Ghost of Tsushima : Guides, soluce, walkthrough, carte, test, etc.
Test Ghost of Tsushima Director's Cut sur PS5
0

Jin Sakai reprend ses aventures sous une forme améliorée avec différentes améliorations techniques, ainsi que du contenu frais, puisqu'un nouveau chapitre de ses aventures sur l'île d'Iki a été introduit, sans oublier les mode Legends.

Test Ghost of Tsushima Director's Cut sur PS5
85

C'est la période de Director's Cut pour les exclusivités PS4 de l'époque, avec Ghost of Tsushima qui ouvre la marche, et Death Stranding qui n'est pas loin derrière. Sorti en juin 2020, Ghost of Tsushima s'était avéré être un bon jeu mêlant infiltration, combats à l'épée et open world, ce qui lui donnait pas mal de points communs avec Assassin's Creed et Sekiro: Shadows Die Twice. Mais il était loin d'être exempt de défauts, comme une durée de vie assez limitée pour un jeu du genre et un gameplay pas toujours très équilibré, qui finissait par montrer ses limites.

Patch of Tsushima

Plusieurs mises à jour ont été déployées depuis, elles ont introduit un nouveau mode de difficulté nommé Létal qui rend le jeu bien plus mortel à la fois pour vous et vos ennemis, ainsi que le New Game+ qui manquait vraiment à l'appel. Mais l'ajout le plus important est surtout le mode multijoueur coopératif entièrement gratuit mais pourtant assez riche et satisfaisant, Ghost of Tsushima Legends. Cette Director's Cut est donc l'occasion de rendre justice au titre, en réalisant un nouveau test sur PS5, avec les nouvelles fonctionnalités et les améliorations qui ont été apportées pour l'occasion. Nous n'allons néanmoins pas tout repasser en revue, vous pouvez découvrir notre test du jeu d'origine ci-dessous, qui reste valide en dehors des points listés ci-dessus, ainsi que notre présentation du mode Legends.

Test de Ghost of Tsushima : L'infiltration sauce samouraï

Le nouveau titre de Sucker Punch ne manque pas de faire penser à Sekiro et à Assassin's Creed avec son mélange de duels au katana et d'assassinats discrets de hordes d'ennemis entre deux phases d'exploration. Mais est-ce que la sauce a pris ?

Test de Ghost of Tsushima Legends : Notre avis sur ce mode multijoueur en coopération surprenant

SuckerPunch revient sur Ghost of Tsushima afin de nous proposer Legends, une extension totalement gratuite et multijoueur, disponible avec la version 1.1. Nous avons passé une bonne partie de notre week-end dessus, de quoi déjà se faire une bonne idée du contenu proposé par ce mode.

  • Genre : Action-RPG, Monde ouvert
  • Date de sortie : 20 août 2021
  • Plateformes : PS4, PS5
  • Développeur : Sucker Punch
  • Éditeur : Sony
  • Prix : 79,99€ disponible sur Amazon
  • Testé sur : PS5

Director's Cut et PS5

En tant que dernière "pure" exclusivité PS4, Ghost of Tsushima s'était avéré assez joli et bien optimisé pour la console, avec des chargements étonnamment courts pour cette machine. La version PS5 propose un affichage en 4K ou à 60FPS en fonction de vos préférences, et outre les gains de fluidité, le jeu est effectivement un peu plus joli sur cette nouvelle plateforme. La différence n'est néanmoins pas à tomber par terre, le rendu des flammes ainsi que celui de l'eau sont toujours médiocres. Les puristes apprécieront le fait que le gain de puissance ait permis d'activer la synchronisation labiale des personnages en japonais durant les cutscenes, par exemple. Il reste quelques textures un peu trop simples pour le sol par endroits, mais rien de bien méchant. Nous n'avons presque jamais croisé de texture qui mettait du temps à charger en se rapprochant, et la seule bizarrerie dans ce domaine est l'affichage des éléments cosmétiques dans les menus, qui mettent un temps assez long à nous offrir un aperçu du résultat.

Ghost of Tsushima

Sans surprise, les temps de chargement sont à présent virtuellement inexistants, que ce soit lors d'un voyage d'un bout à l'autre du monde, ou après une mort. Le brave Jin Sakai est prêt à tomber une nouvelle fois d'une falaise dans la demi-seconde qui suit un saut lamentablement raté et son écrasement sur un rocher en contrebas. Le jeu ne nous fait pas attendre dans ce domaine. L'autre ajout notable est la gestion de la DualSense, avec ses vibrations assez bluffantes dans le cas présent, on peut faire la différence quand notre cheval galope sur du bois, ou sur de la pierre. Les exemples du genre sont nombreux, les vibrations sont donc très richement utilisées, mais sans devenir une distraction pour autant. Il en va de même pour les gâchettes haptiques avec l'arc et le grappin, leur dureté étant alors adaptée à l'action engagée, comme bander un arc, tirer sur quelque chose, etc. C'était peut-être un défaut de notre côté, mais la gâchette R2 nous a semblé bien trop sensible, ce qui avait comme fâcheux résultat de nous faire changer de posture de combat régulièrement de façon involontaire.

