LFL : Programme, classement, résultats et équipes
LoL : Le Classico KCX, le mur bleu a désormais un visage
0

La Karmine Corp a perdu le Classico face à Solary, mais elle a gagné le cœur des fans. Dans un Palais des Congrès en fusion, les viewers sont sortis de l'ombre pour donner un visage au mur bleu. L'aventure ne fait que commencer et KC veut aller encore plus loin.

LoL : Le Classico KCX, le mur bleu a désormais un visage

Photo : Karmine Corp

Alors que nous avons présenté le LFL Trésor Day comme un jour historique, la KCX (Karmine Corp Experience) s'apparente plus à une défaite anecdotique. Puisque si le résultat sportif n'a pas été au rendez-vous pour la structure de Kameto et Prime, elle en ressort immensément grandie. Les deux compères ont réussi leur coup. En plus de remplir le Palais des Congrès, ils ont enchaîné exclusivité sur exclusivité au plus grand bonheur d'un public tout acquis à leur cause. Le mur bleu a pris littéralement vie et a montré un très joli visage.

Nous l'avons vécu en immersion totale et nous vous proposons de revivre cette expérience haute en couleurs comme si vous y étiez.

Le mur bleu a pris forme.

L'invasion du Palais des Congrès, un succès immédiate

Au moment d'entrer dans le Palais des Congrès, j'avais décidé d'arriver plus de 5 heures avant le début officiel du show pour être certain de ne pas manquer une seule goûte du spectacle. Mais à mon arrivée, j'étais presque déçu, puisqu'il n'y avait quasiment personne... En tout cas devant l'entrée réservée à la presse. Il n'y avait que deux fans, qui semblaient un peu perdus mais qui se chauffaient déjà la voix. Profitant de ce calme provisoire, je pris pris le temps d'échanger avec eux. Venus d'Amiens et de Strasbourg, ils campaient devant l'entrée des artistes en espérant croiser des personnalités. Plutôt malins, leur patience fut récompensée puisque Bibi arriva pile à ce moment là pour leur offrir un selfie bien mérité.

Mais en entrant dans la bâtiment, une clameur soudaine se fit entendre. Les ultras étaient déjà là et je compris mon erreur. L'entrée du public était située à l'opposée de l'entrée de la presse et en réalité le Palais des Congrès était déjà noir de monde. Le magasin était pris d'assaut et les files d'attente devant les portes faisaient déjà de grand zig zag rayés avec des fans portant fièrement le maillot de la Karmine Corp est équipe de drapeaux KC. Les 3000 ultras n'étaient pas tous encore arrivés, mais la fête avait déjà commencé ! Tout le monde était chaud et voulait en découdre rapidement. Pour se mettre dans l'ambiance, les chants fleurissaient aux quatre coins du bâtiment. Tous les joueurs ont eu le droit à leur quart d'heure de gloire, même Adam, l'ancienne pépite de la Karmine Corp parti casser des bouches en LEC. Comme quoi, la Karmine c'est une grande famille qui n'oublie pas ses enfants chéris.

Adam est loin des yeux mais proche du coeur.

Il ne faisait pas bon d'être un fan de Solary

En cherchant bien, nous avons quand même trouvé très exactement deux fans de Solary. Il y en avait peut-être plus, mais ils étaient vraiment bien cachés et on a vu plus de drapeaux bretons que de maillots Solary, c'est dire. Même si de timides chants "Respect, Respect, Respect" furent lancés, ils ne durèrent pas longtemps et furent surtout bien moins enthousiastes que les chants lancés à la gloire de la Karmine Corp. Il fallait s'y attendre, mais les supporteurs n'étaient pas venus pour le beau jeu. La majorité souhaitait un gros stomp pour priver la racaille Solary de playoffs. Parmi la masse de fans interrogée, tout le monde était unanime sur le pronostic. La Karmine Corp devait l'emporter ! Il faut dire que Kameto sait mettre ses troupes en confiance, puisqu'avant le match il avait notamment expliqué que ses joueurs s'étaient entraînés comme des fous furieux et qu'ils joueraient comme des tueurs.

KELAWIN ou pas.

