Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

Worlds 2019 : Doinb vit son rêve avant nous

Worlds 2019 : Doinb vit son rêve avant nous
1

Dans la grande fresque de la LPL des années 2015 à aujourd'hui, de ses premiers expatriés coréens, ses premiers grands classiques, ses exploits, ses parties uniques au monde, Doinb a pris un coin de toile pour dessiner son rêve. Parcours d'un artiste de League of Legends.

Worlds 2019 : Doinb vit son rêve avant nous

Umi est debout, les yeux rivés sur la scène. Elle est encerclée par un petit groupe de supporters qui a fait un demi tour du monde pour gagner Madrid. Avec son étendard FunPlus Phoenix dédicacé sur les épaules, ses cris, sa joie, elle est une supportrice modèle dans un Palacio Vistalegre qui répond davantage au nom d'Ibai, d'Ocelote, de Perkz ou de Rekkles.

Séparé d'elle par l'estrade, son mari Kim "Doinb" Tae-sang vient de massacrer une triste équipe Fnatic en quart de finale des Worlds 2019. La sanction a fini par tomber pour des anciens champions d'Eurpe désunis. Rekkles et Nemesis ont été dépassés, baladés, découpés par le midlaner Coréen. Ils ne sont pas les premiers à avoir sous-estimé Doinb, l'élu de son pays et de sa région ici à Madrid.

Très tôt streamer extraverti, Doinb embellit la compétition en LPL, l'une des plus relevées du monde, avec beaucoup de relief depuis ses débuts. Debout les bras levés sur scène, c'est l'artiste. En larmes, effondré sur son siège, c'est le compétiteur qu'il est devenu. C'est au service de ses équipes qu'il s'est toujours construit, avec une vision radicale. Le midlaner a tiré chacune d'elles vers le haut avec autant d'égard. Et avec lui, toutes se sont relevées dans la ligue chinoise, sans exception. Aujourd'hui finaliste des Worlds 2019, bourreau de Rookie et TheShy en demi-finale, c'est au meilleur joueur de Chine que l'on s'adresse.

League of Legends

Le jour de ses vingt-deux ans, le 30 décembre dernier, Doinb demande Umi en mariage. Cette rencontre a changé sa vie, quatre années après ses débuts chez les Qiao Gu Reapers, lorsqu'il n'en avait que dix-huit. C'est une force supplémentaire dont il dit avoir désespérément besoin, avant de s'engager cette année avec FunPlus Phoenix. Après tout, Ambition s'est bien marié en 2017 avant de remporter les Worlds, la même année, avec Samsung Galaxy.

Les Worlds sont là, au bout du compte. Doinb avait aussi promis à Umi de l'emmener à Paris, parce qu'il jouerait dans cette dernière affiche de l'année. Depuis les Reapers, c'était son rêve.

Et qui sait...

Faux départ

Il faut une personnalité et de la détermination pour qu'un jeune garçon de dix-huit ans, streamer des très hautes sphères de la soloQ coréenne, refuse CJ Entus et quitte son chez lui pour la "ligue 2" chinoise. Même les louanges tout droit sorties de la bouche de Faker ne sont pas un argument capable de retenir Doinb. Il préfère tenter sa chance aux côtés de Swift en LSPL plutôt que d'accepter un poste de remplaçant. Swift, le nouveau jungler coréen des Qiao Gu Reapers est un nom qui parle en Corée. C'est un ancien de CJ Frost et l'ex-coéquipier de MadLife.

Doinb débute à la moitié du Spring Split en mars 2015, quelques mois après la claque Samsung White aux Worlds, mais quelques semaines seulement avant le sacre précurseur d'EDward Gaming au MSI, trois à deux face au grand SKT T1 de Faker. La Chine est une région qui monte.

League of Legends

Il remporte son tout premier match avec une Katarina sortie de nulle part. Le rookie Doinb attire la curiosité avec un style de jeu caractéristique : il s'accomplit énormément dans sa relation avec son jungler et compatriote, avec lequel il forme un duo très complémentaire. Les deux joueurs représentent une menace permanente quand ils se déplacent à deux sur la carte, partout, tout le temps. Le Coréen se hisse immédiatement à la première place de son groupe en saison régulière. À l'époque, Doinb surprend le premier avec Lulu ou Morgana, mais reste reconnu pour son Viktor. Il fait briller Swift, invaincu avec Nidalee jusqu'à la fin du Spring.

Doinb a aussi cette vocation à endosser un rôle ingrat mais clef pour la stratégie de l'équipe. Une posture dans laquelle il se distingue de la grande majorité des midlaners. L'épisode de la Demacia Cup 2015 — qui était le premier des tournois en Chine —, est particulièrement révélateur du joueur qu'est Doinb.