Ghost of Tsushima

L'île d'Iki : Sakai ici

L'invasion Mongole ne s'est pas arrêtée à Tsushima, une petite île voisine du nom d'Iki était aussi sur le chemin de la flotte. Comme Jin Sakai a des liens avec les lieux et que la tribu mongole qui s'y est installée vise à présent Tsushima, c'est l'excuse parfaite pour y débarquer. Disponible à partir de l'acte 2 de l'histoire, cette île dont la taille est d'approximativement la moitié de la première région du jeu principal propose une nouvelle histoire principale, ainsi que des quêtes secondaires et des nouveaux lieux à explorer. Une fois passé l'inévitable échouage sur la plage après une tempête (qui est probablement devenu un cliché obligatoire à ce point), Jin va se retrouver confronter à une tribu Mongole plus mystique mais encore plus vicieuse que la précédente. Celle-ci est dirigée par une chamane qui fait usage du poison et de potions hallucinogènes afin de recruter de force la population locale. Notre pauvre fantôme va se retrouver entre ses mains, et vous pouvez deviner la suite, ce qui sert d’instrument narratif pour explorer son passé douloureux encore plus efficacement qu'un psychanalyste doté d'un canapé moelleux.

Ghost of Tsushima

Comme nous l'avait appris l'histoire de base de Ghost of Tsushima, le père de Jin s'est fait assassiner sous ses yeux, mais nous ignorions tout des circonstances. L'île d'Iki, ainsi que les nombreux groupes de pirates qui utilisent les lieux comme base, sont impliqués. Plutôt que de nous remettre une simple couche de méchants Mongols qui oppressent la population locale, cette extension nous permet d'en apprendre davantage sur les jeunes années de Jin, sur sa mère, ainsi que sur la relation compliquée avec son père. L'inflexibilité du code des samouraïs, le bushido, ainsi que les actes qu'il peut servir à justifier, prend une fois encore du plomb dans l'aile, ce qui aide à justifier une fois encore les choix faits par le protagoniste dans l'intrigue principale. Et si on n'échappe pas aux clichés, tout cela est plutôt bien amené, entre les visions délirantes de Jin et l'inimitié des résidents de l'île vis-à-vis des samouraïs. La souffrance et la remise en question sont donc omniprésentes, mais les mini-jeux qui consistent à faire bouger le pad afin de charmer des animaux pelucheux en musique avant de les caresser cassent tout de même un peu l'ambiance. Cela s'avérera peut-être un bol d'air bienvenu pour certains joueurs au milieu de cette ambiance pesante.

Ghost of Tsushima

D'une taille fort raisonnable pour une extension, l'île d'Iki est bien remplie, avec des activités déjà connues comme la rédaction de haïkus, le massacre de camps Mongols et la chasse aux collectibles, mais aussi d'autres inédites. Il y a le charme d'animaux mentionné plus haut, avec des chats et des singes, mais aussi des concours de tir. En dehors de cette dernière activité, il n'y a rien de vraiment intéressant, sauf si vous avez une fascination particulière pour les petting zoos. Ce n'est donc pas particulièrement palpitant. Les nouvelles quêtes, ainsi que les quêtes légendaires, sont heureusement bien plus intéressantes, elles ajoutent une nouvelle armure pour Jin, et une pour votre cheval qui peuvent significativement modifier votre façon de jouer. Votre fier canasson a d'ailleurs droit à son moment de gloire avec l'ajout d'une compétence de charge qui permet de piétiner les groupes d'ennemis, ce qui est assez satisfaisant lorsque vous voyagez sur l'île, qui est plutôt mal famée. Vous ne manquerez pas d'opportunités d'en faire usage.

Ghost of Tsushima

Avec la nouvelle tribu mongole arrivent aussi de nouveaux ennemis, malheureusement ils ne sont qu'au nombre de trois, ce qui est quand même très peu. Ils sont tous humains, il n'y a pas de nouveaux animaux, alors qu'il y avait du potentiel comme la faune de l'île d'Iki est assez différente de celle de Tsushima. Les nouvelles troupes mongoles sont assez retorses et intéressantes au moins, avec un chaman dont les chants vont encourager ses alliés, ce qui les rendra bien plus mortels, un maître d'armes qui change de style de combat aussi rapidement que vous, et une grosse brute qui va vous faire suer avec ses attaques tourbillonnantes. Il est surtout dommage que l'extension se repose outre mesure sur des combats de groupe à la difficulté triviale et qu'en dehors d'un ou deux boss, elle n'essaye jamais de nous offrir quelque chose de différent de ce que nous avons déjà pu affronter durant l'histoire principale. Pourtant, le mode Legends nous avait montré qu'ils sont capables de faire bien mieux, ce retour en arrière s'avère donc très décevant. À défaut de vraiment satisfaire notre soif de défis dignes de ce nom, l'aventure sur l'île d'Iki s'avère tout de même assez satisfaisante en termes d'histoire et d'ambiance.

Ghost of Tsushima

Les légendes ne sont pas oubliées

Pour finir, le mode Legends va avoir droit à plusieurs mises à jour, avec en premier lieu la sortie de la Director's Cut, puis dans les semaines qui viennent. Nous n'avons malheureusement pas été en mesure de les tester. Nous allons néanmoins les lister pour votre information. Outre quelques équilibrages comme la réduction du temps requis pour finir le mode Survie, on retiendra l'ajout de nouveaux objets légendaires ainsi que de nouvelles cartes tirées de l'île d'Iki. Un nouveau mode de jeu nommé Rivaux va aussi être introduit, il oppose deux équipes de deux joueurs qui doivent venir à bout de vagues d'ennemis aussi rapidement que possible et utiliser la monnaie récoltée pour acheter des malus afin de ralentir l'autre équipe. L'équipe venant à bout de la vague finale la première remporte la victoire. De nouvelles missions en mode cauchemar ainsi qu'une version difficile du raid d'Iyo devraient être introduits en septembre. Pour finir, Ghost of Tsushima Legends va aussi être disponible en standalone, sans la campagne solo, à prix réduit, même si ce n'est pas le sujet ici.

Ghost of Tsushima
85

Ghost of Tsushima Director's Cut est sans le moindre doute une amélioration du titre original en termes de performances, de confort, mais aussi de contenu. Plus que jamais, cela donne une expérience presque cinématographique en solo, avec un mélange réussi d'exploration, d'infiltration et de combats à l'épée. De son côté, la nouvelle île ne va pas changer la routine des combats, mais elle demeure tout de même dépaysante et son histoire s'avère plutôt intéressante. Sans révolutionner sa recette, cela finit de faire de Ghost of Tsushima un excellent jeu que nous conseillons vivement tant pour son mode solo que son mode multijoueur.

Plus fluide, un peu plus joli, avec des chargements inexistants
L'exploration de l'île d'Iki et ses quêtes
Quelques améliorations de confort
Un mode multijoueur meilleur que jamais
Charger les ennemis à cheval
Tout ce qui faisait le charme du titre d'origine
Une histoire parfois trop convenue pour l'île d'Iki
Une IA toujours aussi limitée
Peu de nouveaux ennemis
Quelques bugs d'affichage dans les animations et durant les cutscenes
Toujours répétitif à la longue
top-jeux

Rejoignez Millenium TOP Jeux

Rejoignez l'équipe dédiée au jeu vidéo généraliste sur Millenium, que cela soit pour corriger, tester, faire des news ou des guides.

Calendrier des sorties de jeux

Retrouvez notre calendrier des sorties de jeux vidéo en 2021, 2022, ainsi que des années à venir sur PC, Xbox One, PS4, Nintendo Switch, Google Stadia, Xbox Series X, PS5 et autres : les prochains jeux ou DLC vous seront présentés avec leurs dates de sortie lorsque celles-ci sont disponibles.

Voir la suite
0

L'actu

En Continu

14:00 Test de Ghost of Tsushima Director's Cut
16:19 Trailer de lancement de Ghost of Tsushima Director's Cut
21:48 Ghost of Tsushima Legends disponible séparément et nouveau mode de jeu Rivaux
15:33 Ghost of Tsushima Director's Cut : Contenu et nouveautés
19:36 Ghost of Tsushima Director's Cut : Des détails sur le DLC l'ïle d'Iki
16:49 Ghost of Tsushima : Trailer de l'Île d'Iki et infos sur l'histoire
14:41 Ghost of Tsushima : Ajout de costumes Bloodborne, God of War et autres
18:23 La sortie de Ghost of Tsushima Director's Cut officialisée avec un trailer
16:35 Ghost of Tsushima : Director's Cut sur PS4 et PS5 ainsi qu'un DLC à venir ?
18:13 Un film Ghost of Tsushima en préparation par le réalisateur de John Wick

Articles

recommandés

Soluce Ghost of Tsushima : Position des terriers de renard & sanctuaires d'Inari
Soluce Ghost of Tsushima : Position des sources d'eau chaude
Soluce Ghost of Tsushima : Guide des Trophées

Guides

à découvrir

Soluce Ghost of Tsushima : Positions des Autels cachés
Soluce Ghost of Tsushima : Armures & améliorations
Soluce Ghost of Tsushima : Combat contre le Seigneur Shimura & fin du jeu