MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Worlds 2022, bon ou mauvais tirage pour les teams LEC ?

LoL : Worlds 2022, bon ou mauvais tirage pour les teams LEC ?
0

Les Worlds de League of Legends se rapprochent et le tirage au sort a déjà eu lieu. Les équipes engagées ont eu plus ou moins de chance et le ciel s'est déjà assombri pour une partie des compétiteurs. Côté européen, comment ont été servis nos représentants du LEC ?

Photo : LoL Esports

Comme le dit le dicton, on ne peut pas gagner les Worlds grâce au tirage au sort, mais on peut cependant les perdre à cause de lui ! Pour aller le plus loin possible dans la compétition et atteindre le top 8, objectif généralement visé par les équipes européennes, un petit coup de pouce du destin peut donc vous faciliter la tâche. Mais en cas de malchance, on se retrouve dans la poule de la mort, souvent synonyme d'élimination prématurée.

Pour l'édition 2022, nos représentants européens ont connu des sorts bien différents. Si certains ont tiré le gros lot, d'autres peuvent déjà trembler. Évidemment, il est difficile de savoir ce que vaudront précisément les équipes des Worlds en octobre et par le passé on a déjà eu le droit à des gros flops (FPX 2021). Mais en se basant sur ce qu'on a vu jusqu'à présent, on a noté sur 20 le tirage des équipes LEC.

Rogue : un titre qui ouvre le tableau (15/20)

Seed 1

Aux Worlds, il n'y a que des bonnes équipes, surtout au Main Event. On ne peut donc pas forcément parler de bon tirage. Mais au risque de manquer de respect aux autres équipes du groupe C, Rogue peut avoir le sourire. Elle a ainsi la certitude d'avoir au moins une équipe d'une région mineure dans sa poule, les Vietnamiens de GAM Esports. Il ne faut pas sous-estimer les champions des VCS, mais ça reste sur le papier un adversaire très abordable. Évidemment, il faudra batailler contre TOP Esport, les vice-champions de Chine. Mais l'avantage d'avoir cette équipe dans sa poule, c'est qu'on peut s'attendre à la voir 2-0 tout le monde... ce qui nullifie un peu son impact et permet de viser sereinement la 2e place. En plus, la présence de cette équipe de LPL protège Rogue d'une éventuelle rencontre avec RNG. La 4e équipe devrait donc être DRX/MAD ou EG, trois équipes qui sont prenables pour Rogue.

Pour nous, l'équipe ne pouvait pas espérer un tirage beaucoup plus favorable. Après avoir remporté son premier titre, elle pourrait passer les poules pour la première fois dans la foulée.

G2 Esports : un groupe qui fait peur (7/20)

Seed 2

Les Samouraïs en revanche ont hérité d'un tirage au sort très compliqué. Avec JD Gaming et DWG KIA, la poule B paraît aussi relevée que serrée. Ce n'est pas toujours le scénario idéal pour espérer passer en quart. Si G2 est sûrement capable de prendre une game à ces deux ogres asiatiques, l'équipe européenne ne partira pas en position de force et elle aurait pu espérer mieux. JD Gaming est pour beaucoup la meilleure équipe du monde actuellement. Quant à DWG KIA, il faudra se coltiner Canyon et ShowMaker... Les confrontations font peur et il faut s'attendre à voir débarquer 100 Thieves ou MAD Lions dans l'équation après le Play-In. G2 semble un cran au-dessus, mais n'a pas non plus l'assurance de faire un 2-0 contre cet adversaire potentiel.

Le ciel des Samouraïs est bien sombre, mais c'est dans l'adversité que naissent les grandes équipes.

Fnatic : une promenade de santé au Play-In ? (17/20)

Seed 3

Fnatic ne pouvait pas vraiment rêver d'un meilleur tirage au Play-In. Placée dans la poule A, l'équipe se trouve devant une autoroute pour la qualification. En tant que membre du pool 1, elle savait qu'elle allait se retrouver avec un autre membre de cette pool... et la chance lui a souri ! Fnatic a ainsi évité les ogres chinois (RNG) et coréens (DRX) et ne devra croiser le fer qu'avec les modestes représentants des PCS (Beyond Gaming). L'équipe doit être respectée, mais sur le papier, elle ne fait pas peur. Par rapport aux équipes du pool 2, Fnatic ne pouvait pas tomber avec MAD Lions, étant donné que les deux équipes appartiennent à la même région. La poule A a hérité d'Evil Geniuses, une équipe qui devrait arriver diminuée et sans son ADC titulaire, et de DFM (Japon). C'est plutôt très honnête et il valait mieux tomber sur les champions de la LJL que sur les Vietnamiens, qui sont toujours une plaie à jouer. Enfin, si on s'intéresse aux équipes du pool 3, il faut préciser que ce genre d'équipe ne devrait inquiéter personne. Seule la Turquie peut poser quelques soucis, mais là encore, Fnatic a su passer à travers les balles.

Pour se qualifier au Main Event, Fnatic a plusieurs chemins et pour nous l'équipe a de grandes chances :

  • finir 1ere : une qualification directe est possible et surtout probable
  • finir 2e : dans ce cas il faudrait affronter une équipe comme MAD Lions (battue aux playoffs du Summerr Split)

Les choses se compliqueraient si Fnatic finit 3e ou 4e et il faudra à ce moment-là croiser une équipe comme DRX ou RNG. Mais le cas échéant, ce ne sera pas la faute du tirage mais la faute des joueurs qui n'ont vraiment pas assuré... Ensuite on pourrait débattre sur le groupe potentiel au Main Event de Fnatic, mais les projections vont un peu trop loin. De plus, quand on vient du Play-In, on ne peut pas vraiment espérer grand-chose.

MAD Lions : pas béni des dieux (9/20)

Seed 4

Pour MAD Lions, il suffit de reprendre le paragraphe concernant Fnatic et d'écrire tout le contraire. Les Lions n'ont pas vraiment eu de chance. On pourrait développer et théoriser pendant des heures, mais retrouver dans sa poule RNG (LPL) et DRX (LCK), c'est une très mauvaise nouvelle. La première place, synonyme de qualification directe, semble inatteignable. Les choses auraient été différentes si les Chinois avaient été placés dans l'autre poule... Les Coréens sont peut-être un poil plus prenables, mais la bataille pour la 2e place s'annonce acharnée et surtout pas gagnée d'avance. Pour nous, MAD Lions a d'ailleurs autant de chance de finir 2e que 3e de sa poule. En cas de 3e place, il faudra en plus gagner deux Bo5 contre théoriquement Saigon Buffalo et Evil Geniuses. Nisqy et ses coéquipiers n'ont pas gagné un seul Bo5 de l'année, l'exercice pourrait être donc périlleux contre deux adversaires pouvant être piégeux.

Il ne faut pas vendre la peau du lion avant de l'avoir tué, mais sur le papier, le chemin jusqu'au Main Event s'annonce semé d'embûches pour l'équipe.

worlds-lol
Worlds 2022, les groupes ont été tirés au sort !

Il a fallu être patient et attendre que la finale des LCS se termine pour enfin connaître la composition des poules des Worlds de League of Legends. Comme d'habitude, il y a des heureux mais aussi des déçus.

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

09:01 Avant Caitlyn Supp... les autres picks bizarres de la saison 13
07:30 Le clin d'œil sympa de Skyyart à la Karmine Corp
17:00 Solary vs KC, un Classico LFL déjà vital pour la dynamique
15:30 LoL : Davantages de détails ont été donnés sur le hack de données et la rançon demandée à Riot Games
13:00 LoL : Et si le prochain champion était déjà dans le jeu ? Cet artiste transforme les Raptors !
08:46 Une légende américaine prend sa retraite à 30 ans, son corps dit stop
07:30 Yuumi est-elle morte depuis le dernier patch ?
19:50 LoL — Patch notes 13.1b : Un petit coup de pouce pour les ADC
19:07 Saison 13 : Découvrez les skins de la Saint Valentin 2023
14:02 Une nouvelle aventure de dingue pour Laure Valée !

Articles

recommandés

LoL — Patch notes 12.23 : Refonte de Zeri et ajustement dans la jungle
Les pires match-up de League of Legends : Vladimir contre Anivia
On note l'année des teams LEC, Misfits ou le plafond de verre

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 13
Guide pour Ashe ADC en S13
Guide pour Teemo Top en S13