MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Pourquoi G2 va vite rebondir au MSI aujourd'hui ?

LoL : Pourquoi G2 va vite rebondir au MSI aujourd'hui ?
0

Les joueurs de G2 Esports n'ont pas dû passer une très bonne nuit après sa double défaite d'hier au MSI de League of Legends. Mais une chose est sûre : aujourd'hui est un nouveau jour. On est convaincu que les champions du LEC réussiront à vite rebondir.

Photo : LoL Esports

Sur League of Legends, c'est comme dans la vie et on ne peut pas toujours gagner. C'est vrai dans vos soloQ, quel que soit votre classement, mais c'est également vrai chez les pros. Depuis le début du MSI, les Européens étaient fiers de leur champion. G2 Esports écrasait tout sur son passage, même les Coréens (T1) et les Chinois (RNG). Mais hier, les Samouraïs ont passé une sale journée, avec deux défaites à la clef.

On a eu l'occasion de parler avec Romain Bigeard, le General Manager de l'équipe après cette double défaite. Si de son propre aveu, les joueurs étaient sonnés et forcément un peu déçus, l'ambiance reste cependant bonne. Les champions d'Europe restent très bien placés pour accéder au Knockout Stage. Il faut apprendre de ses erreurs et l'équipe reviendra plus forte. Il y croit dur comme fer et on a très envie de lui faire confiance.

G2 Esports reste très bien classé

Les champions d'Europe ont perdu hier contre le PSG Talon et RNG. C'est forcément un peu frustrant, mais au classement ils restent dans le coup. Avec 4 victoires pour 2 défaites, G2 est solidement installé à la 2e place du groupe, en sachant qu'il faut finir dans les 4 premiers pour voir le Knockout Stage. Les Samouraïs avaient déjà fait le boulot pendant les jours précédents en faisant le plein de victoires. Cette double défaite équivaut donc à griller un premier joker, mais il n'y a pas péril en la demeure et les Européens ont même encore un peu de marge (2 victoires d'avance sur le PSG). Romain Bigeard a également tenu à souligner que les deux défaites ont eu des origines différentes. Il n'y a donc pas vraiment de problème à se faire. Contre les champions des PCS, il y a eu un net problème de draft, avec une composition incapable de gagner les teamfights de fin de partie. Contre les Chinois, ces derniers ont tout simplement étaient plus forts dans l'exécution. Si l'équipe avait réalisé coup sur coup deux mauvaises drafts, là ça aurait été problématique.

Gardons également en tête que G2 a encore un match à jouer contre le PSG... et ce dernier arrive aujourd'hui à 10h. Il faut battre le fer quand il est chaud et G2 peut vite prendre sa revanche pour se relancer et éviter d'avoir un head-to-head défavorable. Concernant RNG, les Samouraïs avaient remporté la première confrontation. Le goalaverage particulier est donc à l'équilibre et on aurait très certainement signé pour un tel bilan avant que ne débute le Rumble.

L'équipe n'est pas du genre à baisser les bras

Depuis le début de l'année, G2 a fait preuve de caractère et les joueurs ne sont pas du genre à baisser la tête après un petit passage compliqué. On se souvient notamment de son incroyable run lors des playoffs du LEC au Spring Split. La défaite inaugurale face à Fnatic (1-3) s'est révélée bénéfique pour donner un gros coup d'accélérateur au roster. On peut espérer un effet similaire aujourd'hui. Romain Bigeard a notamment expliqué qu'il avait un "groupe de mecs supers" et il ne se fait aucun souci pour la suite de la compétition. Ses joueurs ne sont pas du genre à se plaindre et ils ont les moyens d'aller chercher la coupe, surtout avec le soutien de la communauté européenne.

Cette défaite est également un mal pour un bien. Depuis quelques semaines on ne faisait que parler du record de victoires consécutives, détenu par Flash Wolves (28 victoires). G2 s'est approché de ce record (24 victoires) et pouvait potentiellement le battre pendant ce MSI, durant le Rumble Stage. Ce record est parti en fumée, mais ça permettra peut-être aux joueurs d'être moins sous pression. Un record ça fait toujours joli, mais au final ça ne rapporte pas grand-chose. Le vrai objectif, c'est la victoire finale, même si l'équipe doit lâcher des games à droite à gauche sur le chemin.

esport-lol

La Chine remporte le MSI à distance, Faker et T1 frustrés

Il ne reste plus que 4 équipes en lice au MSI et il n'y a pas vraiment eu de surprise. La logique de League of Legends a parlé et on retrouve le Big Four dans le carré final : la Corée, la Chine, l'Europe et l'Amérique du Nord. L'Asie part favorite, mais l'Occident peut espérer.

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

15:00 Le carapateur est-il buggué ?
14:00 Le mode de jeu détesté par Riot qui ne sera plus jamais disponible
13:00 La nouvelle mécanique de Maître Yi effraie la communauté
12:00 LoL : les Français en LCS, Toucouille on fire, Hans fait de son mieux !
11:00 LoL : Tyler1 prouve que les soins sont encore un souci, avec un Kayn immortel !
09:20 Après 1936 jours de galère, une équipe bat son Némésis
08:27 À quand remonte le dernier titre de Team Vitality ?
20:01 FiveClub d'Amine, qui sont les joueurs LFL top au foot ?
17:15 La Karmine en LEC ? Une inflation folle des prix depuis 2019
16:00 LoL : Quels personnages du MOBA de Riot s'intégreraient dans le monde de Stranger Things ?

Articles

recommandés

LoL — Patch note 12.12 : Déjà un nerf pour Bel'Veth
LoL : Une MaJ de Gangplank annoncée pour supprimer une mécanique trop forte !
Les deux champions jamais vus en compétition en Chine

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Bel'Veth Jungle en S12
Guide pour Wukong Jungle en S12