Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends /

LoL : SKT T1, G2 Esports et Team Liquid en grands champions

LoL : SKT T1, G2 Esports et Team Liquid en grands champions
0

Dans l'attente du sacre du champion Chinois, les finales des trois régions majeures ont apportées leur lot de certitudes. Entre SK Telecom T1, G2 Esports et Team Liquid, le niveau se resserre. Toutes se donnent déjà rendez-vous au MSI dans quelques semaines.

LoL  :  SKT T1, G2 Esports et Team Liquid en grands champions

Deux ans se sont écoulés depuis leur dernier titre de champion de Corée. Après un an de galères et d'humiliations, SK Telecom T1 retrouve son trône dans ce Spring Split 2019. L'équipe triple championne du monde a fait taire les Griffin, trois à zéro, dans une finale à sens unique.

Les jeunes prodiges de la LCK, premiers du split, n'ont jamais eu les armes face au super roster SKT T1. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les Griffin confirment se trouver sur la pente descendante cette saison. Au bout d'un an de règne sans partage à domicile, le bilan est maigre : Chovy et les siens échouent pour la deuxième fois consécutive en finale et voient s'éloigner une fois de plus la promesse d'une première compétition internationale.

Les SKT T1 iront, eux, au Mid-Season Invitational 2019. L'équipe la plus titrée au monde a réussi à faire son propre inventaire après le cauchemar du Summer Split 2018. La recette est simple : tout reconstruire autour de Faker quitte à transiger avec l'étiquette du club. Cette année, SKT T1 a mis les moyens. Malchanceux dans leur effort de formation en 2018, l'équipe s'est résignée à se séparer d'éléments devenus trop encombrants. Blank a laissé sa place à Clid, le point de départ d'une nouvelle relation mid/jungle crédible. Khan, auréolé du statut de meilleur toplaner de Corée, a convaincu en quelques semaines en remplacement de Thal et Untara. Mata, rescapé du naufrage kt Rolster, a apporté beaucoup de rigueur à l'équipe, là où tout était à reconstruire. Enfin, Teddy était une évidence pour l'écurie coréenne. Le carry-ad prometteur des Jin Air Greenwings a finalement trouvé un point de chute à la hauteur de ses prouesses.

Après un passage à vide au Summer Split 2018, Faker est de nouveau décisif cette année - League of Legends
Après un passage à vide au Summer Split 2018, Faker est de nouveau décisif cette année

Une bonne nouvelle n'arrive jamais seule. La « super équipe » a pu compter sur une faible concurrence en LCK en ce début d'année. Nombreux sont les adversaires historiques à s'être retrouvés dans les abysses du classement dans ce Spring Split. Gen.G, Afreeca Freecs et kt Rolster traversent à leur tour une crise d'identité. Les recrutements des trois représentants de la Corée aux Worlds 2018 n'ont jamais eu l'intelligence et l'impact de celui mené par SKT T1.

Plus que jamais, l'avenir de la ligue coréenne se trouve entre les mains des nouveaux talents qui émergent dans la région. Les structures historiques sont aujourd'hui dépassées par des équipes issues du circuit challenger qui adoptent un regard neuf sur le jeu : Griffin, DAMWON Gaming ou SANDBOX Gaming ont animé le haut du tableau depuis l'ouverture de la saison. Déroutant mais insuffisant face à SK Telecom T1 qui reçoit son septième titre en LCK au bénéfice de beaucoup d'expérience. Un record et un retour aux sources à saluer.

G2 Esports sur le toit de l'Europe

Le succès expéditif des G2 Esports en finale du Spring Split du LEC est historique. Il n'y avait pas débat contre Origen, tombeur de Fnatic en demi-finale. En trois parties sèches, G2 s'est illustré au travers de ses énormes laners, Caps et Wunder en tête, portant à 6-0 le résultat de la double confrontation face à l'équipe de xPeke sur ces Playoffs.

Champion d'Europe, Jankos reçoit le premier trophée majeur de sa carrière. - League of Legends
Champion d'Europe, Jankos reçoit le premier trophée majeur de sa carrière.

