MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

Quelles équipes ont gagné le plus de cash depuis l'introduction des Worlds ?

Quelles équipes ont gagné le plus de cash depuis l'introduction des Worlds ?
0

Ça fait quand même un paquet d'argent tout ça ! Au delà des bangers que nous offrent les Worlds de League of Legends, les teams se battent toutes pour le trophée et le cash-prize. Depuis 2011, la planche à billets de Riot Games a tellement chauffé qu'elle contribue au réchauffement climatique !

Il n'est pas forcément très bon de parler argent dans une famille, mais nous avons décidé de le faire à MGG ! Dans de nombreux domaines sportifs, les équipes gagnent un cash-prize en participant à de grandes compétitions internationales. Et, plus elles performent, plus elles gagnent d'argent ! Mais rien ne diffère entre le sport et l'esport. Certes, il y a une lettre de différence, mais le mécanisme de récompense reste le même.

Ici, nous nous sommes intéressés aux championnats du monde de League of Legends depuis sa création... c'est à dire depuis la première saison — et ça remonte à loin ! Durant les Worlds, il nous arrive — et pas qu'une seule fois — de retrouver les mêmes teams. Une structure peut donc rapidement accumuler des gains faramineux... en dépassant largement le million d'euros. Les Worlds 2021 n'étant pas terminés, nous avons comptabilisé les chiffres depuis 2011 jusqu'en 2020.

Alors, ce top 5 vous étonne-t-il ?

Ranking

Equipes

Gains (en €)

1

T1 (LCK)

4 182 241 €

2

Gen.G* (LCK)

3 440 695 €

3

Cloud9 (LCS)

2 469 885 €

4

Invictus Gaming (LPL)

2 305 513 €

5

Fnatic (LEC)

1 416 111 €

* En 2017, l'équipe coréenne Gen.g rachète le roster de Samsung White, Samsung Blue et Samsung Galaxie. On comptabilise donc l'intégralité des gains de ces quatre équipes.

Un cash-prize en constante évolution

Si Fnatic se trouve à la 5ème place, ce n'est pas grâce à leur victoire en 2011. À cette époque, la scène compétitive n'était pas aussi développée qu'aujourd'hui... Les cinq joueurs de l'équipe orange et noire ont dû se partager un pauvre chèque de 50 000$. Et dire qu'ils auraient pu gagner la modique somme de 1 000 000$ la saison d'après... dommage pour eux. Même si l'équipe emblématique de YellOwStaR n'a pas remporté le trophée au bon moment, les gains cumulés durant leur 9 participations leur offre une bonne place dans ce classement. Quant aux Américains des Cloud9, ils n'ont jamais gagné le gros lot — en même temps ça reste les NA, mais les résultats de la structure ont été plus constants lors de leurs 8 Worlds.

Saisons

Années

Cash-prize total de la compétition

1

2011

99 500 $

2

2012

2 000 000 $

3

2013

2 050 000 $

4

2014

2 130 000 $

5

2015

2 130 000 $

6

2016

5 070 000 $

7

2017

4 596 591 $

8

2018

6 450 000 $

9

2019

2 250 000* $

10

2020

2 250 000* $

*Le cash-prize exact des deux dernières éditions des Worlds n'a pas encore été calculé et il faudra ajouter les achats effectués par la communauté sur le client du jeu. Données : Leaguepedia.

La seule équipe chinoise du top 5 est Invictus Gaming. Mais si elle arpente la quatrième place du classement, on peut dire qu'elle a de la chance. Invictus Gaming a gagné les championnats du monde au meilleur moment, là où la récompense était la plus élevée. En 2018, les Chinois soulèvent les Fnatic (en plus du trophée) pour empocher le plus gros cash-prize encore attribué sur League of Legends : 2 418 750 €. Un tel chèque gonfle forcément la cagnotte générale de l'équipe, car l'année suivante, elle ajoute au pot commun la modique somme de 155 750 .

S'il y a une Région qui hold-up la banque de Riot Games, c'est bien la LCK. À elles deux, Gen.g (avec Samsung White, Samsung Blue et Samsung Galaxie) et T1 (anciennement SKT) arrachent plus de 7 millions de dollars de gains.

Quand on connait le "Pay to Win", T1 préfère le "Win to be paid !"

Avec leur 3 victoires (2013, 2015 et 2016), leur seconde place en 2017 et la demi-finale en 2019, l'éditeur de jeu doit particulièrement bien connaître le numéro des RIB des joueurs... surtout Faker qui a tout le temps performé pour T1.

Tous ces chiffres donnent mal à la tête ! Si ça vous parait des sommes astronomiques, dîtes vous que Riot joue encore dans la cours de maternelle, car c'est Dota 2 qui explose les records dans l'esport. Leur compétition The International de 2019 proposait un total cash-prize de 34 330 069 $ ! Maintenant, qui osera dire que l'esport, n'est pas rentable ?

worlds-lol

Les Worlds d'Adam, Fnatic et le Français tombent avec les honneurs

2021 c'est un peu l'année d'Adam. Le Français a connu une trajectoire stratosphérique et a impressionné du début à la fin. Champion de LFL, champion des EUM et finaliste du LEC... Le voilà désormais aux Worlds pour sa première année au plus haut niveau. Pour l'occasion, nous le suivrons pas à pas.

0
Jérémy Fichaux
Jérémy "Zenin" Fichaux

Rédacteur League of Legends en formation

L'actu

En Continu

20:01 FiveClub d'Amine, qui sont les joueurs LFL top au foot ?
17:15 La Karmine en LEC ? Une inflation folle des prix depuis 2019
16:00 LoL : Quels personnages du MOBA de Riot s'intégreraient dans le monde de Stranger Things ?
15:45 [LIVE Div 2] : des matchs au sommet à Aix !
14:00 LoL : Combien de temps faut-il pour monter d'un palier dans League of Legends ?
13:18 Quand l'Auto-Tune vient sauver la LPL
12:00 LoL : le mini patch a-t-il changé quelque chose en soloQ ?
11:00 LoL : les Français en LEC, carton plein pour Vetheo !
20:00 L'unique champion qui n'est pas apparu dans le circuit compétitif cette saison
17:00 LoL : L'interaction la plus frustrante de League of Legends !

Articles

recommandés

LoL — Patch note 12.12 : Déjà un nerf pour Bel'Veth
LoL : Une MaJ de Gangplank annoncée pour supprimer une mécanique trop forte !
Les deux champions jamais vus en compétition en Chine

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Bel'Veth Jungle en S12
Guide pour Wukong Jungle en S12