Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / Worlds LoL 2018 : Infographies et récaps' /

Worlds LoL 2018 groupes : récaps' des matchs de G2 esports

Infographies et récaps'
Worlds LoL 2018 groupes : récaps' des matchs de G2 esports
Les matchs de G2
  • Autres résultats
0

C'est fait pour G2 Esports qui devient la première équipe européenne à se qualifier pour les quarts de finale de ces championnats du monde 2018 !

Worlds LoL 2018 groupes : récaps' des matchs de G2 esports

Après avoir remporté leur premier match du jour contre les PVB et chuté contre les Flash Wolves, nos G2 Esports affrontaient les Afreeca Freecs pour la première place du groupe A. Incapables de venir à bout de l'ogre coréen qui semblait avoir retrouvé sa forme habituelle, les samouraïs en étaient réduits à jouer un tie-break contre les représentants taïwanais pour accrocher la qualification.

La tension était palpable jusqu'au bout pour les fans européens qui assistaient à ce match décisif pour la dernière place qualificative de ce groupe A. Mais contrairement aux Vitality hier, les G2 avaient leur destin entre les mains et ont su saisir cette ultime chance pour se qualifier ! La revanche est prise, et les Flash Wolves sont, contre toute attente, éliminés de la compétition.

Retour sur la performance des G2 Esports.

G2 vs Phong Vu Buffalo

League of Legends

C'était compliqué, mais c'est fait ! Les G2 remportent leur premier match du jour contre les Phong Vu Buffalo.
Ne pas ban le Jayce de Zeros, c'est risqué, et les samouraïs ont bien failli l'apprendre à leur dépens. Les Buffalo ont joué le jeu des Européens en répondant à leur composition 1-3-1 par une autre 1-3-1, un peu plus axée early game cela dit.

Les win conditions étaient claires, les G2 ne devaient pas trop tomber en retard et profiter de leur hard engage avec Nocturne et Sivir pour initier les fights et empêcher les PVB de profiter de leur poke.

Pourtant, à la 20e minute, la structure européenne se fait distancer de 5k golds, avec 3 dragons et 3 tours de retard.
Outmacro par leurs adversaires en early game, les PVB ont été impeccables sur les prises d'objectifs et faisaient valoir les armes de leur draft. Jankos avait plus de 60cs de retard par rapport à son vis-à-vis, et l'équipe ne trouvait aucune ouverture pour se battre.
Néanmoins, les G2 ont pu s'appuyer sur leur midlaner Perkz qui, quelques minutes plus tard, attrape Naul dans sa jungle et arrive à temporiser assez longtemps pour attendre les renforts.

Les escarmouches s'enchaînent et les PVB semblent perdre de leur superbe. Incapables de remporter un teamfight et plus aussi impactants sur la carte même avec un buff Nashor, les buffles lutèrent jusqu'au bout, mais leur heure de gloire était passée. Après une longue guerre de la vision et des échanges d'objectifs neutres en tout genre, Hjarnan sonne la charge à la 45e minute, et les G2 enfoncent la base des PVB après avoir récupérer le troisième Baron Nashor de la partie.

G2 vs Flash Wolves

League of Legends

Décidément, cette phase de groupe est plus indécise que jamais. Plus de 40 minutes de game intensives qui ont mené à la victoire des Flash Wolves sur les représentants européens.

Les G2 n'ont pourtant pas manqué d'imagination pour aller chercher ce match qui leur aurait assuré la qualification en quarts de finale. Un Brand sur Hjarnan et des actions osées pour donner de l'avance à Perkz et Wunder dans le but de mettre en place leur fameux 1-3-1.

Les deux équipes se rendaient coup pour coup en early game, mais quelques erreurs de placement permettent à Maple de se retrouver en 4/1 sur sa Akali. Les G2 auraient d'ailleurs pu signer leur perte à la 20e minute lorsqu'ils décident de forcer un mauvais teamfight qui leur coûtent 4 morts pour seulement 2 du côté des Wolves. Heureusement, Jankos veille au grain et gratifie la foule d'un steal mémorable et maintient son équipe dans la partie.

La deuxième moitié de la game sera pour le moins chaotique et malgré une avance aux golds pour les Européens et certains combats remportés, on sentait qu'arracher la victoire allait être difficile. L'écurie taïwanaise contrôlait parfaitement Wunder qui n'était pas en mesure de mettre ses dégâts sur les carry adverses et d'assumer son rôle pleinement.

