MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : ZeratoR, BMS... plusieurs structures passent leur tour en LFL

LoL : ZeratoR, BMS... plusieurs structures passent leur tour en LFL
0

La ligue française de League of Legends (LFL) a un poste à pourvoir. Misfits Premier ne fera plus partie de la scène française en 2023 et on attend avec impatience le nom de son remplaçant. Alors que les spéculations sont nombreuses sur les réseaux, plusieurs structures ont passé leur tour.

Photo : BMS Joel

Les Up&Down de LFL sont passés et Team Oplon comme Mirage Elyandra ont réussi à sauver leur place en première division. Mais il y aura quand même du changement pour la saison 2023 ! En effet, avec le départ de Misfits Premier, il y a un slot à attribuer. Le suspens reste entier et la LFL a fait savoir qu'elle attendait les dossiers des structures intéressées. Alors sur sur les réseaux, de nombreux fans ont sondé leur club esport favori, certains ont fait savoir qu'ils n'étaient pour le moment pas intéressés.

Pour rappel, Misfits Gaming a revendu son slot LEC à Team Heretics. La structure espagnole aurait pu revendiquer le slot en LFL de Misfits Premier dans l'opération, mais comme elle a déjà une équipe en LVP (ligue espagnole), la ligue française se retrouve avec un slot sur les bras. Il n'y aura pas de vente aux enchères mais un appel à projet. Le dossier le plus solide sera sélectionné.

Trois gros clients déjà hors course

Pour le moment, rien n'a été décidé et il faudra se montrer patient avant d'en savoir plus. La ligue ne compte pas prendre sa décision à la légère et pour les structures, un arbitrage doit être fait en interne. Intégrer la LFL, c'est l'assurance d'obtenir plus d'exposition, de fans et de sponsors. Mais les coûts sont également importants et quand on regarde la concurrence qui est en place, il faut se lever tôt pour espérer avoir une chance de remporter des titres. Sur les réseaux, trois structures souvent mentionnées par les fans ont fait savoir qu'elles ne comptaient pas candidater.

  • Mandatory (ZeratoR) : cette structure a plutôt bien réussi son débarquement sur Valorant et elle entretient des rapports très cordiaux avec la Karmine Corp. ZeratoR connait très bien l'écosystème Riot Games et a aussi un petit vécu sur League of Legends. Mais il a annoncé que la LFL c'était un trop gros projet pour le moment. Dans le futur, c'est une possibilité, mais pour 2023 c'est trop court.
  • BMS (Joelpostbad) : cette structure vient de gagner l'EVO avec Wawa et elle fait figure de référence sur les jeux de versus fighting. Par le passé, elle a déjà réfléchi à intégrer la Div 2 ou la LFL et quand on connaît l'attrait de Joel pour le MOBA de Riot Games, malgré son classement très bronzé en soloQ, la question se pose. Mais il l'a répété plusieurs fois, la LFL ça coûte bien trop cher. Si un gros sponsor débarque, pourquoi pas, mais pour le moment ce n'est pas un projet en cours.
  • Izi Dream : après avoir raté sa promotion sur le terrain, la structure aurait pu tenter le coup via cet appel d'offre. Mais sur Twitter, l'équipe a fait savoir qu'elle voulait retrouver sa place en le méritant sportivement.

Qui sont les autres candidats naturels ?

Théoriquement, tout le monde peut tenter sa chance et on pourrait être surpris par un candidat inattendu. Une structure étrangère pourrait même débarquer. Mais sur les réseaux, les fans plaident pour des structures bien connues :

  • JobLife Esport (les JL) : qui possède une équipe en Div 2 actuellement et qui n'a pas réussi à monter en LFL après sa première année
  • AEGIS (Shaunz, Mister MV, DFG) : qui possède des joueurs TFT et une forte appétence pour les jeux Riot Games.

Pour MCES, qui était présent au Up&Down, on ne sait pas trop comment se positionne la structure marseillaise. Mais aux dernières nouvelles, avoir une équipe en LFL n'était pas la priorité, notamment à cause des moyens financiers nécessaires pour bien figurer dans cette ligue de haut niveau.

esport
Esport : Après le drama, décision radicale pour Ocelote et G2

Le feuilleton Ocelote a sûrement tourné son dernier épisode. L'Espagnol, pris dans un drama retentissant a subi les foudres des réseaux. Ses excuses et les semblants de sanction pris par G2 Esports n'ont pas convaincu, ce qui a poussé à opter pour une décision plus radicale.

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

20:45 Après le mariage de Perkz, une autre légende devient papa !
15:00 LoL : D'énormes transferts ont eu lieu en LPL !
12:02 Papy Bjergsen et Papy Doublelift de nouveau réunis !
09:05 Le futur top LEC de Vitality toujours plus proche de la ruche
08:02 Le nouveau projet d'Amine : caster une game de LoL sur OTP !
20:00 Les skins du nouvel an déjà dévoilés !
18:30 Les rankeds font peau neuve pour la saison 2023
13:00 LoL : Le Jak'Sho est-il le nouvel item OP de la saison 13 ?
11:00 LoL : Anticiper les actions de l'ennemi ne mène pas toujours à la victoire.
09:31 3 recrues LFL confirmées chez Solary (GCD)

Articles

recommandés

LoL — Patch notes 12.22 : Le patch de la présaison !
LoL : Avec leur mercato, les HLE sont-ils la nouvelle Superteam de LCK, héritière des Tigers ?
Après la Karmine, coach Striker rebondirait en LEC !

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Ahri Mid en S12
Guide pour Ashe ADC en S12