Les Qiao Gu Reapers créent l'exploit face à Team World Elite pour la troisième place du tournoi. Dans cette affiche, le coach des Reapers, Hiro, demande à son midlaner de jouer Maokaï contre Viktor : 6/2/20 de KDA. On parle d'une démonstration.

En terminant troisième de la Cup, les Reapers sont venus à bout de la Team World Elite de Spirit, mais aussi d'autres gros clients comme OhMyGod ou Snake Esports. Dans les jours qui suivent, Doinb et les Qiao Gu terminent champions de LSPL face à l'académie de Vici Gaming et gagnent leur ticket pour le prochain split dans la fameuse LPL.

Les Reapers se sont d'ailleurs teint les cheveux pour leur premier match dans la cours des grands. Chacun sa couleur à l'heure de débuter face à LGD Gaming, mais une victoire solidaire deux à zéro. Une rencontre dans laquelle le rookie Doinb joue par deux fois une Morgana impeccable, sous les yeux d'un commentateur débutant mais intrigué, un certain PapaSmithy.

League of Legends

L'arrivée de Doinb coïncide avec une baisse de dix minutes en moyenne de la durée des parties des Reapers. L'équipe s'est construit une réputation en teamfight à l'aide de son midlaner et sait accélérer en milieu de partie. Seul Swift peine à s'insérer dans cet effort collectif, souvent amené à vouloir prouver son statut de carry et parfois à l'origine d'initiatives solitaires qui coûtent à sa midlane.

Worlds moins un

Fin 2015, le premier split des Faucheurs dans l'élite est un succès avec une deuxième place éclatante en saison régulière. Doinb a trouvé la formule : Viktor ou Lulu, au choix, avec vingt-sept parties sur les deux champions. Il continue de mener ses expériences, qui l'amènent déjà à considérer Nautilus dans certains match-up.

L'histoire aurait pu être plus belle encore si les Qiao Gu Reapers avaient remporté le Summer Split, qui contrairement au Spring, est directement qualificatif pour les Worlds. L'équipe que rien n'arrête est privée de son trophée de champion de LPL à une seule game près par LGD Gaming, en finale, qu'ils avaient pourtant étrillé dès leur montée. À une seule game près des Worlds 2014. Pour Doinb, ce sera les finales régionales ou rien pour participer dès sa première année de compétition.

League of Legends

C'est aussi à ce moment que le patch 5.16, "The Juggernauts Patch" fait son apparition en jeu. L'équilibrage vient remettre en question à lui seul toute la stratégie des Reapers, notamment avec une refonte de Viktor. C'est une vraie catastrophe pour l'équipe. Qiao Gu est sorti manu militari des qualifications par Invictus Gaming, cinq à zéro sur deux confrontations. Ce jour-là, le Nautilus de Doinb s'est emmêlé face à Rookie.

En finale des Worlds 2015, Faker, audacieux, joue deux fois Lulu contre les KOO Tigers et devient double champion du monde. Qu'on soit un monument ou une promesse, il y a des patchs, c'est le jeu. Faker a dû attendre la Saison 8 pour en voir un le mettre sur le banc. Monument ou promesse, le banc n'est jamais bien loin non plus.

D'ailleurs, Swift est furieux. Doinb a désormais un contrôle presque total sur le shotcalling de l'équipe. Les Reapers déroulent jusqu'à une première défaite contre le grand RNG de Mata, en quatrième semaine. En mars 2016, aux IEM Katowice, les Qiao Gu ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes face à Fnatic et un SKT T1 champion du monde, malgré un renfort de choix. De passage en coup de vent sur la botlane des Reapers, l'histoire retient que Doinb et Uzi ont écrit sur la même page blanche le temps d'une compétition.

Les Reapers, qui ont construit leur renommée à travers une communication parfaite et un plan de jeu solidaire, se désagrègent chaque jour un peu plus. Le point de non retour est atteint lors d'une dispute sérieuse entre Swift et Doinb. Shotcaller et en difficulté avec la méta, Doinb est le coupable idéal pour le staff des Reapers. L'équipe tranche rapidement en faveur de son vétéran et décide de renvoyer son jeune midlaner en ligue académie pour le reste de l'année. Une décision stupéfiante en Chine à un tel niveau de compétition.

League of Legends

Le rêve des Worlds s'éteint pour une année qui vient à peine de commencer. Tout devient si fade pour Doinb, victime d'une injustice. Son sacre dans la ligue académie au Spring lui importe peu. En haut, les Reapers de Swift trouvent une quatrième place décevante en LPL.

