POE est ses collègues ne semblent pas encore prêt à dominer l'Europe à nouveau. Mais est-ce le départ d'xPeke qui cause ces résultats ?

 

Le beau sourire d'xPeke semble manquer aux fans d'Origen

 


{#es} xPeke {#de} PowerOfEvil
Kill participation 64 % 71 %
Part des morts de l'équipe 17 % 15 %
Différence de CS à 10 minutes + 4 - 3
Différence d'or à 10 minutes + 115 + 26
CS par minute 8,9 8,5
Dégâts aux champions par minute 687 486
Part des dégâts de l'équipe 35 % 25 %
Part de l'or de l'équipe 26 % 25 %
Balise par minute 0,29 0,44

 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes, xPeke et PowerOfEvil sont très proches au niveau des statistiques. Cependant, on peut distinguer quelques différences pouvant expliquer les difficultés d'Origen en début de partie. Tout d'abord, on peut voir que jusqu'ici PowerOfEvil a une meilleure kill participation que xPeke à l'époque. Mais xPeke semblait avoir une meilleure phase de lane puisqu'il dominait son vis-à-vis dans la plupart de ses parties avec un léger avantage à 10 minutes de jeu.

Mais la plus grosse différence se trouve au niveau des dégâts infligés. En effet, le joueur espagnol infligeait plus de dégâts aux champions et représentait une plus grosse part des dégâts de son équipe. xPeke infligeait presque 10 % de dégâts supplémentaires avec les mêmes ressources que son collègue allemand. On peut expliquer ce phénomène par leurs différents pools de champions. En effet, PowerOfEvil s'est, pour le moment, concentré sur des champions à burst (Kassadin, Syndra) alors qu'xPeke privilégiait les champions utilitaires à dégâts constants (Orianna, Varus, Anivia).

Enfin, on peut voir que PowerOfEvil place d'avantage de balises que xPeke à l'époque, mais celui-ci meurt beaucoup plus en début de partie. Le manque de vision vient peut-être d'Amazing ou de Mithy et cela peut impacter la phase de lane de POE.

Néanmoins, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes étant donné qu'xPeke a joué 18 parties contre les 6 de POE et que le jeu a énormément évolué depuis le Summer Split 2015.

 

 

Un manque de synergie

 

Les joueurs ne se sont, peut-être, pas encore habitués à PowerOfEvil, cela pourrait être l'une des raisons expliquant les résultats mitigés d'Origen. Comme nous avons pu le voir dans les premiers matchs, la synergie mid/jungle/support est très importante puisque c'est ce trio qui rythme le milieu de partie. Il faudra sûrement davantage de temps avant qu'Amazing et Mithy se fassent à leur nouveau midlaner.

En effet, PowerOfEvil semble beaucoup plus statique que l'était xPeke, et il se concentre d'avantage sur des champions immobiles capables de porter toute l'équipe en fin de partie, c'est le cas de son pick Cassiopeia ou Syndra.

Après deux semaines de compétition, PowerOfEvil semblait nécessiter davantage de protection qu'xPeke à l'époque. Comme nous avons pu le voir dans le match face à Vitality et H2k, PowerOfEvil a tendance à beaucoup se faire attraper hors de position. On se rappelle notamment de l'inSec de Shook qui avait permis à Vitality de retourner la partie. Amazing devrait peut-être se concentrer davantage sur la midlane afin d'offrir plus de confort de lane à son collègue allemand.

 

Les vainqueurs des IEM San José ont encore besoin de temps avant de pleinement s'exprimer

 

Cependant, la semaine 3 a été une bonne surprise pour les fans d'Origen. En effet, les joueurs semblaient bien mieux préparés que ce soit au niveau de leur draft ou même de leurs déplacements en jeu. Amazing et Mithy ont su créer un espace de confort afin que POE puisse passer une bonne phase de lane. En milieu et fin de partie, les regroupements d'Origen ont permis de prendre de nombreuses tourelles en abusant de leur composition basée sur le combo Lulu/Lucian. Tout cela couplé au split push de sOAZ, les Origen ont su montrer un bien meilleur jeu que durant les deux premières semaines.

 

 

Le rôle de carry

 

Lorsque xPeke était encore joueur, c'est lui qui représentait la plus grosse part de dégâts infligés de son équipe. En effet, son pool de champion était basé sur les dégâts constants et les sorts utilitaires. À côté de ça, Niels endossait peu à peu le rôle de carry au sein de la structure européenne. Quant à sOAZ, il était capable de jouer la plupart des champions et son rôle dans l'équipe variait. Enfin, Mithy et Amazing étaient très souvent en duo lors de l'early game afin de rythmer la partie avant de devenir la protection principale de Niels pendant les teamfights.

Suite au départ de xPeke, Origen a perdu sa source de dégâts principale, laissant ainsi Zven dans une position de carry total. Comme on peut le voir sur ces graphiques, Zven représente une plus grosse part de l'or et dégâts infligés que lors du Summer Split 2015. Bien évidemment, seules 6 parties ont été disputées et il reste encore beaucoup de temps à PowerOfEvil pour prendre une part plus importante dans son équipe.

Néanmoins, le fait de placer Zven dans une position de hard carry semble très bien fonctionner pour Origen. La semaine 3 l'a bien montré, Zven est certainement le meilleur carry AD européen aujourd'hui et Origen devrait en abuser. En basant sa composition autour de la protection de Zven et en mettant une grosse part des ressources à sa disposition, Origen pourrait très bien remonter dans le classement européen.

 

Sans xPeke, Zven est peu à peu devenu la pièce maîtresse d'Origen...

 

De plus, sOAZ n'est plus le genre de joueur capable de porter toute son équipe, mais le rôle de split-pusher lui convient à merveille. En attirant l'attention sur lui, il laisse de l'espace et du temps à Zven pour grossir et devenir une menace. Sur un midlaner utilitaire, PowerOfEvil peut former un excellent duo avec Zven comme il l'a montré la semaine dernière avec sa Lulu.

 

 

Un changement de métagame

 

Puisqu'il ne faut écarter aucune piste, il faut aussi prendre en compte le fait que la métagame a beaucoup changé depuis les championnats du monde. Les toplaners ont beaucoup moins la possibilité de carry et les personnages comme Fiora ou Riven commencent à disparaître. Néanmoins, les carrys AD ont pris une place plus importante et leur impact se ressent dès le début de partie. Lucian, Ezreal et Kalista reviennent en force et s'ils sont protégés par un Tahm Kench, une Lulu et un Alistar, ces derniers peuvent devenir de véritables problèmes. Étant donné les excellentes mécaniques de Zven, Origen ne devrait avoir aucun mal à placer son carry AD dans de bonnes conditions.

En revanche, des changements pourraient être faits sur la midlane, au niveau du pool de champions de PowerOfEvil. En effet, les autres midlaners européens privilégient les champions capables de waveclear, se déplacer rapidement, possédant du contrôle et une bonne fin de partie. C'est le cas par exemple de Lissandra, Lulu, LeBlanc ou encore Ahri. Il aura fallu attendre la 3e semaine pour que POE se mette à jouer l'un de ces champions et cela semble payer puisque Origen a fini sa semaine sur le score de 2-0.

 

La Lulu de PowerOfEvil a très bien fonctionné pour Origen en semaine 3

 

Étant donné sa position de carry, Zven devrait se concentrer sur des champions plus classiques plutôt que de tenter d'innover avec une Kindred en botlane.

Enfin, vous avez sûrement constaté que les carrys AD commencent à être joués un peu partout, que ce soit Corki sur la midlane, Graves dans la jungle ou encore Quinn sur la toplane. Cela prouve encore une fois que la métagame évolue rapidement et que Origen a encore du travail avant de définir son style de jeu.

 

Que ce soit au bot ou au mid, Corki est l'un des picks les plus contestés du Spring Split

 

 

Conclusion

 

En guise de conclusion, il faut répéter aux fans d'Origen qu'il n'y a aucun souci à se faire pour leur équipe favorite. Malgré un début de saison difficile, Origen a déjà affronté les meilleures équipes européennes (Fnatic, Vitality, H2k) et le plus dur est passé.

Il leur reste donc encore pas mal de temps pour se préparer aux matchs retour et pour permettre à PowerOfEvil de trouver sa place au sein de sa nouvelle équipe. De plus, il faut rappeler que le BO1 n'est pas le format de prédilection d'Origen. Les Origen seront bien plus à l'aise en Bo3 ou Bo5 lors des Playoffs, qu'ils ne devraient pas avoir de mal à atteindre.

Si le problème vient de la métagame, alors il leur faudra pratiquer d'avantage sur ce patch qui semble ne poser aucun problème aux équipes dominantes. Lors de la 4e semaine, Origen affrontera G2 Esport puis Splyce ce qui devrait être une bonne semaine test pour continuer de voir les avancements d'une des équipes européenne préférées.

3
Hec7or il y a 4 ans

Je pense que xPeke, comme Yellow d'ailleurs, avait assez de confiance pour faire des calls et se faire obéir, du coup si tout le monde follow meme un mauvais call peut passer. Meme si Mithy call, son impact sur le teamspeak était important pour la motivation, pour garder le moral quand ils etaient derriere, etc. Et en game c'est super important, surtout si un mate tilt !

Vae il y a 4 ans

La différence de dégâts entre les 2 joueurs vient uniquement de la méta. En S5, le mid laner était le plus gros damage dealer de l'équipe maintenant c'est l'adc ( sauf si le mid joue corki ). Donc bon, ce n'est même pas à prendre avec des pincettes ;).

Vae il y a 4 ans

La différence de dégâts entre les 2 joueurs vient uniquement de la méta. En S5, le mid laner était le plus gros damage dealer de l'équipe maintenant c'est l'adc ( sauf si le mid joue corki ). Donc bon, ce n'est même pas à prendre avec des pincettes ;).

L'actu

En Continu

08:37 [LIVE] LCK Spring Split 2020 : kt Rolster vs APK prince
22:45 LEC 2020 : MAD Lions avance en demi-finale
17:36 Faker devient le joueur ayant joué le plus de matchs en LCK
14:00 Meilleures compositions du patch 10.7 : Les snipers dominent
13:37 LPL Spring Split 2020 : RNG fait tomber le colosse eStar
11:24 La Tier List des champions TFT mise à jour avec le 10.7
17:00 LEC - Spring Split 2020 : Preview des playoffs
12:00 PBE 10.8 : Un up pour les items jungle
11:36 Les skins du premier avril sont disponibles
11:24 Découvrez le splashart de Zyra de l'Assemblée édition prestige

Articles

recommandés

Notes de patch 10.7 : La refonte de Fiddlesticks arrive
Découvrez le nouveau kit de sorts de Fiddlesticks
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Fiddlesticks Jungle en S10
Meilleures compositions du patch 10.7 : Les snipers dominent