MGG / Dernières reviews de jeux /

Test de Scarlet Nexus sur PS4, PS5, PC, Xbox Series & Xbox One

Test de Scarlet Nexus sur PS4, PS5, PC, Xbox Series & Xbox One
0

Bandai Namco nous propose aujourd’hui une nouvelle IP dans l’univers des A-RPG japonais avec Scarlet Nexus. Souhaitant développer un univers complexe et soigné au style anime, voyons ensemble ce que donne la prochaine grosse sortie du studio.

Test de Scarlet Nexus sur PS4, PS5, PC, Xbox Series & Xbox One
80

Durant ces dernières années, les A-RPG se sont lentement fait une place importante dans l’univers vidéoludique, remplaçant doucement mais sûrement le tour par tour classique. Bandai Namco est bien évidemment déjà un habitué de ce genre avec son mastodonte, la série Tales Of qui, elle, se renouvellera fin 2021 avec Tales of Arise. Complétement différent de ce dernier, Scarlet Nexus adopte une approche nommée « Brain Punk » clairement inspirée du Cyberpunk. Cette aventure originale au sein d’un univers tout droit sorti du pays du soleil levant est-elle un simple coup d’épée dans l’eau ou le début d’une grande saga ? Découvrez maintenant notre avis sur Scarlet Nexus.

  • Genre : Action-RPG
  • Date de sortie : 25 juin 2021
  • Plateforme : Playstation 4, Playstation 5, Xbox One, Xbox Series & PC
  • Développeur : Bandai Namco
  • Éditeur : Bandai Namco
  • Prix : 50.50€ disponible sur Amazon
  • Testé sur : Playstation 4 & PC

Le cerveau au cœur du récit

Néo-Himuka, dans un « Tokyo » futuriste brain punk, le monde est attaqué par des forces venues d’autres planètes nommées « Les Autres ». Ces monstres n’ayant pas grand-chose d’humain doivent être éradiqués. Après la découverte d’une nouvelle hormone cérébrale de type psionique, l’humanité développe des capacités extrasensorielles leur permettant de contrôler le feu, l’électricité, de se rendre invisible ou de faire usage de la télékinésie. La BEA, force spéciale dédiée à la résolution du problème que sont Les Autres, recrute les meilleurs agents et crée des connexions entre eux afin de développer au mieux leurs pouvoirs et les transformer en véritables machines destructrices.

Millenium

Si ce synopsis fait très générique au premier abord, bien qu’attrayant, le titre saura très vite s’engager sur des chemins beaucoup plus séduisants qui donneront envie de connaître la suite. Les protagonistes Kasane Randall et Yuito Sumeragi sauront se distinguer et apporter un réel intérêt à l’histoire. À l’image du début de la narration, leur traitement durant la première heure pourra paraître cliché, imitation de Shonen oblige. La profondeur de leur développement se fera sentir parallèlement au développement de leur carte cérébrale, assez fournie, sur laquelle il faudra rapidement dépenser les points pour une vivacité optimale. Au fur et à mesure de notre découverte de l'histoire derrière chaque personnage, l'évolution manette en main se fait en même temps sentir grâce au développement par palier que le gameplay, intelligemment développé, met en place.

Millenium
Millenium

La psychokinésie du plaisir

Si l'on aura le choix dès le départ entre les deux chemins scénaristiques que proposent le titre, on se rendra assez rapidement compte que les différences ne sont malheureusement pas flagrantes. Même si les histoires de Yuito et Kasane sont différentes, nous avons malheureusement droit aux mêmes scènes, légèrement arrangés, pendant longtemps. Il faut cependant bien préciser que Yuito n'est pas simplement une version masculine de Kasane. C'est en effet au niveau de la prise en main que le contraste se fera rapidement sentir. Lorsque le descendant de la famille Sumeragi combattra au corps-à-corps en utilisant la psychokinésie, Kasane, elle, préférera tenir ses ennemis à distance, utilisant le même pouvoir.

Millenium
Millenium

La maniabilité de certains A-RPG peut être rigide, ici, il n'en est rien. Durant la première heure, la découverte de la psychokinésie est très plaisante. Il est par exemple possible de faire s'écraser les éléments du décors plus ou moins massifs sur les Autres, tout en faisant des esquives parfaites, ce qui permet une contre-attaque impressionnante en mêlant adroitement l'utilisation de la pyrokinésie et de l'électrokinésie. Si cette dernière phrase vous a paru très dense, alors vous avez un aperçu de ce à quoi ressemble une session de jeu de Scarlet Nexus. Mais pas d'inquiétude, car Bandai Namco maîtrise son sujet. L'apprentissage est progressif et on a vraiment l'impression de passer du statut de simple recrue à celui d'agent accompli de la BEA. Il faudra quelques heures afin de découvrir toutes les fonctions principales du gameplay si bien ficelé du titre.