La montée ne lui profite même pas. Les Qiao Gu Reapers sont rachetés par Newbee à l'aube du Summer 2016 en LPL et la midlane est réservée pour le Coréen dade, ex icône de Samsung Blue. Doinb reste dans l'ombre et Swift devient le dernier représentant historique des Reapers dans l'équipe de LPL. Le dernier vestige de cinq sprinteurs qui ont manqué sur la ligne la course la plus folle de leur vie. Il faudra attendre 2019 et DAMWON Gaming, en Corée, pour voir une équipe réaliser la montée et s'inviter aux Worlds la même année.

Lève-toi à l'appel du Ryze

De retour à la case départ, Doinb contemple Faker soulever son troisième titre de champion du monde derrière les barreaux de Newbee Young, la réserve. Sur cette fin d'année 2016, le midlaner exilé sur le banc survole complètement sa ligue, qui ne lui offre aucun challenge. Il doit sa première place en LSPL à une posture de super-carry, agressif avec LeBlanc, Corki et Kassadin, mais surtout grâce à un shotcalling incontesté. Doinb est assisté dans sa tâche par son jungler et compatriote, bien que novice à seize ans, Clid.

Newbee met les voiles dès 2017 avec son roster et avec sa star Swift. La structure veut se concentrer sur son équipe de LPL. Dans cet imbroglio — qui est en réalité une scission pure et simple avec son partenaire Qiao Gu —, Doinb retrouve l'élite chinoise sous une nouvelle identité : les QG Reapers. Les Reapers de Doinb, pour simplifier, terminent le Spring juste devant Newbee et se qualifient en playoffs. Le midlaner s'impose et remporte le MVP de la saison régulière.

League of Legends

Les playoffs du Spring Split 2017 sont le premier vrai coup dur pour le compétiteur Doinb. C'est la première fois qu'il échoue si loin du but, battu à la régulière. QG Reapers tombe dès le premier tour contre I May, une équipe de milieu de tableau, et Team WE se faufile tranquillement jusqu'au MSI. Cette version 2.0 des Reapers est probablement l'équipe la plus faible avec laquelle Doinb n'ait jamais joué. De sa midlane, il y a un challenge personnel à relever. Une chance supplémentaire de tirer son équipe vers le haut.

Le rachat du roster des Reapers par JD Gaming à l'intersaison ne change strictement rien aux résultats de l'équipe. Au Summer, Les Reapers de Doinb sont échec et mat et manquent la case playoffs. Doinb est éliminé de la course aux Worlds 2017 avant même qu'elle ne commence. Il est pourtant exceptionnel sur ce split : premier de la ligue en CS/minute, aux golds/minutes et deuxième du tableau au kill/assist. Il a donné du crédit à Lucian au mid et y a même inventé un Kled.

Mais la Chine n'a que cette image de Doinb qui craque sur scène, en larmes, inconsolable. Lorsque le grand midlaner vient d'arracher sa première victoire du Summer après six défaites, il réalise que les Worlds sont déjà loin maintenant. Á moins qu'il ne se soit senti, l'espace d'un instant, à la hauteur de ses responsabilités.

League of Legends

Les Rogue Warriors accueillent à bras ouverts l'un des tous meilleurs joueurs du monde à son poste mais le monde ne le sait pas. En 2018, la LPL dicte sa loi en tant que meilleure ligue du globe. Á mi-saison, Royal Never Give Up asseoit son autorité lors du MSI.

Dans cette effervescence Chinoise, Doinb s'entoure d'une équipe d'underdogs qui adhère à sa vision. Flawless a besoin d'un guide depuis son départ discret d'I May. Sur la botlane, le rookie Killua est associé à Smlz, décrit comme l'un des meilleurs carry-ad du circuit, et dont le parcours est au moins aussi sinueux que celui de son midlaner. De quatre mercenaires, Doinb va donner vie à quatre Faucheurs.

Fly, Phoenix, Fly

Ce début d'année réjouit les carry-ad avec des parties qui se décident souvent passé trente minutes de jeu. Smlz prouve sa fiabilité sur les reliques de la méta « Encensoir Ardent » des Worlds. Sur sa midlane, Doinb joue beaucoup Ryze, qu'il préfère à Azir qui ne lui convient pas. Il commence à rejouer pour ses coéquipiers dans une méta favorable avec des Karma, des Galio et s'attache à son Sion midlane. À son côté, il trouve dans Flawless un jungler hyper-agressif et reconstruit un vrai duo dévastateur, comme le tandem dévastateur des débuts avec Swift. Avec les Warriors, Doinb est libre de s'exprimer.

Les fans répondent présent quand l'équipe boucle son premier split avec treize matchs remportés, deuxième de sa conférence derrière un Invictus Gaming royal sur la première partie de saison. Sur scène, c'est un Doinb retrouvé qui esquisse quelques pas de danse et célèbre ses victoires, à l'aube d'un nouveau sprint.

League of Legends

L'intersaison réchauffe le climat de la planète League of Legends et partout dans le monde, des légendes fondent au soleil. Le patch 8.11 amène une nouvelle vision du jeu opposée à la méta late-game pour le Summer. Faker, Uzi, Rekkles en Europe, essuient des dommages collatéraux avec plus ou moins de souplesse. Il y a des patchs, c'est le jeu.

Les Rogue Warriors se sortent indemnes du piège de l'équilibrage parce que leur midlaner retient ses leçons. Dès la reprise, c'est un changement de ton radical et une transition parfaite dans le jeu pour Doinb, qui trouve enfin une utilité à Kled sur sa midlane. Idem pour Renekton ou pour Aatrox qu'il s'approprie dès sa refonte. Doinb est dans une zone de confiance telle qu'il s'offre le droit de jouer, léger, un Talon, une Poppy et son Kled aux Rift Rivals 2018. Sa manière à lui de fêter sa première compétition régionale qui vient récompenser un début de saison brillant. Victoire de la Chine.

Mais Invictus Gaming continue de fausser la compétition en 2018 avec dix-huit victoires pour une seule défaite au Summer Split. Rookie, TheShy, Ning, JackeyLove et Baolan sont intouchables et incarnent la quintessence de ce qu'est la Chine sur League of Legends. Tout en teamfight, tout en prise de risque. Les Warriors finissent, eux, très mal leur saison. Amputés de deux titulaires, dont Flawless, ils sont piégés en playoffs par JD Gaming, puis sortis de la course aux Worlds 2018 par EDward Gaming dès les qualifications.

League of Legends

À jamais sacré champion du monde en terre coréenne, IG est un modèle à suivre et à dépasser pour Doinb. Les champions du monde en titre sont des brutes individuellement mais il leur manque quelque chose. Une vraie vision de jeu, un plan parfait, une complicité.

Quand il rejoint FunPlus Phoenix en début d'année, c'est l'ambition qui prend le dessus sur lui, mais Doinb voit les choses exactement de la même façon qu'à l'époque des Reapers. Il est la plaque tournante d'un collectif taillé sur mesure et sur lequel il a une emprise stratégique absolue. Dans sa quête, il s'obstine à inventer ses propres réponses : un Malphite, un Skarner, une Riven, un Rumble Predator. Son imagination n'a plus de limite. En capitaine, il s'échine à tirer les siens vers quelque chose de mieux. Il joue jusqu'à fusionner avec Tian, un petit génie et le meilleur jungler qui il n'ait jamais croisé. Il le façonne à son image. Il s'entraîne jusqu'à oublier qui il est vraiment en dehors de League of Legends.

Quatre ans après ses débuts, Doinb est sacré champion de LPL avec une seule défaite au Summer Split 2019. FunPlus Phoenix est injouable. Invictus Gaming repart, dégoûté, tandis qu'Uzi s'incline sans opposer trop de résistance.

En finale des Worlds 2019, Doinb fait maintenant rêver la planète League of Legends.

Sources :
The Story of Doinb by LuckyNeck - Part 1 : A Rookie Reaper Rises & Part 2 : The Reaper Reborn
Score.gg - Doinb "Ambition got married in 2017, and got into Worlds that year. That's a buff I need"
LPL English - Player Profile 01: Get to Know Doinb

Crédits : Riot Games, ESL

1
Zgot il y a 2 jours

Super travail, superbe article. Merci.

L'actu

En Continu

19:21 Mercato : Youngbuck rejoint Excel
17:41 MCES s'associe avec EDF
15:35 Et si G2 avait remporté les Worlds ?
18:25 Underdogs, la LFL affronte l'Open Tour
18:08 Les votes pour les All-Stars 2019 sont ouverts
15:15 Patch 9.23 sur le PBE TFT : le récap' de tous les changements en cours de test
13:00 PBE 9.23 : Du changement pour les items support
11:44 Découvrez l'édition prestige de Thresh Pulsefire
11:33 Mercato : Tous les transferts du Spring Split
20:40 Mercato : Clap de fin entre YoungBuck et Fnatic

Articles

recommandés

Guide pour Senna Support en S9
Découvrez Giants, le premier titre de True Damage
Tier List des champions en Saison 9

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 9
La Tier List des champions TFT mise à jour avec le Set 2 !