Menu
LCK
Playoffs LCK, Round 1 : Afreeca commande
0

Afreeca Freecs écrase KING-ZONE DragonX au premier tour des playoffs du Summer Split en Corée. Autoritaires, les Freecs tiennent leur meilleure performance de la saison et se projettent sereinement vers leur prochain rendez-vous, face aux Griffin.

Playoffs LCK, Round 1 : Afreeca commande

Vainqueurs intraitables 2 à 0 contre Gen.G dans le tour préliminaire des playoffs du Summer Split 2018 de League of Legends, Afreeca Freecs poursuit sur sa lancée et s'impose 3 à 1 face à KingZone DragonX, troisième de la saison régulière, dans ce premier tour. Avec cette victoire, Afreeca Freecs propulse kt Rolster aux championnats du monde et en fait la première équipe Coréenne qualifiée pour la compétition. KingZone DragonX jouera de son côté le Regional Qualifier pour tenter d'arracher sa place aux Worlds.

Les Freecs maîtrisent

En pleine possession de leurs moyens, les Freecs s'imposent largement au terme d'une rencontre à sens unique, qui a fait l'éloge du jeu direct et de la stratégie optimale. La faculté pour le cinquième de la saison régulière de ne reculer devant aucune possibilité d'agression, de se trouver et de se grouper de façon spontanée sur la carte est saisissante. Il y avait un peu d'une équipe chinoise dans la prestation d'Afreeca Freecs dans ce Round 1 : des décalages à cinq botlane tôt dans la partie puis ces dives proprement conduits, à même de créditer l'équipe d'un avantage définitif. Face à une référence en matière de teamfight, Afreeca Freecs a riposté à armes égales en s'appuyant sur un excellent travail autour de la vision. En l'espace de quatre manches, les Freecs ont rarement eu à jouer ‹‹ derrière ›› en terme de ressources.

Kramer, impérial avec Varus et fort de son entente avec son support - League of Legends
Kramer, impérial avec Varus et fort de son entente avec son support

Afreeca Freecs, plus que jamais au plus proche de ses meilleurs standards, a pu compter sur une appréciation tactique juste et cohérente pour défaire les champions de Corée. Le choix du red side dans une meta qui le favorise outrageusement, le contre habile des drafts 1-3-1 et des split pushers KING-ZONE ou encore s'assurer du counterpick en jungle de façon quasi systématique a permis aux Freecs de tirer avantage de chaque épisode macro.

Car l'équipe a surtout su jouer autour de ses forces et de ses attributs, ce qui était loin d'être une évidence pour leurs adversaires du jour. Spirit prouve qu'il est l'un des tout meilleur jungler de Corée au cours de ces deux rencontres de playoffs et bonifie à merveille chaque pick agressif, quelque soit le contexte de la partie. Kramer a mis la main sur son excellent Varus et TusiN sur son Alistar. La botlane Afreeca a d'ailleurs pris à plusieurs reprises un avantage déterminant en lane. Au mid, Kuro a tenu son rang sur Vel'Koz ou Leblanc, jusqu'à faire déjouer Bdd.

KING-ZONE DragonX honteux

Le spectacle consternant livré par Kingzone DragonX dès leur entrée en playoffs a nettement tranché avec l'application de leurs opposants et avec le standing qu'est censé représenter le champion de Corée en titre, ne serait-ce qu'à domicile. KingZone a compilé le temps de quelques parties toutes les lacunes et toutes les maladresses charriées depuis le début de la saison, offrant par ailleurs l'occasion d'en faire l'inventaire et de montrer toute l'étendue de la stagnation de l'effectif sur ce Summer Split.

Peanut est passé à côté de ses playoffs, comme de sa saison - League of Legends
Peanut est passé à côté de ses playoffs, comme de sa saison

Le plus gros chantier de la formation reste la priorité en jungle qui, une fois de plus, était inexistante contre les Freecs. Peanut n'apporte pas de pression sur les lanes malgré ses bonnes statistiques de proximité, qui démontrent d'ailleurs à quel point le joueur est inefficace et n'optimise pas son pathing. Le face-à-face avec Spirit a tourné à l'humiliation, traqué, punit dans chacune de ses invades. Une carence qui a fait reculer le bloc équipe entier tôt dans chaque game tout en faisant lâcher prise sur le contrôle des objectifs neutres. Au bot, PraY et GorillA semblaient essouflés à dix minutes de jeu enchaînant erreurs de positionnement, catchs ou face checks hasardeux. Le niveau de la duolane KingZone pose problème et a souffert de la comparaison avec celle des Freecs, irréprochable. De son côté, Khan n'a pas fait preuve d'un grand mental et s'est encore rendu coupable d'en faire trop sur sa lane : un dive complètement raté avec Camille coûte la toplane en Game 2.

Incapables d'initiative, en panne de solutions, victimes du blue side aussi, les KingZone DragonX rendent leur couronne ce Summer Split et passent leur chemin jusqu'au gauntlet. L'équipe affrontera au deuxième tour des qualifications pour les Worlds le vainqueur entre Gen.G et SKT T1.

Crédits : Ashkon Esports

0

L'actu

En Continu

10:43 [LIVE] Summer Split 2020 : FunPlus Phoenix vs DMO
08:45 LCS Summer Split 2020 : Une nouvelle défaite pour Cloud9
14:28 LCK Summer Split 2020 : T1 renvoie SANDBOX aux vestiaires
13:49 LoL : La Corée lance les LCK Academy Series
15:06 LoL : Riot Games fait le point sur ses avancées concernant les comportements gênants en jeu
09:18 League of Legends : Les Worlds 2020 commencent le 25 septembre
21:39 Summer Split LEC 2020 : Une quatrième victoire d'affilée pour S04
08:42 Fnatic prolonge son partenariat avec OnePlus
08:00 LoL - PBE 10.16 : L'intégralité des changements dévoilée
07:00 LoL : Découvrez les ratios des sorts de Yone, le frère de Yasuo

Articles

recommandés

Notes de patch 10.15 de League of Legends : Lillia débarque dans la faille
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Yone, le frère de Yasuo
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Lillia Jungle en S10
Guide pour Ahri Mid en S10