Millenium

Quelques failles dans un univers étoffé

Ce monde Brain Punk possède une direction artistique travaillée et très détaillée la plupart du temps, proche d'une BD qui arrive à dissimuler efficacement les quelques faiblesses, comme la distance d'affichage qui n'est réellement pas dérangeante tant l'Unreal Engine fait des miracles. Soulignons également le chara design des Autres qui change radicalement de ce à quoi nous sommes habitués et qui pour certains boss est tout simplement sublime. Malheureusement, on émettra quelques réserves sur certains environnements assez vides ou d'une taille plutôt réduite, limitant l'exploration ou la sensation de liberté. L'ambiance sonore qualitative qui peut être déroutante à certains moments à cause d'une variété assez radicale est toujours justifiée par des moments de tranquillité ou intenses. Il est difficile de ne pas comparer certains titres jazz aux dernières sorties du studio Atlus, ce qui est évidemment un beau compliment.

Millenium
Millenium

Dans tout cela, les activités secondaires sont en retrait, à commencer par les quêtes annexes qui sont des plus inintéressantes. On se contentera d'aller récupérer des objets sur des ennemis que l'on combat en continuant l'histoire et c'est à peu près tout. Ce ne sera pas une surprise de dire qu'il y avait mieux à faire de ce côté. Un autre clin d’œil à Persona 5 se trouve dans les planques que l'on trouvera en certain nombre, qui permettront d'en découvrir un peu plus sur ses compagnons et de développer des liens qui débloqueront des niveaux d'intimité et permettront d'obtenir des compétences actives ou passives. Malheureusement, cette fonction, couplée à celle des cadeaux, ne sera que très superficielle et on se contentera d'assister passivement à des cinématiques.

Millenium

On fera très vite l'impasse sur ces points négatifs tant le jeu a à offrir. La mise en scène couplée d'images fixes pendant quelques dialogues à cinématiques très bien animées pour les moments plus vifs est très efficace et prends en compte les éléments de personnalisation des personnages. Les quelques QTE présents sont toujours justifiés, très simples à prendre en main et possèdent des transitions fluides qui ne coupent absolument pas le dynamisme instauré par le gameplay général. Le tout s'imbrique parfaitement pour une rapidité d’exécution assez exceptionnelle. Le reproche que l'on pourra faire à Scarlet Nexus pendant ces phases est d'être trop bavard, ce qui empêche de suivre tous les détails pour se concentrer presqu'essentiellement sur les combats.

Millenium
80

Scarlet Nexus réussit l'exploit d'accrocher dès les premières minutes. Un univers dense couplé à une D.A. efficace et surtout un gameplay qui frôle l'exceptionnel font de cette nouveauté un titre à ne pas manquer cet été 2021. Kenji Anabuki, réalisateur du titre, nous offre ici un jeu rafraîchissant avec un monde cohérent sur tous les points, et ce, malgré les faiblesses que peuvent être les activités secondaires ou les quelques environnements parfois trop vides. La volonté de plonger le joueur dans un Shonen est palpable et plus qu'agréable tant le pari est réussi. On ne peut que féliciter et encourager cette prise de risque qui s'est avérée plus que payante.

Une direction artistique rafraîchissante
Le design des "Autres"
Un excellent gameplay, plein de surprises et de dynamisme
L'univers "Brain Punk" très réussi
Une OST variée très plaisante
Une histoire solide
Des activités secondaires très limitées
Deux chemins scénaristiques un peu trop similaires par moments
Des dialogues parfois difficiles à suivre en pleine exploration ou en combat
playstation-5

Ratchet & Clank : Rift Apart, une aventure presque parfaite mais pas sans faille

Une des mascottes intemporelles de Sony arrive sur nouvelle génération le 11 juin prochain et il s'agit du très attendu Ratchet & Clank : Rift Apart ! Le jeu développé par Insomniac Games a pour mission de faire valoir les capacité de la PS5. Contrat rempli ? Suivez notre test !

playstation-5

Test de Final Fantasy 7 Intergrade sur PS5 - Qu'apporte la Next Gen ?

La version exclusive à la Playstation 5 de Final Fantasy VII Remake est intitulée Intergrade afin de la différencier de la version PS4 du jeu. Elle inclut des améliorations graphiques, quelques nouvelles fonctionnalités et un DLC spécial, INTERmission.

Voir la suite
0

L'actu

En Continu

11:41 L'Action des Worlds 2021 : MAD Carzzy envoie son équipe en quart !
11:30 Valve contrôle la compatibilité des jeux avec le Steam Deck
11:29 WoW : La Sanssaint est de retour pour un Halloween des plus terrrrrrrriffiants !
11:07 Les 16 nouveaux habitants d'Animal Crossing New Horizons
10:54 Les derniers cosmétiques de Halloween ont été dataminés à travers le patch 18.21
10:50 Team Spirit validée par Vladimir Putin après sa victoire du TI
10:23 L'événement de Halloween pour Pokémon Unite se dessine
10:07 La boutique Fortnite du 19 octobre
08:15 MAD Armut : "Montrer ce que l'Europe est capable de faire."
06:00 Lost Ark : Notes de développement du mois d'octobre 2021

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour l'extension Unis à Hurlevent sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux