Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Qui sont les papys des Worlds 2021 ?

LoL : Qui sont les papys des Worlds 2021 ?
0

Un joueur professionnel de League of Legends n'a généralement pas le temps d'avoir des cheveux blancs. Les carrières sont courtes et il est bien difficile de se maintenir à haut niveau avec l'âge. Cette année aux Worlds, le plus vieux joueur de la compétition a 27 ans.

LoL : Qui sont les papys des Worlds 2021 ?

Photo : LoL Esports

C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe. On ne sait pas si cet adage est vrai, mais aux Worlds de League of Legends on retrouvera plusieurs vétérans qui espèrent faire valoir leur grande expérience pour briller. Ce ne sont pas des trentenaires et ils sont loin d'être des boomers, mais dans l'esport, comme les carrières ne durent pas très longtemps ce sont des véritables dinosaures. Retour sur les 5 papys de la compétition.

Joueur

Age

Equipe

Jo "CoreJJ" Yong-in

27 (22/06/1994)

Nicolaj "Jensen" Jensen

26 (01/01/1995)

Andrei "Odoamne" Pascu

26 (18/01/1995)

Choi "huhi" Jae-hyun

26 (03/04/1995)

Zdravets "Hylissang" Iliev Galabov

26 (30/04/1995)

* Les informations ont été prises sur Leaguepdia en sachant certaines données relatives à certains joueurs n'étaient pas indiquées.

1. CoreJJ, le vénérable doyen

CoreJJ possède à 27 ans une histoire passionnante et aura beaucoup à apprendre aux plus jeunes. Anciennement ADC, il est devenu depuis de nombreuses années un support exemplaire. Champion du monde en 2017 avec Samsung Galaxy, il va participer cette année à ses 6e championnats du monde. Il a joué à toutes les éditions depuis 2016. Le Coréen fait partie des meubles et n'a plus rien à prouver.

Il est chez Team Liquid depuis novembre 2018 et c'est une véritable terreur sur la scène américaine. Toujours au niveau, il enchaîne les masterclass sur le terrain et depuis quelques temps sur les réseaux avec des punchlines bien senties. Le soucis, c'est qu'à l'international, les NA ont du mal à briller, avec ou sans CoreJJ. Lors de ses trois derniers essais aux Worlds, le Coréen n'a pas réussi à passer les poules... Retrouver les quarts de finale en 2021 serait donc déjà très bien.

2. Jensen, toujours en quête de reconnaissance

League of Legends

Jensen n'a pas toujours était un vieux sage et dans ses jeunes années, il était même très toxique... Riot Games l'avait bien remarqué et l'avait même banni pour une longue durée. Mais, de l'eau a coulé sous les ponts et malgré sa réputation peu flatteuse, Jensen a obtenu petit à petit sa rédemption. À 26 ans, il fait partie des meilleurs midlaners de la scène nord-américaine. Il a remporté 3 fois les LCS et a déjà participé aux Worlds à de multiples reprises. Pourtant, il souffre toujours d'un certain manque de reconnaissance... Notamment parce qu'un autre midlaner danois, a tout fait avant lui et mieux que lui ! L'ombre de Bjergsen pèse en effet lourd. Fort heureusement, ce dernier, bien que plus jeune, a décidé de prendre sa retraite (pour le moment). Jensen a donc maintenant la voie libre pour écrire sa propre histoire et s'imposer comme le meilleur midlaner outre-atlantique.

Étant dans la même équipe que CoreJJ, son objectif sera de voir les quarts de finale.

3. Odoamne, le retour du roc

League of Legends

Odoamne est de retour aux Worlds, 5 ans après les avoir quittés ! En 2016, c'était encore un jeune toplaner plein d'enthousiasme qui aimait dominer sa lane. Aujourd'hui, plusieurs hivers ont passé et le Roumain a désormais 26 ans. Il est beaucoup plus réfléchi et se distingue désormais par sa solidité. Il a toujours beaucoup de motivation, mais il est généralement envoyé en weakside. Surnommé le Weakside King, le jeu d'Odoamne a évolué mais reste très qualitatif. Alors qu'il inspire de nombreux jeunes toplaners européens comme Adam, qui n'hésitent pas à lui rendre hommage, papy Odo fait de la résistance et compte bien marquer les Worlds 2021 de son empreinte. Demi-finaliste en 2016, on ne sait pas s'il réussira à faire aussi bien. Mais ça fait plaisir de le revoir à ce niveau.

Rogue est déjà qualifié pour le Main Event avec l'abandon des équipes vietnamiennes. Se qualifier en quart serait une belle récompense pour le vétéran. Mais il faudra voir avant cela le tirage au sort...

4. Huhi, le retour qu'on n'attendait plus

League of Legends

Huhi fait lui aussi son grand retour aux Worlds. À 26 ans, il va connaître sa deuxième participation après 5 ans d'absence. Lui comme la scène compétitive ont bien changé depuis. La dernière fois, il était midlaner chez CLG et il avait affronté des joueurs aujourd'hui disparus comme Smeb, Gorilla, Pray ou encore Mithy... Mine de rien, Huhi c'est un dinosaure qui joue à haut niveau depuis 2014 ! Mais le dinosaure a bien évolué, puisqu'il est dorénavant devenu support chez 100 Thieves. Pas épargné par les critiques durant sa carrière, c'est une belle revanche pour lui. Il a déjà vécu bien des aventures, avec de hauts et beaucoup de bas. Mais la motivation est encore là et c'est l'heure d'ajouter un nouveau chapitre à son histoire.

L'histoire est belle, mais on ne croit cependant pas non plus au conte de fée. 100 Thieves est sans contestation l'équipe du pool 1 la plus faible et aura du mal à sortir des poules.

5. Hyllisang, le professeur a encore des leçons à donner

League of Legends

Celui qu'on appelle le Professeur avec son look un peu vieillot et ses grosses lunettes continue de se maintenir à un bon niveau. L'ancienne licorne a rejoint Fnatic fin 2017 et s'y sent comme un poisson dans l'eau. Il a découvert les Worlds sur le tard à 23 ans mais depuis, il a beau avoir soufflé 3 bougies supplémentaires, il n'a pas manqué une seule fois ce grand rendez-vous annuel. Mais même si à 26 ans, il fait désormais partie des "vieux", il continue de jouer avec l'insouciance de la jeunesse. Enfin c'est c'est ce qu'on aurait encore dit de lui au début de l'année, où on avait l'habitude de l'aduler une game sur deux et de le maudire le reste du temps pour son int intensif. Mais depuis qu'il partage sa botlane avec Upset, il est beaucoup plus sérieux et régulier. On ne sait pas si c'est l'effet de la rigueur allemande, mais pour le moment ça marche !

Pour les Worlds 2021, Hylissang espère sûrement au moins atteindre les quarts. Finaliste en 2018, quart de finaliste en 2019 et 2020, c'est le standard maison de Fnatic. Et puis s'il peut amener Adam, notre petit Frenchie, le plus loin possible, on ne dira pas non !

esport-lol

Worlds LoL 2021 : DWG KIA viendra avec 2 ADC

Les équipes commencent à présenter leur roster officiel pour la compétition et DWG KIA viendra avec 6 joueurs dont 2 ADC. Malrang, le jungler remplaçant restera lui à la maison bien au chaud.

0

L'actu

En Continu

11:45 Serait-ce le meilleur creepblock de tous les temps ?
11:06 Les Worlds de T1 menacés par un cas de Covid-19
10:45 Bientôt un nouveau launcher pour tous les jeux Riot !
09:20 Un nouveau toplaner de LEC sur le marché !
08:30 Quels objectifs aux Worlds pour le retour des Unicorns of Love en Europe ?
19:00 Veigar Astronaute, un skin pay to win ?
18:00 Amumu is sus, le skin Among Us que l'on aimerait voir sur League of Legends
17:09 L'instant karma le plus jouissif de l'histoire de League
16:17 Le seul et unique pentakill compétitif de Faker
13:24 G2 Esports aurait trouvé son futur toplaner pour 2022

Articles

recommandés

Notes de patch 11.18 : Les premiers équilibrages pour les Worlds 2021
Le seul et unique pentakill compétitif de Faker
Bientôt une version "plus habillée" pour Caitlyn ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Ahri Mid en S11
Guide pour Ashe ADC en S11