Le tournant final surviendra à la 37e minute. Wunder rate son ulti, les G2 perdent 2 membres et sont obligés de concéder le Baron, et se consoler avec l'Elder.

Nos samouraïs résistaient bien, mais à l'issue du buff Nashor, les Flash Wolves menés par un Hanabi intuable se ruèrent sur leurs adversaires après un back éclair. Les G2 ne sont plus capables de résister et finissent pas concéder cette victoire.

G2 vs Afreeca

League of Legends

Les G2 ont laissé passer leur chance de terminer à la première place du groupe A en s'inclinant face aux Afreeca Freecs. Pourtant, ce sont bien nos représentants européens qui ont mené la danse en early game, récupérant une légère avance aux golds malgré quelques actions très brouillon et un peu trop forcées.

S'emparant même d'un buff Nashor avant la demi-heure de jeu après avoir pris la vision sur le topside de la map, les G2 prenaient une option sur la victoire et portaient leur avance aux golds à 5k grâce à leurs bonnes rotations. Malheureusement, les Afreeca ont saisi leur chance de revenir dans ce match, en profitant du retour à la base de leurs adversaires pour prendre la vision sur le deuxième Baron.

Kuro, à l'affût dans les bushs, contournent Wunder qui tentait lui-même de contourner les Freecs, le piège se referme, le toplaner se fait attraper et la structure coréenne s'offre une voie royale pour s'attaquer au Baron Nashor.

Privé de leur force d'engage, les G2 esports tentèrent tant bien que mal de défendre le précieux buff, mais sans succès. Afreeca remporte le teamfight ainsi que la première place de ce groupe A.

G2 vs Flash Wolves

League of Legends

C'est fait pour les G2 Esports qui se qualifient pour les quarts de finale en remportant ce tie-break contre Flash Wolves ! La revanche est prise et Hjarnan maintient 100% de winrate sur son Heimerdinger.

Les deux équipes cherchaient à prendre l'avantage sur la mid et toplane pour assurer le splitpush une fois la phase de lane terminée, et à ce petit jeu, ce sont les G2 Esports qui ont été les meilleurs !

Une macro solide qui leur a permis de prendre un avantage confortable en early game, Perkz était "on fire" et à fait parler ses mécaniques pour récupérer d'importants kills. Le midlaner croate en 3/0 sur sa Irélia était intenable sur les sidelanes et le compteur aux golds affichaient 3k en faveur des Européens à la 20e minute.

En total contrôle de la partie et de la map, les G2 Esports ont parfaitement su snowball leur avantage, jusqu'à récupérer un Baron Nashor avant la demi-heure de jeu. Les loups ne peuvent plus tenir les assauts répétés des samouraïs et assistent impuissants à leur élimination dans cette coupe du monde 2018.

Contrat rempli pour les G2 Esports qui se qualifient pour les quarts de finale !

esport-lol

Worlds LoL 2018 : IG Champion du Monde ! 3-0 vs Fnatic

Fin du rêve, Fnatic s'écroule en finale contre iG, surclassés par des adversaires vraisemblablement trop fort pour eux...

Tous les récaps'
0

L'actu

En Continu

22:45 LEC 2020 : MAD Lions avance en demi-finale
17:36 Faker devient le joueur ayant joué le plus de matchs en LCK
15:37 LCK Spring Split 2020 : Afreeca Freecs sombre vers les bas-fonds du classement
14:00 Meilleures compositions du patch 10.7 : Les snipers dominent
13:37 LPL Spring Split 2020 : RNG fait tomber le colosse eStar
11:24 La Tier List des champions TFT mise à jour avec le 10.7
17:00 LEC - Spring Split 2020 : Preview des playoffs
12:00 PBE 10.8 : Un up pour les items jungle
11:36 Les skins du premier avril sont disponibles
11:24 Découvrez le splashart de Zyra de l'Assemblée édition prestige

Articles

recommandés

Notes de patch 10.7 : La refonte de Fiddlesticks arrive
Découvrez le nouveau kit de sorts de Fiddlesticks
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Fiddlesticks Jungle en S10
Meilleures compositions du patch 10.7 : Les snipers dominent