Une salle en ébullition avant le début du match

Avec un match annoncé à 21h et un début de show prévu à 20h, il nous restait au moins deux bonnes heures à attendre. Mais les organisateurs avaient tout prévu et la salle, bien que pas encore remplie, n'avait pas le temps de s'ennuyer. Sur les trois écrans géant installés au Palais des Congrès, on pouvait suivre l'histoire de la Karmine Corp avec les épisodes de la BACKSTORY de l'équipe dont un épisode totalement exclusif. On y voyait notamment la petite amie de Kameto qui expliquait qu'en cas de victoire, Kamel communiquait toujours sa joie en criant. Les fans de la K Corp ne sont pas en reste et pour chauffer la salle, ils avaient décidé d'acclamer tous les membres de la famille. Kameto, Prime, Bibi, mais surtout Cabochard, Saken, Cinkrof, Targamas et xMatty. À l'applaudimètre, difficile de savoir qui l'a emporté, même si on donnerait une petite longueur d'avance à Saken et Cinkrof. L'atmosphère grimpa encore d'un cran quand les écrans géants projetèrent, sous les applaudissements du public, la victoire de la KC au Spring Split 2021 de la LFL puis celle aux European Masters.

Mais la KCX prit une nouvelle dimension sur les coups de 20 heures avec le début officiel du show. Qui de mieux pour chauffer la salle que Prime ? Ce n'est sûrement pas celui qui s'y connait le mieux sur League of Legends, mais il compense largement par ses talents de chanteur. Accompagné par un hologramme à son effigie, il enchaîna ses meilleurs tubes devant un public en fusion. Les spectateurs n'ont pas fait le déplacement pour rien et en plus de pouvoir bénéficier d'un match, il avait le droit à un concert.

Puis, ce bon vieux Doigby pris le relai pour animer la soirée. Pièce rapportée chez la Karmine Corp, il ne se fit cependant pas prier pour afficher rapidement sa totalement fidélité au mur bleu. C'est aussi ça l'expérience des LANs, une capacité d'adaptation à toute épreuve. Mais plus étonnant que le soutien de Doigby, la Karmine Corp choqua son monde en affichant des messages de soutien tout droit venus de la LPL. Si on nous avait dit un joueur que Doinb, Knight et Viper laisseraient un message aux ultras... En terme de communication, la Karmine réalisait un sans faute en montrant qu'elle maîtrisait parfaitement les codes modernes, comme en témoigne son Fast & Curious à la Konbini pour mettre en avant ses joueurs et sa communauté.

Un match compliqué mais une défaite anecdotique

Alors que le mur bleu était aux anges et continuait à faire la fête comme un seul homme, répondant avec joie et spontanéité aux perches tendues par Doigby, Kameto ou encore Kotei, il a bien fallu se mettre aux choses sérieuses. Solary n'allait pas se battre toute seule, d'autant plus que la structure rivale avait bien troll son monde avec l'annonce de Chap ADC. Au final, Asza tenait bien sa place en botlane.

La partie prit un peu de temps à démarrer, mais les fans, bien décidés à donner un visage et de la voix au mur bleu, ne se privèrent pas de crier victoire à la moindre action favorable. Destruction de balise, prise de carapateur, récolte de plaques... Tout était bon pour s'enthousiasmer et pousser derrière l'équipe. Mais malheureusement pour les fans, la Karmine Corp fut trop attentiste et n'arriva jamais à accélérer. Malgré les sifflets du public, Djoko se montra décisif en sécurisant dragon après dragon. Incapable d'inverser la tendance, KC céda continuellement du terrain et finit par s'incliner, en toute logique. Mais à ce moment de la soirée, la KCX était déjà une victoire totale. Le mur bleu avait pris vie depuis de longues heures et la communauté de la Karmine Corp, malgré la défaite, se sentait plus forte et plus unie que jamais. Dans une mauvaise foi digne des plus grands footballeurs, les fans n'hésitaient d'ailleurs pas à rappeler que Solary était toujours derrière au classement et que ce match n'avait au final pas énormément d'intérêt. Je dois avouer que je n'ai pas eu la foi de les contrarier, surtout si cela pouvait rendre le retour des supporteurs à Amiens, en Bretagne ou à Lille moins douloureux... Avec une pensée pour ceux qui faisaient l'aller-retour en Flixbus.

La clim.

Des annonces et des exclusivités pour consoler et rassurer les fans

Mais les fans n'eurent de toute manière pas vraiment le temps d'avoir le cafard. Kameto et Prime oublièrent rapidement la frustration pour reprendre les choses en main et consoler leurs fans avec une pluie d'annonces.

  • Un nouveau sponsor pour accompagner une nouvelle équipe esport. Michelin rejoint KC qui recrute trois nouveaux joueurs sur Rocket League. Ils furent présentés en direct dans la salle et le mur bleu n'hésita pas une seule seconde avant des la adopter.
  • Le projet LEC avance et un Prime survolté affirma de nouveau son ambition de rejoindre l'élite européenne. On était à deux doigts du leak, mais la structure continue de viser plus haut et se donne les moyens de réussir.
  • D'autres KCX sont à prévoir dans l'avenir. La première édition fut un net succès et la Karmine prévoit déjà de réitérer l'expérience régulièrement, ce qui pourrait en plus faire baisser les prix des places.

Alors que les fans ne savaient plus où donner de la tête, la climatisation et la défaite furent rapidement oubliées. Mais Kamel et Prime avaient surtout gagné assez de temps pour présenter la dernière grosse surprise de la soirée... La venue sur scène des joueurs en personne !

Les joueurs ont été accueillis comme il se doit.

Une foule en délire accueillit alors ses héros. Ces derniers, descendirent les marches comme des rock stars et devant les mains tendues, décidèrent de distribuer des high five à tout bout de champ. En cette période sombre, on peut imaginer que c'était une idée un peu trop covid-friendly, mais comme tout le monde s'est fait tester avant de venir, on fermera les yeux pour cette fois.

Même s'il manquait xMatty, les joueurs de la K Corp firent forte impression et purent profiter d'une ambiance de dingue avec des drapeaux volants dans tous les sens et des chants, repris par tout le public. La Karmine n'a pas gagné le match, mais c'est quand même elle la grande gagnante de la soirée. Elle a réussi son pari et pèse de plus en plus sur la scène esport. On ne sait pas jusqu'où elle peut aller, mais elle franchit chaque étape avec brio et ne compte sûrement pas s'arrêter en si bon chemin... Les fans étaient d'ailleurs inarrêtables. Avec une lumière tamisée et un DJ qui improvisa une playlist mixant électro, rap cainri et titres de pop commercial, on se croyait en boîte de nuit. Il était venu l'heure pour moi de m'éclipser, mais avec la Karmine Corp, la fête n'est jamais finie et peut durer jusqu'au bout de la nuit.

lfl-lol

LFL Summer 2021 : Misfits Premier sacrés champions de l'été !

C'est fait ! Au terme d'un Bo5 d'anthologie, les Lapins se sont finalement imposés face à la Karmine Corp grâce à un 3-1 impeccable et impérial... Pas de Grand Chelem pour le FC Bagarre cette année, mais la saison régulière est loin d'être finie — prochaine étape : les European Masters...

0

L'actu

En Continu

16:03 Caedrel révèle une stratégie insane de la botlane des Fnatic
11:45 Serait-ce le meilleur creepblock de tous les temps ?
11:06 Les Worlds de T1 menacés par un cas de Covid-19
10:45 Bientôt un nouveau launcher pour tous les jeux Riot !
09:20 Un nouveau toplaner de LEC sur le marché !
08:30 Quels objectifs aux Worlds pour le retour des Unicorns of Love en Europe ?
19:00 Veigar Astronaute, un skin pay to win ?
18:00 Amumu is sus, le skin Among Us que l'on aimerait voir sur League of Legends
17:09 L'instant karma le plus jouissif de l'histoire de League
16:17 Le seul et unique pentakill compétitif de Faker

Articles

recommandés

Notes de patch 11.18 : Les premiers équilibrages pour les Worlds 2021
Le seul et unique pentakill compétitif de Faker
Bientôt une version "plus habillée" pour Caitlyn ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Ahri Mid en S11
Guide pour Ashe ADC en S11