Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Top Jeux /

Test Observation sur PC, PS4

Test Observation sur PC, PS4
0

Envie de vous prendre pour CARL, l'IA de 2001 l'Odyssée de l'Espace, à bord d'un vaisseau spatial en perdition ? No Code donne vie à vos fantasmes.

Test Observation sur PC, PS4
78

Une note c'est bien. Mais savoir d'où elle vient, c'est mieux ! Découvrez notre test en détails, ci-dessous.

Après un aperçu de Observation dans les locaux de No Code à Glasgow, voici désormais le test complet de ce thriller SF édité par Devolver. No Code, rappelons-le est le studio derrière Stories Untold qui, ce n'est certainement pas un hasard, est le jeu offert en ce moment sur l'Epic Games Store. C'est en effet sur cette plate forme de téléchargement que la version PC du jeu est proposée en exclusivité. Également disponible sur PS4, celui-ci nous envoie dans les circuits d'une IA à bord d'une station spatiale afin de venir en aide au Dr Emma Fisher suite à un incident inexpliqué. Un jeu qui, avouons-le tout de suite, nous a tout de même fortement rappelé 2001 l'odyssée de l'espace, le film de Stanley Kubrick initialement sorti en 1968, à bien des égards.

  • Genre : thriller SF
  • Date de sortie : 21 mai 2019
  • Développeur : No Code
  • Éditeur : Devolver Digital
  • Plateforme : PC, PS4
  • Prix : 20,99 € (Epic Games Store), 24,99 € (Playstation Store)
  • Testé sur : PC

2026, l'odyssée d'Emma

17/02/2026. Tout commence dans le noir sur fond de grésillements. À bord de la station spatiale Observation placée en orbite basse à 410 km de la Terre, le docteur Emma Fisher appelle Houston pour signaler un incident. Suite à une collision, la station s'est mise à tourner sur elle-même et, sans aucune vision de l'extérieur, difficile de dire si elle chute en direction de la Terre ou non. Et aucun des autres membres de l'équipage ne répond, ni Jim, ni Josh, ni Ailsa, ni Mae, ni Staz, et ni même Sam. Sam, c'est vous, l'intelligence artificielle qui contrôle la station. Il s'agit en fait des initiales de Systems, Administration & Maintenance. Après avoir été réinitialisé et relancé, vous voilà de retour dans la partie.

Une fois authentifiée la voix d'Emma vous pouvez commencer à lui venir en aide en contrôlant la sécurité des modules de la station et en repérant les dysfonctionnements auxquels remédier. Vous ne pouvez pas accéder à tous les modules et l'image n'est pas stable, mais vous parvenez à mettre Emma en sécurité. Mal en point elle perdra connaissance quelques instants, mais malheureusement vous n'êtes pas en meilleur état qu'elle : l'accès aux caméras est incomplet et vous avez perdu de nombreuses données. C'est au tour du Dr Emma Fisher de vous porter main forte.

Top Jeux
Top Jeux

Votre contrôle sur la station est alors amélioré mais vous n'accédez qu'à une partie de la station et vous n'avez pas récupéré vos données ni la maîtrise des autres éléments de la station comme les portes des sas, les extracteurs de fumée ou encore les différents ordinateurs. Toutefois, une fois visibles via les caméra vous pouvez vous appairer avec afin de les utiliser pour récupérer des données ou ouvrir certains passages à Emma. Pour accéder aux zones invisibles des caméras ou inspecter l'extérieur de la station, vous aurez aussi la possibilité de vous transférer dans des Microgravity Guidance Spheres, un moyen de locomotion bien pratique même si encore au stade expérimental.

Après avoir réussi à arrêter la station de tourner en se séparant du module 12 de l'EAS (European and American Space Agency Arm), il est temps d'analyser les dégâts et d'aller voir se qui se passe à l'extérieur. Quelle est alors la surprise d'Emma de voir que vous avez amené la station en orbite de Saturne. Vous vous souvenez avoir fait cela parce que vous avez reçu un message vous le demandant, mais vous ignorez pourquoi. C'est ce que vous devrez découvrir avec Emma, tout en recherchant les cinq autres membres de l'équipage. Et quelle est la signification de ce message qui vous revient sans cesse : "Bring Her" et qu'est-il arrivé à Sam ?

