MGG / Actualités jeux vidéo / Starcraft 2 / Les conflits dans l'eSport coréen /

L'arrivée de Starcraft 2 - Les conflits dans l'eSport coréen

Les conflits dans l'eSport coréen
L'arrivée de Starcraft 2
  • Synopsis
  • Les débuts prospères de la KeSPA
  • Gom TV : le concurrent
  • L'implication de Blizzard
  • Un avenir toujours incertain
  • Lexique
21

 

 

C’est en mai 2010 que Blizzard annonce un partenariat avec GOM TV, donnant les droits exclusifs à la société de diffuser des tournois de tous les jeux Blizzard pour les trois années à venir. Par cette manœuvre, la société américaine espère mettre dans l’illégalité OnGameNet et MBC Games : la proleague, l’OSL et la MSL devraient se terminer fin août de la même année.

 

Mike Morhaime dans une lettre ouverte pour expliquer les choix de Blizzard

À tous les membres de la communauté coréenne Starcraft,

Il y a eu plusieurs évènements récents concernant la participation de Blizzard dans l'eSportcorréen. Je voudrais saisir cette occasion pour expliquer notre position quant à la situation actuelle ainsi que la position, et la vision, de Blizzard concernant l'avenir de l'eSport. Mais avant de commencer, j'ai besoin d'expliquer clairement la relation entre Blizzard et l'association eSport coréenne et pourquoi nous avons pris la décision d'arrêter d'essayer de négocier avec le Bureau de KeSPA en tant que partenaire.

En 2007, nous avons été choqués et déçus d'apprendre que KeSPA avait vendu illégalement les droits de radiodiffusion des tournois de Starcraft, sans notre consentement. Avec cette claire violation de nos droits de propriété intellectuelle, nous avons été obligés de nous impliquer plus activement afin que notre voix soit entendue.

Malgré cela, nous avons commencé à parler avec KeSPA, dans la bonne  foi, afin que nous puissions trouver un moyen de protéger nos droits de propriété intellectuelle tout en aidant l'eSport à avancer.

Pour les trois années suivantes, nous avons vraiment essayé d'arriver à des négociations où nous pourrions corriger une situation asymétrique et parvenir à une compréhension mutuelle. Cependant, au cours de ce processus, ce que nous avons appris de KeSPA c'est qu'ils ne reconnaissaient toujours pas nos droits de propriété intellectuelle, et que nos suggestions même jusqu'à ce jour, n'aboutiraient pas, cela étant dû à la passivité de ces derniers. En outre, le Bureau KeSPA a empêché les équipes pro ou les progamers de contacter Blizzard en menaçant qu'il y aurait des "désavantages". Contrairement à certaines rumeurs négatives, que vous avez peut-être entendues, l'intention de Blizzard envers l'eSport n'est pas de « dominer » et de créer des profits excessifs grâce à celui-ci. Depuis le début des négociations et ce jusqu'à présent, nous avons pensé que l'eSport peut continuer de croître tout en protégeant nos droits de propriété intellectuelle.

Avec la sortie de « Starcraft II : Wings of Liberty » imminente, nous avons décidé que nous ne pourrions pas retarder davantage à chercher un partenaire fiable qui respecte nos droits et ainsi nous avons décidé qu'il était temps de trouver une toute nouvelle façon. À la suite de cette décision, nous avons signé un contrat avec GomTV, que nous avons annoncé aujourd'hui, ce qui leur confère des droits exclusifs pour conserver et diffuser des tournois du jeu de Blizzard en Corée. Nous avons collaboré étroitement avec GomTV dans le passé et découvert dans le processus que nous avons des valeurs semblables et des objectifs communs dans les eSport. Aussi, nous croyons que GomTV est un partenaire efficace avec lequel nous pouvons avancer pas seulement pour l'eSport en Corée mais aussi dans le monde entier.

Nous sommes très fiers que Starcraft ait contribué grandement à ce que la Corée devienne le précurseur mondial dans l'eSport. Nous attendons avec impatience le jour où nous pourrons soutenir les progamers et grâce à GomTV et leurs efforts pour coopérer avec les autres entreprises de radiodiffusion dans le monde de l'eSport. Nous continuerons à faire de notre mieux pour le développement du sport en ligne et à cette fin nous améliorerons la qualité des matchs grâce à l'ajout de fonctionnalités qui créeront des facteurs de compétitivité pour le plaisir de l'auditoire. Comme toujours, nous sommes profondément reconnaissants pour votre compréhension et votre soutien et nous sommes toujours ouverts à vos idées.

Merci,

Mike Morhaime

 

Starcraft 2, programmé pour sortir durant l’été 2010, est extrêmement attendu par la communauté. La beta du nouveau titre de Blizzard est un très gros succès. De nombreux commentateurs et joueurs professionnels s’essayent au jeu, et plusieurs tournois voient le jour, alors même que le jeu n’est pas terminé. Les fans sont très enthousiastes par rapport au potentiel eSport du titre de Blizzard, et leurs attentes sont comblées à l’annonce de l’organisation de la GSL, ou Global Starcraft 2 League.

La GSL, tournoi diffusé par GOM TV et ouvert à l’international, est le tournoi officiel de Starcraft 2. Il a lieu en Corée mais est ouvert à tous, sans qu’il soit nécessaire d’obtenir une licence. Le terme “Global” de la ligue résume bien la philosophie de Blizzard à ce sujet : l’eSport doit être international, et pas uniquement coréen.

De nombreux ex-progamers de StarcraftBroodWar se laissent tenter par l’aventure : tous les progamers de Starcraft 2 que nous connaissons comme MVP, MarineKing, Nestea ou MC ont eu une carrière sur StarcraftBroodWar. Généralement, ces joueurs n’ont pas eu beaucoup de succès dans leurs équipes de la KeSPA et ont décidé de tenter l’aventure avec Starcraft 2.

La GSL est vite reconnue comme le tournoi de référence par la communauté. Considérée en Europe et aux États-Unis comme la ligue la plus prestigieuse de Starcraft 2, elle attire un public international très nombreux : GOM TV annonce le chiffre vertigineux de plus de 50 millions de vues pour toutes ses vidéos, et plus de 340 000 vues pour la Blizzard Cup.

 

La MLG ajoute Starcraft II comme titre faisant partie du « pro circuit » en 2010

 

Pendant que la GSL s’affirme en Corée comme le tournoi Starcraft 2 incontournable, le titre de Blizzard a un succès énorme en occident : un nombre incroyable de championnats y naissent. La MLG, l’IPL, l’IEM, la DreamHack et la NASL s’imposent comme les tournois principaux, et autour de ses géants gravitent d’innombrables compétitions : la HomeStoryCup, les RedBullBattlegrounds, la MSI Pro Cup...

 

Le déclin de BroodWar

L’ancêtre de Starcraft 2 n’a pas un destin aussi heureux. Le succès de son cadet correspond à la même période au déclin de son prédécesseur.

Plusieurs équipes de BroodWar  décident d’arrêter leur activité : WeMadeFox, Hwaseung Oz, Air Force Ace, eStroetHiteSparkyz (qui fusionnera avec CJ Entus). MBC annonce en 2011 son désir de fermer la filiale jeu vidéo de sa firme, MBC Games, en 2012. L’ABC Mart MSL sera donc la dernière MSL de l’histoire de Starcraft BroodWar et se terminera en juin 2011. C’est également la fin de l’équipe professionnelle MBC Game Hero.

Le rythme des compétitions de Starcraft BroodWar diminue et la fin de l’année de 2011 s’écoule dans un calme plat, avec la Proleague restant comme seul championnat actif.

 

Compromis dans la scène coréenne

C’est finalement en avril 2012 que la KeSPA et Blizzard arrivent enfin à un accord. Jusqu’à cette date, il était impossible de savoir quels étaient les plans de la KeSPA pour ses équipes sur StarcraftBroodWar. Il semblerait que le déclin de la scène de BroodWar ait forcé l’association eSport à se tourner vers Starcraft 2.

 

 Le 26 avril, lors d’une conférence intitulée Starcraft 2eSports vision, la KeSPA et Blizzard dévoilent leurs plans pour le titre à succès du géant californien :

- Tous les professionnels de StarcraftBroodWar vont passer sur Starcraft 2.
- Blizzard autorise OnGameNet à diffuser une OSL Starcraft 2.
- La KeSPA va lancer une Proleague au format mixte, qui incluraStarcraftBroodWar et Starcraft 2, dont le but est d’introduire Starcraft 2 au public de StarcraftBroodWar.

Tous les acteurs se retrouvent gagnants de cet accord : la KeSPA effectue sa transition en douceur vers un titre à énorme succès à l’international, lui permettant ainsi de participer à l’ouverture très prolifique des frontières de l’eSport coréen. L’industrie de StarcraftBroodWar est en déclin, mais il est possible de lui faire faire une cure de jouvence en injectant une nouvelle audience et une nouvelle scène dans l’industrie coréenne.

Blizzard se réconcilie ainsi avec le maître de l’eSport en Corée, et gagne une occasion d’exposer massivement son titre au pays du matin calme. L’audience coréenne d’OnGameNet est beaucoup plus large que celle de GOM TV, et la transition de ligues bien établies et populaires comme l’OSL vers Starcraft 2 signifie un regain d’intérêt pour son titre qui n’avait jusqu’à présent pas convaincu l’ensemble des spectateurs de BroodWar.

Pour GOM TV, la volonté de présenter Starcraft 2 comme un jeu d’eSport suffit à soutenir la logique de la conférence Starcraft 2 eSports vision. En effet, plus la diffusion de Starcraft 2 est globale, mieux ce sera pour chacun des acteurs. De plus, GOM TV reste le partenaire privilégié de Blizzard chargé de diffuser la ligue la plus prestigieuse à l’heure actuelle de Starcraft II, la GSL.

 

Des inquiétudes naissent

Les conflits sont donc réglés pour la firme californienne, les organisateurs de ligues et les studios de diffusions. Cependant, les joueurs actuels de la scène de Starcraft 2 expriment leurs inquiétudes face à cette transition prochaine des joueurs de la KeSPA.

 

Coach Won JongWook de l’équipe Startale (Traduction - Source)

Honnêtement, je ne suis pas sûr que les équipes de BroodWarvont reconnaître les équipes de Starcraft 2 comme des équipes professionnelles. Sincèrement, il nous est impossible de rivaliser avec eux financièrement. Comment les arrêterons-nous s’ils achètent nos joueurs en leur proposant plus d’argent ?

 

Les managers des équipes de Starcraft 2 savent que s’ils veulent rivaliser sur le long terme avec KT Rolster et SKT Telecom, il leur sera nécessaire d’acquérir de meilleurs sponsors. L’argent ne fait cependant pas tout, et il est aussi nécessaire aux équipes de Starcraft 2 de s’unir en vue de pouvoir avoir du poids sur la scène coréenne.

 

La création de l’eSportFederation

 

C’est dans cette optique que naît l’eSportFederation* (ESF) le 30 mars 2012. Créée à partir des cendres de la SC 2 Con, une organisation précédente censée unir les équipes de Starcraft 2, l’ESF annonce avoir pour but de promouvoir l’eSport au travers du monde, et de sécuriser les droits des joueurs de Starcraft 2 et des équipes qui ont construit la scène.

Constituée d’équipes comme IM, Prime, MVP, oGs, NSHoseo, FXO et TSL, l’ESF se dresse donc comme un acteur majeur de l’eSport coréen. Elle redoute les conséquences de l’implication de la KeSPA dans Starcraft 2 et est érigée pour pouvoir permettre de protéger ses droits dans la scène actuelle.

 

 

 

Rapidement, l’ESF et la KeSPA parviennent à leur premier accord: les deux organisations décident de verrouiller les transactions de joueurs entre elles jusqu’en 2013. Ainsi, un joueur établit de la scène de Starcraft 2 comme Bomber ne pourrait pas être recruté par une équipe sous juridiction de la KeSPA.

Il est clair que cette première mesure fait écho aux inquiétudes des managers de Starcraft II concernant la puissance financière de la KeSPA. Il est donc établi que l’ESF dispose de plusieurs moyens  pour négocier avec la KeSPA.

L’association eSportaccorde le droit aux joueurs de la GSL de participer à l’OSL. Ces joueurs recevront de la part de la KeSPA une licence leur permettant d’entrer en compétition dans la prestigieuse ligue. La géante coréenne, toujours soucieuse d’introduire ces nouveaux joueurs à son public arrivé de BroodWar, décide de répartir les joueurs de la KeSPA et les joueurs de l’ESF dans deux groupes qui s’affronteront.

 

Les joueurs de la GSL et de la KeSPA s’affrontent (Crédits : eSport France)

 

Ainsi, les phases de groupes de l’OSL voient 8 joueurs de la GSL affronter 8 progamers des équipes de la KeSPA. Ce duel permettra également de jauger la différence de niveau entre les deux groupes de joueurs, car personne n’est à l’époque encore capable de dire si l’entraînement extrêmement intensif des progamers de BroodWar sera suffisant pour vaincre des vétérans de la GSL très expérimentés comme MVP (quatre fois champion de la GSL).

Pourtant, le jeudi 23 août que la KeSPA, ou KoreaneSports Association, annonce que ses joueurs, récemment passés sur Starcraft 2, ne disputeront pas la saison 4 de la GSL 2012. La KeSPA explique qu’en raison d’un gros projet non annoncé qu’elle organise, la participation de ses joueurs à la GSL 4 entraînerait des problèmes d’agenda.

Dès le lendemain, les joueurs de l’eSportFederation (ESF) décident en réaction de boycotter l’OSL (ou OnGameNetStarleague), l’un des plus vénérables tournois de StarcraftBroodWar. Huit des seize joueurs (MC, MVP, Oz, MarineKing, San, Parting, Nestea, DongRaeGu) en course pour l’OSL devraient donc annuler leur participation, ruinant la compétition. L’eSportfederation explique dans une longue lettre qu’elle ne désire pas qu’à terme, la GSL soit retirée de la scène coréenne de l’eSport à cause de l’absence d’implication de la KeSPA.

 

Won Jong-Wook, président de l’ESF

 

Soucieuse du prestige de l’OSL, la KeSPA essaye de désamorcer la situation dans la même journée. Elle annonce que ses joueurs, bien qu’ils ne puissent pas participer à la saison 4 de la GSL, seront disponibles pour la saison 5, sans toutefois préciser ce qu’il en serait pour les saisons suivantes.

La réponse de l’ESF parvient le samedi de la même semaine. Elle ne cède pas : ses joueurs continueront de boycotter l’OSL tant que la KeSPA ne permettra pas à ses progamers de signer pour la GSL 4. Elle souhaite également que la KeSPA participe à la GSL, mais de manière continue et régulière, et pas juste pour une saison. Pour tenter de faire avancer les négociations, l’ESF demande à GOM TV d’ajuster les agendas de qualification en code A, pour permettre à la KeSPA de gérer les problèmes de disponibilité de ses joueurs.

Finalement, le 27 août, l’ESF remporte ce bras de fer : la KeSPA est contrainte de participer à la GSL saison 4. L’accord ne se fait néanmoins pas sans condition : MC, MVP, MarineKing et les autres stars de la GSL viendront comme prévu disputer leurs matchs de l’OSL, et GOM TV donne aux champions de la KeSPA deux places en code S et quatre en code A. De même, les dates des qualifications code A de la GSL sont décalées pour accommoder les compétiteurs de la KeSPA.

 

L’auction All-Kill OSL aura bien lieu

 

L’histoire se répète ?

En connaissant le passif agité entre GOM TV et KeSPA, il est normal que lorsque les équipes de progamers de BroodWar décident de ne pas participer à la GSL saison 4, une certaine inquiétude se créée. Encore une fois, certains interprètent plus en profondeur les raisons invoquées par la KeSPA pour justifier l’absence de ses joueurs à la compétition de GOM TV.

Il s’agit pour eux d’une autre tentative de la KeSPA d’affirmer à nouveau sa domination sur la scène et de démontrer qu’elle ne soutiendra que les évènements qu’elle contrôle et approuve. Les souvenirs de la défunte GOM Classic hantent les fans qui n’avaient à l’époque pas compris pourquoi l’une des seules ligues de BroodWar, et la seule dédiée à l’international, avait disparu du jour au lendemain.

C’était également l’occasion pour l’ESF de prouver qu’elle a un poids sur la scène : après tout, la défense de GOM TV sert leur intérêt puisque toutes les équipes de Starcraft 2 ont été créées lors de l’annonce de la GSL. C’est dans cette optique que l’ESF a boycotté l’OSL, et les revendications de la fédération sont suffisamment claires : les équipes de la GSL ne veulent pas d’un GOM Classic 2.0.

Les fans de la GSL peuvent s’estimer heureux de la prise de position de l’ESF. L’arrivée de joueurs tels que Jaedong ou Effort dans la compétition ne peut qu’augmenter l’intérêt du public coréen pour Starcraft 2. Il est certain que le boycott de l’OSL a joué un rôle déterminant dans la décision des progamers de la KeSPA de participer à la GSL 4.

