Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Life is strange /

Test Life is Strange : Before the Storm

Test Life is Strange : Before the Storm
0

Découvrez notre avis sur Life is Strange : Before the Storm, le nouveau jeu épisodique préquel de la fameuse licence.

Test Life is Strange : Before the Storm

Test de Life is Strange : Before the Storm sur PC


Annoncée lors de la Gamescom 2014, la licence Life is Strange vit le jour en 2015 lors d’un partenariat très réussi entre Dontnod Entertainement et Square Enix. Ce succès commercial inattendu se vendit à plus de 3 millions d’exemplaires et permit au studio de développement français de se sauver d’une faillite annoncée. À peine le dernier épisode sorti, les fans étaient sur les starting-blocks et attendaient une suite à ce jeu, rapidement devenu une référence. Cependant, c’est seulement lors de L’E3 2017 que Life is Strange refit parler de lui avec l’annonce de 2 nouveaux jeux prenant place dans l’univers de Blackwell et de ses protagonistes. Le premier est la suite directe du premier opus et est actuellement en cours de développement. On sait peu de choses à son sujet si ce n’est que le jeu sera toujours sous forme épisodique et qu’il ne paraîtra que courant 2018. Le deuxième en revanche, concerne Life is Strange : Before the Storm et est une surprise pour les joueurs qui ne s’y attendaient pas le moins du monde. Il s’agit d’un prequel, développé non plus part Dontnod, mais par Deck Nine Games, en partenariat avec Square Enix et qui à peine annoncé, est quasiment instantanément commercialisée. Sans le studio Dontnod, les fans vont-ils retrouver l’univers si cher à leur cœur ? Confier la réalisation de ce prequel à un autre était-elle une bonne idée ? Le jeu est-il à la hauteur des attentes où s’agit-il uniquement d’un encas permettant de faire passer plus vite une attente qui semble interminable ? La réponse se trouve dans ce test.

 

Le trailer de lancement

 

Genre : Aventure/Film interactif

Date de sortie : 31 août 2017

Plateforme : PS4, Xbox One, PC

Développeur : Deck Nine Games

Prix : 16,99€

 

Dur, dur d'être une rebelle !


Un retour un Blackwell était attendu depuis des années par les joueurs du premier Life is Strange. Si ce dernier a pris la forme inattendue d’un prequel développé par un autre studio que celui d’origine, il a tout de même su susciter l’intérêt de millions de personnes. Encore délivré au compte-goutte, le premier épisode est sorti le 31 aout 2017 sur PS4, Xbox One ainsi que sur PC et bénéficie d’ores et déjà d’une très bonne presse. Deck Nine Games a su trouver un équilibre entre sa patte personnelle et celle recherchée par les fans du 1er Life is Strange. D’un point de vue forme, ce nouvel opus reste fidèle à son prédécesseur, se présentant toujours comme une aventure graphique en vue objective, proche du film interactif, doublé en anglais et sous-titré en français.

Cependant, oubliez la douce et docile Maxine Caulfield, ici vous enfiler les bottes de la rebelle et tourmentée Chloé Price alors âgée de 16 ans. L’histoire prend place 3 années avant celle de Life is Strange quand Blackwell semble calme et où les affiches recherchant Rachel Amber ne sont pas placardées partout. Si pour Max les ennuis avaient tendance à lui tomber dessus, ce n’est pas le cas de sa chère amie junky qui a plutôt tendance à les créer. On incarne ici le summum de l’ado insolente, révoltée et casse-cou. Alcool, drogue, abandon, mort, violence et sexualité sont les thèmes que semble vouloir aborder cet opus. Si à première vue Chloé peut paraitre insensible et très antipathique, il s’avère rapidement que c’est simplement une jeune femme perdue et en souffrance depuis la mort de son père et la solitude provoquée par le départ de Max, sa meilleure amie. Elle peine à se remettre du décès de son paternel et son monde semble s’effondrer lorsque son unique confidente et alter-égo quitte Blackwell, la plongeant dans l’isolement. Le nouvel amant de sa mère, aux antipodes de ce qu’elle aurait souhaité, ne semble pas vouloir faire un pas vers elle et c’est donc vers de nombreux vices qu’elle se tourne pour anesthésier ses souffrances.

Passé le choc provoqué par un tel changement de personnalité entre les deux héroïnes, on parvient tout de même à se mettre à sa place et à endosser ses souffrances, ses doutes et son agressivité. Si dans Life is Strange on sait que Rachel Amber avait pris la place de Max Caulfield (et peut être plus…) dans le cœur de Chloé, voir naître cette relation entre deux protagonistes que tout oppose est particulièrement touchant et excitant. Entre confessions, disputes, réconciliations, trahisons, complicité et entre aide, le lien entre l’ado à la dérive et la reine du lycée deviendra indéfectible. Même si après la sortie d’un seul épisode il est difficile de se faire une idée définitive, on retrouve ici les 1ers éléments de succès de la licence, poignant, attachant et prosaïque, mais pourtant truculent et poétique, le scénario et les personnages sont à la hauteur de nos attentes.

 

 

Back to Home...


Le pari était risqué, néanmoins Deck Nine Games est parvenu à recréer l’atmosphère si propre à Life is Strange tout en y ajoutant sa touche. Pour les graphismes, la recette reste sensiblement la même avec toujours des graphismes peints à l’aquarelle, mais un peu plus cartoonesque que son prédécesseur et une colorimétrie automnale. En plus d’être très beau pour les yeux, c’est également un véritable appel à la nostalgie et à la mélancolie.

La bande sonore y est aussi pour beaucoup et on retrouve comme à l’accoutumée une OST de très bonne facture composé de musique folk/rock apportant au besoin une touche de sérénité ou de gravité. Seul petit bémol, parfois en léger décalage, le doublage de Chloé n’est plus assuré par Ashly Burch, mais par Rhianna DeVries. Si la différence est très subtile, les fans les plus assidus ne passeront pas à côté.

Le constat est le même pour l’univers que pour le gameplay qui reste assez similaire à celui du premier opus néanmoins afin de coller au personnage, plus question ici de collectionner des photos, il s’agira de ne louper aucun tag pour avoir 100% de succès.. Les choix multiples, qui ont fait le succès de ce dernier et ont permis de faire de cette licence un exemple pour de nombreux jeux narratifs sont encore de la partie. Cependant, avec la sortie d’un seul épisode, il est difficile de savoir si ceux-ci ont un réel impact sur la suite de l’aventure. À l’heure actuelle, même en prenant différentes options, il est possible d’obtenir des réactions différentes, mais pas d’impacter de façon significative le scénario. Espérons que cela n’est qu’une impression et que l’on se prendra rapidement le retour de bâton du mauvais caractère de Chloé puisque ce système est au cœur du gameplay des jeux narratifs et implique davantage le joueur que n’importe quel autre procédé.

Enfin, le vrai changement repose dans le « pouvoir » de l’héroïne. Dans le précédent opus, Max pouvait remonter le temps afin de changer le cours des événements ou de changer des dialogues afin d’obtenir des réactions différentes qui pouvaient avoir une incidence sur la suite. Chloé Price en revanche ne possède qu’un caractère bien trempé et une répartie acérée. Les devs ont réussi à adapter le gameplay à la personnalité de l’ado en mettant en place un système nommé Blacktalk. Durant les phases de dialogues, qui sont légion, le joueur pourra choisir entre des réponses « basiques » ou des « défis d’insolences ». Ces derniers ont pour but d’arriver à vos fins en retournant les paroles d’un interlocuteur contre lui ou de lui faire fermer son clapet à l’aide de répliques assassines. Pour réussir, il faudra bien écouter ce que dit le personnage afin de riposter de la façon la plus efficace possible et le tout en un temps limité. Cela ne permettra pas à l’héroïne de se sortir indemne de toutes les situations, mais responsabilise encore davantage le joueur puisque de ces erreurs de jugement pourront découler des réactions déplaisantes et gênantes. Cependant, la personnalité acariâtre, et le sarcasme qu’elle manie d’une main de maître promettent des débats dignes des présidentielles de 2017.

 

 

  

L'avis de la rédaction

Passé les premiers aprioris de voir un autre studio s’approprier la licence Life is Strange, le bilan de ce premier épisode est plutôt favorable. Le gameplay est intéressant et bien introduit, l’écriture bien dosée permet d’éviter un pathos trop lourd et les thèmes assez sombres sont abordés avec sincérité. La narration captive, et comme à l’accoutumée pour cette franchise, l’ambiance absorbe rapidement les joueurs tandis que les personnages envoutent et réveillent chez eux un large panel d’émotions. Les dialogues sont bien ficelés et la pugnacité ainsi que le côté grande-gueule de Chloé ont un côté très rafraichissant et rajoute du piquant. On apprécie de retrouver le côté  « collection » qui passe cette fois-ci par des tags.  On regrettera cependant certains personnages un brin stéréotypé ainsi que le changement de voix surprenant de Chloé. Avec un seul épisode pour l’instant, on reste cependant perplexe quant à l’influence des choix sur le scénario ainsi que sur les énigmes, car on ne dispose pas du recul suffisant. Malgré tout, le charme opère toujours et confier le développement de Life is Strange : Before the Storm a Deck Nine Games semble finalement être une bonne idée.


0

L'actu

En Continu

10:12 Calendrier des sorties de jeux
12:01 LiS Before the Storm: 3e ép poignant
10:09 3eépisode LIS : date & trailer
01:12 Life is Strange arrive sur mobiles
20:07 LiS Before the Storm : 2e ép déroutant
10:42 LiS - Before the Storm ép 2 disponible
16:06 LiS - Before The Storm : l'épisode 2 daté
10:37 LiS Before the Storm:1er ép prometteur
13:16 Gamescom 2017 : LiS Before the Storm
17:53 LiS Before the Storm : Chloé & David

Articles

recommandés

Riot Games : "Sardoche Unbanned" Par Laure Bulii Valée

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux