Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Quelle équipe du LEC a réalisé le meilleur mercato ?

LoL : Quelle équipe du LEC a réalisé le meilleur mercato ?
0

Le LEC reprend très bientôt et plusieurs équipes ont décidé de chambouler leur effectif avant le Summer Split. Alors que nous aurons l'occasion de découvrir des nouveaux visages, dont plusieurs Français, il est l'heure de faire un bilan et de noter le mercato des différentes écuries.

LoL : Quelle équipe du LEC a réalisé le meilleur mercato ?

Photo : Fnatic

Pendant un mercato, chaque équipe de League of Legends essaye de cerner ses besoins et d'établir une stratégie en conséquence. Selon les profils et les situations, on peut avoir besoin de trouver une perle rare, de conserver son effectif voire de dégraisser. Avant le Summer Split, plusieurs effectifs ont bougé et certaines équipes n'auront pas le même visage que pour le Spring Split. Nous avons décidé de noter et de classer le mercato des écuries européennes. Évidemment, la note concerne les transferts (départs et arrivées) et ne reflète pas un classement final théorique.

Certaines équipes qui étaient aux playoffs lors du Spring Split ont changé de visage !

Équipe

Note

Appréciation

Team Vitality

9

Ça fait longtemps qu'on a pas été aussi
enthousiaste pour team Vitality

G2 Esports

7,5

Ne rien changer et ne pas céder à la panique
était la bonne solution

MAD

7

MAD Lions n'avait de toute manière pas de temps
à perdre durant ce mercato

Rogue

7

La stabilité a du bon

Fnatic

6

Des paris très risqués qui n'apportent pas de garantie
de succès

Mifsfits

5

Le roster moyen reste moyen

Astralis

5

Pas de changement et donc pas de progrès

SK Gaming

4

Un mercato qui semble être fait un
peu à la va-vite

EXCEL Esports

4

Quelqu'un arrive-il à comprendre la stratégie
de cette structure ?

Schalke 04

3

On voit mal comment l'équipe pourrait se maintenir
à la 4e place

Team Vitality (9/10) : un mercato qui donne la pêche

Du jour au lendemain, les abeilles ne sont pas passées de zéros à héros. Mais avec un tel mercato, on a presque commencé à oublier que la structure française avait terminé à la dernière place du dernier exercice. En plus d’avoir conservé Crownshot, un élément fort de l’équipe et un joueur à fort potentiel, la structure a recruté trois nouveaux visages qui donnent envie de croire en l’équipe. Selfmade a fait beaucoup de bruits en partant de Fnatic et avec le drama, on avait un peu perdu de vue qu’il serait encore en LEC pour l’été. C’est un top joueur, qui était aux World l’année dernière, et sa seule présence change le visage de Team Vitality. Lorsqu’il est mis dans de bonnes dispositions, il ne se cache pas et peut carry une partie à lui tout seul. Et ça tombe bien, parce qu’il arrive chez les abeilles avec des garanties. En plus de retrouver Crownshot, un joueur avec qui il a déjà joué et fait des étincelles (EC MAD Lions et SK Gaming), il emmène dans ses bagages Lider. Le midlaner norvégien est bien connu de la scène française mais il est également très proche de Selfmade. La doublette est très complice et aura à cœur de montrer qu’ils peuvent autant terroriser la soloQ que le LEC.

Enfin, on apprécie la petite touche française avec le recrutement de SLT. C’est un petit bonus qui fait plaisir à notre côté chauvin et on a hâte de voir ce que donnera le rookie tricolore sur la grande scène européenne. Team Vitality peut raisonnablement croire en ses chances d’accrocher les playoffs et pouvait difficilement réaliser un meilleur mercato.

G2 Esports (7,5/10) : la force tranquille

C’est un peu contre-intuitif, mais G2 Esports a réussi un très bon mercato alors que la structure n’a rien changé (ou presque). Pour autant, cela ne sert à rien de s’agiter et de céder à la panique quand on possède un effectif de qualité et on appréciera à sa juste valeur la confiance qu’accorde les dirigeants à son groupe. C’est d’autant plus louable que la tentation était bien présente après un Spring Split décevant et que G2 Esports possède une force de frappe inégalable au niveau européen. Une équipe ça se construit avec un peu de temps et la patience de la structure pourrait bien être récompensée cet été. Les joueurs n’ont pas été tous irréprochables durant le Spring Split, mais personne ne doute du potentiel du roster. Cerise sur le gâteau, G2 Esports a recruté un nouveau coach stratégique. Et si c’était le petit détail qui manquait au tableau pour briller de mille feux ?

Rogue et MAD Lions (7/10) circulez il n'y a rien à voir

On pourrait dire la même chose de MAD Lions et de Rogue. Les champions et vice-champions du Spring Split n’ont absolument rien touché dans leur effectif. Il faut dire que les choses se sont très bien passées lors du segment printanier et qu’ils n’avaient aucune raison de changer leur fusil d’épaule. Les deux structures ont bien négocié leur précédent mercato : Odoamne et Trymbi pour Rogue, Armut et Elyoya pour MAD Lions. Il n’y avait donc pas besoin de bousculer de nouveau leur collectif. On ajoutera que pour les Lions, avec le MSI il n’y avait de toute manière pas vraiment de temps pour penser à faire des changements.

Fnatic (6/10) : on en reparle dans 3 mois

Cas épineux que celui de Fnatic. Le roster change une nouvelle fois de visage durant un deuxième mercato consécutif avec cette fois le recrutement d’un rookie français (Adam) et le rôle swap du taulier de la maison (Bwipo). Les tenants et les aboutissants de ces choix ont déjà été longuement discutés dans de nombreux articles. Si la structure peut toujours compter sur le soutien inconditionnel de ses fans les plus fidèles qui refusent toute remise en cause de leur équipe de cœur, on peut quand même se poser des questions. Passons le sujet de la gestion humaine qui a fait l’objet de polémique pour se concentrer sur les questions sportives. Poste pour poste, on remplace un toplaner aguerri qui possède un énorme bagage compétitif (Bwipo) par un rookie qui n’a jamais joué sur la grande scène européenne (Adam). On met également dehors un jungler qui a joué les Worlds et qui a fait énormément de bien à l’équipe l’année dernière (Selfmade) pour le remplacer par un joueur qui n’a jamais joué jungle en compétition (Bwipo). On sait que League of Legends n’est pas une science exacte, mais le pari est extrêmement risqué. Cela peut marcher et notre côté chauvin se ravit de voir un morceau de la Karmine Corp en LEC (en attendant mieux). Mais difficile de donner une excellente note au mercato de Fnatic. On donne un 6 pour voir, un 6 d’encouragement. Et on attend le résultat, avec un peu d’inquiétude.

Misfits Gaming et Astralis (5/10) : une occasion manquée ?

Nous avons dit précédemment que le changement n’était pas toujours nécessaire. Cette vérité ne s’applique cependant qu’aux équipes qui peuvent compter sur un roster solide qui a fait ses preuves par le passé. Or pour Astralis et Misfits Gaming, on peut avoir des doutes. Les deux structures n’ont pas réussi un grand Spring Split, ratant les playoffs. Elles auraient pu profiter de ce mercato pour ajuster leurs effectifs et pourquoi pas gagner en qualité. Mais les deux équipes n’ont pas bougé et les doutes que nous avions avant le segment printanier sont encore présents. Il n’y a donc pas vraiment de raison d’espérer qu’elles arrivent à faire beaucoup mieux pour la fin de saison. Impossible donc de leur donner plus que la moyenne.

EXCEL Esports (4/10) : une équipe de boomers ?

EXCEL Esports n’a pas chômé pendant ce mercato de mi-saison. L’équipe a décidé de renouveler son effectif en recrutant deux nouveaux joueurs. Le souci, c’est qu’on est loin d’être convaincu par ces changements. Pire, on trouve même la stratégie incohérente. Les Britanniques ont mis dehors deux jeunes joueurs : le rookie Czekolad (21 ans) et l’ancien espoir Tore (21 ans). Les deux n’ont pas délivré des performances très convaincantes depuis leur arrivée, mais le premier n’a même pas eu 6 mois pour s’exprimer. Et les deux minots sont remplacés par deux vétérans… Nukeduck (25 ans) et Denyk (26 ans). Ils ont de l’expérience, surtout pour le midlaner. Mais on peut également craindre qu’ils soient cramés. Entre faire jouer des joueurs au niveau questionnable, on préfère généralement privilégier les plus jeunes qui peuvent encore progresser. Mais EXCEL Esports a décidé de donner une chance aux seniors. C’est louable, mais pas forcément intelligent. On pointera également du doigt qu’on n’a pas totalement oublié Orome. Ce joueur qui était aux Worlds en 2020 est toujours coincé dans l’équipe académique BT EXCEL. Pourquoi ne pas lui donner une seconde chance alors qu’il a montré un gros potentiel lorsqu’il était chez MAD Lions . Il a déjà joué les playoffs lui, pas comme la structure.