 

  • Synopsis
  • Les débuts prospères de la KeSPA
  • Gom TV : le concurrent
  • L'implication de Blizzard
  • L'arrivée de Starcraft 2
  • Un avenir toujours incertain
  • Lexique
21
MGG
Vae Victis il y a 10 ans

Article très intéressant et d'une très bonne qualité. Il appelle d'autres articles du même gabarit à l'avenir.

BarnY il y a 10 ans

Good job. C'est tellement rare que je vais même te lâcher un pouce vert, un like, un tweet et... Champagne !

Peaches il y a 10 ans

Très bon article :)

NetherGG il y a 10 ans

super intéressant!

archiluse il y a 10 ans

oui bravo Honor super article complet et tres agreable a lire avec le petit lexique qui va bien !!! gros gros merci : )

Ilpalazo il y a 10 ans

powned

ggHonor il y a 10 ans

@Chloroplaste Flash déclare dans l'interview de laquelle ce chiffre est donné qu'il gagne 300 000 000 de KRW par an, soit 250 000 $ ! Cette source est plus fiable que le classement "officieux"; qui est plus là pour donner un ordre d'idées !

Chloroplaste il y a 10 ans

Petite erreur sur le salaire de Flash les 250 000 000 sont des KRW (monnaie coréene) et ça fait 172 000 € d'après google et 225 000 $.

Aziil il y a 10 ans

Ah bah on a le droit de se plaindre quand les articles sont nul , mais on se doit de féliciter article comme celui ci bravo :)

Fmapkmn il y a 10 ans

Excellent article sur SC2, enfin du contenu justifié et simple à lire même pour les personnes ne jouant pas à ce jeu.<br /> J'ai eu du mal à trouver des informations sur le pourquoi du comment de l'esport en Korée, que dire donc des conflits internes à ce pays au niveau de l'e-sport, méconnu en France. ^^<br /> <br /> Merci à Honor d'avoir fait cet article complet et bonne continuation pour la suite.

Ilpalazo il y a 10 ans

la kespa veut le monopole de sc2.

hardstylemania il y a 10 ans

Il y a les mêmes citations (zone grisée) page 4 et 5 de personnes différentes (Kespa et coach de startale) :)<br /> Sinon très bon article !

BBang il y a 10 ans

Il faudrait quand même qu'ils se bougent tous le cul là , sc2 à déjà 2 ans , ça serait cool d'avoir un switch définitif avant sc3.

ogs il y a 10 ans

NICE article enfin un vrai

Leikith il y a 10 ans

Un article très interessant :)

Voltan il y a 10 ans

cool

Akrilik il y a 10 ans

Un article original et entier, fais gaffe Honor, tu vas déclencher des syncopes chez certains lecteurs !

edjay il y a 10 ans

ouais ca pompe un peu sur eclypsia pour le coup enfin bon c'est cool quand meme

Dilm il y a 10 ans

@StrawA c'est clair, depuis quelques semaines je trouve que le nombre d'article a grandement augmenté.C'est très agréable de sentir des améliorations dans la qualité et le nombre de news.

Mun Su il y a 10 ans

Honor je ne te connaissait pas mais je t'aime déjà :)

L'actu

En Continu

13:30 Activision Blizzard : Après la chute, les affaires reprennent doucement !
18:00 WoW Dragonflight, Overwatch 2 : Les joueurs francophones sont-ils abandonnés par l'entreprise ?
18:00 Blizzard : Des chffres en hausse, la lumière au bout du tunnel ?
19:00 Activision Blizzard : Les chiffres s'écroulent... Le rachat par Microsoft fera-t-il du bien ?
06:00 BlizzCon : La conférence de l'éditeur de WoW et Diablo bientôt de retour ?
18:30 Activision Blizzard : L'éditeur de CoD et Diablo prend une décision surprenante
17:30 Activision Blizzard : Les choix catastrophiques continuent...
07:00 Activision Blizzard : Une excellente nouvelle historique pour l'industrie du jeu video !
16:30 Blizzard : La Justice tranche dans l'affaire des licenciements de Versailles
19:00 Activision-Blizzard : L'éditeur américain s'enfonce dans le scandale pour harcèlement

Guides

à découvrir

Optimiser sa connexion et son ping
Le Guide de la Campagne
Guide Protoss : Premières stratégies