Top Jeux
Top Jeux

Space OpéRAM

Nous retiendrons d'Observation essentiellement l'histoire qui nous est contée. Nous reviendrons un peu plus tard sur le gameplay, mais ce n'est certainement pas cela qui marquera le titre. Observation, c'est avant tout une grande aventure spatiale remplie de mystère et de mysticisme. Celle-ci est d'ailleurs mise en scène avec brio dans ce que l'on peut qualifier de réalisation cinématographique. Le titre enchaîne en effet les phases de jeu et les nombreuses cinématiques et nous n'allons pas nous en plaindre tant le spectacle vaut le détour. Si tout était en anglais dans la version de test, une localisation française des sous-titres est prévue pour le lancement du jeu. Les voix anglaises, elles, sont de qualité avec une efficace petite intonation synthétique pour Sam. L'ensemble de la bande son est par ailleurs bien adaptée à chaque situation.

Comme nous l'avons déjà signalé en introduction, on ne peut s'empêcher de penser à 2001 l'odyssée de l'espace devant Observation. On retrouve en effet de nombreux facteurs communs à la fois dans la mise en scène et dans le contenu même du titre. Comment ne pas penser à HAL 9000 (CARL en français) face à SAM, mais cela ne s'arrête pas là puisque en lieu et place de Jupiter nous avons Saturne et le fameux monolithe prend ici une forme octogonale. Le rythme des scènes est posé et prend son temps, entrecoupé de quelques phases d'action, la musique stridente et dérangeante sait nous mettre mal à l'aise ou disparaître complètement pour laisser place au silence total caractéristique de l'espace dans des séquences qui s'étirent dans le temps, à tel point que l'on a bien cru à un moment donné que le jeu avait planté tant tout semblait s'être définitivement figé.

Top Jeux
Top Jeux

Le fait d'avoir tourné certaines scènes caméra au poing nous donne l'impression de vraiment faire partie de l'épopée, d'autant plus que nous voyons alors ce qu'il se passe à travers les "yeux" de Sam implanté dans une sphère. Cela fournit de surcroît des angles de vue originaux à la mesure de notre statut d'IA au sein d'une petite sphère portée à la main : contre-plans, orientation différente du sens de la marche, larges mouvements de champs saccadés, ou encore porté à bout de bras au niveau des pieds. À noter que cela génère malheureusement à la fin du jeu quelques bugs de collision où nous nous retrouvons à traverser le sol, mais c'est bien là la seule imperfection technique du titre à laquelle nous avons été confrontés.

Les graphismes, de qualité, regorgent de détails propres aux stations spatiales et à la situation d'apesanteur, notamment les objets collés dans tous les sens du sol au plafond afin qu'ils restent à leur place ainsi que des systèmes de fixation permettant d'insérer les pieds pour rester stable pour pouvoir, par exemple, utiliser un ordinateur. L'apesanteur fait en effet qu'il n'y a ni haut, ni bas et que l'on peut donc tourner dans tous les sens sans que cela soit gênant. Se déplacer à bord d'une sphère procure l'avantage de pouvoir effectuer des rotations à 360° et se déplacer ainsi dans toutes les directions. Autre petit détail bien amené, lorsque l'on se cogne à un objet, ce qui ne manque pas d'arriver, la connexion de la caméra en pâtit et l'image saute avant de rapidement se rétablir.

Top Jeux
Top Jeux

SamOS 99, la portion de vitalité

Pour ce qui est du système d'exploitation de Sam, le SamOS, c'est assez étrange. Nous sommes dans le futur, même si 2026 n'est pas vraiment très loin maintenant, et pourtant on a l'impression d'être remonté dans le temps face à son interface en 16 bits. On a donc droit a du bon vieux pixel en monochrome avec quelques couleurs rajoutées de ci de là. C'est en tout cas ici que l'on peut consulter la carte, à condition d'avoir récupéré les données relatives à la zone qui nous intéresse, mais aussi établir des communications, consulter les fiches sur l'équipage, les avaries signalées dans la station, et lire les cores reconstitués dans notre base de données, parfois en compilant plusieurs d'entre eux, à condition de disposer du code adéquat.

C'est aussi en passant par SamOS que l'on utilise les équipements de la station ou que l'on rétablit ceux qui sont défectueux. Cela se déroule à travers des mini-jeux très faciles se contentant de nous demander de reproduire un schéma ou des actions clairement indiqués, ou alors sous forme de puzzles assez simples à résoudre, à condition de comprendre ce que vous devez faire. Tout cela ne présente donc rien de bien extraordinaire si ce n'est de coller avec notre identité électronique. Quoi qu'il en soit, le jeu semble avoir été étudié pour être joué à la manette et ce serait d'ailleurs dommage de s'en passer car les vibrations rajoutent une dimension appréciable à l'immersion.