Comme à l'entraînement, les G2 ont été capables d'exploits individuels et ont assuré le spectacle. La composition mise en place par Perkz pour battre le combo Sona/Taric dans la deuxième partie a été exemplaire. Puis en guise de dernière game du split, une destruction en règle en moins de 19 minutes. Un record absolu en Europe.

Le fossé qui sépare G2 Esports du reste du LEC est immense. Tout a fonctionné cette saison pour le roster d'Ocelote qui cumule à chaque poste les joueurs les plus talentueux de la région. Sans surprise, Caps a été élu MVP du Spring Split. Wunder reste pour sa part imprenable en lane. Au bot, la transition de Perkz et son association avec Mikyx est un succès retentissant : l'ancien midlaner Croate remporte son cinquième trophée européen en trois ans.
Aujourd'hui, G2 Esports se présente au MSI 2019 avec de sérieux arguments. L'équipe a probablement la meilleure line-up de l'histoire de la compétition en Europe. Sous-côtés dès le début des playoffs en raison d'une fin de saison régulière en roue libre, gare à ne pas retomber dans le piège à l'international : les G2 sont en mesure d'aller chercher les plus grands au mois de mai prochain. Difficile de s'en cacher.

Team Liquid au bout du suspense

En LCS, Team Liquid triomphe 3 à 2 face à Team SoloMid, dans une finale très disputée entre les deux meilleures équipes du championnat cette saison. Menée 2 à 0, l'équipe de Doublelift signe un reverse sweep de grande qualité et s'impose pour la troisième fois consécutive en Amérique du Nord. Les Liquid égalent ainsi le record de... TSM, établi entre 2016 et 2017.

La remontée courageuse de Team Liquid offre à Jensen son premier titre en LCS. - League of Legends
La remontée courageuse de Team Liquid offre à Jensen son premier titre en LCS.

TSM a craqué. Bjergsen passe à côté de son sixième titre dans cette finale. La montée en puissance du midlaner danois cette saison est pourtant le premier facteur du superbe parcours de l'équipe dans ce Spring Split 2019. Déterminant face à Cloud9 en demi-finale, Bjergsen est revenu au plus proche de ses meilleurs standards au cours des dernières semaines. Insuffisant également du côté du jeune rookie Broken Blade. Le toplaner allemand aurait mérité le titre de Rookie du Split pour sa superbe finale et son très bon début de saison dans l'élite.

Les trois représentants du Mid-Season Invitational 2019 pour la Corée, l'Europe et l'Amérique du Nord sont désormais connus. Le championnat Chinois sacrera son grand vainqueur samedi 20 avril. D'un côté, Invictus Gaming, champion du monde en titre. De l'autre, JD Gaming, auteur d'un parcours exceptionnel sur ce premier segment de l'année en LPL.

Le MSI 2019 se tiendra du 1er au 19 mai 2019, au Vietnam et à Taïwan.

esport-lol

MSI 2019 : le programme complet !

Le MSI 2019 commence bientôt et nous connaissons maintenant les 13 équipes qualifiées pour le deuxième plus gros tournoi international, ainsi que le programme complet ! Retrouvez les lieux, les dates, le format ainsi que toutes les autres informations sur le MSI 2019 dans notre article dédié.

0

L'actu

En Continu

19:25 L'événement MSI commence le 1er mai dans la faille
19:12 Un premier teaser pour Yuumi, le prochain champion League of Legends
18:45 Mithy : "Origen m'a permis de retrouver ma confiance en moi".
16:51 PBE 9.9 : Un petit up pour Ekko et un nouveau nerf pour Hecarim
15:41 MAD Lions perd Yoppa pour les demi-finales des European Masters
15:38 LoL : ROG Esport, insubmersibles
14:28 Teemo Astronaute est enfin allé dans l'espace... pour de vrai !
21:49 L'équipe LMS Dragon Gate bannie de la ligue pour match-fixing 
18:44 Une pluie de buffs prévue pour le patch 9.9
17:14 Les premières images de la BD sur Lux dévoilées !

Articles

recommandés

Notes de patch 9.8 : Skins Invictus Gaming et buffs en pagaille
L'événement MSI commence le 1er mai dans la faille
Tier List des champions en Saison 9

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 9
Guide pour Riven Top en S9
Guide Gangplank Top S9