SK Gaming (4/10) : un mercato incompréhensible ?

Difficile de comprendre le mercato de SK Gaming. La structure a expliqué qu'elle n'était pas convaincue par la qualité de son effectif, malgré sa qualification pour les playoffs lors du Spring Split. C'est un jugement un peu sévère pour un roster qui était à l'origine présenté comme l'un des plus faibles de la ligue. De notre côté, on plaçait SK Gaming parmi les bonnes surprises européennes du début de saison... En parlant de surprise, les dirigeants ont profité du mercato pour en faire deux belles, sans réellement recruter de nouveaux joueurs. Tout c'est passé en interne et Treatz, change de rôle pour passer de Support à Jungle. C'est le vétéran Jesiz, l'ancien coach de l'équipe, qui prendra sa place sur le terrain. Ce dernier sort de sa retraite et devra rapidement retrouver des automatismes. Ce jeu des chaises musicales n'est pas vraiment rassurant, d'autant plus qu'il a été publiquement dit que l'ancien coach aurait préféré rester sur le banc et qu'idéalement, il aurait mieux fallu trouver un vrai support encore actif... Le mercato semble un peu bâclé et fait dans l'urgence. On pense également que Tynx ne méritait pas d'être sanctionné de la sorte.

Schalke 04 (3/10) : attention à la dégringolade

Schalke 04 a réalisé un Spring Split plutôt satisfaisant avec une 4e place inespérée, alors que les joueurs ont dû composer avec la rumeur récurrente de la vente du slot de l'équipe. Mais, on voit mal comment la structure allemande pourrait réitérer la performance lors du Summer Split après un mercato qui n'inspire pas du tout confiance. Du côté positif, on se félicite de la promotion d'Ilias "NUCLEARINT" Bizriken qui nous permettra d'enrichir notre chronique des Français en LEC. Mais c'est à peu près tout. Il aura fort à faire pour remplacer Fakerdagge, parti s'enrichir en Amérique du Nord. Le tricolore n'a jamais joué dans l'élite européenne et n'a pas non plus été transcendant jusqu'à présent en ERL. L'autre changement de l'équipe concerne le poste de jungler. Une fois n'est pas coutume, Gilius s'est fait bench... Beaucoup regretteront la mise à l'écart du fantasque jungler qui avait porté son équipe lors du miracle run fin 2020. On a un peu du mal à saisir la logique, surtout que son remplaçant ne semble pas être un foudre de guerre. Kirei est au moins aussi irrégulier que Gilius et il a moins prouvé que lui au plus haut niveau. Sans l'ombre d'un doute, sur le papier S04 est l'équipe qui a le moins bien géré son mercato.

esport-lol

YamatoCannon explique les vraies raisons du départ de Selfmade de Fnatic

Comment avez-vous vécu l'effervescence autour de l'affaire Selfmade ? Certains ont rigolé, d'autres ont été déçus et on parie qu'il y en a même qui ont été fatigués, soulés par toutes les déclarations. Pour mettre un point final à cette histoire, YamatoCannon est sorti de sa réserve.

0

L'actu

En Continu

23:55 LFL Summer 2021 : Elyandra prend une option
19:03 toucouille est-il LEC ready pour 2022 ?
16:45 Quel est le pire tirage aux Worlds 2021 pour les équipes LEC ?
16:23 Izi Dream officialise l'arrivée de Doss... Deux heures avant les Up & Down
11:34 Pobelter se retrouve sans équipe, l'heure de la retraite ?
08:45 Pourquoi le sacre de la K Corp aux EUM est historique ?
23:28 European Masters Summer 2021 - Grande finale : la Karmine double championne d'Europe
13:16 Bientôt des sanctions plus dures pour les AFK
12:00 Le coach terrible cvMax et DRX se séparent
11:12 Les pires pseudos qu'on aura l'occasion de voir aux Worlds 2021

Articles

recommandés

Notes de patch 11.18 : Les premiers équilibrages pour les Worlds 2021
Le seul et unique pentakill compétitif de Faker
Bientôt une version "plus habillée" pour Caitlyn ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Ahri Mid en S11
Guide pour Ashe ADC en S11