Top Jeux
Top Jeux

Comme dit précédemment, le gameplay n'est pas la partie la plus fascinante d'Observation. Le jeu relevant de l'interactive storytelling, nous sommes plus spectateur qu'acteur, mais attention, aucun choix, comme dans les jeux Telltale, ne vous sera proposé ici. Le titre alterne les cinématiques mettant en place l'histoire avec des mini-jeux et des phases d'exploration où, là aussi, il arrive de se retrouver à tourner en rond, faute d'avoir saisi ce qu'il fallait faire. Ce n'est pas récurrent, mais comme aucune indication ne viendra vous porter main forte, vous pouvez vite perdre bêtement une ou deux heures sur le jeu qui devrait, sinon, vous occuper environ 7 à 8 heures. Cela peut paraître un peu court bien sûr, surtout que l'aventure est plaisante, mais, comme nous le répétons souvent, mieux vaut mettre fin à un titre si l'on a plus rien à en tirer que de le rallonger de manière artificielle et de lui faire perdre ainsi son essence.

Composée d'un équipage international comportant une chinoise, un russe, deux américains et deux britaniques dont Emma Fisher qui vient de Cardiff (Pays de Galle) et le capitaine écossais Jim Elias originaire de Glasgow, comme No Code, la station spatiale se compose de modules reliés entre eux de manière circulaire dans la partie internationale nommée Universal (UC) ainsi que le long de trois bras : Horizon (Europe et Amerique), Salyut 10 (Russie) et Shenzhou XII (Chine). Si se repérer à l'intérieur de la station malgré une disposition à 360° reste assez aisé avec un plan, c'est une autre affaire en absence de plan et bien difficile à l'extérieur où aucun plan ne viendra vous épauler. Et c'est encore plus difficile lorsque l'on ne sait pas exactement ce que l'on doit chercher ni où aller. Cela peut parfois faire rager, mais le jeu en vaut clairement la chandelle.

Top Jeux
78

Les similitudes entre 2001 l'odyssée de l'espace et Observation sont vraiment très nombreuses. Seule divergence : si le premier pouvait paraître un peu long, le second l'est nettement moins. Pour le reste, tout y est, l'univers bien entendu, l'ambiance, les scènes à rallonge, le rythme posé avec quelques moments plus intenses, le côté métaphysique, et tous les codes du film de Kubrick. En dehors des moments où l'on se retrouve un peu perdu sans trop savoir ce qu'il faut faire, on passe un véritable bon moment devant Observation. Côté gameplay, le titre se limite toutefois à de l'exploration et des puzzles sous forme de mini-jeux assez rustiques, mais cela a le mérite d'être original et le spectacle est au rendez-vous. On se fait happer par l'histoire que l'on suit avec grand plaisir et il n'est pas rare d'avoir le poil qui se dresse devant certaines scènes. Et ça, c'est déjà beaucoup.

L'histoire et ses mystères
L'ambiance spatiale
Originalité
Réalisation cinématographique de qualité
Générateur d'émotions
Difficile de se repérer sans carte, notamment à l'extérieur
Mini-puzzles variés mais simplistes
Objectifs quelques fois difficiles à saisir
Un peu court

Test de Total War: Three Kingdoms, la saga revient en force !

Après deux épisodes centrés sur l’univers de Warhammer, Sega et Creative Assembly ont décidé de faire revenir la saga Total à ses sources avec un épisode inédit sur les Trois Royaumes de Chine.

Calendrier des sorties de jeux
0

L'actu

En Continu

13:03 Planet Zoo : Un nouveau trailer de gameplay avant la bêta
12:14 Découvrez le trailer de gameplay de la version beta de Planet Zoo
00:08 Song of Horror compte bien vous effrayer pour Halloween
14:39 MHW Iceborne : Capcom lance le France Championship
14:11 MHW Iceborne : Notes de mise à jour 10.12
13:36 La nouvelle bibliothèque de Steam est disponible en bêta
10:23 Rockstar Games Launcher se lance et offre GTA San Andreas pour l'occasion
20:46 Nioh 2 : prêts pour la bêta ouverte de cette suite toujours très hardcore ?
13:20 Dragon Quest 1,2 et 3 arrivent sur Switch
01:01 The Surge 2 : Symphony of Violence

Articles

recommandés

Project Scarlett, Xbox : date de sortie, Halo Infinite, toutes les infos
E3 2019 Google Stadia : date, prix, jeux, résumé de la conférence
Luigi's Mansion 3, Zelda LA... On a testé les prochains hits de la Switch

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Calendrier des sorties de jeux VR